Il a (enfin) signé !

kleurope.jpg

Le brave président Tchèque, qui pensait pouvoir bloquer à lui tout seul la ratification du traité de Lisbonne, a enfin dessaoulé et s’est résigné à signer.

Autre bonne nouvelle anglaise, le leader du parti conservateur, donné vainqueur aux prochaines élections, vient de renoncer à l’idée de référendum pour remettre en cause l’adhésion de la grande Bretagne a ce traité. En effet, une fois celui ci mit en place, se prononcer contre signifierait se retirer de l’union. Et même le plus obtus des conservateurs britanniques ne peut s’y résoudre.

Accouchement long et difficile donc pour ce traité qui permettra enfin à l’Europe d’avoir un président stable et un véritable ministre des affaires étrangéres. Un numéro de téléphone pour l’Europe comme le réclamait en son temps Kissinger. Toutes les jérémiades actuelles seront bientot oubliées et n’apparaitront plus dans quelques années que comme des batailles d’arriére garde. Ainsi va l’histoire…

Pour en savoir plus : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/

9 Réponses à “Il a (enfin) signé !”


  • Tout cela est parfaitement exact !
    L’Europe nous préserve de la guerre, de la peste et de la grippe A (H1n1) de la crise financière, économique, écologique, de la citoyenneté de J.Halliday et j’en oubli forcément…
    Que du bonheur à l’horizon, très cher con citoyen !

  • Dodi a dit: « c’est aussi la paix depuis plus d’un demi siécle, du jamais vu dans l’histoire. »
    Certes, mais l’Irlande du Nord, le pays Basque, la Bosnie, le Kosovo c’est en Europe ? ou bien …
    Cela fait 65 ans que la France n’a pas été en conflit avec ses voisins, ce n’est pas pour autant que la paix y règne: il y a toujours des trucs qui couvent et qui vont nous péter au nez sans crier gare.

  • Tom a bien parlé. Et il n’a pas mentionné la « clause de sortie » qui permet à un pays se mordant les doigts de sa participation à l’union d’en sortir par simple séparation à l’amiable. Dispositif qui devrait réjouir tous les Eurosceptiques. Et qui n’existait pas jusqu’à présent ou le « divorce » n’était ton simplement pas prévu.

    Comme le dit Zedahu, ce président Tchéque et ses histoires de Sudétes est un homme qui regarde 65 ans en arrière alors qu’il faut regarder 50 ans en avant. Et qui oublie que l’Europe, c’est aussi la paix depuis plus d’un demi siécle, du jamais vu dans l’histoire.

  • C’est étonnant comme les ultra libéraux dont ce cher président tchèque est, refusent cette Europe maléfique décrite par « Un européen qui dit non » et qui pourtant devrait leur plaire au plus haut point. Sans doute que la prise de décision à la majorité qualifiée, une présidence fixe, la possibilité pour un million de citoyen de présenter des propositions, le renforcement de certains pouvoirs du parlement, sans doute que tous ces points ne vont pas dans le sens que « Un européen qui dit non » nous prédit avec tant de catastrophisme. Ce sera bien à nous, citoyens, de surveiller la bonne application du traité, à nous de bien voter, à nous de nous mobiliser pour avoir 1 million de signature… Mais peut être est ce cela qui fait peur…

  • bien parlé, voilà un gars réfléchi, respect frankie.
    reblochon qui pue

  • Un européen qui dit non

    je vous le dis, les amis: vous êtes pour l’Europe, et je vous comprends. Mais cette Europe là, vous vous en mordrez les doigts, et il sera trop tard…

  • Un européen qui dit non

    alors pour vous c’est une bonne nouvelle ? Pour vous c’est ça l’Europe ? Un traité économico-commercial, imposé en douce quand le vote démocratique, le référendum, ne convient pas aux elites qui nous gouvernent ? J’ai donc voté pour rien, not’bon maîtr’ Nicolas a corrigé mon erreur, hein, pauvre innocent que je suis ?
    On va l’avoir, finalement, cette Europe des lobbies qui veut dire oui aux brevets et tuer la création artisanale, qui définit le diamètre admissible des melons ou des concombres, mais qui n’est pas capable de donner les mêmes règles de pêche d’un pays à l’autre, qui facilite la vie des grands producteurs de bouffe industrielle mais qui est capable de rayer de la carte un fromage qui pue, ou d’inventer que le rosé c’est un mélange de rouge et de blanc ? Cette Europe là écoute les forts et écrase les faibles. Elle est incapable d’empêcher qu’on expulse des Iraniens dans leur pays en guerre, ou de gérer les réfugiés, incapable de protéger les intérêts des consommateurs devant hégémonie hyper-abusive de Microsoft, incapable d’empêcher la désertification de nos plaines par des agriculteurs qui sont devenus des salariés de la bureaucratie et des distributeurs officiels de produits chimiques ou de semences propriétaires.
    Avant on avait nos imbéciles de chefs à nous, (je vous rappelle qu’il y a 2 ans on avait le choix entre Bayrou, Sarkozy et Royal, ça fait peur hein ?), maintenant, en plus de nos arrivistes aveugles bien français, on a les bureaucrates européens, sponsorisés Kraft food, Microsoft ou Total.
    Moi je dis, quand on a suffisamment d’emmerdes chez soi, on n’a pas besoin que les voisins nous en rajoutent.
    Je suis citoyen du Monde, solidaire, concerné, partageur, à l’écoute, humaniste, laïc. Je suis pour une certaine Europe qui respecterait ces valeurs… c’est donc en toute logique que j’ai voté « non ». Parce que, quand on a déjà la scarlatine, on ne choisit pas d’y ajouter le choléra…

    Franck

  • Pour quelques peccadilles et deux brouzoufs au sujet des Sudètes…

  • « Tu es (enfin) revenu de vacances ! »

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces