Lettre de Myriam Capelli

Mesdames,Mesdemoiselles, Messieurs,

Nous sommes nombreux à nous côtoyer au quotidien sur notre commune et le canton de Mens.
Habitante depuis toujours de notre village,  je m’y suis investie à plusieurs niveaux aux cotés de ma famille.

En 2008, j’ai souhaité franchir un pas supplémentaire en me présentant aux élections municipales et ce,  dans le seul objectif de servir les intérêts de ma commune et de répondre au mieux aux aspirations des habitants.
Chargée depuis cette date de l’action sociale au travers d’un mandat d’adjointe,  j’ai toujours eu à cœur de remplir mes fonctions avec objectivité,  sérieux,  écoute et disponibilité.

En 2011, il me semblait important d’offrir aux mensois une alternative , c’est pourquoi j’ai décidé avec mon suppléant Grégory STRAPPAZZON,  de me présenter aux élections cantonales. Notre volonté était de vous écouter,  de proposer un programme et de réaliser une campagne digne,  respectueuse des idées et des personnes.
A l’issue de ce scrutin Mme Annette Pellegrin a été élue conseillère générale par une majorité d’habitants .


Vous avez été néanmoins nombreux à nous accorder votre confiance et nous vous en remercions.


Vos suffrages ont exprimé des valeurs,  dont celles de la diversité et du  respect qui sont au cœur de mon engagement.
Nos petites communes rurales doivent se construire dans cet esprit et c’est en ce sens que nous avons toujours travaillé jusqu’à présent.
C’est pourquoi,  après les élections cantonales, j’ai été avec de nombreux mensois, surprise le 15 avril dernier(date de l’arrêté municipal),  d’apprendre par Mme Pellegrin Maire de Mens que mes délégations m’étaient retirées. Une décision prise en dépit du travail réalisé jusqu’à maintenant et alors même qu’aucun reproche ne m’était fait si ce n’est celui d’avoir rassemblé 25% des suffrages aux élections cantonales.Bien que restant adjointe… je ne peux aujourd’hui plus travailler sur les dossiers qui m’ont jusque là été confiés et sur lesquels  le travail réalisé a pu être apprécié….

Ce retrait de délégation n’a donné lieu à aucune explication de la part de Mme le maire et n’à fait l’objet que d’une simple phrase d’information dans le journal municipal.  Je souhaite aujourd’hui exprimer mon étonnement,  ma surprise et ma tristesse sur ce type de fonctionnement peu respectueux de la démocratie, des usages ruraux et des pratiques municipales mensoises….
Mon attachement à la commune et au canton demeure sans faille,  je reste au service de tous soucieuse de porter la parole de chacun , soucieuse également de faire entendre notre diversité qui est pour moi une richesse, soucieuse de construire notre commune, une commune  qui appartient à tous et dont la parole des électeurs ne doit pas être bâillonnée

Myriam Capelli

6 Réponses à “Lettre de Myriam Capelli”


  • mon cher chocolat, en pâtisserie, il faut du chocolat; et en politique, nous avons besoin de politiciens. Tu n’as pas voté Myriam, mais tu aurais peut-être du.
    J’apprécie cette femme, tout particulièrement, mais il faut juste assumer tout naturellement les conséquences de ses actes!
    Toi, tu croyais qu’en présentant une liste concurrente à Annette, Myriam deviendrait sa meilleure amie ?!
    Tu es naïf, c’est émouvant.

  • Myriam,
    Merci pour l’alternative que tu nous as proposée
    Merci aussi de nous avoir révéler l’attitude de certains ds l’equipe municipale
    Pour Reblochon, regarde la definition d’une faute ds le dictionnaire et tu comprendras que ton commentaire n’est que politicien
    Nous n’avons pas besoin de politicien a Mens et peut être girouette …
    J’ajoute que je n’ai pas voté pour Myriam

  • Well, Reblochon, well,
    je voulais simplement suggérer que ceux qui ont fait pression pour amener yes yes à signer avaient sans doute (certainement) des arrières pensées pour 2014…

  • La forte pression exercée a bel et bien débuté lors de la fronde, tires-en donc les conséquences.
    Par ailleurs, lors des prochaines municipales, il est bien évident que que les dés seront rejetés, tartuffo!

  • Well, cher Reblochon, well.

    Attendons les prochaines municipales pour savoir qui est fidèle à qui! Ce retrait de signature ne serait pas un acte spontanné, mais le résultat d’une forte pression excercée.

  • Ma chère Myriam,

    Tu t’es investie de fort belle manière dans la politique municipale, aux côtés d’Annette.
    Tu as aussi fait une faute politique, en te présentant contre Annette aux cantonales.
    La logique aurait voulu en effet que tu sois tout naturellement à ses côtés pour la soutenir sans faille!
    Je préfère aux girouettes, les gens indéfectibles, dont tu ne fais pas partie.

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces