Idée numéro 2

 Idée :

Aider au développement du tourisme en véhicules électriques dans le Trièves, en offrant la possibilité de recharge (gratuite dans un premier temps) par les bornes municipales utilisées pour les marchés. Le temps de charge est d’environ 6 heures en 16 ampères (prises bleues) et 3 heures en 32 ampères (prises rouges). Le temps de faire quelques emplettes à Mens où d’y passer la nuit… Une recharge de Renault Zoé, voiture électrique la plus vendue coûte environ 2 euros.

Ces mêmes bornes pourraient servir également aux habitants du village possédant un véhicule électrique sans possibilité de recharge personnel, moyennant sans doute une petite contribution annuelle.

hebergeur d'image

hebergeur d'image

 Localisation possible :

LE BREUIL

Avantage : proche des commerces

Inconvénient : le câble traverserait un trottoir

hebergeur d'image

hebergeur d'image

MAIRIE DE MENS

Avantage : parking contre la prise, pas de câble sur le trottoir

Inconvénient : pas de prises 32 ampères, les poubelles !

hebergeur d'image

hebergeur d'image

 LA HALLE

Avantage : parking contre la prise, pas de câble sur le trottoir.

Inconvénient : quartier historique.

hebergeur d'image

Quel que soit l’emplacement choisi, il serait signalé par un panneau comme celui çi… qui coute 24 euros 50, pas besoin de faire un emprunt !

Et bien entendu, il serait également indiqué sur le site ChargeMap (http://fr.chargemap.com/), les forums spécialisés etc.

CONCLUSION

Pour répondre à l’avance aux objections Menscovienne et Delkabeuse, il ne s’agit certainement pas de déclarer ces véhicules comme étant LA solution pour sauver la planète. Néanmoins leur nombre est appelé à croitre d’une façon raisonnable et il serait astucieux de positionner le Trièves à l’avant garde pour recevoir leurs propriétaires situés entre Marseille et Lyon. Cela aiderait cafetiers, restaurateurs, commerçants, prestataires et hébergeurs, doperait un peu l’économie (l’horrible mot), ferait rentrer quelque argent (pouah) dans les caisses et permettrait de consolider certains emplois (beurk).

 

Commentaires bienvenus…

 

2 Réponses à “Idée numéro 2”


  • La solution à ce problème de règlement, c’est la borne de paiement. Mais attention, cela a aussi un coût!

    On risque fort de ce trouver coincé entre les grincheux de type 1 qui vont trouver scandaleux d’offrir une recharge aux quelques touristes électriques de passage.
    Et ceux de type 2 qui vont trouver aberrant de payer une borne de paiement pour une recharge par mois.

    La solution traditionnelle à ce dilemme est d’organiser de multiples réunions, puis de nommer une commission qui obtiendra des subventions afin de choisir un bureau d’étude. Le rapport sera rendu, l’énergie aura fondu et on ne décidera de rien.

    Autre formule, offrir les recharges gratuitement au début, mesurer l’électricité consommée et mettre une borne de paiement lorsque cela sera justifié.

    A tous problème une solution comme dit Menscou !

  • Ce serait pratique de pouvoir se recharger avec l’aval de la mairie, à titre de occasionnel bien évidemment.
    En cas d’abus, la mairie aura vite fait de poser des cadenas après avoir coupé les disjoncteurs.

    32A en tri: 1h de charge
    16A en tri: 2h de charge
    16A en mono: 8h de charge

    il y a aussi un coffret sur le mur du parc avec le crocodile, et surement un ou 2 autres du côté de chez Renault et les pompiers.

    Comment dédommager la mairie en cas de recharge. J’aime bien payer ce que je prends! Ce n’est pas à la collectivité à payer mon carburant.

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces