• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 1 février 2009

Archive journalière du 1 fév 2009

Nouvel an chinois…

chinoismedium.jpg

Bonne année Sophie !

Désignation des têtes de liste Modem pour les régionales – Chronique d’un désastre annoncé

Chers amis,

Comme vous le savez sans doute, après maintes péripéties, c’est Morad BACHIR-CHERIF qui a été « désigné » tête de liste dans l’Isère pour les élections régionales.

Ce choix n’en est pas un, car tout était organisé depuis bien longtemps, dès le printemps 2009, comme me l’a confirmé Azouz BEGAG lui même au téléphone le 2 janvier, avant même toute consultation.

A aucun moment, depuis le début septembre 2009 et l’engagement de la campagne régionale, et bien que je sois Président de la fédération de l’Isère, Azouz BEGAG n’a accepté de me recevoir, malgré mes demandes multiples.

J’avais pourtant, en confiance et dans un esprit constructif, sans conditions, apporté à Azouz BEGAG mon soutien dès septembre 2009.

En réalité, entouré par un petit noyau de conseillers régionaux sortants et de 3 ou 4 « fidèles », tout a été organisé pour verrouiller le système et bloquer le choix des candidats aux postes éligibles. Les mêmes qui l’entouraient, avaient déjà négocié leur alliance de premier tour avec JJ QUEYRANNE, comme le confirme Libération, tout en faisant semblant de préparer la campagne.

http://www.libelyon.fr/info/2010/01/en-rh%C3%B4nealpes-une-partie-du-modem-n%C3%A9gocie-avec-le-ps.html

Depuis 5 mois, malgré les nombreuses commissions de travail, aucun projet n’a été élaboré. Azouz BEGAG a déclaré à de nombreuses reprises qu’il n’en voulait pas. La campagne n’a toujours pas démarré, à 6 semaines des élections. Le financement n’est pas établi, les listes pas faites, la stratégie toujours en attente. Il a refusé tous les débats avec les autres concurrents et se cantonne à quelques déclarations tonitruantes dans la presse. Il est absent de la plupart des réunions de travail.

Son premier acte de campagne a été de demander (et obtenir) une voiture avec chauffeur, mais de vraie campagne, il n’y a point.

Chronique d’un désastre annoncé.

Malgré les multiples demandes de François BAYROU lui même, qui est même venu à Lyon mi-janvier le rencontrer, Azouz BEGAG est resté sourd à toute discussion, imposant ses amis et menaçant ceux qui ne se plieraient pas.

Le 2 janvier, alors qu’il était resté sourd jusque là à tous mes appels ou mails, Azouz BEGAG m’a appelé pour m’indiquer qu’il avait choisi Morad BACHIR-CHERIF et que j’avais 24h pour accepter la 3ème place. La conversation a été très tendue et que je lui ai dit que je n’acceptais pas ses oukases, et que le MODEM ne lui appartenait pas. J’ai refusé son « offre », n’ayant pas l’intention de me prostituer pour un poste de conseiller régional. C’est une question de conscience.

Je lui ai rappelé aussi qu’il y avait des adhérents et des candidats officiellement déclarés qui avaient aussi des droits.

les

François BAYROU a ensuite proposé une « primaire » en Isère entre 2 candidats, avec un vote des adhérents. Proposition refusée par Azouz BEGAG et Morad BACHIR-CHERIF.

Malgré les tentatives de conciliation du siège national, Azouz BEGAG a refusé tout compromis.

Les membres du bureau exécutif ont ensuite été « sommés » de valider les choix d’Azouz BEGAG, sinon celui-ci se retirait, faisant un clash médiatique, et accusant le MODEM de racisme.

Racisme, tel est l’argument ultime vis à vis de tous ceux qui s’opposent aujourd’hui à ses choix. Argument misérable de ceux qui n’ont plus rien à dire.

J’en ai fait l’expérience ces derniers jours, où certains ont essayé de me faire passer pour un raciste parce que je m’opposait à ces méthodes.

Aussi, je refuse que le MODEM ne devienne une république bananière.

Les 2 et 3 février, les adhérents à jour, qui ont reçu leurs « codes », pourront voter par internet pour ou contre les propositions de chefs de file imposées par Azouz BEGAG. Il ne s’agit pas d’un choix entre plusieurs propositions, mais un vote sur une proposition unique pour tout Rhône-Alpes.

Comme de nombreux responsables du Modem de tout Rhône-Alpes et des centaines d’adhérents de tous les départements qui se manifestent, je me prononcerai contre la liste proposée. D’ailleurs, la liste proposée n’est même plus valide. En effet, ce week end, la tête de liste proposée en Haute Savoie, Véronique DROUET, a quitté la liste. D’après les dernières informations, la tête de liste de l’Ain, Fabienne FAURE, aurait fait de même. Il n’est pas exclu que d’autres suivent.

Nous souhaitons qu’une nouvelle proposition de liste soit faite, à l’issue d’un dialogue où chaque point de vue sera entendu.

C’est à ce prix, et seulement à ce prix, que nous pourrons rassembler les électeurs et mener une campagne sereine pendant les quelques semaines qui nous restent.

Faute de quoi, même la barre des 5% pourrait être un obstacle infranchissable.

Bien amicalement

Philippe de LONGEVIALLE

PS : si vous n’avez pas reçu vos codes pour le vote,  vous pouvez téléphoner à la hotline de Paris dès le lundi 1er de 8h30 à 20 h, mardi de 8h30 à 20h et mercredi de 8h30 à 22h aux numéros suivants :

01 53 59 20 18        01 53 59 20 21        01 53 59 20 82        01 53 59 26 33

01 53 59 20 63        01 53 59 20 77




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces