• Accueil
  • > Archives pour février 2008

Archive mensuelle de février 2008

Page 3 sur 3

2014: l’AGV

http://www.dailymotion.com/video/x4a1l1

Un peu de pub, mais sans doute le moyen pour nos enfants de traverser l’Europe quand les avions ne voleront plus.

Pré Colombon : un besoin d’information et de concertation

Environ 70 mensois, de tous âges et tous horizons, ont assisté vendredi soir 1er fèvrier à la réunion d’information organisée à l’espace culturel par un groupe d’habitants sur le projet de construire 40 maisons au Pré Colombon, dernière zone verte importante située au cœur même du village.

Personne dans cette réunion ne conteste l’idée d’aménager et d’urbaniser le Pré Colombon. Mais c’est la soudaineté du projet, qui après avoir « dormi » pendant 30 ans ressurgit sans information à quelques semaines des élections municipales, qui a motivé les organisateurs. Le maire actuel, qui ne se représente pas, a refusé d’organiser une réunion publique et de répondre par écrit aux questions précises que lui posait le groupe d’habitants sur la démarche municipale et sur le cadre réglementaire de l’urbanisme (POS, ZPPAUP, CAUE). Seul un élu municipal était présent à titre personnel.

M Mauberret, ancien conseiller municipal, a introduit la soirée avec un diaporama présentant les précédents aménagements dans ce quartier. Il a précisé les contraintes d’une ZPPAUP, qui impose de définir un plan d’ensemble de ces 3 hectares.

Mr Thuret, opérateur foncier, a présenté l’avancée de son projet. Il a réussi à obtenir l’accord de presque tous les propriétaires, et il espère orienter les futurs acquéreurs vers des constructions plus « «écologiques » . Cependant 3 parcelles, tout près du centre bourg, n’ont pas fait l’objet d’un compromis de vente, ce qui constitue sans doute un obstacle au projet. La desserte sud de ce lotissement pourrait également poser des problèmes.

La commune possède elle aussi une parcelle au Pré Colombon, depuis qu’une équipe municipale précédente l’avait acquise pour s’assurer d’un projet raisonné qui aille dans le sens de l’intérêt général de tous les mensois. Mais la municipalité actuelle veut la vendre au promoteur, plus exactement l’échanger contre une parcelle plus petite viabilisée.

L’objectif des organisateurs de la réunion est d’empêcher que soit signée la vente de la parcelle communale avant les élections. Les conséquences de ce projet sont trop importantes pour qu’il puisse être décidé ainsi, dans la précipitation et sans information.

De nombreuses questions sont posées dans la salle : problème général de l’approvisionnement en eau potable, capacité des écoles, mais aussi manque de logements locatifs, souci du logement de nos aînés ou des handicapés et besoin de mixité sociale.

Les participants insistent sur la concertation, qui serait bienvenue pour ce type de projet : bien informés, sollicités, les habitants s’impliqueraient volontiers avec la municipalité dans l’étude de l’aménagement du Pré Colombon, ce qui d’ailleurs éviterait les rumeurs et les tensions. Le rôle d’une commission ouverte est souligné.

La séance du conseil municipal du 6 février, au cours de laquelle la vente de la parcelle communale devait être votée (il semblerait que le maire ait l’intention de retirer ce point de l’ordre du jour), sera sans doute fort suivie.

Zappeur

sarkobrunismall.jpg

Notre président est un grand zappeur.

En matière politique, c’est évident. Après avoir mené sa campagne sur le thème du pouvoir d’achat, il nous explique benoîtement que les caisses sont vides (et elles le sont d’autant plus après le paquet fiscal à 15 milliard d’euros…) et qu’il ne peut donc rien en ce domaine.

Même chose en matière privé. Après avoir divorcé le 18 octobre 2007, il nous présente sa nouvelle conquête à Disneyland… le 18 décembre avant de se remarier pour la 3 ème fois hier 2 février.

Au risque de passer pour un groupie de Christine Boutin (moi, c’est plutôt François en réalité), je m’interroge sur les conséquences d’une telle précipitation. Chacun est évidemment libre de sa vie privée, Sarko comme les autres. Mais à une époque ou la moitié des couples divorcent, ou des millions d’enfants grandissent dans des familles décomposées, recomposées puis redécomposées, traiter la famille et les enfants avec une telle désinvolture n’est pas forcément le meilleur exemple que peut donner un chef d’état.

http://www.dailymotion.com/video/x3t96n

Petit détail: connaissant l’appétit de la nouvelle première dame de France, on peut se demander si on ne va pas assister à un remake de l’arroseur arrosé, version le zappeur zappé avant 2012?

Lotissement Pré Colombon: le plan

mauberret.jpg

schema.jpg 

Ces informations sont communiquées par Monsieur Jean Paul Mauberret, ancien conseiller chargé de l’urbanisme sous le premier mandat de Philippe Richard, de 1989 à 1995. 

Le projet de lotissement s’étend donc sur la zone NAcri(ze) qui appartient au Pré C située au centre de ce plan et à la zone NAcri située plus au sud et qui appartient au secteur de Bilangeole. Le terrain appartenant à la mairie de Mens est celui juste au sud de la propriété marquée en bleu. Il faut néanmoins retirer de la première zone la propriété marquée en bleu et les 2 propriétés à la droite de celle ci dont les propriétaires refusent de vendre.

On note à la limite des 2 zones une bande quadrillée orientée Est-Ouest qui correspond à une zone réservée sur 30 ans par la mairie pour établir une voie de desserte du secteur. 

A noter encore que la première zone est soumise aux contraintes urbanistiques de la ZPPAUP, extension du bourg historique alors que la seconde ne l’est pas.

Monsieur Mauberret souligne que le compromis de vente du terrain appartenant à la mairie comporte plusieurs clauses suspensives qui pourraient faire échouer la vente définitive:

 1-La vente définitive interviendrait seulement s’il y a accord de tous les propriétaires ce qui n’est pas le cas.

2- Une desserte par le sud de la zone doit être obtenue. Or la bande réservée risque d’être caduque car non utilisée depuis plus de 30 ans, la desserte devient alors impossible.

3- Le compromis doit déboucher sur une vente avant la fin 2008. Or il est soumis au permis d’aménager instruit par l’administration dans un délai de 3 à 6 mois puis soumis à l’autorisation du (prochain) maire.

Lotissement Pré colombon: lettre aux conseillers municipaux

Monsieur Le Maire

Madame, Messieurs les Adjoints

Mesdames, Messieurs les Conseillers Municipaux

A moins de 6 semaines de l’échéance de votre mandat, nous sommes un certain nombre de vos concitoyens à vous demander de ne pas engager une opération immobilière sur Pré Colombon avant les prochaines élections. Nous pensons qu’il serait souhaitable que la première opération (compromis de vente d’une parcelle communale incluse dans la zone NAc ri ze) de ce projet d’importance soit examinée par la prochaine équipe municipale.

Ce projet d’urbanisation attend dans les cartons depuis trente ans, faute d’accord préalable de tous les propriétaires. Est-il nécessaire de se précipiter à quelques semaines des élections? N’est-il pas impératif, comme vous le souhaitez vous-même sans doute, que la commune garde un contrôle réel sur l’urbanisme d’ensemble de Mens, sur l’harmonisation paysagère de ce projet et sur son impact environnemental ? N’est-il pas impératif d’envisager les conséquences qu’un projet de telle envergure aura pour les Mensois, puisque 40 logements sont prévus ? approvisionnement en eau potable : il faudra trouver de l’eau assainissement : la Préfecture a déjà pointé que la commune ne respecte pas la loi écoles : ce projet devrait faire arriver une quarantaine d’enfants au moins. Les infrastructures seront à adapter voirie : la charge des voiries nouvelles pèsera forcément, tôt ou tard, sur la commune : aménagement, entretien, déneigement… déchets, éclairage public, etc.

Toutes les charges engendrées par ce projet de lotissement seront à assumer par la future municipalité et par les contribuables mensois. Ont-elles été étudiées ? Les bénéfices de cette opération pour le promoteur sont évidents, mais ceux que la collectivité en retirerait ont-ils été évalués ? La zone du Pré Colombon, dernier espace constructible important au cœur de notre village, est décisive pour Mens. Il s’agit certes d’un projet privé, mais qui engage lourdement l’avenir de la commune et les décisions de la future municipalité.

D’autre part, nous nous interrogeons sur l’utilité pour la commune de payer la viabilisation de 1 000 m2, comme cela a été envisagé au conseil municipal du 9 janvier (cf. TUM n°82 de janvier 2008). Nous vous savons conscients des enjeux pour Mens. C’est pour toutes ces raisons que vous nous demandons de ne pas précipiter les choses. Afin d’éclairer la discussion, nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la réunion d’information sur le projet du Pré Colombon que nous organisons ce vendredi 1er février, à 20h30 à l’Espace culturel de Mens.

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, Madame, Messieurs les Adjoints, Mesdames, Messieurs les Conseillers Municipaux, nos respectueuses salutations.

Parmi une trentaine de Mensois préoccupés par cette opération, signent cette lettre : Nathalie Lacroix, Claude Didier, Jean Faure, Hervé Hugueny, Christian Nanchen, Christelle Marcon, Anne Clark, Gérard Prim, Corinne Bernard, Arnaud Behiels…

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces