• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 13 décembre 2013

Archive journalière du 13 déc 2013

André…

Image de prévisualisation YouTube

Se met à la vidéo. On se laisse bercer…

 

25 ans…

http://www.dailymotion.com/video/xemyth

C’était il y a quelques jours le 25ème anniversaire du tremblement de terre de Spitak en Arménie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_de_1988_en_Arm%C3%A9nie

Pour moi, le premier d’une assez longue série de missions humanitaires dans ce qui était encore alors l’union soviétique. Ci dessous, quelques photos qui montrent comment les gens des zones détruites vivent aujourd’hui…

hebergeur d'image

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=601526573229235&set=pb.141750012540229.-2207520000.1386936051.&type=3&theater

Merci Anahit…

C’est Noel à Mens

hebergeur d'image

Qu’est-ce qui nous arrive ?

Reçu d’un copain Trièvois…

——————

Le monde honore en Mandela un homme qui a su réconcilier un peuple divisé par les préjugés raciaux et la ségrégation, et qui a fondé sa politique sur le pardon.

En France, lundi 2 décembre à 7h du matin, plusieurs familles Roms sont expulsées d’un squat à Lyon, près de Perrache. Face à la résistance des familles, la police fait usage de gaz lacrymogène, touchant des femmes, des enfants et même deux bébés qui ont dû être hospitalisés.

Que nous arrive-t-il ?

Que nous arrive-t-il pour que, en plein hiver, par le froid qu’il fait en ce moment, on expulse d’un bâtiment inoccupé des familles et des enfants, au petit matin, à l’heure la plus froide ?

Que nous arrive-t-il pour qu’on face usage de gaz lacrymogènes contre des femmes et des enfants qui ne veulent pas quitter leur abri moins froid ?
Quel danger, quelle urgence justifient cela ?

Que nous arrive-t-il pour nous sentir menacés par quinze mille personnes campant sur notre sol ? Sommes-nous si incertains de notre force et de ce que nous sommes ? Et quelle est cette incertitude qui nous fait trembler ?

Que nous arrive-t-il pour que les effroyables conditions de vie de ces campements ne nous apitoient pas, mais au contraire augmentent notre colère et notre rejet, comme si l’insalubrité de ces camps nous offensait ? Mais qui est l’offensé ?

Que nous arrive-t-il pour qu’en ces femmes et ces enfants qui mendient avec insistance, se livrent à des vols ou à la prostitution, nous voyions des ennemis et non les victimes des réseaux mafieux qui les exploitent, et contre qui ils ont comme nous le droit d’être défendus ?

Que nous arrive-t-il pour que ce peuple qui a subi le même génocide que les Juifs d’Europe, et qui reste opprimé dans leur pays d’origine, ne mérite pas, comme les Juifs, notre respect et notre protection ?

Que nous arrive-t-il pour  que des élus de la République en appellent à la violence et abandonnent toute retenue verbale (« Hitler n’en a pas tué assez ») ? Pour que l’exaspération des riverains (mais il y aussi des riverains qui aident !) soit devenue la mesure par laquelle on rend la justice en ces choses ?

Que nous arrive-t-il pour que tout cela paraisse si banal, et que le scandale soit dans la protestation ?

Que nous arrive-t-il pour que nous cessions de voir des frères humains en ceux qui ne sont pas comme nous et que nous ne comprenons pas ?

Qu’est-ce que cela dit de nous ?

Car c’est de nous qu’il est question. C’est de nous qu’il est question en ce matin du 2 décembre, et tous les matins où ces choses se déroulent, avec la fermeté promise mais sans l’humanité promise.




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces