Conférence Montessori

                                      Page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/       

                     montessorismall.jpg

Les points forts de la conférence sur la pédagogie Montessori, proposée par l’association « Grandir Ensemble » et animée par le Centre Pédagogique Papachapito, qui s’est tenue le 14 septembre 2007 à l’Espace Culturel de Mens:

Maria Montessori est la première femme médecin d’Italie. Née en 1870, elle s’intéresse aux enfants anormaux et part de l’idée que leur cas ne peut être désespéré. Elle entreprend de les rééduquer selon des méthodes adaptées  à leur état. Les résultats sont tellement probants que la Reine d’Italie luidemande de réformer l’éducation nationale pour généraliser sa méthode à tousles enfants. En 1908, sa renommée est mondiale.

En quoi consiste cette pédagogie ? Elle prend en considération « l’esprit absorbant » de l’enfant, cette intelligence particulière propre à enfant, qui lui permet de faire des acquisitions dans l’enthousiasme. L’acquisition des connaissances peut être spectaculaire et remet en cause nos préjugés sur le progrès uniforme de l’intelligence et sur l’effort nécessaire aux apprentissages. L’enfant peut apprendre avec facilité l’écriture, la lecture, les mathématiques.

Le matériel pédagogique est scientifiquement élaboré, il présente les faits et les rapports entre les choses d’une manière attrayante et claire. Il est conçu en isolant les difficultés : l’enfant ne se sent pas dépassé et développe de la confiance en lui. Il est auto-correctif : l’enfant gagne en autonomie. Il permet un apprentissage dans le réel et le concret : l’enfant comprend d’une manière physique et sensorielle des données qu’il abordera plus tard dans l’abstraction. L’apprentissage est individuel (il n’y a pas de cours collectif). L’enfant évolue à son propre rythme : sans comparaison ou compétition, il satisfait naturellement sa soif de connaissance.

La méthode vise l’épanouissement de l’enfant. L’objectif du matériel n’est pas de démontrer d’une façon claire et concrète ce que l’on enseigne ailleurs d’une manière abstraite; mais d’offrir à l’enfant le pouvoir de découvrir par lui-même. Lorsqu’il découvre par lui-même, il ressent l’apprentissage comme une conquête, et son intérêt est stimulé. Il se développe alors à son rythme, dans le respect de ses priorités, qui sont propres à lui seul. Il peut par exemple montrer une passion pour les
invertébrés, ou pour l’histoire, qu’il pourra complètement satisfaire et il aura des connaissances très poussées dans ce domaine.

L’éducateur montessorien est présent pour seconder l’enfant dans sa quête de développement. Il est à l’écoute de ses besoins (et non à ce qu’il demande). Il fait en sorte que sa présence et sa disponibilité soient ressenties par l’enfant qui cherche, mais demeurent cachés à celui qui a déjà trouvé. Il montre le chemin vers l’auto-discipline, la concentration, la
connaissance de soi et du monde et ceci en toute discrétion !

En Montessori, la salle est aménagée pour que les enfants soient libres d’aller et de venir, de choisir leurs occupations, de travailler, de causer entre eux ou même de ne rien faire. La méthode Montessori donne la liberté à l’enfant dans la mesure où elle l’aide à se rendre indépendant. L’enfant doit respecter le travail d’autrui et l’emploi correct du matériel.

Dans la société, bien que l’enfant soit aimé, soigné et dorloté, il est souvent privé de toute activité sérieuse. Son activité ne trouve de refuge que dans le jeu ou dans un monde imaginaire. Maria Montessori considérait qu’il était temps de considérer l’enfant comme une personnalité humaine qui a des intérêts sérieux, et qui pour s’épanouir à besoin d’agir.
L’enfant a besoin, surtout entre 0 et 6 ans, de repères vrais, réels et tangibles, afin qu’il puisse se construire psychologiquement d’une manière saine. L’abstraction et le symbolisme ne devraient lui être présentés qu’après ses 6 ou 7ans.

Cette pédagogie répond particulièrement bien aux problèmes spécifiques des enfants précoces, mais aussi en difficulté scolaire, car ils peuvent se développer dans un environnement qui leur est favorable, à leur rythme. Les enfants apprennent à se respecter, ils ne se comparent qu’à eux-mêmes, pas aux autres ! L’enfant n’attire ni la moquerie, ni la jalousie desautres. Lorsque l’enfant est respecté dans le choix de ses apprentissages et  dans son rythme, il gagne enautonomie et en confiance en lui. Il peut choisir son activité selon une motivation interne, profonde. Ainsi, l’enfant se
sent capable, responsable, et développe naturellement l’autonomie, l’estime de lui, l’entraide et le respect mutuel.

La création d’une structure Montessori dans le Trièves est en projet.
Si vous êtes intéressés en tant que parent, ou en tant que personne qui peut contribuer à sa création, vous pouvezcontacter Mireille Roux au 04 76 34 37 23. Nous cherchons notamment des locaux sur Mens.

Une prochaine réunion aura lieu le Jeudi 11 octobre 2007 à 19 heures à l’Espace Culturel de Mens avec Frédérique Perron, résidente à Monestier, co-fondatrice de l’école maternelle Montessori « Aide-moi à faire seul » à Grenoble en 1988, et sa fille Adèle Perron, scolarisée à l’école Montessori jusqu’à sa rentrée en CP. Elles seront présentes pour transmettre leurs
expériences et leur vécu avec la pédagogie Montessori et répondre à vos questions.

Témoignage sur la pédagogie Montessori

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/    

0 Réponses à “Conférence Montessori”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces