Lettre à l’inspection d’académie

                          Page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/ 

                        inspection.gif 

Monsieur l’inspecteur d’Académie, Madame l’inspectrice de circonscription,

A la suite à la visite de madame l’Inspectrice, Frédérique TOGNARELLI, dans les locaux de l’école primaire de Mens le jour de la rentrée, nous vous faisons parvenir ce courrier pour manifester notre mécontentement quant à la décision qui a été envisagée par l’inspecteur d’Académie de fermer une classe.

Nous ne comprenons pas cette décision et nous sommes en désaccord avec elle pour plusieurs raisons :

. L’effectif de l’école est supérieur à celui de l’année dernière (2006-2007 : 153 élèves répartis sur 7 classes ; 2007-2008 : 157 élèves)

. La population est en constante augmentation, le maire de Mens dans sa lettre du 23 juillet est très clair sur ce point : la population du canton de Mens a augmenté de 18% entre 1999 et 2006, ce qui signifie que si cette classe ferme cette année, elle devra rouvrir inévitablement à la rentrée prochaine ou même avant au cours de l’année si le seuil des 27,5 élèves par classe est atteint. Le conseil général recrute plusieurs personnes pour la maison du département (une famille arrive en décembre).

. L’école primaire de Mens accueille des enfants en difficulté scolaire, des effectifs trop importants dans les classes ne semblent pas aller dans le sens d’une pédagogie personnalisée (nous rappelons que le suivi individualisé de chaque élève est le point phare du projet pédagogique de l’équipe enseignante de l’école de Mens). Un enfant handicapé est scolarisé cette année en classe de CP (26 élèves). . Nous pensons qu’une classe à double niveau doit avoir nécessairement un effectif réduit. Cela demande beaucoup plus de travail et d’attention pour l’enseignant et pour les élèves. Avec 6 classes, 2 classes de 23 et 24 élèves se retrouvent à fonctionner en double niveaux (CE2/CM1, CM1/CM2) et les autres classes se retrouvent ainsi en surnombre pour permettre cette répartition (28 élèves en CE2 et 30 en CM2). Ces effectifs sont bien trop élevés pour un apprentissage efficace.. L’école de Mens se situant en milieu exclusivement rural, nous pensons que sa situation ne doit pas être comparée à l’ensemble du département en majorité citadin. Les enfants scolarisés à Mens prennent pour la plupart les transports scolaires. Une demi-heure de car est parfois nécessaire pour arriver à l’école. Les journées sont donc très longues pour certains. Un effectif surchargé ne peut qu’accentuer la fatigue éprouvée.

Un grand nombre de parents d’élèves ont rejoint les parents délégués pour manifester leur mécontentement face à cette décision que nous jugeons tous arbitraire.

Soucieux du bien être de leurs enfants à l’école, ils ont pris du temps pour venir nous aider à fabriquer des banderoles dès l’annonce de la décision au mois de juin.

Un blog a également été mis en place pour faciliter l’information (http://fermeturedeclasse.unblog.fr/ )

Nous avons ré-ouvert la 7ème classe de manière symbolique lors d’une séance devant l’école vendredi 7 septembre à 8h30 devant les caméras de France3. Lien :http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c38a_1920&video

Une deuxième pétition a été mise en place pendant le marché de Mens samedi matin 8 septembre à la demande des habitants de Mens qui se sentent concernés par l’avenir de l’école du village.

Nous espérons, grâce à ce courrier, une meilleure compréhension de la situation de l’école de Mens. Nous espérons aussi que ces revendications seront prises en compte par la Commission Technique Paritaire du mardi 11 septembre.

Les parents délégués FCPE, Indépendants et PEEP.

Copie envoyée aux fédérations nationales et départementales PEEP et FCPE.

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/ 

0 Réponses à “Lettre à l’inspection d’académie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces