A51 : la position d’Annette Pellegrin

Message du 22/10/12 06:01
> De : « olivier dodinot »
> A : « annette.pellegrin wanadoo.fr »
> Copie à :
> Objet : (pas d’objet)

Bonjour Annette
Je suis tombé sur une communication d’EELV concernant la décision d’André Vallini de relancer le projet d’A51. Ils déclarent :
« André Vallini a indiqué avoir reçu le soutien des 4 conseillers généraux socialistes des cantons impactés directement ou indirectement par cet achèvement de l’A51 : Annette Pellegrin (Mens), Christian Pichoud (Bourg d’Oisans), Charlves Galvin (La Mûre) et Alain Mistral (Valbonnais). « 
Par ailleurs, je lis dans le dauphiné du 19/10 :  Les PS Annette Pellegrin et Christian Pichoud ont notamment exprimé leur soulagement qu’on s’intéresse enfin à cette autoroute qui s’arrête au milieu de sa lancée, « dans les champs ».
Et encore dans Grenews du même jour : On n’oubliera pas le « merci » d’Annette Pellegrin (PS)
Donc une question simple : soutenez vous publiquement ce projet ? Si oui, c’est une position défendable mais qui n’est pas la mienne. Pour être franc, votre réponse risque évidemment d’atterir dans le dodiblog…
Très cordialement
Olivier
                                                          xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
De : Annette PELLEGRIN <annette.pellegrin@wanadoo.fr>
À : olivier dodinot <ododinot@yahoo.fr>
Envoyé le : Lundi 22 octobre 2012 6h32
Objet :re:

bonjour Olivier
j’ai remercié André Vallini d’avoir relancé le dossier de l’A51 ;qu’est ce qu’on fait après le col du fau????????
ce que je veux c’est que l’on ne mette pas à nouveau  ce dossier au placard pour des dizaines d’années.les Elus des Hautes Alpes montent au créneau
pour l’autoroute qui arriverait à Gap en passant par le Trièves  et Corps.quelle catastrophe!
Il faut être sur le terrain et très vigilant .André Vallini relance le dossier ,aucun choix n’est fait ;il a rencontré les élus du sud et nous a laissé libre de notre position .
quand l’état nous a transféré  certaines  nationales ,il donnait au département une somme pour les améliorer (l’équivalent de 10 années de travaux)
pour la 75 on n’a rien touché car il n’y a pas eu sur cette route de travaux …….il y avait le  projet A51
je me rappelle également l’arrêt de l’enquête publique demandée par Dominique Voynet sur un tracé longeant la voie ferrée et la nationale ……
ne laissons pas cette portion de route à l’abandon et si j’ai dit Merci à André Vallini c’est qu’il a du respect pour les élus qui travaillent avec lui
et qu’ils nous écoutent.
bien amicalement
Annette

17 Réponses à “A51 : la position d’Annette Pellegrin”


  • À Claudine et ZeDaHu
    Je suis très bien dans le Trièves, et j’y resterai le plus longtemps possible. Quand je dis que je m’en irai si l’autoroute se fait, ce n’est pas une menace (qui aurais-je la prétention de menacer !), c’est juste un éclairage sur mon point de vue : les régions épargnées par l’industrialisation, les autoroutes et les immeubles de 12 étages se font de plus en plus rares. Certains les jugent comme des régions arriérées (voir commentaire de Dupiéton : « attention au sous-développement durable ») tandis que d’autres les apprécient et choisissent de s’y installer.
    Le TUM (Trait d’Union Mensois) de ce mois-ci donne quelques chiffres dans sa rubrique Etat civil, qui peuvent faire réfléchir : Sur le canton de Mens, en 2012, il y a eu 16 naissances pour 33 décès (en 2011 : 16 pour 26, en 2010 : 13 pour 19…). N’est-il pas positif que des personnes viennent s’installer dans le Trièves, freinant ainsi l’effritement de la démographie ? Pensez-vous que c’est l’autoroute qui la relancera ? Ailleurs ce n’est pas le cas : les autoroutes participent au remplissage des grandes villes et des grands pôles touristiques, elles contribuent à vider ce qu’il y a « entre » ou à en faire des cités dortoirs.
    AG

  • bien d’accord avec Anne Galet.
    Pourquoi s’enteter a vouloir tout detruire….?
    Comment peut-on feter et preparer la transition energetique et laisser faire une telle absurdité? Je ne comprends pas. Nous sommes venus nous installer par ici car il nous semblait que le Trièves était protégé, par des gens, des actions et des projets dits durables, avec plus de sagesse … Et apparemment notre maison serait à moins de 500m de cette maudite autoroute….
    Qu’en est il de la position de Mr JP Viallat, maire de st jean d’herans (puisqu’apparemment elle passerait par ici….)?
    Nous l’avons rencontré à notre arrivée dans la région, et rien ne nous a été dit à ce sujet….
    Nous aimerions être plus avisés…nous, la poignée « d’emmerdeurs » (du point de vue de la pincée des décideurs…) oui, mais nous sommes aussi les plus directement visés!

  • Tout à fait d’accord ZeDaHu !! Ceux qui ne se sentent pas bien ici, qu’ils laissent leur place et partent faire mumuse ailleurs !

  • Et bien moi j’y resterai, car c’est mon patelin s’y trouve, mes racines, et la terre de mes ancêtres!
    Cette autoroute sera faite pour que tous ceux qui n’ont rien à faire dans le Trièves puissent passer leur chemin le plus vite possible! Parce que c’est dangereux de voir tous les 04, 13, et 74 ainsi que les camions 05 débouler sur la RD1075 à fond, ou alors il faut déclasser les bouts d’A51 existants et mettre des radars sur chaque ligne droite.

  • Merci Olivier, d’avoir interpelé Annette Pellegrin si directement. Sa réponse me laisse, moi aussi, sur ma faim. Peut-être ne peut-elle pas prendre ouvertement position sans un débat avec ses administrés ?
    Le point de vue que je partage avec elle, c’est qu’on ne peut pas laisser la situation en l’état : tant que ce projet somnolera dans des cartons, aucune autre initiative ne verra le jour, ni l’amélioration des routes actuelles et de la voie de chemin de fer, ni la desserte des gares par transport en commun… Il faudrait donc un enterrement en grande pompe. Annette Pellegrin mise peut-être là-dessus, sur l’abandon définitif et officiel d’un projet trop coûteux. Si c’est son point de vue, si c’est une stratégie – et dans ce cas elle ne peut l’affirmer ouvertement – c’est peut-être audacieux mais c’est très risqué. Et ce pour deux raisons.
    La première c’est que la politique française est entièrement polarisée sur la crise économique. L’industrie automobile, par exemple, est en berne, et je ne suis pas loin de penser que le sabotage du réseau ferroviaire est orchestré, depuis longtemps, à l’unique faveur de cette industrie. Ce sont probablement des millions de voitures qui ont été achetées grâce à la fermeture des lignes et des gares «secondaires». Obsédés par ce problème, les politiques, sans distinction de couleurs, pourraient bien signer n’importe quel projet qui promet des emplois. L’A51 en promet, et elle favorisera l’industrie automobile. Il sera donc très tentant de la faire aboutir ; et qu’importe si c’est de l’emploi à court terme, s’il s’agit de main-d’œuvre étrangère, et si l’autoroute achevée reste déserte 10 mois sur 12 ! On n’est pas élu pour regarder si loin.
    La deuxième raison est moins évidente : les hommes de pouvoir ont le désir irrépressible de laisser une trace de leur passage sur Terre. Un temps, ce fut l’édification des cathédrales, mais depuis de Gaulle, les bâtisseurs font dans le béton. Pompidou, Giscard, Chirac… ont entretenu des relations très étroites (et très lucratives) avec les industriels du bâtiment. Est-ce mieux à gauche ? Pas sûr. À Paris, Delanoë rase tous les vieux quartiers au prétexte vertueux du logement social. Les chiens pissent partout pour marquer leur territoire, les hommes bâtissent. Qu’importe que toutes ces tours, zup, zac, zae, villes nouvelles, barres d’immeubles en bord de mer… soient, quelques décennies plus tard, désertées et qu’elles tombent en décrépitude ! Qu’importe qu’elles aient défiguré le paysage ! Qu’importe le mode de vie déshumanisé qu’elles ont engendré… On recommence inlassablement, pareil, pire, ailleurs, partout. Partout où c’est encore beau et vierge. La quasi virginité du Trièves est une si belle aubaine pour laisser sa signature indélébile !

    Si l’autoroute voit le jour, je quitterai le Trièves. Je suis venue ici pour la qualité des paysages, pour vivre dans un environnement intact, paisible, beau, nourricier. Ce choix philosophique (avoir moins, être plus) peut paraître dérisoire en regard de la catastrophe économique qui sévit. Mais cette catastrophe n’est autre que le produit du système économique qui a dominé le XXe siècle, système absurde, meurtrier, et incapable d’arrêter sa course infernale.
    La résistance s’organise. Ceux qui la méprisent –en pensant qu’elle ne servira à rien– ne savent peut-être pas que c’est à elle qu’ils doivent ce qui reste de valeur à leur vie. Les médias et les livres d’histoire oublient vite la plupart des résistances qui ont fait échouer des projets déments ; de fait, la résistance ne laisse, elle, pas de traces indélébiles.
    Bon courage à tous !

  • Nos enfants adorent regarder passer les gros camions !

  • Tu vas probablement avoir raison Greg.

    Pourvue que nos voitures soient à peu près propres à la fin des travaux.

  • Du calme je vous prie !!

    Moi je suis persuadé que l’autoroute se fera tout de même, tout comme le tronçon Grenoble-Monestier de clermont. Personne n’y croyait et pourtant ils l’ont fait !

    De toute manière ce n’est pas à nous de décider mais aux élus, qui feront comme d’habitude, soit pratiquer la langue de bois (Merci Mme Pellegrin) soit valoriser leur propre interet.

    Alors vous pouvez parler et dire ce que vous voulez, l’autoroute vous l’aurez !

  • C’est fatiguant de lire que certains pensent connaître la vérité : l’A51 ne sert à rien.

    Pour aller en vacances dans le sud, tout le monde pollue les villages à côté l’autoroute du soleil. Pour arrêter cela on pourrait partager l’exode vers le sud entre l’autoroute du sud et l’autoroute de Trièves.

    Ou quand je lis « Pollution Tunnel Montblanc »…
    donc faudrait terminer l’autoroute du Trièves pour que les gens ne passent moins par ce tunnel.

  • Sur l’A51 coté Grenoble il y a:
    – une pancarte « Train de la Mure », alors que cela fera 2 ans demain que ce petit train est à l’arrêt pour cause d’éboulement en plein milieu du tracé.
    – une pancarte « Autoroute du Trièves », ce qui est normal vu que l’A51 débouche sur deux départementales au milieu de nulle part, et qui de fait, dessert (non pas désert) le Trièves.

    conclusion: inutile de s’alarmer, l’A51 ne se fera jamais, faute d’argent et surtout et ce qui est le plus grave faute d’idée.

  • on a un peu du mal à comprendre en effet…

  • Que racontera-t-on à nos enfants ? Qui pourra expliquer qu’on a fait une grande autoroute qui traverse ce beau plateau et qu’on lui a enlevé une bonne partie de sa beauté pour construire un espace de grande vitesse ?
    Tout ça pour favoriser des avancements politiques, des intérêts économiques (l’autoroute remontera-t-elle jusque dans la belle vallée de Briançon pour faire un frère au très polluant tunnel du Mont-Blanc ?)…pour « aller plus vite »…mais « jusqu’où voulez-vous aller plus vite ? » disent les indiens Kogis. Pourquoi encore massacrer la Terre quand l’urgence est de la préserver ?
    Madame Pellegrin, cette autoroute au milieu du Trièves, voire du plateau de Pellafol, ou du col de Lus, n’a pas de sens. Vous qui êtes probablement grand-mère, il faut penser enfants et préservation, pas intérêt politique (nourrir l’ego des élus n’a aucune utilité), ni intérêt économique (quand on aura tout détruit, l’argent ne nous nourrira pas).
    Je ne crois pas que l’intérêt pour les tritons (cf article Grenews) soit le seul intérêt écologique….j’imagine mal le Trièves en automne avec un grand viaduc sur l’Ebron.

    Alain

  • Je n’ai pas réellement compris la réponse d’Annette : soutient-elle, ou pas, la continuation de l’A51 ?
    Ou alors veut-elle uniquement que le dossier « liaison routière Monestier (soit Grenoble) vers Gap » ne soit pas totalement enterré ?

    Hervé

  • Merci Annette, désenclavons nous intelligeamment. Vous avez tous les soutiens reblochonnesques.

  • Je demande tact et mesure dans les commentaires. Et que l’on dévoile son identité si on s’en prend à une personne nommément. On doit pouvoir aborder les sujets qui fachent sans que cela tourne au réglement de compte. Merci à toutes et tous !

  • Merci Annette pour ta position sur l’A51, comme ça tu pourras partir très vite dès la fin de ton mandat !
    Vite …

  • Attention, cher Olivier, au sous développement durable!!

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces