• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 3 février 2011

Archive journalière du 3 fév 2011

La méga toeuf de Cap21

La méga toeuf de Cap21 dans 2011 cantonales rad6DEB0 

Le principe : Au soir du résultat du premier tour des élections cantonales, dimanche 20 mars, nous proposerons à nos électeurs et aux autres de faire la fête avec nous. Une heure de fête par pourcent de voix obtenu !

Le lieu : Salle Obiou, au dessus du bureau de vote à l’espace culturel de Mens.

L’heure : de 19h à ???

Selon vous, la mégatoeuf Cap21 durera :

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

L’association « Les amis de RMA » est née !

47 personnes du Trièves et de la Matheysine, dont de nombreux élus, ont participé à l’A.G. constitutive de l’association « Les Amis de Radio Mont Aiguille ».

Les buts de l’association ont été approuvés : soutenir RMA, dont le caractère local et associatif a été unanimement salué ; servir, le cas échéant, de cadre juridique aux activités habituelles de la radio.

Le débat a porté sur les liens futurs entre l’association et le CET (Comité d’Expansion du Trièves), qui gère les 2 fréquences radio.
Une administratrice du CET, venue à titre personnel, souhaite un travail commun entre la « nécessaire association de soutien à RMA » et le CET, qui propose un projet de restructuration de la radio autour du numérique et de la décentralisation des studios sur le territoire. Un ancien président de RMA a rappelé que dès le début, cette décentralisation a été mise en œuvre avec les moyens de l’époque, pour émettreen Matheysine.

Historique de RMA.
L’aventure débuta il y a plus de 20 ans, avec des ateliers d’expression radiophoniques lancés par des professeurs et des parents de collégiens du
Trièves. Suivra une émission de jazz : RMA est créée.

A cette époque, la volonté de l’Etat était de préserver l’indépendance, l’originalité et la diversité des fréquences libres, tout en organisant le partage de la bande FM. C’est ainsi que le C.E.T reçut la concession d’une puis de deux fréquences, tout en laissant à l’association RMA la gestion de l’outil et la charge de produire et diffuser des programmes locaux. L’obligation fixée par l’Etat est toujours d’actualité : créer au moins 4 h par jour de programmes originaux.
Autre devoir :programmer les créations musicales des producteurs indépendants.

Jusqu’en 2000, bénévoles, salariés et objecteurs de conscience ont animé ensemble RMA, mariant liberté d’expression et déontologie. Puis des divergences entre le CET et l’association RMA émergent, pendant que le CSA impose qu’une seule structure associative gère à la fois les fréquences et les programmes. L’association RMA est dissoute. L’administration de la radio est confiée à un membre du CET, qui maintiendra une gestion séparée des comptes entre RMA et CET. L’équipe de la radio se réduit à 2 salariés en contrat aidé. Le studio, loué pour une somme modique à la municipalité de Mens, est rénové, du matériel est acheté pour informatiser le fonctionnement de la radio.

Les financements viennent de l’Etat, qui ponctionne les recettes publicitaires des médias commerciaux. RMA perçoit environ40 000 €/an depuis 10 ans, c’est son principal financement.

En 2007, un projet du CET de créer un comité de pilotage n’aboutit pas. En 2009, RMA avait 3 salariés. En 2010, il ne reste qu’une seule salariée pour toutes les tâches, sans bénévoles : elle ne peut donc à la fois « couvrir » un événement en direct et être présente au studio. Bref : RMA ne peut plus assumer sa mission publique, au détriment des acteurs culturels, économiques ou sociaux, des collectivités territoriales, des associations, des politiques et des citoyens qui veulent promouvoir leurs créations, leurs activités, leurs propositions… On mesure l’ampleur et la richesse de la tâche !

Hélas, RMA est en panne. Depuis 2 mois, zéro salariée et au programme : des actualités périmées, une programmation musicale qui tourne en boucle, voire, par moments, le… silence radio !

Cet outil pourrait être si précieux pour l’exercice de la démocratie, le maintien du lien social, le partage d’un espace commun, de traditions et cultures locales …


9 personnes ont été désignées membres du C.A. Les participants ont débattu des premières actions à développer par l’association :
- élargir le nombre d’adhérents ;
- agir d’urgence contre la menace qui pèse sur RMA d’un retrait des fréquences de diffusion par le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), en raison des dysfonctionnements actuels ;
- demander au C.A. du CET de rencontrer celui de l’association ;
- tirer profit de l’expérience accumulée et de l’entraide entre radios associatives, pour proposer des projets pour la radio.

La prochaine Assemblée Générale aura lieu le lundi 21 février à 20h, à l’Espace culturel de Mens, pour faire le point sur ces actions. Si vous voulez rejoindre
l’association et participer à ces actions, vous pouvez nous contacter:  Les Amis de RMA, Mairie, 38710 Mens, ou lesamisderma@orange.fr




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces