Témoignages de voyageurs…

Par Didier

Hier petite virée à Grenoble, je choisis de « remonter » par le train de 16h13. Déception quand j’arrive à la gare, en fait de train il faudra prendre un car, pour une raison que j’ignore. Le car est bondé, il reste… une seule place libre, ça c’est du covoiturage ! Rumeurs diverses dans les travées, grincements de dents, certains sont en voyage depuis 4 heures du matin (c’est loin Maubeuge !…). Le car démarre et attaque donc plein sud direction le Trièves et Gap, c’est-à-dire qu’il s’engage sur le Cours Jean Jaurès heureusement relativement peu encombré à cette heure-là… De feu rouge en feu rouge nous arrivons à Pont de Claix. Un voyageur descend, une voyageuse monte… Petit embouteillage vers Jarrie, arrêt à la gare. Saint Georges de Commiers se profile, puis Vif. Là personne, mais bon, arrêt tout de même et on se réengage sur la route en marche arrière, les gentils automobilistes laissent faire la manoeuvre… A Vif au lieu de prendre RD 1075 on retourne traverser le centre ville, ça coince sur le petit pont mais finalement ça passe tout de même, et on rejoint enfin l’autoroute. (Cette visite guidée de Vif by night nous a pris 10 minutes…) Nous sommes partis de la gare de Grenoble depuis une heure déjà… On file enfin sur l’autoroute (juste une petite marche arrière de rien du tout au péage car la barrière automatique ne veut pas se lever au passage du car…), on en sort au Col du Fau. Là bien sûr il faut redescendre à la gare de Monestier, petit détour de 5 minutes encore. (donc au total 15 minutes de perdues juste pour pouvoir prendre l’autoroute au lieu de la départementale…) On repart de la gare et on s’engage sur le (petit) rond-point mais ça ne passe pas… Marche arrière, manoeuvre, et finalement c’est reparti ! Fin de parcours sans problème (juste un feu rouge car il y a des travaux vers Saint Martin de Clelles) jusqu’à la gare de Clelles où je descends, laissant la plupart des autres voyageurs poursuivre leur périple… Résultat: plus d’une heure et demie pour rallier Grenoble à Clelles, heureusement qu’il n’y avait pas beaucoup de circulation, pas de neige ni de verglas… Conclusion: (Sauve)gardons nos trains !!!

Par Sylvaine

Utilisatrice de la ligne quelques fois par mois, je confirme ce constat. C’était déjà long avant, mais depuis septembre, ce car, comme tous les autres cars Trans-Isère il me semble, passe dorénavant par le centre ville.
Aujourd’hui, lundi, partis à 17h29 depuis la gare routière de Grenoble, nous avons quittés les bouchons du centre de Grenoble à 18h10.
Il a fallu ensuite s’arrêter faire le plein d’essence.
Retard presque rattrapé puisque nous sommes arrivés à Mens à 19h30. Quoi qu’il en soit, c’est à chaque fois 2h de trajet.
Partie de Mens à 12h10, arrivée à 14h au terminus gare routière, repartie à 17h29 et revenue à Mens à 19h30, c’est près de 4h de trajet pour 3h30 sur place.
Ce passage par le centre ville de tous les cars est curieux lorsque l’on songe que parallèlement, avec par exemple un AR Trans-Isère, on bénéficie de la gratuité dans les autres transports urbains (trams et bus) et ces cars s’arrêtent assez souvent, avant le centre ville, à des stations où l’on peut aisément récupérer un autre transport urbain.
Notre grand car part de Mens avec 3 ou 4 personnes à l’intérieur, en prend certes quelques-unes au passage sur la route, mais en laisse aussi, et ainsi, à l’arrivée à Grenoble, on traverse le centre ville, à 4, dans un grand car….
Concernant les horaires, ils ont le mérite d’exister. Mais pour l’un (12h10), c’est donc un très long temps de trajet pour peu de temps passé à Grenoble si l’on prend le car retour, pour l’autre (5h50), c’est vraiment tôt : arrivée à 7h15 à Grenoble au terminus (à cette heure-ci, pas encore de bouchons).
Effectivement si une navette du genre de celle qui existe sur le Canton de Clelles (taxi à la demande à tarif unique et très allégé, liant un village à la gare SNCF aux horaires de départ et d’arrivée des trains) existait pour Mens et les villages alentours, ceci permettrait bien plus de souplesse, d’économie de temps et d’énergie.
Ces toutes dernières années, les horaires de train se sont développés, se sont très adaptés à la demande, s’étalant dans la journée, et le trajet dure 1h.
Pour ma part, j’ai essayé : le Trans-Isère, le site de covoiturage trievoies.com, la voiture jusqu’en gare de Clelles puis le train, le stop jusqu’en gare de Monestier… la voiture jusqu’à Vif puis bus de ville…… il y a plein de solutions ! certes, mais il faut vraiment tout de même être très très motivés pour éviter de prendre sa voiture, tout seul, jusqu’à Grenoble (ou bien ne pas avoir de voiture du tout…), et toutes ces solutions actuelles se contredisent parfois.
Une pétition circule actuellement pour maintenir la totalité des trains de la ligne Grenoble – Veynes – Gap…, habitants de Mens et environs, si un système souple de navettes jusqu’à, ou depuis, la gare de Clelles existait, ne prendriez-vous pas plus souvent cette jolie ligne des Alpes ?

10 Réponses à “Témoignages de voyageurs…”


  • oui mais les voitures à plus de 1 personne le matin sur grenoble ne sont pas nombreuses.
    à commencer par la mienne.

    donc dans la plupart des cas on ne peut pas dire que le train n’est pas rentable.

  • Ouais mais nous dans l’Isère, on a la chance d’avoir Dédé Vallini
    et son meilleur réseau de bus de France (http://dodiblog.unblog.fr/2013/01/18/le-meilleur-reseau-de-france/)
    et son doudou A51 (http://dodiblog.unblog.fr/2013/02/13/oublie-il-ma-oublie/)

  • Bien dommage qu’on ne s’inspire pas de ce qui se fait dans les Alpes Maritimes… département dirigé par d’affreux UMP ;) L’ensemble du réseau de transport collectif en bus à 1.50€ le trajet quelque soit la distance (dans la limite de 2h30 !)

    « Le Ticket Azur – se déplacer à tarif unique !
    Avec le “Ticket Azur”, voyagez au tarif unique d’1,50 € (à partir du 3 mai 2013) sur tout le réseau des lignes de bus des Alpes-Maritimes.
    « Ce “Ticket Azur” permet d’emprunter successivement deux réseaux de transport, pour réaliser un voyage comprenant une correspondance entre l’une des lignes du réseau TAM du Conseil Général et l’une des lignes des réseaux suivants : Envibus (Antibes et sa région), Communauté de la Riviera Française (Menton et sa région), Sillages (Grasse et sa région), Bus Varmer (Carros et sa région), Ligne d’Azur (Nice et sa région), Bus Azur (Cannes et sa région).
    http://www.symitam.fr« 

  • Idée : ne pourrait on permettre la circulation des trains même en l’absence des contrôleurs ? L’impact financier serait faible car :
    1 – on ne les voit pas toujours dans les trains même lorsqu’ils sont présents
    2 – les chefs de gare pourraient vérifier les billets. Ceux des gares de Clelles et Monestier ne me semblent pas surmenés.
    Question sécurité, les conducteurs pourraient avoir un œil sur les wagons par caméra et stopper le train en cas (bien rare) de problème majeur de sécurité.
    Ca collerait bien avec le choc de simplification de tonton Hollande !

  • Et j’ajouterais que si le train est rentable à 1, on peut se poser la question à 2, et qu’il est manifestement ruineux à 3 ou 4, comparé à la bagnole. Chose qui me désole sincèrement.

  • Certes. Cependant le prix n’est pas la seule chose à prendre en considération, et eu égard au service attendu qui est inexistant ou défaillant (et ce de manière chronique) je maintiens que je trouve cela fort cher. J’ajoute que nous étions finalement trois dans la petite C1, avec une grosse valise et le Caddie d’une charmante mamie qui descendait ravitailler sa progéniture en bons produits trièvois (on a eu un peu de mal dans la Côte de St Michel mais au moins grâce à ce covoiturage on ne risquera pas une fatwa des ayatollahs verts !). Le Didier Déchaîné.

  • parce que tu crois que ton aller retour à grenoble en voiture avec péage t’est revenu à moins de 21 euros ???

  • Il n’y a pas de ponts sur la ligne Grenoble-Clelles. Plutot des viaducs…

  • En même temps, on pourrait proposer le recul de la retraite à taux plein pour les cheminots à 67 ans (comme les infirmiers et kinés…)

  • Bien le bonjour,
    Aujourd’hui dûment munis d’un beau billet à 10.50€ acheté de longue date nous nous rendons en gare de Clelles afin de prendre le train de 8h42 à destination de Grenoble. (Nous accompagnons une amie qui continue ensuite son trajet vers Paris par le TGV de 10h14). Elle aura donc une bonne demi-heure pour changer de train, jusque-là tout va bien… En gare de Clelles on nous annonce que le train de 8h42 sera remplacé par un car qui devrait partir à 9 heures !!! Motif ? La grève des contrôleurs (qui a dit « le pont », mauvaises langues !!!) Nous voilà donc encore une fois pris en otages, car il est évident que le fameux car n’arrivera jamais à temps à Grenoble pour que notre amie s’embarque dans le TGV… Nous descendons donc à Grenoble en voiture, ça tombe bien c’est dimanche et nous n’avons que ça à faire (!). Je propose donc le boycott de cette ligne, et encourage tout le monde à prendre sa bagnole et à militer pour le prolongement de l’A51 (en passant par Clelles), je préfère garder mes sous pour payer le péage plutôt qu’un billet de train hors de prix (21€ l’aller-retour Clelles-Grenoble !!!). Le Didier déchaîné.
    PS: Savez-vous que les professionnels de santé libéraux (kinés, infirmiers,…) bossent aujourd’hui comme 365 jours par an ? Vous faites quoi vous jeudi 9 mai ? Moi je serai au taf… Et samedi et dimanche prochain ? J’y serai aussi ! Et bien content d’avoir du boulot et fier du travail accompli !
    PPS: Figurez-vous que cette amie (venue de l’étranger pour des vacances ici) avait déjà dû affronter une grève lors de son dernier séjour chez nous. Elle va rentrer chez elle avec une image encore bien écornée de notre bel hexagone…

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces