Archive mensuelle de mai 2007

Un suppléant dans la lune?

                          Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

Je viens d’avoir les honneurs d’un article dans la page région du Dauphiné datée du 30 mai 2007. Voiçi une copie intégrale de l’article en question:

« Un suppléant dans la lune

Voilà qui n’est pas banal: Olivier Dodinot, kinésithérapeute à Mens et suppléant de René Robert, candidat UDF-MoDem, a acheté en 1996 une parcelle de lune! La parcelle n°308 très exactement, d’une surface d’environ 8 km2, située au lieu-dit « Mare Crisium » (mer des crises). Une acquisition réalisée pour 18 dollars auprès d’un Californien, Dennis M.Hope, qui s’était déclaré propriétaire de la lune et de 54 objets du système solaire en 1982. M. Dodinot a ensuite fait donation de « sa » parcelle à son fils »

Tout cela est strictement vrai!  Suite à la lecture d’un reportage assez loufoque dans le Nouvel observateur, j’avais effectivement acheté une pseudo parcelle de lune au dénommé Dennis Hope qui m’avait retourné un certificat de propriété avec carte à l’appui. Tout cela est bien sur parfaitement « bidon » et trône maintenant fiérement au dessus du lit de mon fils. Ce monsieur Hope n’est d’ailleurs pas aussi idiot que l’on peut le penser puisqu’il a fait fortune avec cette affaire. Je le trouve en tous cas plus amusant que son compatriote Georges W.Bush et sa guerre en Irak!

Un article était paru à ce sujet dans les pages Trièves du Dauphiné en Février 2001. Cela m’avait déjà valu un certain succés! Par la suite j’ai eu accés à ces mêmes pages Trièves pour des articles plus sérieux où l’on traitait par exemple d’Auto partage, d’école ou de pédibus.

Il s’agit cette fois d’un papier écrit par le directeur départemental adjoint en personne. J’ai donc tenu à téléphoner à ce Monsieur pour le remercier de la publicité qui m’était faite à quelques jours des élections. Je me suis permis de lui demander comment il avait eu l’idée de ressortir un article vieux de plus de 6 ans. Il m’a répondu que cela lui avait été suggéré par une source extérieure au Dauphiné. Ayant le plus grand respect pour la protection des sources des journalistes, je ne lui ai évidemment pas demandé de qui il s’agissait mais on peut bien sur penser qu’il s’agit d’un de nos supporters aux élections.

Je tiens à féliciter ce courageux anonyme pour cette idée d’article qui a entrainé une véritable explosion de la lecture de ce blog. D’une moyenne de 60 visites par jour, je suis brusquement passé à presque 400 en 22 heures! Je souhaite donc une bonne lecture à tous mes nouveaux visiteurs qui pourront constater que ce blog traite également de choses bien terrestres. Vos commentaires sont en tous cas bienvenus.

Une dernière remarque: on peut avoir la tête dans la lune et les pieds sur terre. On conviendra que cela peut même donner une certaine hauteur de vue!

Cordialement à tous 

Olivier Dodinot

terrelunesmall.png

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Le gouvernement Fillon…

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

udfsmall2.jpg  modemsmall2.jpg  cap21small2.jpg

L’UDF/MOUVEMENT DEMOCRATE est un parti de gouvernement, et qui sera nécessairement un jour à la gestion des affaires de la Nation. Nous ne sommes pas un parti de contestation systématique, qui comme d’autres n’ont aucune volonté affichée de gouverner la France. Notre volonté est de construire, non pas de détruire.

Notre souhait est de rassembler autour d’un programme central de gouvernement, toutes celles et ceux qui désirent avancer, sans sectarisme, sans a priori d’appartenance à telle ou telle sensibilité. François BAYROU s’est présenté et a présenté son programme et sa manière de voir les choses, dès les élections présidentielles. Il a obtenu de manière naturelle ce rassemblement autour de ses idées.

Nous avons assisté ces derniers jours à la création du gouvernement UMP de Monsieur François FILLON, et cela nous a appris déjà plusieurs choses :

1- Aucun des députés UDF, anciens ministres du cabinet M. DE VILLEPIN, comme par exemple Mr. DOUSTE BLAZY ou Mr. DE ROBIEN n’ont été nommés ministres, alors qu’ils ont été de bons chiens de chasse pendant la campagne du 2ème tour des présidentielles, pour amener leurs 22 collègues à appeler à voter pour M. SARKOZY à ce 2ème tour.

2- Un seul de ces 22 députés UDF a été intégré à l’équipe gouvernementale, Hervé MORIN. Il a été nommé ministre de la Défense.

Nous savons tous que sous le régime de la 5ème République, la Défense est la chasse gardée du Président de la République ! Nous pouvons en déduire le poids de ce ministre ! Il n’aura pas son mot à dire, il sera là pour passer en revue les troupes aux commémorations !

3- Un militant PS, Monsieur KOUCHNER, a été appelé au ministère des affaires étrangères et européennes. Il a accepté.

Il faut prendre du recul sur cette nomination qui représente pour lui SA consécration, n’ayant jamais été reconnu par ses Pairs, ayant l’image du bon samaritain, mais par contre très aimé des français dans ses positions à travers les Organismes Non Gouvernementaux !
Quand on sait que là aussi, la politique étrangère est un peu chasse gardée du chef de l’Etat, et que M. SARKOZY a déjà bouclé avec l’Allemagne, l’Espagne et la Grande Bretagne, la position du retour de la France dans l’Europe, avant son investiture !… Quel rôle aura M. KOUCHNER si ce n’est secrétaire général parapheur de l’Elysée, en matières européennes !

Un ex militant PS, Monsieur BESSON, sans notoriété nationale, dissident de son parti par incompatibilité personnelle avec sa candidate et son équipe de campagne présidentielle. Il est nommé « Chargé de la Prospective et de l’Evaluation, des politiques publiques »… ! autrement dit C.P.E. !…

Nous ne voulons pas être offensant ! Mais tout de même…
Nous voulons vous mettre en garde !

- Il n’y a pas d’ouverture. M. SARKOZY a voulu juste avant les législatives faire du « BAYROU », en affichant des étiquettes sans consistance. Mme ROYAL l’avait fait elle aussi entre les deux tours !
- Cela fait beaucoup penser à un gouvernement provisoire de campagne législative, de remerciements pour loyaux services et de poudre aux yeux des électeurs !
- Après avoir été utilisés et quelque peu manipulés, que vont devenir les 22 députés égarés !
- Quand nous lisons dans la presse ces types de commentaires « … l’équipe gouvernementale transcende les clivages politiques … », nous n’en croyons pas nos yeux !…
- Il n’y avait pas non plus d’ouverture dans le programme présidentiel de M. SARKOZY ! Bien au contraire, il en fustigeait ceux qui la prônait, et particulièrement François BAYROU.

Le quinquennat de M. SARKOZY, débute par une présentation de son gouvernement en « trompe l’œil ». Le PS est en complète guerre de pouvoir interne.

Seul, le MOUVEMENT DEMOCRATE tient une ligne claire, il travaille et se consolide de toutes parts (65.000 pré inscriptions en 10 jours !). Nous sommes solides, appuyez-vous sur nous !

René ROBERT

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Le pacte écologique

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

pactecologiquesmall.png 

René ROBERT, candidat UDF-Mouvement démocrate dans le 4ème circonscription de l’Isère et Olivier DODINOT suppléant ont signé le pacte écologique. 

Le pacte écologique de Nicolas Hulot en quelques points :

  • Considérer les enjeux écologiques comme une priorité commune qui dépasse les clivages entre partis politiques et faire de la France un pays exemplaire en matière de développement durable.
  • Faire de la lutte contre le changement climatique et de la préservation de la biodiversité les déterminants majeurs de l’action publique.
  • Engager immédiatement une révision fondamentale des politiques de l’énergie, du transport et de l’agriculture.
  • Défendre des propositions en cohérence avec les objectifs et propositions du Pacte écologique.
  • Mettre en place les outils économiques, juridiques, technologiques et éducatifs pour adapter ou réduire notre consommation en fonction des exigences écologiques et sociales actuelles et futures.
  • Me prononcer sur la proposition concrète visant à adapter le fonctionnement des assemblées parlementaires aux objectifs du Pacte (notamment par la création d’une commission permanente et/ou d’une délégation au développement durable).
  • Prendre des positions sur les problématiques locales en cohérence avec le Pacte écologique.
  • Accepter et maintenir un dialogue régulier sur les grands enjeux écologiques avec les ONG environnementales.
  • Pour en savoir plus sur le pacte écologique:

    http://www.pacte-ecologique.org/

    Pour voir les signataires du pacte écologique:

    http://www.pacte-ecologique.org/legislatives/carte.php

    Pour les voir en Isère:

    http://www.pacte-ecologique.org/legislatives/departement.php?id=038

                                —————————————————– 

    Déclaration de René ROBERT 

    J’ai signé le pacte écologique comme maintenant 145 candidats du Mouvement Démocrate!
    L’un des objectifs est de réduire par 4 nos consommations d’énergies fossiles et donc d’émission de CO2 d’ici 2050. Pour cela, je pense qu’un élu qui s’engage c’est aussi un élu qui s’applique à lui même ce qu’il préconise; je m’engage par exemple à aller à l’assemblée nationnale en train (TGV) et non en avion comme le font encore aujourd’hui des députés de l’Isère.

    En effet, l’électricité est à moins de 20% composée d’énergie thermique alors que l’on consomme au moins son poids en kérosene à chaque vol .

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    A propos des députés

                             Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

    Ce qu’il faut savoir !

     assemblenationalenuitsmall.jpg

    1- Les salaires des députés
    Salaire brut du député, par mois :6.952€                                                         

    Frais de missions bruts forfaitisés par mois (hors trains 1ère classe gratuit) : 6.278 €

    Budget de fonctionnement brut pour financer ses collaborateurs (secrétariat, bureau, Etc.), par mois : 8.949 €  

     

    2- Quelques exemples d’autres rémunérations

    -         Président d’une communauté de communes comme la « Métro » (agglomération grenobloise) :  5.400 € / mois

    -         Maire pour une ville de 1.000 à 4.000 habitants : 1.588 € brut / mois

    -         Maire pour une ville de 10.000 à 20.000 habitants : 2.400 € brut / mois

    3- Les fonctions du député

    -         Il prépare et vote les lois

    -         Il participe aux amendements

    -         Il peut interroger le gouvernement, examiner son action au sein d’une commission

    -         Il peut voter pour censurer le gouvernement

    -         Il peut contrôler l’emploi de l’argent public

    4- Le cumul des mandats

    -         Le député est limité dans son cumul avec d’autres mandats

    o       Il ne peut pas être sénateur

    o       Il ne peut pas être député européen

    o       Il ne peut pas avoir plus d’un autre mandat électif local (il peut être en plus maire de sa ville, mais pas en plus être conseiller général du canton, Etc.)

    -         Le non-cumul des mandats est l’une des priorités de nombreux programmes.

    5- Le financement des partis

    Les partis politiques sont financés par l’état, en fonction du nombre de voix qu’ils ont obtenus au premier tour des élections législatives. Les partis touchent 1,63 € par an et par voix obtenue au 1er tour, de l’élection du 10 juin.

    Par exemple :           Si l’ UDF/MOUVEMENT DEMOCRATE obtient sur l’ensemble des 577 circonscriptions 7 Millions de voix au 1er  des élections législatives du 10 juin, l’Etat lui donnera un budget annuel de fonctionnement de :

    7 Millions x 1,63 € = 11,4 Millions d’€ par an. Soit sur 5 ans, 57 millions d’€.

    cela signifie qu’il faut et qu’il est absolument nécessaire, que les Français par leur vote utile au 1er tour du 10 juin, confirment leur adhésion au programme présidentiel de François BAYROU, en votant pour son candidat UDF/MOUVEMENT DEMOCRATE de sa circonscription.

     assemblenationalejoursmall.jpg

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    Cela fait débat en Trièves

                              Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

    phototrievessmall.jpg 

    Sociologie

    Dans une bonne partie du Trièves et en particulier à Mens existait une rivalité ancestrale entre Catholique et protestant (école et maison de retraite catholique et protestante, temple et église dans le même village). Celle ci s’estompe depuis une trentaine d’années. Ainsi le conseil municipal de Mens est formé de gens venant de tous bords.

    Actuellement la population du Trièves change vite sous la poussée de Grenoble et l’arrivée de l’A51 (voir plus bas). A côté de la population autochtone « de souche » arrive une population importante de rurbains navetteurs sur Grenoble ou sédentaire.

    La population d’origine a souvent un statut de classe moyenne, comptant beaucoup de travailleurs du bâtiment ou employés du secteur public. Ils sont pour beaucoup issus du secteur agricole qui ne compte plus qu’une moyenne de 3 exploitations par village (10 à Mens). Avec l’explosion des prix des maisons et des terrains à bâtir, certains sont tout de même plus aisés et ont de ce fait une vision assez patrimoniale de l’économie.

    Politiquement, le canton de Mens est plutôt à gauche, celui de Clelles à droite. Une particularité : Saint Maurice en Trièves vote pour une droite plus radicale.

    Principaux dossiers en cours

    Note sur le Conseil Général de l’Isère

    Le fonctionnement du Conseil Général est en restructuration ce qui implique de l’attente sur plusieurs dossiers. Par exemple : PMI et puéricultrices.

    Depuis peu, le Conseil Général attribue des budgets au territoire Trièves qui groupe les 3 communautés de communes.
    Mais ce nouveau fonctionnement n’est pas structuré. Du coup, chaque municipalité a déposé ses demandes mais aucun budget n’a été réservé pour des actions communes. La fusion des trois communautés de communes pourrait répondre à ce besoin de structure mais elle soulève des réticences voire de fortes oppositions pour certains et pose des problèmes de répartition des compétences, des pouvoirs et des budgets…

    Une maison du département fonctionne déjà à Mens. Les premiers locaux sont loués à la municipalité puis tout le monde déménagera dans des préfabriqués le temps de construire la nouvelle maison.

    Agenda 21

    Mené par le SAT (Syndicat d’Aménagement du Trièves). Démocratie participative, beaucoup de réunion, un peu toujours les mêmes repésentants avec peu de « Triévois de souche ».

    Axe A : Favoriser une économie locale, solidaire et respectueuse de l’environnement
    Axe B : Gérer et préserver les ressources, la biodiversité et les paysages
    Axe C : Répondre à la demande en logement du Trièves, en favorisant l’habitat écologique
    Axe D : Améliorer la mobilité de tous les habitants via des modes de transports alternatifs
    Axe E : Permettre un accès de tous aux services et lutter contre l’exclusion et l’isolement
    Axe F : Favoriser les liens et l’ouverture aux autres, notamment par une politique culturelle ambitieuse
    Axe G : Sensibiliser au développement durable et mobiliser les acteurs du territoire pour l’agenda 21

    On a pris les idées de tout le monde qu’on a mis en forme. De beaux projets mais souvent pas financés. Certains verront le jour et c’est tant mieux. D’autres commencent déjà à traîner comme le projet de site sur le covoiturage

    Autoroute A51 :

    Deux tronçons récents et un projet de prolongation.

    L’A51 qui part de Grenoble en direction du Sud a été prolongée jusqu’au Rond Point de Coynelle, entre Vif et Monestier en 1999. Un nouveau tronçon reliant le Rond Point de Coynelle au col du Fau, après Monestier vient juste d’être inauguré (en mars 2007).
    Les gouvernements successifs envisagent la suite de cette autoroute. Deux tracés possibles, plein sud, en suivant la N75, jusqu’au raccordement de Sisteron ou en direction de Gap pour rejoindre l’Italie. Ce deuxième tracé couperait la vallée du Trièves en plein milieu.
    La prolongation soulève des oppositions locales. Sur le tracé Sisteron, l’autoroute deviendrait un délestage de la vallée du Rhône avec un lourd trafic de poids lourds en provenance de l’est de l’Europe. Sur le tracé Gap, ce serait une voie d’accès à l’Italie pour les poids lourds. Dans les deux cas (plus lourdement dans le deuxième), la traversée d’un territoire très préservé soulève des questions environnementales.

    Plusieurs positions gouvernementales circulent, cela change tous les 6 mois :

    - La dernière décision du gouvernement serait pour le passage par Gap. Certains demandent un aménagement à minima des nationales. On pourrait faire un aménagement lourd de la N75 avec passage en 4 voies ou c’est facile, en 3 voies dont 2 montantes ou ça se complique, et un tunnel payant sous le col de la Croix haute.

    - Gap aurait été abandonné pour Sisteron. L’idée de l’aménagement a minima de la N75 s’argumente par le fait que plus on améliore la circulation, plus on la favorise. Le gros souci étant l’augmentation de la circulation des poids lourds (pas qu’ici mais sur tout le territoire). Transport routier = cher en entretien des routes, très polluant, dangereux pour la circulation, emplois « esclavagistes ». Il faut d’urgence développer les autres types de transport : ferroutage et voies navigables.

    Quelques chiffres donnés lors du débat public:
    L’autoroute par Gap est donnée pour un coût de 2,2 milliard d’€, pour 12000 passagers / jour.
    La même par Lus est donnée pour un coût de 1,8 milliard d’€ pour 14 000 passagers / jour.
    La refonte « light » de la RN 75: 600 millions d’€
    La modernisation de la voie ferrée Grenoble Veynes: 50 millions d’€ (une paille) pour une augmentation de trafic de 1500 passagers / jour.
    Une simple règle de trois montrerait qu’il faut d’abord améliorer la voie ferrée, le passager qui y est transporté coûte infiniment moins cher et décongestionne d’autant la route ! Pour autant, le trafic de tourisme, n’est pas concerné.

    Transformation des données démographiques, sociales, économiques et environnementales
    L’arrivée de l’autoroute a modifié les données locales :
    • Augmentation de la population.
    • Augmentation des constructions et des lotissements (défiguration du paysage)
    • Risques de banlieues dortoir, déplacements pendulaires, rupture du lien social (village déserts en journée, mort des commerces de proximité)
    • Augmentation des besoins en services, et pénurie dans ce domaine. Par exemple pas de médecin de PMI et de puéricultrice sur Monestier. (Cf. Petite enfance ci-dessous). Peu de ressources en face, car les rurbains pendulaires payent seulement la taxe d’habitation mais pas la taxe professionnelle puisqu’ils travaillent et font leurs achats sur Grenoble!
    • Flambée du foncier

    Lors de son meeting à Mens, M. Migaud s ‘est prononcé contre le passage par Gap mais sans préciser quelle solution il préconise.

    Fusion des 3 Communautés de Communes

    Il y a dans le Trièves un empilement extraordinaire de structures !
    Pour 8500 habitants, qui sont répartis sur 29 communes, il existe trois communautés de communes, le SAT (Syndicat d’Aménagement du Trièves) et le CET (Comité d’Expansion du Trièves).Les 2 derniers n’ayant pas d’atomes crochus entre eux !
    Notre mode d’élections est extraordinaire :
    - Nous élisons nos conseillers municipaux.
    - Ceux ci élisent les délégués à la communauté de communes (4 pour Mens et 2 pour les autres communes du canton, Mens est mal payé),chaque canton envoie 5 délégués au SAT (Monestier est mal payé, Clelles très bien), ces derniers élisent leur président(e). Election au suffrage doublement indirect !!!

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !
    Sur le canton de Mens, a été créé le SIVU des écoles car les trois petites communes (Cordéac, Saint Jean et Tréminis) ayant encore une école avait peur qu’elle disparaisse en cas de gestion commune.
    En conséquence, le SIVU de Mens a été beaucoup moins subventionné pour la construction de la nouvelle école que ne l’aurait été une communauté de communes en charge (d’où un emprunt lourd sur 20 ans.

    La communauté de communes prouve le contraire en gardant trois petites écoles (Saint Maurice, Monestier, Chichilianne) tout en ayant la gestion de l’ensemble.

    La fusion paraît répondre à la logique du territoire, les spécificités locales pouvant être gérées par des conventions particulières (certaines communes ne veulent pas déléguer la gestion de l’école ou de l’Office du tourisme pour les réservations hôtelières par exemple).
    Mais les problèmes de la répartition des compétences, et de l’attribution des budgets sont sensibles et freinent le projet.

    Foncier / Logement / Urbanisme

    Suite à l’arrivée de l’autoroute, les prix du foncier ont flambé. Ceci a des conséquences sur la politique des communes.

    Pour le logement locatif, le Trièves se démarque des autres territoires par la forte quantité de logement sociaux communaux : 50%, (les autres 50% étant assurés par les bailleurs sociaux traditionnels).

    Le locatif est géré par le CLH (Comité Local de l’Habitat) qui gère les offres et les demandes. Cela fonctionne très bien mais il y a pénurie de logements, 120 demandes constamment en attente, non satisfaites.
    Il faut noter que les locataires ne « tournent » pas. Une fois leur logement social attribué, ils y restent à vie, même si leurs revenus évoluent entre temps et qu’ils ne répondent plus aux critères d’attribution des logement sociaux.

    Toutes les communes (toutes tendances confondues !) ont un fort besoin d’un outil financier qui leur permette d’investir dans du foncier, que ce soit pour du logement social ou des équipements publics.
    A Grenoble, ils ont un outil pour cela : l’EPFL (Etablissement Public pour le Foncier et le Logement ). Le Conseil Général n’a pour l’instant pas retenu ce besoin d’outil pour le foncier dans son projet territorial.

    Maintenir la vie de village et le lien social est aussi un souci. Sur le canton de Monestier, la population qui s’installe travaille sur Grenoble et attend des services sur son lieu de vie.
    Sur les autres cantons, et dans certains villages, de nombreuses habitations sont des maisons de vacances fermées la plupart du temps alors qu’il y a pénurie de logements. Cela crée des difficultés pour le maintien des écoles et des commerces.

    Côté urbanisme, la multiplication de la construction de lotissements soulève des problèmes auxquels ne sont pas préparés les communes. Défiguration du paysage, augmentation soudaine de la population, modification du trafic routier, besoin de modifier les chaussées, création de parkings, gestion des ordures, etc.
    Pour l’achat et la construction de logement, la flambée du foncier pose des problèmes d’installation aux jeunes du pays qui n’ont pas de revenus suffisants.

    Zones Industrielles / TPU

    Le schéma Directeur d’Urbanisme prévoit des espaces réservés à l’implantation de Zones Industrielles. Celle de Monestier de Clermont est déjà saturée, il y en a une prévue sur le plateau d’Avignonet.
    Une zone artisanale est en train de sortir de terre à Mens. Nécessaire mais aspect esthétique à redouter juste en face du village. Un rideau d’arbres serait à planter d’urgence.

    Petite Enfance

    La petite enfance est un secteur qui fonctionne bien mais qui souffre d’un manque de place de crèches et d’un manque d’assistantes maternelles.

    Le Trièves a signé avec la CAF le premier contrat enfance intercommunal en France. Il y a sur le territoire deux RAM (relais assistantes maternelles) qui animent le secteur et mettent en place des formations à la petite enfance.
    Une maison de l’enfance a ouvert à Mens il y a 2 ans.

    Maisons de retraite (3ème âge)

    Pénurie de places en maisons de retraite.
    Deux établissements : l’Age d’Or à Monestier de Clermont (maison de retraite) et l’hôpital gériatrique de Mens.
    Il y a un projet d’extension de l’Age d’Or mais le budget de 3 millions d’euros reste à cette heure introuvable.
    A Mens, il y a 3 ans la maison de retraite catholique et la maison de repos protestante ont fusionné, pour créer l’hôpital local. Il y a aussi un projet d’extension dont on parle depuis 8 ans. On annonce maintenant la date de 2012 !

    L’ADMR, Association d’Aides en Milieu Rural effectue un gros travail d’aide aux personnes âgées et crée parallèlement de l’emploi en zone rurale.
    Mais ils ne sont pas assez nombreux, les salaires sont bas et il y a peu de candidats.
    Les SIAD sont plus tournés vers les toilettes des personnes âgées effectués par des aides soignantes supervisées par des infirmières.

    Tourisme (Cdc de Monestier de Clermont)

    Deux pôles principaux : les stations de ski du balcon Est du Vercors et la base de loisirs du lac de Treffort.
    Ces deux pôles font parti des freins liés à la fusion des communautés de communes qui implique une compétence commune sur le tourisme. Or la gestion de ces projets est disparate et nécessite des compétences particulières telle qu’une centrale de réservation hôtelière pour le ski. Par ailleurs, le développement de la base de loisir est géré par le SIVOM du lac. Son financement fait appel à des fonds divers réunis par M. Pellat Finet. La mise en commun des budgets au sein des 3 communautés de communes, pose donc problème.

    Sur les 5 stations de ski qui existaient autrefois, seules deux sont encore en fonction : Gresse en Vercors et le Col de l’Arzelier.

    Le Conseil Général est revenu deux ans après sa signature sur le montant d’une convention avec le balcon Est du Vercors et n’a attribué que 60% du budget prévu initialement.
    Les stations qui avaient initié des projets de développement moyenne montagne se sont tournées vers le budget Projet Territorial mais leurs besoins étaient sans commune mesure avec les fonds disponibles dans ce cadre. Les deux stations, Gresse en Vercors et Col de l’Arzelier sont en très grande difficulté.

    Projet de développement de la base de loisirs du lac de Treffort géré par le SIVOM du lac). Une association s’est créée pour réclamer une concertation.
    Le débat : Il existe un projet de « pont de singe » entre Villarnet (commune de Lavars) et Mayres Savel. Il passerait dans des zones naturelles sensibles (aigle royaux).

    L’emploi

    Le Trièves n’exporte pas grand chose. L’agriculture est présente avec un secteur bio dynamique et en croissance. Très peu d’industrie (Minoterie à Clelles, Driade à Clelles fait des portes de cuisine, 10 à 20 employés). Beaucoup de services publics classiques (mairie, école, poste, maison de retraite le plus gros employeur de Mens, SIAD, ADMR), bâtiment très dynamique, Terre vivante la plus grosse société privée de Mens. Le taux de chômage et le pourcentage de RMIste est très important.

    Le transport
    La voie ferrée Grenoble Veynes.
    Dans tout le canton de Clelles, il existe un système de rabattement par taxi collectif depuis chez soi jusqu’à la gare de Clelles pour une somme forfaitaire modique.
    Du canton de Mens, rien de tout cela. Seulement 2 gros bus aller retour, à des horaires difficiles, et qui mettent beaucoup de temps.
    Il est souvent vide jusqu’à Sinard. La solution serait sans doute de faire aussi un taxi de rabattement vers Clelles ou Monestier.

    Principales associations locales

    Le Trièves est un territoire très actif au niveau associatif :

    • Les Nouvelles du Pays, journal d’infos locales et d’expression libre
    • Vivre en Trièves
    • Haltes Garderie
    • Terre Vivante: l’écologie comme je l’aime, ils font leurs preuves en payant 20 salaires à la fin de chaque mois.

    • Rugby (Trièves et Vif)

    • Tourisme : Offices du Tourisme et Syndicats d’initiative (Jean Louis Goutel président).
    • Culture : Sous les Tilleuls, Mens alors, Courant d’Art, l’Ecran Vagabond, Pot au Noir).
    • Les association de parents d’élèves: sur Mens la FCPE était présente depuis la préhistoire. La PEEP (apolitique) a été créée avec des gens de tous bords. Un pédibus, des conférences avec l’école des parents, des séminaires sur Apprendre à mieux apprendre ont été lancés,…
    Actuellement une lutte est engagée lutte pour le maintien d’une 7ème classe qui est menacée de fermeture alors que les effectifs ont augmenté par rapport à l’année dernière!

    • Radio Mont Aiguille !

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    Engagement de René ROBERT

                              Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

    renofficielsmall2.jpg

    Notre société a changé !Le fait de penser qu’il y a d’un côté le monde de l’entreprise, et de l’autre côté du mur de verre, le monde du social, est dépassé !
    Le fait de penser que l’on peut distribuer les richesses avant de les avoir créées, est désormais désuet et incompréhensible aux yeux de tous !
    Le fait de penser que l’Etat est là pour tout financer, qu’il est l’Etat providence et qu’il doit se substituer à la dynamique individuelle, est une vision archaïque et démagogique !
    Le fait de résumer que la Gauche représente le monde du social, et que la Droite représente le monde de l’économie, n’est plus vrai, n’est plus crédible !
    Nous avons tous des sensibilités humaines différentes et c’est bien ; mais laisser continuellement affirmer que les unes et les autres sont, de fait et par principe irréconciliables, qu’elles sont faites pour s’affronter perpétuellement, n’est plus acceptable et il n’est plus loyal de le soutenir !Ces associations d’idées reçues et ces affrontements idéologiques datent
    du siècle dernier !

    7 millions de Français ont déjà crié « ASSEZ ! »

    Et pourtant, certains font mine de n’avoir pas entendu !

    Au cours des dernières élections présidentielles, d’autres partis vous ont « vendu » de l’affrontement, toujours de l’affrontement ! Ils vous ont vendu de la caricature, de la condamnation des uns par les autres, encore plus d’antagonisme. Ils vous ont vendu des promesses, toujours des promesses et de la démagogie à outrance ! Ils vous en vendront encore !
    Tous les débats du siècle précédent « bloc contre bloc », ont été mis en avant. Une mise en scène parfaite ! Le discours de François BAYROU n’était, paraît-il, qu’une illusion !
    Leur seul intérêt : conserver le pouvoir, et même conserver tous les pouvoirs !

    Nous sommes au 21ème siècle ! Le temps du dépassement est venu !

    Aujourd’hui, le monde entier a compris que le social se développe par l’entreprise, par le dynamisme de la vie économique individuelle, locale, nationale et internationale, ainsi que par le dialogue entre tous les acteurs économiques.

    François BAYROU, lors de l’élection présidentielle, a annoncé très clairement ce positionnement, cette nouvelle vision du monde économique et social et des rapports humains.

    Il a pris un positionnement politique clair, contre cet archaïsme du « bloc contre bloc ». Il a dénoncé les dérives induites par ces antagonismes perpétuels, qu’elles soient de gauche ou de droite. Il s’est prononcé pour un nouveau discours social, pour une nouvelle dynamique économique, pour une refondation des institutions et pour une autre voie politique basée sur la dignité, le respect et la liberté de conscience de chacun.

    Il s’est présenté devant vous avec un discours CLAIR, jouant « carte sur table» dès l’annonce de sa candidature. 7 millions de Français ont déjà accordé leur CONFIANCE sur un programme et une vision novatrice du monde politique, sans idéologie restrictive et nécessairement réductrice de la pensée. Face au succès de François BAYROU, après avoir « encaissé » le plébiscite qui a été fait à son programme et à son positionnement politique, la Droite et la Gauche traditionnelles se sont immédiatement mobilisées et tentent de récupérer ses idées.

    Attention de ne pas tomber dans le piège de l’illusion,
    et des manœuvres politiciennes !

    La stratégie de la majorité présidentielle UMP se complet dans l’ambiguïté !
    - Déstabilisation de l’électorat de gauche (particulièrement le PS) en essayant de trouver des ouvertures auprès de ses personnalités.
    - Déstabilisation de l’électorat de François BAYROU, en trouvant comme par hasard des vertus inégalées à son programme d’ouverture !

    Comment croire à cette soudaine bienveillance ? Cette pseudo ouverture sème le doute au sein même de ses propres sympathisants , déstabilisés par un positionnement qu’ils ne comprennent pas. Que ne va t-on encore découvrir au fur et à mesure, pendant la période de grâce !

    La stratégie du parti socialiste (PS) est d’une opacité totale !
    - En effet, une moitié a compris que le social devait se développer à travers l’entreprise. Cette sensibilité là, est prête à travailler sur son « aggiornamento », et à travailler sur une remise en cause de ses idées anciennes. Ses chefs de file vont tenter d’aller dans ce sens et de motiver leurs militants, de faire valoir leur légitimité. Mais ils vont se battre entre eux pour le pouvoir interne !
    - L’autre moitié, restant sur ses comportements archaïques de clivage, et ses chefs de file comme Laurent FABIUS, Didier MIGAUD, Henri EMMANUELLI, Jean-Luc MELANCHON, vont tenter de se rapprocher de l’extrême gauche et du parti communiste, tout en synthétisant le NON à l’Europe.

    A combien de guerres internes stériles, à combien de querelles de pouvoirs va t’on assister pendant au moins cinq années ! Comment les députés de ce parti vont-ils pouvoir représenter leurs électeurs, avancer et soutenir des idées claires et progressistes, alors qu’ils seront plus préoccupés par des guerres intestines.

    La stratégie du « MOUVEMENT DEMOCRATE » est d’une parfaite clarté !

    à Un programme clair, annoncé dès le départ, annonçant une nouvelle génération politique !

    à Un programme de gouvernement, et non pas d’opposition systématique, construit, travaillé et argumenté depuis quatre ans par François BAYROU, et déjà plébiscité par 7 millions d’entre vous !

    La France politique reste encore divisée. Mais les tendances à l’apaisement, à l’écoute et à la compréhension des autres, au dialogue constructif dépassant les systèmes, se font jour. L’éclatant rassemblement qu’a mobilisé François BAYROU derrière son programme d’unité, de modération et de réalisme, en est la preuve irréversible. La vague est forte, fédératrice et puissante.

    Mais derrière cette déferlante d’expression qui concrétise votre réel besoin à dépasser les éternelles batailles « bloc contre bloc », les résistances d’arrière garde tentent toujours d’attiser une radicalisation partisane des pensées de gauche et de droite, que nous appellerons extrêmes.

    Nous devons être vigilants et tenaces mêmes dans ces combats dépassés, tout en restant tolérants mais pas permissifs.

    Nous avons désormais une responsabilité d’entrepreneurs d’idées, de fondateurs de nouvelles règles et de nouveaux comportements pour notre nouvelle société relationnelle, sociale et économique.

    Afin que grandisse et mûrisse ce formidable espoir, vous devez confirmer par votre vote, votre volonté de doter notre pays d’une importante force politique du « MOUVEMENT DEMOCRATE » à l’assemblée nationale, qui seule sera garante de faire émerger, construire et dynamiser notre nouvelle politique.

    Ma volonté personnelle et mon engagement en tant que
    DEPUTE de votre circonscription à l’assemblée nationale seront totalement voués à ce service, grâce à vous et derrière François BAYROU

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    Portrait de René ROBERT

                             Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

    renofficielsmall1.jpg 

    Né à Grenoble, 55 ans. Deux frères Michel et Bernard et une sœur Janine.
    Marié avec Florence ROBERT, 52 ans.
    Trois enfants, deux beaux-enfants, 2 petits-enfants.

     Nos Racines dans la 4ème circonscription de l’Isère

    Mes grands-parents sont nés, dans la région. Mon grand-père Firmin ROBERT est né à St Martin de la Cluze. Ma grand-mère Clotilde ROBERT (née GAILLARD) est née à Séchilienne.
    Ils se sont installés en tant que cultivateurs à Pont de Claix au lieu dit « Le Canton ». Mon grand-père hélas est décédé à la guerre de 1914-1918 à l’âge de 31 ans. Cité à l’ordre de l’armée pour son courage, décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire. Pour son dévouement à la Nation, la Mairie de Pont de Claix commémora sa mémoire en donnant son nom à la rue qui traverse désormais l’ancienne propriété familiale « Rue Firmin ROBERT ».

    Mon père Aimé ROBERT, pupille de la nation, ébéniste de métier. Il crée à l’âge de 22 ans, en 1932, sa fabrique de meubles « Meubles ROBERT » à Pont de Claix qu’il exploita pendant près de trente années, en comptant jusqu’à 25 employés. Il ouvrit deux magasins, l’un à Grenoble et l’autre à La Mure, qu’il ferma dans les années 1960.
    A partir de ces années 1960, il se reconvertit dans la construction de logements sociaux sur la commune de Pont de Claix, sur les terres de son père (200 logements, résidence Air-Soleil, Le Verdun,…). Il fut le pionnier du chauffage au gaz dans sa commune de Pont de Claix.

    Mon épouse Florence est née HUSTACHE. Ses racines sont fortement encrées dans l’Oisans, et ce, depuis de nombreuses générations. Particulièrement à Besse-en-Oisans, dans la vallée du Ferrand, où nous nous sommes mariés, et où nous avons notre port d’attache de ressourcement dès la venue du printemps.
    Elle est professeur d’Espagnol dans un lycée public de Grenoble où elle enseigne cette langue dans les classes de Terminales et de BTS.

    Mon parcours
    En ce qui me concerne, j’ai blanchi mes fonds de culotte à l’école libre communale de Pont de Claix avec M. GOUILLOUX (pour les Pontois qui se rappellent !). Pendant les vacances scolaires, comme de nombreux Pontois, j’ai arpenté pendant quatre années de suite, les contreforts du Trièves à la colonie de Saint Maurice en Trièves.

    Après avoir fait mes études secondaires à Grenoble, au lycée de La Salle à l’Aigle, je suis allé à l’université de Saint Martin d’Hères. Je suis licencié en sciences économiques.
    Ingénieur commercial pendant 8 années dans un grand groupe international, J’ai créé par la suite deux entreprises dans le secteur de la Biologie Médicale. J’ai été pendant 16 années le PDG de ces PME.

    Je suis fier d’avoir créé pendant ces années près de cinquante emplois dans le bassin grenoblois. Les aléas de la vie économique ont fait que les deux entreprises ont été reprises par de grands groupes industriels français, du fait de leur positionnement novateur.

    Je suis avant tout un homme de terrain, dynamique, volontaire, créateur. J’exerce désormais en tant que travailleur indépendant, et apporte mon conseil en organisation et management dans le monde des Petites et Moyennes Entreprises, en France et en Belgique.

    Mon engagement politique 

    Mon engagement personnel dans la vie politique date de 1983, année au cours de laquelle je me suis présenté sur la liste municipale du Parti Républicain à Pont de Claix.
    En 1995, j’ai monté ma propre liste « Pont de Claix 2000 » et me suis présenté en tant que Maire « non inscrit », toujours sur la commune de ma famille.
    L’objectif de cette liste était à l’époque avant-gardiste. Je dénonçais la guerre « Bloc contre Bloc » dans les élections municipales. Nous étions une liste d’ouverture, avec un programme de nouvelle gouvernance municipale ni gauche, ni droite, basé sur la transparence, sur la mise en place de contre pouvoirs au niveau local et sur l’émergence de la démocratie citoyenne dans la commune.
    Mon programme de gouvernance municipale s’appuyait sur la création de Conseils Consultatifs, ayant des pouvoirs de gestion élargis sur la transparence des budgets de la communication, des sports et de la culture, qui à mon sens ne devaient pas être entièrement accaparés par la municipalité en place.
    Je suis heureux de voir qu’aujourd’hui l’idée a largement porté ses fruits et a été reprise par de nombreuses communes (qu’elles soient de gauche comme de droite), même si leur démarche ne me semble être souvent qu’un paravent.

    Ayant eu à gérer des préoccupations d’ordre familial, j’ai pris pendant un temps un peu de recul.

    Dès lors que François BAYROU se positionna et développa son idée de Parti Libre, je le suivis rapidement, reconnaissant dans son programme mes propres valeurs d’indépendance, de liberté de conscience, et de liberté de choix.

    C’est pourquoi aujourd’hui, je me suis mis à son service, et au service du MOUVEMENT DEMOCRATE. J’ai souhaité me présenter en tant que Député sous ses couleurs, dans cette 4ème circonscription, dans laquelle j’ai toutes mes racines.

    Mon objectif est de vous apporter mes compétences de terrain, ma ténacité, ma grande expérience du monde économique et social dans l’entreprise, et toute ma volonté d’être le porte-parole de cette circonscription qui est mon terroir et qui nous est chère à tous, votre porte-parole à l’Assemblée Nationale.

    Avec mes meilleurs sentiments,
    René ROBERT

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    Comité de soutien

                              Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

    Les élections présidentielles ont révélé qu’une nouvelle approche de la politique est possible. Par delà les clivages, par delà les questions de personne, une voie s’est élevée, celle de François Bayrou.Que propose-t-il au fond? Une chose simple: que l’on porte l’intérêt de tous avant celui de quelques uns. Que l’on cesse de lutter bloc contre bloc dirait-il; Que l’on cherche l’intérêt de tous.

    Je suis l’un des 70 000 adhérents du MoDem, du Mouvement Démocrate si vous préférez. Ce fut ma première urgence après les résultats de l’élection présidentielle.
    Ma seconde urgence a été de contacter le candidat aux Législatives de ma circonscription, la 4e de l’Isère, afin de lui offrir mon aide. Il s’agit de Mr René Robert (site:
    http://www.rene-robert.fr/). Habitants de la 4e circonscription, allez consulter ce site et le blog associé. Vous y trouverez la ligne directrice du MoDem, et le profil de notre candidat, ainsi que beaucoup de renseignements utiles, sur les fonctions du député, sa rénumération, ses moyens de fonctionnement. Je vous mets ici une copie du mail que je lui ai adressé:

    Cher Monsieur Robert,

    Je viens vers vous pour vous offrir mon aide, en toute modestie, pour cette campagne des Législatives 2007. Mon engagement en politique est très récent, et il est entièrement motivé par l’immense dignité et le respect qu’elle impose de Mr Bayrou. J’adhère pleinement à la ligne politique du Mouvement Démocrate.Je souhaite m’investir dans la vie politique de mon environnement proche. La première urgence a été pour moi de pré-adhérer au Modem. La seconde est de participer à mon niveau à la campagne des Législatives 2007. C’est pour cela que je me tourne vers vous. Vous êtes en effet le candidat Modem de ma circonscription et je veux soutenir votre candidature. Sans vouloir utiliser trop de votre temps, pourriez vous m’indiquer comment je peux me rendre utile, par exemple au sein du Trièves. Bon courage pour cette campagne qui commence, et à très bientôt.Mr Robert m’a répondu de manière très positive, et je fais partie désormais de son comité de soutien au sein du Trièves.

    Christophe Voisin

    Saint Michel les portes

    Mon blog: http://modernedemocratie.unblog.fr/

    -——————————————————-

     guillaumelimousinsmall.jpg

    « Sans hésitation, je soutiens le formidable élan d’indépendance du Mouvement Démocrate, et plus particulièrement René Robert et Olivier Dodinot dans la 4ème circonscription de l’Isère : deux personnes qui ne sont pas des professionnels de la politique mais des gens comme nous tous : ils gardent les pieds sur terre ».                                                                                              

    Guillaume LIMOUSIN                                        

    Simane     38350 Prunières                               

    E-mail : guillaumelimousin@yahoo.fr  

    ————————————————-

     guybenoistsmall1.jpg

    Je suis fier de soutenir la candidature de René Robert; c’est quelqu’un de bien qui mérite la confiance des électeurs.

    Guy Benoist
    Saint Theoffrey      

    Delegue syndical CFTC  Hewlett-Packard et

    Vice president de la metallurgie Isere pour la CFTC

     Site: www.cftc-metal38.fr

        ————————————————————————————————-

    Pour rejoindre notre comité de soutien, envoyez nous une photo et un message à: ododinot@hotmail.com 

    René ROBERT  et Olivier DODINOT

       Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    Soutien de François BAYROU

                              Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

     bayrousmall1.jpg

    Pour vous défendre à l’Assemblée nationale, il faut des députés

    courageux et indépendants. Je vous recommande la candidature

    de René Robert. J’ai choisi de le soutenir parce que j’ai confiance

    en lui.                                                                  François Bayrou

    Soutien de François BAYROU dans 2007 législatives pdf cliquez.pdf

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    Visitez le site de René ROBERT

                     renofficielsmall.jpg                   

    Le site officiel de René ROBERT, candidat UDF-Mouvement Démocrate sur la 4ème circonscription de l’Isère est ouvert:www.rene-robert.fr  

    Visitez aussi son blog: rene-robert.blogspot.com/ 

    Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

    123



    Vivre la République du Progrès |
    l'avenir vue par un militan... |
    LCR Section Calaisienne |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
    | Les lumières en héritage
    | L'Afrique de toutes nos forces