La centrale hydraulique de Parassat

La centrale hydraulique de Parassat dans Ecologie P1030574

Samedi dernier, dans le cadre des visites proposées par la foire du Trièves, une vingtaine de personnes se retrouvent à la centrale de Parassat entre Clelles et Mens.

P1030570 dans Trieves en transition

On commence la visite par le canal d’amenée muni d’un dégrilleur automatique qui détecte les obstructions et évacue les déchets vers un tapis roulant.

P1030600-Copier dans Trieves evenements

Un moulin se trouvait là depuis le 18ème siécle. Une centrale électrique a été créée en 1890. A l’époque les propriétaires vendaient eux même leur courant et avaient construit un réseau long de 150 km s’étendant jusqu’à Monestier d’Ambel. Aujourd’hui, le courant produit est revendu à EDF. La centrale actuelle est un patchwork d’éléments historiques (une turbine en fonte de 1925 qui devrait passer sans problèmes le cap du siècle) et de techniques ultra modernes imposées par la réglementation.

P1030606-Copier

Monsieur Terrier a racheté la centrale il y a 40 ans. Après des années de travail acharné, il a fait passer progressivement la puissance disponible de 100 à 700 kw. Cette visite, c’est un peu l’histoire d’une vie…

P1030608-Copier

Le résultat est là ! La  centrale, qui dispose de plusieurs turbines, peut exploiter jusqu’à 6 m3 d’eau par seconde sur une chute de 20 mètres. Le débit moyen de l’Ebron étant de 3 m3, le débit réservé aux poissons est de 300 litres/seconde. Elle suffit à la consommation de 2520 foyers hors chauffage et évite l’émission de 2100 tonnes de CO2 par an. Du bel ouvrage, respect Mister Terrier !

Et merci Arnaud pour les photos!

 

4 Réponses à “La centrale hydraulique de Parassat”


  • Mieux vaut aussi se préoccuper de la consommation globale sur l’année ; celle du Trièves est estimée à 287 GWh/an.
    On est très très très loin de ce que peut produire des centrales hydro locales.
    Et surtout vous les mettez où ?!

    le réseau hydro français est quasi saturé ; quasi tous les sites potentiels sont déjà exploités, même les petits bien sûr.

    Restera toujours qu’un bon Kw/h est un paquet d’électrons dont on n’a pas besoin…

  • 20 x 700 = 14000 kW = 14MW
    De quoi largement alimenter le Trièves Matheysine et Beaumont réunis.
    Au niveau d’une région on peut arriver à 1000 micro- centrales et centrales.
    Le nucléaire c’est de la merde que nos enfants vont nous reprocher d’avoir développé. Que va-t-on faire de tous ces déchets ?

  • Désolé de calmer l’enthousiame.
    Cette centrale a une puissance de 700 kilowatt.
    Fesseiheim c’est 900 mégawatt, un EPR 1500 mégawatt.
    1 mégawatt = 1 000 kilowatt.
    Et la puissance nominale d’une centrale nucléaire est de l’ordre de 75 à 80%, nettement plus qu’une centrale hydraulique
    Il faut donc plusieurs plus de 1 000 centrale comme Parassat pour faire l’équivalent d’une tranche nucléaire.
    Mais ceci dit tout est bon à prendre… ou à économiser !

  • Imaginez une vingtaine de centrales comme celle ci, et on pourrait se passer d’une centrale thermique ou nucléaire… Surtout que c’est assez discret comme installation.

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces