Pour batir autrement : stage et visite de chantier

L’année 2012 démarre sur les chapeaux de roue pour notre association, avec :

le samedi 14 janvier à Mens
une visite de chantier
Il s’agit d’une future maison à ossature bois et ouate de cellulose,    confortable, écologique et basse-consommation. L’occasion d’    échanger avec l’architecte, Jean-Luc Moulin, le constructeur,    Homeco, et le propriétaire, Christian Nanchen. Choix des matériaux,    performances, mode de chauffage, électricité biocompatible, gestion    de l’eau… beaucoup de questions intéressantes à discuter autour    d’un pot après la visite (apportez une bouteille à partager !)
RV à 10h30 sur place, à Mens, route de Menglas (de Mens, suivre la    direction St Baudille et Pipet puis Menglas, le chantier se trouve à    droite sur la route qui monte, non loin du terrain d’aviation).

le samedi 28 janvier à Grenoble
un stage pour apprendre à mettre            en oeuvre un enduit intérieur en terre
Réussir un enduit en terre ne s’improvise pas : Bruno Gouttry, le    formateur (peintre décorateur) vous accompagnera dans votre    apprentissage des bons gestes, sur un chantier de rénovation à    Grenoble.
130 €. Tous les détails en PJ ou ici :    http://pourbatirautrement.over-blog.fr/

Nous vous communiquerons bientôt un programme de formations pour    2012 alléchant !

Et si vous avez des chantiers intéressants, faites-nous en part…

Pour 2012 nous vous souhaitons plein de rénovations et de    constructions réussies.


Pour bâtir autrement

Pour bâtir autrement

place de la Halle, 38710 Mens

04 76 34 42 82 – pourbatirautrement@orange.fr

http://pourbatirautrement.over-blog.fr/

15 Réponses à “Pour batir autrement : stage et visite de chantier”


  • Effectivement avec des propos comme ceux ci nous ne pourrons jamais avoir un débat serein!! bien sûr que la maison Burlet est une horreur et sans permis de construire de même que la maison d’avant le cube de Christian n’en avait pas non plus et certainement pas la bâtisse de l’aéroport et ça n’est pas parce que les autres se jettent dans un puits, que nous devons nous y jeter. Ce n’est certainement pas ce que vous voulez monsieur camembert ou reblochon mais vos propos sont populistes je suis désolé je croyais qu’il y avait vraiment des gens intelligents et objectifs qui lisaient ce blog à part Monsieur Moulin qui reste serein je suis déçu. Surtout par des gens qui n’ont pas le courage de signer leur texte c’est minable et tellement facile!!! François Girardet

  • Monsieur Moulin, vous n’êtes ni un roquet, ni un parasite, mais il faut dire ce qui est : Pourquoi avoir démoli cette si jolie petite maison si typique du triève pour la remplacer par la votre ?
    Ah ! comme je regrette l’ancienne, dans son style garage aménagé avec les parpaings apparents avec son antenne satellite sur son toit de tuiles romaines !
    Tiens, regardez plus haut cette belle maison typique du Trièves (Burlet) elle aussi avec ses parpaings apparents, son toit de tôle délicieusement rouillé et pas trop pentu et un jardin aménagé avec goût dans la plus pure tradition triévoise. Admirez aussi cette coquette bâtisse de l’aéroport international de Mens,admirablement ouvragée dont le toit en fibrociment attire les touristes du monde entier !
    Ah ! Monsieur Moulin, s’il fallait inscrire ces bâtiments au Patrimoine du Trièves, je n’hésiterais pas longtemps.

  • Merci pour les qualificatifs sympathiques de roquet et de parasite. C’est dommage de rabaisser le débat à ce niveau sous couvert d’anonymat.

  • Tous les goûts sont dans la nature. J’aime, j’aime pas… cette maison, ce garçon, c’est beau, c’est pas beau, c’est bon, c’est pas bon…
    Tous les goûts sont dans la nature. J’aime la glace au citron, les garçons bien bâtis, ni trop grands ni trop petits et les maisons carrées mais pas seulement, aussi avec parfois un pan, ça dépend.
    Tous les goûts sont dans la nature. J’aime les maisons de Jean Luc dans le Trièves entre autres, celles d’autres batisseurs aussi, j’aime la diversité et surtout, j’aime le goût des autres qui est différent du mien mais ouvert sur les autres… c’est con, c’est pas con, c’est trop con. Vraiment, tous les goûts sont dans la nature ici et ailleurs…

  • très beau commentaire, François, donc constatons que nous n’avons pas la même ouverture d’esprit concernant le bâti en Trièves, et je te fais une bise fraternelle, en attendant avec impatience le prochain verre que nous partagerons… salut l’ami.

  • Je connais les réalisations de Jean Luc Moulin et je le reconnais comme un très bon architecte et ce n’est surement pas sur ses compétences professionnelles que je critique certaines réalisations et le fait de me traiter de passéiste ne me convient pas vraiment non plus car je suis bien évidemment pas cela, ardent défendeur et promoteur que je suis, de l’art contemporain (venez donc à mes expositions de peintres abstraits à Cornillon ou à La Mure cet été prochain la façade de la mairie sera décorée dans toutes ses 17 fenêtres de toiles peintes par 9 artistes et cette exposition durera un mois) ! Mais bien sûr c’est du ponctuel! Moi je le dis les maisons( écologiques) de Jean Luc elles seraient bien ailleurs que dans le Trièves. qui je le répète est un écrin de beauté et doit le rester même si elles sont visitées par 900 personnes. Il y a des régions qui n’ont pas une architecture bien définie et qui peuvent recevoir ces expérimentations et il y aussi des régions comme par exemple l’Alsace qui impose un règlement stricte et respecte son patrimoine bâti . Les musées en France ne cessent de progresser en fréquentation c’est une indication quand à la recherche du passé et des racines de ceux qui les visitent.
    Aimer un pays comme il est, ce n’est pas forcément être passéiste ce n’est pas non plus vouloir vivre à une époque révolue surtout lorsque on voit bien que nous allons faire marche arrière sur bon nombre de nos avancées technique trop dispendieuses en énergies diverses, »voir Trièves après pétrole » personne n’est vraiment sûrs et je n’ai pas de certitudes non plus. En attendant je pense que nous pourrions regretter ces constructions dès que la mode sera passée.
    Ceci dit j’ai eu l’occasion de voir des réalisations de Jean Luc Moulin en rénovation dans des maisons du Trièves avec économies d’énergie et innovations architecturales qui sont superbes et respectent cependant notre environnement visuel , et contrairement à ce qu’il dit je ne fais pas la promotion et n’admire pas non plus ces maisons à deux pans dans les lotissements qui n’ont aucune âme Je m’en tiendrai donc à critiquer les cubes à terrasse qui posés çà et là ne me plaisent pas ici dans le Trièves mais qui me plaisent quand ils sont en Champagne pouilleuse ou ailleurs .Ceci est mon sentiment et je pense que je ne peux rien faire et c’est souvent le sentiment d’impuissance devant cette roue qui tourne inéluctablement qui nous fait du mal quand on aime quelque chose ou un endroit et qu’on le voit se dégrader.
    Ou en est ce débat auquel je n’ai pas été convié?
    En tous cas puisqu’il y a des commentaires sur ce blog c’est déjà bien!!! François Girardet

  • Il n’y a rien de pire que ceux qui s’autoproclament « les gardiens de la foi »
    les motivations et propos de tous ces gens nostalgiques d’une époque révolue pourraient être intéressants à débattre s’ils faisaient preuve d’un tout petit peu d’ouverture d’esprit.

  • M.Girarder persiste et signe! C’est bien. J’invite les personnes, comme lui hostiles à cette démarche architecturale, à ouvrir les yeux. Comme moi la plupart des gens aiment les vieilles pierres et les villages anciens; ceux-ci sont effectivement des attraits touristiques. Vous avez sans doute tous remarqué que les touristes ne se promènent pas dans les lotissements pour admirer les maisons en parpaing, toiture à 2 pans et tuiles, soit-disant régionales, dont parle M.Girardet. Elles sont la résultante d’une architecture administrative sans fondement culturel, qui a sévi par l’intermédiaire de nos POS et qui a supprimé pendant 30 ans toutes réflexion architecturale. Aujourd’hui le débat s’ouvre dans le Trièves, ce qui n’est pas tout à fait nouveau puisqu’il y a 4 ans je l’avais amorcé par une conférence à Clelles.
    Il se trouve qu’une autre forme de tourisme s’est créée autour de mon architecture en bois. Par exemple il y a 2 ans les documentalistes des écoles d’architectures de France sont venues à Saint Sébastien visiter mes réalisations et ont rempli un restaurant de Mens. Je compte à peu près 900 visites de mes réalisations dans le Trièves. D’autre part en 7 ans le Trièves a remporté 3 trophées bois et le 1er prix de la biennale de l’habitat durable, ce qui m’a permis de passer dans 4 émissions de télé où l’on a parlé de notre région. Enfin, vous pourrez aussi trouver sur mon site (jlmoulin-archi.fr) l’ensemble des revues ou des livres qui présentent mes réalisations et du même coup font de la publicité pour le Trièves.
    Le discours passéiste ne me semble pas être réaliste.
    Je profite de cette occasion pour rendre un dernier hommage à Pierre Arnaud qui lui, en homme politique responsable et intelligent a su s’ouvrir à la culture architecturale et promouvoir dans sa commune, il y a déjà 10 ans, ce type d’architecture. Merci Pierre.

  • Reblochon, toi le maitre penseur, le détenteur de la vérité absolue, le visionnaire du trièves, le pourfendeur de l’immobilisme, je vais te donner un seul conseil, continue de garder ton pseudo, afin de rester crédible.

  • T’aurais-je cher François,
    fermé ton clapet sur ce coup-là ?

    Prouves-nous donc le contraire,
    et réponds moi vaillament,

    Mais de grâce point trop d’arbitraire !
    Car à nouveau forcé je serais,
    ultérieurement de te rentrer dedans.

  • No comment FG

  • Qui cause bien, mon Fred. Temporisateur et magnanime, presque centriste. Je vais te laisser la gestion du blog, tiens !

  • François, Reblechon, St Pierre et tous les autres…

    Que faut-il ? Mais surtout pas ! Bon alors… C’était mieux ? Ben ça dépend ! Donc je propose…

    Tout est dans le débat, s’il est serein, les participants ne peuvent qu’en ressortir enrichit !

    Amicalement

  • Cher François,

    Tu es contrarié, et tu n’es pas le seul ? oui, d’accord, mais avant tout, mesdames et messieurs les contrariés, vous êtes frappés par le syndrome de l’immobilisme, ravageur de tous temps, depuis la nuit des temps.
    Tu veux que les maisons de demain ressemblent à tout prix aux maisons d’hier ?
    Peine perdue, et gare aux conflits avec tes propres enfants, qui ne tarderont pas à t’appeler vieux c..
    Que ces quelques lignes puissent vous sortir, mesdames et messieurs les contrariés, de vos certitudes douteuses d’anciens jeunes vieillissant mal.
    Cordialement bien sûr !

    votre reblochon

  • Moi je comprends que l’on recherche le meilleur et que l’on forme ceux qui le veulent pour bâtir différemment des maisons d’habitation qui soient confortables et économiques en énergies. Mais je ne comprends pas cette volonté de défigurer notre environnement et le patrimoine bâtit du Trièves. Car enfin nous sommes dans un écrin et cela est reconnu puisque au niveau tourisme nous n’avons pas d’autres arguments à vendre que cela « le paysage et le paysage avec ses petits villages groupés autour de l’église ou du temple!!! » Que la construction avec ces nouvelles technologies soit désormais la meilleur je le pense aussi mais de grâce l’emballage peut respecter le cahier des charges de notre bâti traditionnel , il faut savoir que la plupart des « néoruraux » vient dans le Trièves s’installer pour les raisons que j’ai cité plus haut: la beauté de notre environnement, et pourtant ce sont eux qui se font construire des maisons n’ayant rien à voir avec l’architecture de notre pays .
    Sachons une chose c’est que quand on construit une maison individuelle elle est là pour la vie car on ne la détruit jamais alors que les batiments comme le collège ne durent qu’un temps et pourtant on a salué en son temps le génie architectural du moment , je veux dire que ces nouvelles constructions peuvent paraitrent aujourd’hui le nec plus ultra et demain nous sortir par les yeux, voyez donc la maison biscornue de Chichilianne!!!
    En conclusion respectez ce que vous aimez et à l’administration de ne pas délivrer de permis de contruire pour une architecture non adaptée à la région, je suis contrarié et je ne suis pas le seul. François girardet

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces