Anti éolien: la manif

Et on est reparti pour une petite saga sur les éoliennes. Ca faisait un moment… 

 Anti éolien: la manif dans Ecologie rad19A9B

Le Réseau « Sortir du nucléaire » se félicite de la déroute des anti-éoliens dont la manifestation dite « nationale » a rassemblé environ 700 personnes. Cette déconvenue confirme que le supposé « vent de révolte » contre les éoliennes, dont il a beaucoup été question ces derniers temps, vient de s’évanouir devant la réalité des chiffres.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » tient par ailleurs à faire savoir que les anti-éoliens sont en réalité des gens qui agissent en faveur du nucléaire. Ils se sont d’ailleurs placés sous la parrainage de MM Giscard d’Estaing (Président de la République de 1974 à 1981) et Boiteux (PDG d’EDF de 1967 à 1987), deux des acteurs les plus coupables du développement massif du nucléaire imposé en France. Ceci dit, l’engagement de ces deux personnages du passé montre bien à quel point la lutte contre un supposé « péril éolien » est un combat d’arrière garde.

Certes, personne ne soutient qu’il faut installer les éoliennes en dépit du bon sens et, d’ailleurs, il est parfois permis de se poser des questions sur le choix des sites fait par… EDF, Areva ou Total, bien connus pour leurs intérêts dans les énergies polluantes (nucléaire, pétrole). Ceci dit, la plupart des « arguments » anti-éoliens sont absurdes.

Ainsi :
- les éoliennes seraient « inutiles » car ne permettant pas de faire baisser significativement les émissions de co2 en France : on voit bien ici la démarche en faveur du nucléaire qui dégage peu de CO2. Mais, contrairement au nucléaire, les éoliennes ne produisent pas de déchets radioactifs et de danger gravissime comme actuellement au Tricastin.
- l’électricité éolienne serait « chère ». Mais l’éolien, et n’importe quelle autre source d’énergie sera très bon marché si elle reçoit autant d’aides publiques que celles dont a bénéficié le nucléaire depuis 50 ans. Il est insupportable de voir que les aides publiques aux énergies renouvelables sont attaquées par ceux qui ont massivement subventionné l’atome, énergie polluante et dangereuse.
- les éoliennes « défigureraient » la France. Or, la centralisation extrême de la production nucléaire a entraîné la construction de 200 000 pylônes électriques THT qui défigurent la France immensément plus que les quelques éoliennes actuelles et que les dizaines de milliers en projet.

Cependant, le Réseau « Sortir du nucléaire » affirme qu’il serait absurde de se contenter de rajouter des éoliennes sans rien changer au système actuel. Les énergies renouvelables doivent être développées de façon à être complémentaires entre elles (répondant ainsi au problème de l’intermittence de certaines productions) et couplées à d’importants programmes d’économies d’énergie. C’est ainsi qu’il sera possible de sortir du nucléaire ET de lutter contre le changement climatique (cf http://ninucleaire-nieffetdeserre.org ).

Plus généralement, alors que le monde est frappé par une gravissime crise financière, que le prix des ressources naturelles monte en flèche et que leurs réserves s’amenuisent, il est évident que les énergies renouvelables, qui nous sont fournies grâcieusement par la nature, sont les seules qui ont un avenir.

Pour en savoir plus: http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=themas&soussousmenu=eoliennes&page=index

12 Réponses à “Anti éolien: la manif”


  • Cher Monsieur,

    J’ai essayé de vous joindre téléphoniquement pour information.

    Pour être plus explicite sur la question éolienne, il faut savoir que la puissance d’une machine rotative est déterminée par le couple moteur multiplié par sa vitesse de rotation.
    En éolien, la pression sur hélice engendre le couple, cette pression étant elle-même tributaire de la surface de pale offerte au vent.
    L’expérimental (sur soufflantes aérodynamique) montre que le couple moteur de démarrage est directement lié au nombre de pales engagé, si celles-ci sont identiques et placées à même calage de pas.
    On peut constater aussi, que cet avantage de couple perdure sur les multipales et celles-ci sont toujours en meilleure situation de production.
    Quand on sait qu’une hélice, qu’elle soit de 2 ou 12 pales, de pales identiques et toujours de même calage, posséde même vitesse de rotation, vous pourrez en tirer quelques conclusions.
    A faible coefficient de « plénitude » correspond une faible pression sur hélice, mais, comme la pression sur hélice est toutefois en relation avec un coefficient de réception variable (ou dynamique) de pression, les machines actuelles sont en capacité de produire au delà de 11 m/s de vent.
    Ainsi, on pourra constater une montée en pression ou de puissance (la puissance étant fonction de la pression) dont la courbe pourra atteindre une dérivée maxi de près de 4 pour une bipale.
    Le pas variable (possible jusqu’à mise en drapeau) est un passage obligé si l’on veut limiter la pression sur hélice tout en continuaznt de produire, et ceci, sans avoir besoin d’arrêter les machines par vents de plus de 25 m/s.
    Par contre, en dessous de la puissance nominale (correspondant à la vitesse de vent nominale), il est prouvé qu’une hélice est plus en capacité de produire à pas déterminé, l’efficience maximum étant en rapport avec un gauchisserment (ou vrillage de profil) délini qui ne serait plus optimum en cas de variation de pas.
    Une hélice, qu’on le veuille ou non, doit donc être utilisée à vitesse variable, fonction de la vitesse du vent, en dessous de sa puissance nominale.
    L’avenir est dans la multipale dans la mesure où, pour capter les vents modérés, les plus fréquents, il est indispensable de créer une pression, donc un couple moteur suffisant.
    Si l’on se rapporte aux fréquences dans les différentes tranches de vent, il est évident qu’il y a une énergie considérable perdue actuellement en vents modérés, ce qui donne une énergie en dents de scie difficile à gérer.
    En espérant avoir amener un peu de clarté.

    François Carré, ancien attaché de recherche au CNRS et à l’INSERM, président d’EOLE plus.

  • carrément calé, plus que carré françois carré, respect.

  • Cette article ne sera pas censuré, le blog n’est même pas modéré, seules les insultes sont nettoyées.

    Vous parlez de machines plus performantes, j’imagine que vous parlez des éoliennes à pas variable. Je prend en tous cas toutes infos sur ce sujet.
    Olivier Dodinot

  • Il y a autant d’absurdité d’être CONTRE l’éolien que d’être POUR, compte tenu de ce qui résulte des conceptions actuelles.
    Moins de 10% de couverture de temps en puissance installée, 8 à 9% le plus souvent, et ce, sur les meilleurs sites, constitue pour les détracteurs de la filière un argument de poids.
    Peu de partisans de l’éolien actuel se rendent compte de l’handicap de gestion de quelques crétes de production intervenant sur un tissu de base heureusement puissant et régulier.
    Contrairement à ce qui est raconté bêtement un peu partout par les adeptes candides et ignorants de l’éolien, l’éolien actuel ne constitue pas un choix optimal, mais, seulement un pâle reflet de ce qu’il pourrait être.
    On pourrait très facilement PRODUIRE 3 à 4 fois plus, voire 5 fois en vitesses moyennes annuelles de vent modérées, avec pour avantage supplémentaire une meilleure répartition dans le temps . . . Pour même coût, voire moindre.
    Savoir que, pour sauver la face, certaines machines se trouvent entrainées sur le courant nucléaire afin de les faire tourner, n’est pas rassurant en soi . . .
    Il se peut que cet article soit censuré, afin de rester dans un contexte d’auto-satisfaction permettant d’avaler toutes les couleuvres . . . Ce serait dommage.
    Il ne suffit pas de nier les évidences pour s’en croire débarrassé . . .
    Si l’éolien reste ce qu’il est actuellement, il n’en sera plus question dans 15 ans et, l’on s’efforcera alors seulement d’entretenir des machines installées mais non rentables.
    Il n’y a pas lieu de rester la tête dans le sable et sur des aspects symboliques néfastes.
    Les machines actuelles ne sont pas plus performantes que les moulins d’autrefois, quoiqu’on en dise sans trop savoir ce dont on parle, et, de ce fait sont déjà parfaitement dépassées, comme les hélices d’avion de même type dont elles s’inspirent.
    A bas les symboles, prenons les réalités en main.
    Pour en savoir plus, téléphoner au 05 56 88 49 10.
    François Carré

  • Bon ,vous ferais connaissance et paix lors de la prochaine fête pour la 100 000 ème visite du dodiblog !

  • On s’éloigne pas mal du sujet, non ?

  • merci Dodi.
    Pour corriger une petite erreur : ce n’est pas passer les mûrs mais traverser les mûrs, n’est-ce pas ?
    Fantôme = Gaspard = pour ceux qui n’avaient pas compris ma blague pour être plus précis.

  • Et puis mon Gaspard, Kaas est Hollandais ce qui peut expliquer l’imprécision de certaines expressions et j’aimerais parler le Batave comme il parle le Français !

  • Toi, non plus tu marches pas, mon Gaspard.
    Toi, tu voles et tu passes même les mûrs sans te coigner la tête.

    :)

  • Non !
    Les panneaux solaires ne marchent pas, d’ailleurs personne ne leur demande cela… il reste bien sagement à leur place, de préférence plein sud et à une inclinaison sous notre latitude d’environ 45°.

  • On se renseigne. Le problème est que les importateurs français profitent des subventions pour augmenter les prix d’autant; Des vacances en Allemagne nous ont permis de constater que les prix y sont 2 fois moins élevés qu’en France et qu’il y a environ 100 fois plus de panneau par habitant avec un climat pourtant beaucoup moins favorable; la solution serait sanss doute d’aller acheter là bas mais ce n’est pas simple car les Allemands renvoie sur leurs importateurs Français; Cela sent la mafia et est tout à fait contraire à l’esprit du marché unique Européen et au progrés des énergies renouvelables; Je te tiens au courant sur les progrés de notre démarche.

  • Pour changer de sujet.
    Ca marche les panneaux solaires en Trièves ?

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces