Le cancer du parti socialiste…

royal.jpg

Encore et toujours Ségolène…

http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/14/01002-20091114ARTFIG00226-quand-royal-s-auto-invite-au-rassemblement-de-peillon-.php

10 Réponses à “Le cancer du parti socialiste…”


  • @Reblochon a dit : » un peu plus de respect pour celles et ceux qui s’exposent et s’engagent. »

    euh… Pose donc la question à ceux qui ont travaillé avec ou côtoyé Ségolène.
    Aucun respect pour une adepte de la bravitude et admiratrice de la justice chinoise, même si c’est une battante qui s’en prend plein la tronche. Son engagement sur le dos des autres et ses idées de ouf me provoquent des nausées.

    Alors en attendant 2012, à la tienne Rebloc’, on a pas fini de rire en regardant ces guignols, UMP, MEDEF, orangistes, verts, rouges et PS trouver des idées pour pomper dans les finances publiques.

  • Un faible pour Sarko, franchement non ! Pour sa femme, un peu plus.

  • qu’est-ce qu’on gagne ??

  • c’est REBLOCHON !!

  • au fait, qui c’est la 222222ème visiteuse de dodiblog ?

  • tu n’as vraiment pas besoin d’observer ségolène, tout le monde sait qu’au fond de toi, tu as un faible inavouable pour sarkozy!
    c’est étrange d’ailleurs, rin de plus difficile que de trouver quelqu’un qui est pour sarko! pourtant bien plus de la moitié du peuple a voté pour lui!
    ça me rappelle… la même chose avec le pen en d’autres temps.
    c’est ça le courage du peuple de france! mdr

    quant à ton leader, françois bayrou, lui, ferait bien de ralentir sa conso de pinard, ça commence vraiment à se voir, comme… le nez tout rouge au milieu de sa figure! ouarf.

    respectueusement

  • Il est vrai qu’en observant Ségolène, on se console presque d’avoir Nicolas comme président. Déclaration écrite parfaitement à jeun …

  • zedahu, trop de vin rouge donne l’impression de posséder une jolie plume, mais c’est n’importe quoi, en réalité!
    allons ressaisis toi, déssaoule en famille, et un peu plus de respect pour celles et ceux qui s’exposent et s’engagent.

  • Mon Dieu, Marie Ségolène…

    Si on t’avait élue,
    les infirmières bulgares seraient encore dans les griffes puantes de Kadafi.
    Strauss Khan ne serait pas au FMI.
    Carla serait morte.
    Nabot serait retourné tout penaud en Hongrie.
    Johnny à l’idée de revenir de Suisse.
    On mangerait du chabichou à tous les repas.
    On aurait un chèque déjeuner, chèque bagnole, chèque bordel, comme au bon vieux temps des tickets de rationnement.
    Il faudrait saluer le drapeau tricolore tous les matins avec la main sur le cœur, et chanter à l’unisson la Marseillaise.
    Comme quoi le destin est fatal des fois… … …

  • Pauvre PS. Déjà que le S ne signifiait plus rien depuis longtemps,voilà que le P a aussi perdu son contenu. On en vient à se dire que moins l’agonie du PS durera et plus rapidement la gauche pourra enfin se reconstruire.

    Dernière publication sur Trièves en Transition : Participez au Défi des familles à énergie positive !

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces