Pastis 51

Je tiens à mettre en avant cette poésie de Pastis 51 sur le thême de l’A51, en commentaire sur le Dodiblog. Qui passe ainsi de la polémique au romantisme, de la prose à la rime !

C’est vrai que ça va nous changer la vie.
Grace à notre bon Président Vallini,
La Bouillabaisse nous pourrons aller manger,
A fond la caisse, sans même un arrêt.
Mais à vouloir aller trop vite,
Mon bon Sénateur, c’est la route que l’on quitte.
On se dit alors, zut j’ai tout perdu,
Mon âme, ma douceur de vivre et le goût du merlu.
Mon bon parlementaire, attention à ne pas tout mettre par terre.
Ce n’est pas le moment de faire la guerre.
En cette période de trêve,
Nous espérions un autre rêve pour notre Trieves.

0 Réponses à “Pastis 51”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces