• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 4 mai 2009

Archive journalière du 4 mai 2009

Trièves – Palestine

almasara31003.jpg 

Samedi 2 mai 2009: Mettons-nous à leur place…

C’est notre Trièves, un chapelet de petits villages au Sud de Grenoble. Depuis des années une puissance d’occupation, à qui des terres avaient été concédées (sans notre accord) du Sud du pays jusqu’au col de la Croix Haute, avance au-delà et nous le dérobe: Tréminis a été rasé, son emplacement replanté en sapins; ils ont rasé Lalley et reconstruit dessus une petite ville sans âme. La moitié Ouest du Trièves est déjà conquise et nous n’avons plus accès à tout ce secteur, nous ne pouvons plus aller travailler nos terres ancestrales. De quoi pourrons-nous vivre si nos troupeaux ne peuvent plus paître? Si nous ne pouvons plus circuler? Que faire? Nous protestons, de manière non-violente: une manifestation chaque semaine, avec femmes et enfants, devant les barbelés qui nous repoussent toujours plus loin. Souvent cela se passe sans violence. Hier les soldats sont devenus comme fous, nous ont battus, arrêtés, sont venus avec des blindés jusqu’à nos maisons… C’est une occupation pure et simple, comme en 40. Mais personne ne nous aide, ni le gouvernement, ni l’Europe, ni l’Amérique. Le monde s’en fout. Il va falloir partir en exil, ou mourir.

Remplacez « Trièves » par « région de Al Ma’sara », « Sud de Grenoble » par « Sud de Bethléem », « col de la Croix Haute » par « ligne verte », et vous aurez ce que vivent depuis 60 ans, et ce qu’ils ont vécu particulièrement hier, nos amis palestiniens. Nous essayons de nous mettre à leur place, aux uns et aux autres. Nous comprenons que les Juifs aient eu droit à un pays après la Shoah,dont le drame a marqué notre génération et dont nous nous sommes dit: « Plus jamais ça! ». Nous comprenons que l’ONU ait fait de son mieux pour imposer une solution bâtarde. Mais nous ne comprenons pas pourquoi un peuple qui a tant souffert dénie tout droit à un autre et le fait souffrir lui aussi de manière atroce. Et nous ne comprenons pas pourquoi la communauté internationale reste si amorphe, si silencieuse ou souvent si mensongère.

J’ai partagé avec beaucoup d’entre vous le récit de mon court séjour là-bas il y a un mois. Je veux vous alerter sur ce qui se passe aujourd’hui. Je ne sais pas ce qu’on peut faire, presque tout le monde semble résigné à ce que les Palestiniens disparaissent petit à petit de leur pays. Qu’au moins ce ne soit pas sans qu’on l’ait su !

Nous allons continuer à développer notre solidarité avec eux. Ceux qui ont été arrêtés ne pourront pas nourrir leur famille pendant qui sait combien de temps? Ils risquent de n’être libérés que contre une amende, qui s’apparente à une rançon. Si vous voulez participer à cette solidarité, rédigez vos chèques à l’ordre de « Trièves-Palestine ».

Et si vous pensez qu’il y en a marre de donner de l’argent pour réparer des maisons et des équipements qui peuvent être à nouveau démolis, libérer des gens qui peuvent être à nouveau à tout moment arrêtés, alors adressez-vous en hauts lieux pour faire cesser ces scandales! (texte de protestation et adresses à votre disposition si vous le souhaitez).

J’ai téléphoné à Jumah. Fatima a été détenue 5 heures puis relâchée. Les hommes sont à la prison d’Etzion.

André Leenhardt – 38710 MENS

1er mai 2009

Dear friend
Today the Israeli soldiers was very bad and dangerous they throw a lot of
gas bombes  and they injured a lot of kids, women , Solidarity people and
guys and finally they arrested Mahmoud, Mohammed, Mostafa and Hassan from
Massara village and they kicked them hardly and I still have a little
chance that I’m free
Please pass my message to all great people who supporting us and we will
continue until we reach our goals
Jumah from Massar’a /Sad Palestine
Chers amis, aujourd’hui les soldats israéliens ont été très agressifs et
dangereux. Ils ont lancé de nombreuses grenades lacrymogènes et blessé de
nombreux enfants, femmes et hommes palestiniens ainsi que des personnes
solidaires. Ils ont arrêté Mahmoud, Mohammad, Mustapha et Hassan de Al
Ma’sara, les ont roué de coups de pieds. J’ai encore cette petite chance
d’être libre.
Merci de transmettre mon message à tous ceux qui nous soutiennent. Nous
continuerons notre lutte jusqu’à ce que nous ayons atteint nos buts.
Jumah de Al Ma’sara/Palestine Triste




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces