• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 1 avril 2008

Archive journalière du 1 avr 2008

Une ligne de tram à Mens

tram.jpg

Vue d’artiste de la future ligne… Le Breuil de Mens en 2009 !

Les élections municipales sont passées et les nouvelles équipes sont en place. On se rappelle que la campagne, sous l’impulsion de la dynamique équipe de Mens action – Trièves passion, fut placée dans le cadre de l’écologie et du développement soutenable.

Les premières mesures allant dans ce sens commencent donc à être annoncées. On murmure qu’un projet d’une ou plusieurs lignes de tram seraient à l’étude pour la commune de Mens.

Le projet:

La ligne A, d’une longueur de 2460 mètres, joindrait les Levas à la déchetterie avec des arrêts à Levas Bas, la poste, la maison médicale, les écoles, le Breuil et la place de la mairie. La rame pourrait faire demi tour en prenant le circuit de la déchetterie. Cela éviterait de réaliser un ouvrage spécifique et permettrait aux passagers de jeter leurs déchets dans les bacs adéquats sans descendre de voiture pendant l’avancée de la rame à vitesse réduite. Toujours dans un souci d’écologie, les rames descendant la cote des Levas enverront du courant dans les lignes pour celles la montant.

Chaque rame sera composée de 7 voitures articulées permettant de transporter 82 voyageurs assis et 254 debout plus le conducteur. Cette ligne circulerait de 5 heures du matin à minuit avec une rame toutes les 6 minutes en journée et une toutes les 3 minutes en heure de pointe. Cette légère surcapacité initiale permettra d’absorber aisément l’augmentation de population prévisible pour les années à venir.

Une ligne B serait d’or et déjà à l’étude. Elle relierait Pouillane à la salle des Sagnes avec possibilité de changement avec la ligne A à l’arrêt du Breuil.

plantram2.jpg

Cliquez sur le plan pour l’agrandir

Le calendrier:  

Les travaux de la ligne A commenceraient dès la rentrée de Septembre pour une ouverture programmée au printemps 2009. Pour la ligne B, on parle de 2010. A plus long terme, on envisage la prolongation de la ligne vers Clelles et Monestier avec une possibilité de raccordement au réseau de l’agglomération Grenobloise à l’horizon 2020.

Les coûts :

Les premières études chiffrerait le montant des travaux à près d’un milliard d’euros. Cette somme qui peut paraître élevée est justifiée par la présence sur le site d’argile bleue. Celle ci obligerait à décaisser le terrain sur plus d’un mètre de profondeur avant de poser les traverses. Un problème similaire a été rencontré lors des études concernant la déviation. Voir: La déviation de Mens

Le financement : 

Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, l’Europe, l’état, la région Rhones alpes et le département de l’Isère se seraient engagés à financer le projet à hauteur de 5% chacun. Ce qui ne laisserait à la commune de Mens qu’une somme de 800 millions d’euros à rembourser. Un emprunt à un taux de 5% sur une période de 250 ans serait sur le point d’être accepté. Des simulations informatiques effectuées par Jérome Kerviel montre qu’une gestion rigoureuse permettra de limiter la hausse des taxes locales à 18% par an pendant le premier siècle de remboursement.

Le mot de la fin :

On ne peut que féliciter les nouveaux élus de la rapidité et de l’audace de leurs premières décisions. Ce projet fera de Mens la plus petite commune d’Europe à posséder son propre réseau de tram. Cela ne peut que renforcer l’image avant-gardiste et éco-citoyenne de la commune et du Trièves.




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces