Le candidat « écolo centriste »

Un article du dauphiné libéré du vendredi 1er juin 2012

Le candidat

Un article plus visible içi :http://www.facebook.com/home.php#!/photo.php?fbid=3644967836140&set=a.2021428048660.112912.1032693958&type=1&theater  et qui mérite quelques précisions.

- Concernant le flirt peu concluant avec les verts :

J’ai effectivement été enthousiasmé par la campagne d’Europe écologie aux élections européennes de 2009, campagne mené par le fantastique Daniel Cohn Bendit. Ce parti semblait alors vouloir une réelle ouverture vers des écolos sincères qui ne soient pas nécessairement sur une ligne « gauche toute ». J’ai poussé le flirt jusquà voter pour ce parti, du bout des doigts aux régionales de 2010 (Je voterai… Europe Ecologie).

L’illusion n’a pas duré. Europe écologie est devenu « Europe écologie – les verts » pour bien montrer qu’on revenait aux fondamentaux, la présidente des verts Cécile Duflot est devenue présidente des verts pour garantir la continuité, la motion de Daniel Cohn Bendit a perdu face celle de Cécile Duflot au congrès des verts de juin 2010 (http://www.lexpress.fr/actualite/politique/europe-ecologie-duflot-surclasse-cohn-bendit_997715.html)

La messe était dite, les verts étaient redevenus les verts en passant par la case Europe écologie, même dogmatisme (si on est écolo, on est de gauche, si on est pas de gauche, on est pas écolo), même dirigeants et… même résultats aux élections. Un score d’Eva Joly aux présidentielles à 2.31%, à saluer chapeau bas, un an tout juste après la catastrophe de Fukushima ! Encore moins que les 2.89% cumulés de Dominique Voynet et José bové en 2007.

J’ai donc considéré que les verts ne pouvaient prétendre à représenter tous ceux qui se sentent sincérement écologistes sans accepter dogmatisme et fermeture.

L’écologie est la science de l’équilibre, le centrisme c’est l’équilibre en politique => l’écologie c’est le centrisme !  CQFD

 - Concernant mon suppléant du même sexe :

Il faut d’abord dire que Bernard est un garcon charmant. Ce que me fait dire le journaliste  : « C’était difficile de trouver une femme » peut paraitre un tantinet ridicule mais est parfaitement exact. Je l’ai expérimenté aux municipales de 2008 (une liste de 4 hommes), aux cantonales de 2011 (merci à Françoise de m’avoir rejoint à la dernière minute) et encore cette fois çi. Difficile donc pour les « petits partis » de trouver des candidates et cela ne vaut pas que pour Cap21. Mesdames, intéressez vous à la politique, la politique s’intéresse à vous….

 

0 Réponses à “Le candidat « écolo centriste »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces