VFD : la faillite nous voilà ?

hebergeur d'image

On connaissait l’entêtement quasi pathologique de Dédé Vallini pour la continuation de l’autoroute A51.

En lisant la synthèse du rapport de la cour régionale des comptes de Rhone Alpes sur la gestion des VFD (Société d’économie mixte des Voies ferrées du Dauphiné), détenu à 85% par le conseil général de l’Isère, on découvre que not’ Dédé est aussi un bien piêtre gestionnaire :

http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Societe-d-economie-mixte-des-Voies-Ferrees-du-Dauphine-38-rapport-d-observations-definitives-2013

Quelques citations dudit rapport : « La situation catastrophique de l’entreprise, l’extrême précarité de la situation économique et financière, n’a pas réussi à résoudre les problèmes d’accidentologie et d’absentéisme, étudier les modalités de mise sous sauvegarde ou de redressement judiciaire ».

Depuis cette synthèse, on peut aller fouiner sur le pdf du rapport d’observations définitives. Page 14, on y découvrira des choses intéressantes sur l’ancien président des VFD qui n’est autre que le conseiller général de la Mure…

Et pour ceux que la lecture d’un tel rapport rebute, un article internet :

http://www.placegrenet.fr/gestion-vfd-rapport-fait-debat/

On y note la réplique imparable de Didier Rambaud, vice-président en charge des déplacements et des transports : « C’est le passé, il faut aller vers l’avenir maintenant ! »

Traduction : « C’est la faillite mais circulez, y’a rien à voir ! »

Et c’est à ce moment qu’on se rappelle du numéro d’Isère magasine de janvier 2013 où Dédé décrivait les VFD comme le meilleur réseau de France :

http://dodiblog.unblog.fr/2013/01/18/le-meilleur-reseau-de-france/

On note aussi avec gourmandise la recommandation n°6 : « Mettre en place, sans plus tarder, un système de comptabilité analytique permettant de dégager un résultat par ligne et par centre, indispensable au pilotage de l’entreprise. »

Autrement dit, on ne connait pas les résultats d’exploitation ligne par ligne ! Il est évident que si une telle comptabilité était mise en place, on s’apercevrait immédiatement que la section Mens-Clelles du bus Mens-Grenoble n’est plus fréquenté que par quelques irréductibles. Et on peut comprendre pourquoi :

http://dodiblog.unblog.fr/2011/11/12/bus-brouette/

http://dodiblog.unblog.fr/2011/12/07/temoignages-de-voyageurs/

Avantage : on supprimerait instantanément cette portion de ligne sinistrée pour la remplacer, enfin, par un rabattement intelligent vers les gares de Clelles et de Monestier. Comme cela se fait des lustres sur le canton de Clelles. Une solution économique et écologique mais qui n’a pas encore percuté chez nos élus locaux. Copinage ???

0 Réponses à “VFD : la faillite nous voilà ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces