Verveine – caramels

 Vendredi 13 juin à 20 heures à l’église Notre Dame des Neiges, le Villaret de Susville.

Verveine – Caramels

Le témoignage biographique à l’humour caustique d’un musicien rescapé de la psychiatrie

Compositions musicales et textes originaux de Manu Leenhardt

sauf le Prélude de Bach, et les Trois Lettres de Maman.

Durée : une heure trente

Dégustation : Verveine et caramels « maison» à la fin du spectacle.

Avec :

Françoise Trémeau : Lecture

Manu Leenhardt : Piano, Clarinette Basse

Jeanne Lucsanszky: Technique

Le spectacle :

Emmanuel Leenhardt, soutenu par Françoise Tremeau et Jeanne Lucsanszky, nous emmène dans l’univers bouleversant de son vécu psychiatrique, dont il a pu s’affranchir grâce à ses talents de musicien. Une mise en scène conçue comme un contrepoint de musiques de sa composition et de textes extraits de son livre « Ma Vie, Mon Oeuvre »,

ainsi que des lettres de sa maman lorsqu’il était à l’asile.

Ce spectacle très émouvant nous dévoile le combat moral et mental d’un homme face à notre société forte de ses certitudes, qui persiste à regarder les gens comme une somme hétéroclite de personnalités à ranger dans des cases aux noms à consonances psychiatriques, plutôt que de s’ouvrir un peu, enfin, à une nouvelle conception du monde …

Un moment fort, où l’humour résolument rose tient lieu de soupape de sécurité dans un contexte où décidément,

noir, c’est noir…

Peut-être une expérience publique de résilience ? …

Précédé, à partir de 16 heures, d’une exposition introduisant au spectacle, et à 18 h d’une conférence (suivie d’un buffet): « Mais où est passé le bonheur? »

4 Réponses à “Verveine – caramels”


Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces