Boulevard Edouard Arnaud : la réponse de John Pol the first

 J’ai publié récemment un long article sur la réunion concernant la future réfection du Boulevard Edouard Arnaud
Monsieur Jean Paul Mauberret, deuxième adjoint en charge de l’environnement, de l’aménagement durable du territoire, du logement, de l’habitat et de l’éco-construction a bien voulu me faire l’honneur d’une réponse.
                             —————————

De Jean-Paul 1er à Olivier Dodinot (référence au Dodiblog!)

Bonjour,

D’abord bravo pour la tonalité de votre compte-rendu de réunion qui donne l’impression au lecteur d’être encore dans la réactivité des débats de jeudi soir: une réunion publique est faite pour ça; aux élus, aux techniciens de trier et de soumettre un projet amendé , tenant compte des remarques pertinentes enregistrées à cette occasion.

Vous avez compris que les deux maîtres d’ouvrages qui se partagent ce programme n’ont pas les mêmes objectifs: le CG 38 (EXIT DDE!) doit assurer la fluidité du transit et la Commune doit apaiser la vitesse et sécuriser les déplacements :piétons, PMR,……… . Il faut donc un compromis!

Mr Odasso travaille donc sur une deuxème zone de « restriction » au niveau de la rue du cimetière, d’une chicane , de l’accessibilité au SIAD, d’un traitement paysager: emplacements au sol de plantation….. dès qu’il aura rendu sa copie, celle-ci sera soumise à la population et riverains: expo dans le hall d’accueil et cahier de remarques, réunion publique à programmer….);

La seule urgence du mois de septembre, c’est de caler la bande de roulement en tenant compte de la deuxième zone de restriction qui devra être validée ….par le CG38, et la chicane.

……pour le reste , nous avons le temps de nous entendre sur le traitement paysager et donc de nous revoir.

Cher Olivier, (j’espère que vous acceptez cette formule amicale!), la mairie est ouverte et je vous invite à venir consulter les  études antérieures qui concernent exlusivement l’entrée ouest de Mens.(Clelles); Ces études ont certainement eu des difficultés à aboutir car elles nécessitaient chaque fois , la reprise des réseaux souterrains avant toute intervention conséquentes en surface.

Depuis nous avons notre schéma directeur d’eau potable(2012), notre schéma général d’assainissement(2007) qui nous permettent de hiérarchiser les travaux de réhabilitation avant tout aménagement de surface et traitement paysager.

A bientôt donc et bien cordialement

Jean-Paul MAUBERRET

(Je vous donne l’autorisition de parution de ma réponse dans votre Dodiblog….si vous la jugez intéressante pour nos concitoyens)

2 Réponses à “Boulevard Edouard Arnaud : la réponse de John Pol the first”


  • Une zone 30, quel bonheur.
    Dans la première mouture du nouveau boulevard Edouard Arnaud, on est plutôt sur 80km/h. Ce qui devrait pouvoir faire gagner environ 22 secondes dans la traversée de Mens, à condition de ne pas avoir à appeler une ambulance… où un corbillard !

  • La fluidité du transit, la sécurité des piétons…
    On sait (mais pas au CG38, on dirait) qu’une vitesse réduite n’est pas synonyme d’embouteillage, au contraire. Ce qui est à la fois dangereux et générateur d’embouteillages, ce sont les différentiels de vitesse. La vitesse est progressivement réduite partout en ville pour cette raison ; quand circulent sur une même voie des engins à 15km/h et d’autres à 50, ça coince (et ça s’accidente).
    Pour être aux premières loges de la circulation mensoise, je suis frappée par ce différentiel : la plupart des automobilistes roulent naturellement assez doucement (merci !!!!), mais certains engins plus gros (et parfois énormes !) roulent à une allure telle que les murs et les fenêtres de ma maison, et moi-même, en tremblent d’effroi. Du haut de leur cabine, les chauffeurs de poids lourds ou de tracteurs ne savent peut-être pas que ce village est peuplé de petits habitants rampant au ras de la chaussée.
    Traverser Mens à 50km/h fait gagner 96 secondes sur une traversée à 30km/h. 96 secondes ! Réduire toute la traversée à 30 ne poserait donc pas de problème de circulation et ça apporterait du confort et de la sérénité aux riverains et aux piétons.
    Evidemment, dans notre petit village sans police ni gendarmerie, il faudrait que certains se disciplinent d’eux-mêmes. Ou qu’on les y encourage avec un peu de com’.
    AG

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces