Le bon sens Helvête

écart salaire

En Suisse comme ailleurs, on assiste depuis quelques années à une envolée infernale des rémunérations des grands patrons. L’écart entre salaire minimum et maximum qui était d’un rapport 1/50 est devenu 1/500 ce qui n’a plus aucun sens.

Les socialistes Suisses, décidément aussi mal inspirés que leur homologue Français, ont présenté une initiative visant à rétablir un écart maximum de 1 à 12. Ce qui est aussi ridicule dans l’autre sens. Imagine t’on le PDG de Nestlé, 250 000 employés, 100 milliard d’euros de chiffre d’affaire, se contenter de 12 fois le salaire de son plus modeste employé. Logiquement 65.3% des Suisses ont dit non.

http://www.liberation.fr/monde/2013/11/24/suisse-echec-d-une-votation-visant-a-limiter-les-hauts-salaires_961613

Un amendement centriste pourrait consister à revenir immédiatement à un écart de 1 à 100 puis progressivement à 1 à 50. Mais bon sens et politique font rarement bon ménage…

0 Réponses à “Le bon sens Helvête”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces