Archive mensuelle de juin 2007

Page 2 sur 2

Résultats et commentaires

                          Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

QUELQUES RESULTATS 

Nous sommes troisièmes. Soyons franc,  avec 5.96% des voix nous sommes de petits troisièmes. Didier Migaud avec 46.58% des voix ne passe pas au 1er tour mais sa victoire ne fait pas de doute. Vaguelette bleue pour Casavecchia avec 31.7%.

Petit score donc, un peu inférieur à la moyenne nationale du MoDem (7.3%). Il est difficile de faire des miracles quand on est de parfaits inconnus, qu’on démarre un mois avant le scrutin et qu’on se trouve entre la « citadelle Migaud » et le Tsunami UMP. Philippe de Longevialle, président de l’UDF Isère et implanté de longue date fait autour de 11% dans sa circonscription face à Casenave et Carignon.

Cependant avec plus de 5% des suffrages, nous serons remboursés de nos frais de campagne (30 000 euros). L’UDF-MoDem touchera 1 euro 63 pour chacune de nos 3041 voix soit 4957 euros par an, ce qui sera bien utile pour la traversée du désert qui s’annonce.

 Nous sommes globalement 3ème sur l’ensemble des 3 cantons du Trièves avec 307 voix soit 5.43%.

Sur le canton de Mens,  nous sommes 4ème avec 4.46%, Migaud a 54.65%, Casavecchia 25.62% et les verts 5.41%. A Mens, nous avons 4% des suffrages derriére Migaud à 51%, Casavecchia à 28 et les verts avec 5,5%. L’effet « Citadelle Migaud’ d’une part et la combinaison Beyreziat, Vivre en Trièves et Terre vivante d’autre part sont passé par là.  Nous sommes néanmoins devant le front national à 2.6% ce qui est une satisfaction importante.

De nouveau 3ème sur le canton de Clelles avec 5.24%, Migaud a 47.77% et Casavecchia 31.27%. A Clelles, le MoDem obtient 6,15%, Migaud à 43% et Casavecchia à 37% .

3ème encore sur le canton de Monestier avec 6.28%, Migaud a 49.92% et Casavecchia 29.43%. A Monestier le MoDem à 7.6% derrière Migaud à 50% et Casavecchia à 31% .

LA SUITE

Réunion du MoDem de l’Isère demain pour déterminer notre position pour le 2ème tour. 

Une fête était annoncée, elle aura lieu chez moi vendredi prochain 15 juin. Tous ceux ayant un peu de sympathie pour notre candidature sont bienvenus moyennant un coup de fil préalable. 

Le prochain combat sera d’essayer d’inviter une personnalité sympathique et bien connue du MoDem dans le Trièves pour une conférence sur l’écologie.

Ce blog qui a connu un succés inespéré (déjà prés de 3500 visites en un peu plus de 1 mois) sera ouvert aux associations et annonces d’expositions pour devenir une sorte de « nouvelles  du pays » bis sous forme électronique. J’attend donc vos contributions.

En conclusion, une expérience qui se termine pas un résultat mitigé mais qui fut intense et passionnante. Donc on ne se retire pas de la vie politique !!!

TOUS LES RESULTATS:

Donc en avant première, avant le ministère de l’intérieur et cependant après minuit pour rester dans la légalité.

 Abstention: 40.31%

Blanc et nul: 1.08 %

M. Didier MIGAUD Socialiste                                  46.58%          23751 voix

M. Yann CASAVECCHIA Majorité présidentielle 31.70%           16165 voix

M. René ROBERT UDF-Mouvement Démocrate    5.96%           3041 voix

M. Vincent FRISTOT Les Verts                                  3.69%           1882 voix

Mme Marie-Agnès VOURIOT Front national            3.38%           1721 voix

Mme Arlette TARDY Extrême gauche                    2.11%           1075 voix

M. Julien MARTIN Communiste                                   2.09%           1068 voix

Mme Marie-Cécile VINCENTI Mouvement pour la France 1.82%  928 voix

M. Jean-Pierre HALIMI Ecologiste                              1.09%               554 voix

Mme Aude BLANCHARD Divers                               0.61%                312 voix

Mme Brigitte BELLOTTI Extrême droite                    0.49%               251 voix

M. Roland BEGOT Extrême gauche                          0.48%               243 voix

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Votez René ROBERT

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

modemsmall3.jpg

Dimanche 10 Juin

bayrousmall2.jpg

Avec François BAYROU

olivieretrenesmall2.jpg

Votez René ROBERT et

Olivier DODINOT

Visitez le site de René ROBERT: http://www.rene-robert.fr/

Le deuxième alinéa de l’article L49  interdit « à partir de la veille du scrutin à zéro heure de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale » s’applique aux sites internet des candidats. La jurisprudence interprète cette disposition comme n’interdisant pas le maintien en ligne du site mais comme prohibant sa modification la veille et le jour du scrutin. Ce blog restera donc inactif jusqu’au lundi 11 Juin au matin. Les commentaires sont également impossibles jusqu’à cette date.

Olivier DODINOT

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Je suis pour l’Europe

                           Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

euflag.gif

Je suis pour l’Europe

Les Nations ont une identité, Oui, et je défends cela de toutes mes forces ! et la France est la plus belle des Nations !

Je suis fier d’être Français, Oui, et je le revendique !

Je veux sauvegarder et garantir le maintien de cette identité pour mes enfants, Oui, et je le soutiens !

Mais ne faisons pas l’amalgame, entre ces affirmations qui nous honorent et les récupérations politiques des débats sur l’Europe !

Rappelons-nous le référendum !

Trois courants de pensée ont voté Non à l’Europe, chacun dans un but de récupération médiatique et purement politicienne  :

  1. Les socialistes dogmatistes et radicaux, menés par Messieurs FABIUS, MIGAUD, MELECHON et EMMANUELLI. Je ne vois pas quel était l’intérêt de ce positionnement, si ce n’était de trouver une voie d’expression dissidente dans le parti socialiste, avec une vue pour les présidentielles !…

  2. Les Alter mondialistes et les partis d’extrême gauche, qui à mon sens ont profité largement de la vitrine de la télévision pour affirmer une identité en chute vertigineuse ! N’a t-on même pas vu M. Fabius invité par le parti communiste dans ses meetings !

  3. Enfin l’extrême droite, essayant de mettre en œuvre un véritable réseau de la peur des étrangers, introduisant un amalgame entre l’idée de nation souveraine et xénophobie, mettant en avant des idées de protectionnisme irréaliste, Etc.

Mais l’Europe, c’est nous qui l’avons créée, c’est nous qui l’avons portée, c’est nous qui l’avons dynamisée. C’est notre garantie de survie !

Comment peut-on imaginer et comment oser faire croire aux citoyens, que ce n’est pas dans l’échange, dans la complémentarité, dans l’ouverture que nous gagnerons le pari de notre identité. La France, bien sûr, mais à travers l’EUROPE.

Quand à la position de M. Sarkozy de faire un traité de synthèse et de le faire ratifier par le parlement, je pense que c’est une bonne idée. Ne repartons pas à nouveau dans un référendum, qui serait purement démagogique et dilatoire !

Avançons, l’Europe nous attend !

René ROBERT

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Le cumul des mandats

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

cumulsmall.jpg 

Pourquoi je suis contre le cumul des mandats 

Le Député a trois rôles majeurs :

- Il a un travail parlementaire à l’assemblée nationale. C’est un travail de fond. Il discute les lois et peut contrôler leur application. Il s’investit dans des missions spécifiques nationales au niveau des commissions. Ceci est déjà un énorme travail. Pour certains qui ont un rôle majeur au niveau des commissions comme celle des finances, c’est un travail à temps plein.

- Il a en parallèle un rôle de rapporteur de la vie de sa circonscription, de soutien dans les dossiers qui la concernent auprès des ministères correspondants. C’est aussi un travail important.

- Enfin je pense qu’il a un devoir de tirer sa circonscription vers le haut en l’aidant à promouvoir les grands projets, à la dynamiser et à assurer une certaine cohérence dans les choix prioritaires de développement économique et social.

Un député est occupé à temps plein avec ces trois rôles majeurs.

Ensuite nombreux sont les députés qui cumulent leurs mandats politiques :

- Nombreux sont ceux qui ont un mandat de Maire de leur ville. Quand l’on sait ce que représente le métier de Maire au quotidien, nous pouvons commencer à douter de leur implication directe sur le terrain. Bien entendu l’équipe municipale avec les adjoints sont là pour seconder, mais tout de même !

Certains mettent en avant qu’il est important qu’un député vive au quotidien les problèmes de la vie municipale, pour être plus au fait des contraintes quotidiennes des citoyens et ainsi mieux les défendre à l’assemblée nationale !

Mais n’est ce pas déjà dans le rôle du député !!!

- Certains cumulent en plus la présidence d’une communauté de communes. Si l’on prend l’exemple de la plus grosse communauté de communes de l’Isère, celle de Grenoble « la Métro », il est clair que c’est une tâche à elle seule, qui est à temps plein !

Dans la 4ème circonscription de l’Isère, peu de communes font partie de la communauté de commune de Grenoble « La Métro ». Or où vont d’après vous les choix d’investissement personnel et les choix politiques et économiques quand on sait que

La Métro, représente 450.000 habitants et notre 4ème circonscription 100.000 habitants !

 

- Quand l’on sait que certains cumulent en plus la présidence d’associations, de comités, de syndicats intercommunaux, etc.… Cela devient des surhommes !!!

Je pense que le cumul des mandats peut amener aussi à des dérives. Quand un responsable a le pouvoir budgétaire (direct ou indirect) de plusieurs mandats, les citoyens n’ont que peu de transparence. Il est tellement facile pour un responsable de faire financer le problème qu’il a dans telle ville, par un budget dépendant d’un autre mandat. Ceux qui ont reçu ce financement sont par principe rassurés alors qu’ils devraient se poser tout de même des questions, quant à ceux qui ont financé le projet pour une ville extérieure, ils ne le voient pas car perdu dans la masse, ou se cachent pudiquement les yeux…

Enfin, je pense que cela est anti-démocratique, dans les moyens que possède l’élu qui cumule les mandats, car bien entendu beaucoup de ces mandats s’accompagnent de moyens financiers et humains. Il possède de tels moyens de logistique, qu’il peut complètement s’accaparer la communication.

Il est clair qu’un élu qui est DEPUTE, MAIRE, PRESIDENT D’UNE ENORME COMMUNAUTE de COMMUNES, qui est RAPPORTEUR d’UNE COMMISSION à l’assemblée nationale, est un émir ! (même si bien sûr, il criera que ce n’est pas le cas, qu’il y a une parfaite transparence dans tout ça, que les moyens humains ne se croisent pas, Etc.).

Ceci est vrai pour tout type d’élu, qu’il soit de gauche, de droite, du centre, des extrêmes, etc.…

Pour qu’il n’y ait pas ce genre de soucis et ce genre de dérive, pour que chacun assume ce pourquoi il est élu, je suis CONTRE le cumul des mandats.

René ROBERT

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Notre programme électoral

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

modemsmall.jpg 

1-Nous choisirons l’éducation comme priorité nationale :
- Apprendre à lire et à écrire à tous les enfants avant qu’ils n’entrent en 6ème
- Créer des classes d’excellence sur tout le territoire
- Développer l’aide individualisée, par des professeurs volontaires et des étudiants tuteurs.
- Augmenter le budget de la recherche de 5% par an.
- Ajouter aux compétences de l’université la mission de l’insertion professionnelle.

2-Nous multiplierons l’emploi :
- Permettre la création de deux emplois sans charge par entreprise, quel que soit l’emploi.
- Instaurer un plan de protection et de soutien des PME, un « Small Business Act ».
- Créer un fonds de soutien pour que les créateurs d’entreprises puissent emprunter les fonds nécessaires au démarrage de leur activité.

3-Nous augmenterons le pouvoir d’achat :
- Augmenter le minimum vieillesse et les petites retraites jusqu’à 90% du SMIC.
- Payer l’heure supplémentaire 35% de plus que l’heure normale.
- Rendre immédiatement accessible aux salariés une part plus importante des bénéfices des entreprises.

4-Nous rééquilibrerons les finances publiques et nous réformerons l’Etat :
Consacrer la moitié des recettes budgétaires nouvelles à la suppression en 3 ans du déficit de fonctionnement.
- Améliorer l’efficacité de l’action publique par l’évaluation, la contractualisation, la simplification de l’organisation des collectivités locales, la modernisation de l’Etat.
- Inscrire dans la Constitution l’interdiction pour tout gouvernement de présenter un budget en déficit de fonctionnement.

5-Nous lutterons contre l’exclusion :
- Unifier les allocations en une allocation sociale universelle, par points, cumulable de façon dégressive avec un emploi, pour que le retour à l’activité soit financièrement intéressant.
- Proposer à toute personne titulaire du RMI une activité rémunérée au service de la société, dans une collectivité ou une association.
- Construire 60 000 logements très sociaux par an.

6-Nous réformerons les retraites :
- Négocier une réforme des retraites avec les partenaires sociaux puis la faire adopter par référendum.
- Instaurer une retraite universelle par points, où les salariés choisissent librement l’âge de leur départ à la retraite, le montant de la pension augmentant avec le temps de cotisation.

7–Nous mobiliserons la société pour aider les personnes âgées :
- Redéployer les formes de prises en charge des personnes âgées vers l’hébergement temporaire, l’accueil de jour et de nuit.
- Élaborer des contrats «prévention-dépendance» entre le patient et son médecin traitant.
- Créer des services d’aide à la personne, grâce à l’activité universelle et au service civique pour tous les jeunes.

8–Nous réformerons notre système de santé :
- Régionaliser le système de santé, en prenant en compte les besoins de santé locaux.
- Responsabiliser les acteurs et les associer aux décisions et à la gestion.
- Adapter la formation des spécialistes aux besoins régionaux, par la mise en place d’un numerus clausus régional.
- Veiller à une juste répartition de l’offre de soins, en particulier dans les campagnes.
- Créer une Autorité indépendante chargée de l’alerte sanitaire et environnementale.

9–Nous défendrons la sécurité pour tous :
- Créer une police fidélisée, proche du terrain et des quartiers.
- Ouvrir les commissariats 24h/24h.
- Sanctionner dès le premier délit et généraliser l’obligation de réparation immédiate au profit de la victime.
- Pour les mineurs, privilégier les alternatives à la prison, par des stages de civisme, des travaux d’utilité publique, des centres éducatifs spécialisés.
- Doubler le budget de la justice.

10-Nous défendrons les agriculteurs français :
- Défendre les intérêts de la France au moment du bilan de la PAC en 2008 et préparer l’après 2013.
- Maintenir les aides à l’installation des jeunes agriculteurs.
- Simplifier l’administration de l’agriculture, faciliter les déclarations et assouplir les contrôles.
- Terminer le rattrapage des retraites agricoles.
- Investir dans la recherche et les débouchés non alimentaires et développer en particulier les biocarburants.

11–Nous proposerons une stratégie de développement des zones rurales :
- Préserver les services publics, en particulier la Poste.
- Regrouper dans un seul point de rencontre les différents services offerts à la population (Poste, impôts, CAF…).
- Créer des maisons médicales dans chaque canton rural.
- Implanter partout les nouvelles technologies.
- Développer les zones franches rurales, et y attirer des entreprises d’innovation.

12–Nous réimplanterons l’Etat dans les banlieues, et nous lutterons contre les ghettos :
- Renforcer la présence des services publics au sein des banlieues : commissariat, école, poste, hôpital, services pour l’emploi, pour la famille.
- Installer un sous-préfet qui représente l’Etat avec obligation de résidence, pour qu’il coordonne l’action de ces services.
- Développer un nouvel urbanisme, pour casser les ghettos : consacrer 25% de la surface de tout nouveau programme de construction à des logements sociaux.

13–Nous lutterons contre la fracture culturelle :
- Faire vivre les arts à l’école et ouvrir les classes à l’intervention des artistes.
- Favoriser le développement du mécénat.
- Garantir le statut des intermittents.
- Accompagner les mutations technologiques et les arts numériques.
- Modifier la loi relative à la diffusion d’oeuvres sur Internet en concertation avec l’ensemble des acteurs pour garantir les droits et la rémunération des auteurs.

14–Nous mènerons une politique active de l’écologie :
- Inscrire le développement durable au cœur des politiques publiques.
- Mettre en place un plan d’adaptation au réchauffement climatique : isolation et rénovation de l’habitat, développement des énergies renouvelables (biocarburants, solaire, biomasse…), transfert du transport de marchandises vers le rail et le transport fluvial.
- Instaurer progressivement une “taxe carbone” sur les énergies fossiles.

15–Nous construirons la démocratie sociale :
- Saisir les partenaires sociaux avant toute modification du Code du travail.
- Organiser un débat public de deux mois avant tout examen d’une loi importante au Parlement.
- Faire du Conseil Economique et Social un vrai lieu de débat de la société civile, et y faire entrer les associations environnementales.
- Demander aux partenaires sociaux d’élaborer de nouvelles règles de représentativité, et de prendre des mesures sur la sécurisation des parcours professionnels.

16–Nous rendrons la République aux Français :
- Instaurer la proportionnelle pour la moitié des sièges de députés, pour représenter tous les Français.
- Mettre fin au cumul des mandats pour les députés.
- Reconnaître le vote blanc.
- Autoriser les étrangers en situation régulière qui résident en France depuis plus de 10 ans à voter aux élections locales.
- Rendre l’Etat impartial : soumettre les nominations des membres des autorités de contrôle au vote du Parlement, interdire aux grands groupes privés qui vivent des commandes de l’Etat de posséder des médias.

17–Nous ferons du logement une urgence nationale :
- Interdiction des cautions pour les locations de logements, mise en œuvre d’un système d’assurance mutuelle, amélioration des mécanismes de « sécurisation » et d’assurances pour les propriétaires.
- Application pleine et entière de la loi SRU dans toutes les communes, y compris par le Préfet en cas de refus des élus.
- Modulation les loyers dans le parc HLM, en fonction de la situation financière des personnes.
- Aide à la pierre et systèmes de défiscalisation ciblés sur des besoins de logement prioritaires et durables.

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Ces verts qui virent à l’orange

                                       Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

                          orange4small.jpg

Les ralliements de Verts au parti de François Bayrou s’accélèrent

LE MONDE | 31.05.07 | 14h47  

Ce n’est pas encore une hémorragie mais déjà une petite saignée. Après le départ de trois élus Verts parisiens, Olivier Pages, Danièle Auffray, Violette Baranda, ralliés au Mouvement démocrate (MoDem), c’est un quatrième, François Flores, conseiller de Paris, qui vient d’annoncer son transfert. Dans la foulée de Jean-Luc Bennahmias, député européen, un certain nombre de cadres écologistes suivent le mouvement. D’autres semblent attendre l’après-élections législatives. 

« Je reçois tous les jours des mails qui me disent : « Moi aussi », constate M. Bennahmias. S’il se défend d’organiser les sorties, ses amis recensent tous les Verts qui souhaitent être de l’aventure centriste. Ainsi dans les Bouches-du-Rhône, Christophe Madrolle, responsable local des Verts, assure que plus de la moitié de sa fédération – soit « environ 150 personnes » – souhaite adhérer au mouvement de François Bayrou. « Cela vient d’un peu partout dans la région », s’enthousiasme M. Madrolle. Le phénomène concerne des militants mais aussi des élus, insiste-t-il.

« EFFET DE MODE »

D’autres groupes locaux seraient touchés comme en Poitou-Charentes, dans l’Aisne, les Yvelines, le Béarn ou en Seine-et-Marne, où le conseiller général Jean Calvet se présente aux législatives sous l’étiquette MoDem.

A Paris, c’est Raymond Pronier, conseiller d’arrondissement du 15e, qui s’occupe des recrutements. « Beaucoup attendent encore mais viennent à nos réunions », confie-t-il. « De nombreux militants en ont marre d’attendre la rénovation interne et se rendent compte que le MoDem est plus capable d’intégrer nos thématiques que le PS », renchérit François Flores.

La lassitude à l’égard d’un parti au fonctionnement interne chaotique n’explique pas tout. On compte parmi les ralliés de nombreux postulants à la candidature pour les élections législatives ou pour les élections municipales qui ont été recalés. Comme Syrine Catahier, adjointe au maire du 18e arrondissement à Paris. Si elle n’a pas encore franchi le pas de quitter le parti, elle avoue y songer fortement : « Les Verts ne sont plus à la hauteur des enjeux écologiques. Et c’est plutôt enthousiasmant comme perspective de créer un nouveau mouvement et d’y développer un pôle écolo », assure-t-elle.

D’autres responsables du parti écologiste attendent les résultats des Verts mais aussi du MoDem aux législatives pour voir si leur voie militante doit bifurquer. C’est le cas de Jean-Félix Bernard, conseiller régional d’Ile-de-France, qui se demande « si les Verts restent le bon endroit pour l’écologie politique ». Ou Nicole Guillaudin, adjointe au maire de Chambéry, qui organise jeudi avec son alter ego de Haute-Savoie une rencontre avec le MoDem local « pour ouvrir une réflexion ».

Pour M. Bennahmias, décidément, « c’est une affaire qui marche ». « Si le MoDem fait entre 8 % et 10 % nationalement, on peut entraîner un quart des Verts ! », s’emballe-t-il.

Au siège des Verts, on préfère faire le gros dos et minimiser les départs. « C’est très limité », jure Cécile Duflot, secrétaire nationale. « Seuls huit adhérents se présentent sous l’étiquette Modem et ils ont été suspendus. » Le député de Paris Yves Cochet, lui, ne nie pas la réalité. « Il y a un effet de mode et une déception interne. Et puis la faiblesse humaine qui fait que quand le MoDem vous appelle pour être candidat… »

Article paru dans l’édition du 01.06.07

                                —————————————————

Vidéo: Jean Luc BENHAMIAS et le MoDem

http://www.dailymotion.com/video/x22nee_itw-de-jeanluc-benhamias

                         —————————————————

Pour en savoir plus sur le MoDem et l’écologie (merci Greg!):

http://modem-ecologie.over-blog.com/

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Projet de développement des Régions Sud Isère

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

La valorisation de nos identités par

« LE TOURISME DOUX »

 chevalmontaiguillesmall.jpg

Le projet R.S.I.

Nous voulons mettre en place un véritable maillage humain, culturel, promotionnel et économique, par un réseau trans-régional, spécifiquement réservé au « tourisme doux« , respectueux de l’économie locale et non agressif : Cyclistes, Marcheurs, Joggeurs, Cavaliers, VTTistes, etc.

Quelqu’un qui désire, partir de Turin ou d’ailleurs, doit pouvoir venir visiter les RSI, et avoir la possibilité d’obtenir un véritable support logistique lui permettant :

* D’avoir les itinéraires spécifiques et les cartes d’état major de nos circuits trans-régions.

* D’avoir les points de rencontre, les étapes « gîtes » avec les chambres d’hôtes, les campings et les hôtels estampillés, les relais « bricolage et réparations », les expositions et manifestations sportives ou culturelles, les bons restaurants, les activités sportives spécifiques (accro-branches, canyonning, parapente,…), le prix des repas à la ferme, d’une nuit chez l’habitant, les relais infirmerie, les N° de téléphone de secours de garde, la carte qui lui permet d’avoir les voies vertes de passage entre la Matheysine, le Trièves, l’Oisans ou le Vercors.

* D’avoir des propositions d’offres de plusieurs types de circuits, comme « monomodal » [(un seul mode de transport (vélo, rando, ...)] ou « multimodal » (rando puis cheval, puis V TT, puis train de La Mure, etc.), avec associés et intégrés à chaque circuit, les chambres d’hôtes, les hôtels, les campings,… les correspondants. Par exemple, l’un des circuits pourrait être celui des Gorges et des Lacs », un autre le circuit du souvenir en Vercors, etc.…

Nous créerons un Label R.S.I. Toute maison d’hôtes, de relais, de support divers, tout participant devra déposer un dossier, et sera après étude, labellisé par nos soins. Il lui sera imposé de signer une charte d’accueil de convivialité et un engagement de qualité.

Nous créerons un bureau central de promotion de toutes les R.S.I., qui aura son propre site Internet, qui fera la publicité sur toute la France, mais aussi à l’international, éditera les guides et brochures, collectera les subventions éventuelles, recueillera les projets d’entreprises locales, de clubs et d’associations souhaitant s’intégrer dans le projet. Apportera son aide financière et logistique. Ce même bureau ira chercher aussi des financements privés.

Nous créerons un bureau central de réservations. Par exemple, un Espagnol pourra acheter sur Internet un seul ticket, qui lui permettra d’arriver à l’aéroport de Grenoble, de prendre un bus déjà payé qui l’amènera dans les RSI, qui lui permettra de passer une semaine réservée, d’avoir son V TT prêt, d’être réservé sur le circuit des Gorges, d’avoir ses chambres d’hôtes réservées, sa place sur le bateau du Monteynard, etc.

Toutes les Régions du Sud Isère, derrière UN SEUL et MEME PROJET, managé et dirigé par une société autonome et indépendante des structures publiques !

- ECONOMIQUE : Car création d’emplois locaux nombreux, gîtes, repas à la ferme, ateliers multi activités (faire réparer un vélo, fax, point Internet, recoudre un bouton, panser les pieds, acheter des chaussettes, etc.), webmasters, secrétaires, hôtesses d’accueil, guides, etc.…).

-SOCIAL et CULTUREL : Car nécessairement, et de fait, une nouvelle dynamique basée sur les identités locales sera mise en œuvre. Nous ferons se rapprocher les hommes !

-APOLITIQUE et MODERNE : Car nous dépasserons les clivages politiques !

Nous comptons sur votre soutien pour ce projet !

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Travailler plus pour gagner plus?

                          Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

travaillerplussmall.jpg

Ce slogan majeur de la campagne UMP consiste, pour les heures supplémentaires, à ne pas imputer de charges sociales « employeur » pour l’entreprise, à les majorer de 25 % pour le salarié qui n’aura pas à les déclarer dans ses revenus.
Nous pouvons nous poser plusieurs questions de fond, et qui attendent une réponse concrète et précise :
1- Est-ce que cette mesure s’appliquera pour les temps partiels ? Quand nous savons que les temps partiels sont essentiellement tenus par des femmes, n’irait-on pas encore vers une plus grande inégalité homme/femme ?
2- Le régime des heures supplémentaires ne s’appliquera pas aux cadres payés au forfait/jour, aux artisans, aux professions libérales…Et a toutes les professions pour lesquelles il n’est jamais question d’heures supplémentaires.
3- C’est l’employeur qui imposerait a priori les heures supplémentaires ; un employé qui refuserait ces heures serait t’il vu comme démissionnaire? Comment mettre cela sur la base du volontariat alors que c’est tout de même la marche de l’entreprise qui prime ?
4- Cette mesure ne va t-elle pas d’un autre côté, les emplois dits « précaires » et en particuliers les intérimaires, les salariés en CDD ou en CNE. En effet, pourquoi un employeur embaucherait, alors qu’il pourrait donner des heures supplémentaires à ses employés à moindre coût ?
5- Le financement de la protection sociale (retraite, sécurité social…) ne risque t-il pas d’être fragilisé.
6- La dérive d’augmenter les revenus des salariés par des heures supplémentaires au détriment d’augmentations salariales est d’une telle tentation !
Nous disons ALERTE !
Cette décision, nous le voyons peut paraître dans sa précipitation démagogique, quand nous savons tous les enjeux et les dérives qu’elle peut engendrer !
Le Modem propose pour favoriser l’emploi une aide défiscalisant les 2 premiers emplois, et de manière progressive une défiscalisation sur les emplois des très petites entreprises; c’est la création d’entreprises et d’emplois qu’il faut aider, motiver et soutenir par un « Small Business Act ».

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

Corinne Lepage à Moirans le lundi 4 juin

                         Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

lepagesmall1.jpg 

Corinne LEPAGE, Présidente de CAP 21 et co-fondatrice du MODEM sera à Moirans sur Centr’alp le lundi 4 juin pour soutenir Jacqueline JOANNON et son suppléant Bernard ZAMORA.

Vous pouvez participer au déjeuner débat au “CLOS ROMAIN”, restaurant situé sur la zone économique de Centr’Alp à Moirans entre 12h30 et 14h30. Merci si possible d’annoncer votre venue en envoyant un mail à Laurence VEYRON: laurenceveyron@wanadoo.fr

Fondé et présidé par Corinne LEPAGE, CAP 21 est un jeune parti politique qui se reconnaît dans le réformisme écologique en défendant une conception républicaine de l’écologie.

Face aux multiples défis à relever, en particulier le réchauffement climatique et la fin annoncée du pétrole, CAP 21 souhaite remettre la France en mouvement en faisant le pari de l’intelligence collective et de l’innovation. La question à venir n’est plus celle de la gauche ou de la droite mais plutôt celle du choix entre l’action et l’immobilisme, car nos sociétés ne peuvent continuer à ignorer les conséquences écologiques et sociales de leur développement.

Dans le domaine politique, CAP 21 propose que les principes de précaution et d’innovation deviennent des principes politiques majeurs. Afin de réduire le fossé entre les citoyens et leurs représentants, une revalorisation du rôle de la société civile est devenue impérative.
Grâce au renforcement de la démocratie de participation, le citoyen doit pouvoir exprimer son opinion en dehors des consultations électorales et sur toutes les questions le concernant en particulier dans les domaines technoscientifiques.

Dans le domaine économique et social, CAP 21 place les notions d’éthique et de responsabilité au cœur d’un projet économique soutenable qui favorise les investissements dont le bénéfice écologique et social est au moins égal au bénéfice économique escompté.
Face à l’exclusion économique et à la pauvreté, la société doit exprimer sa solidarité par la reconnaissance du droit au logement, à la santé et au travail. Nul ne peut être exclu de sa participation au bien commun qui doit être réparti équitablement selon la capacité et la volonté de chacun à y participer.
La promotion d’une société écologiquement et humainement soutenable doit être basée sur les valeurs du pacte républicain à commencer par la laïcité, le respect de l’égalité des droits des hommes et des femmes, à continuer par la probité et la morale la plus élémentaire.CAP 21 est convaincu que le moment est venu de rendre espoir à tous ceux qui souhaitent bâtir, ensemble, l’avenir de la France dans l’Europe et dans le Monde par un projet politique conjuguant liberté et responsabilité, solidarité et égalité, réformisme et innovation. cap21small.jpg

Le site de Cap21: http://www.cap21.net/

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

12



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces