La réunion de la « dernière chance »

Nous sommes à quelques jours de la date limite de dépôt des listes pour les élections municipales, date fixée au 6 mars à 18 heures.

La nouvelle loi électorale favorise nettement le « bipartisme » en interdisant la présentation de « petites » listes incomplètes pour les communes de plus de 1000 habitants. Pire, elle pousse clairement à l’abstention puisque le vote blanc ne sera pas reconnu pour ceux qui ne se reconnaîtront dans aucune des listes en présence.

Or pour des raisons de personnes, d’idées ou de programme, certains Mensois ne souhaiteront pas se prononcer pour l’un où l’autre camp : liste « Coquet » où liste « Mauberret ». Afin de favoriser la diversité des idées, je soutiens donc l’idée de la création d’une troisième liste.

Compte tenu du rapport de force et du mode de scrutin, cette liste n’aurait évidemment pas vocation à faire élire le futur maire de Mens. Elle pourrait faire élire un conseiller, deux en cas de « miracle ». Conseillers qui sauraient soutenir certains projets et en critiquer d’autres. N’ayant de compte à rendre à personne, ils pourraient rendre compte librement de ce qui se passe à l’intérieur du conseil municipal et au sein de la communauté de communes par tous les moyens modernes de communication…

Pour présenter une liste, il faut donc quinze candidats. Nous sommes déjà huit. Compte tenu des remarques ci-dessus, l’engagement de la plupart des colistiers cessera le soir des élections… L’engagement est donc minimal !

Nous organisons donc une « réunion de la dernière chance » lundi 3 mars à 20 heures, salle Ménil à l’espace culturel de Mens.

Nous y présenterons notre programme, écouterons vos idées et suggestions. Et nous prendrons les candidatures des courageuses et courageux qui voudraient se lancer dans cette courte mais intéressante aventure !

 

 

19 Réponses à “La réunion de la « dernière chance »”


  • Le moins qu’on puisse dire, c’est que les deux premières listes ont une longueur d’avance sur la troisième.

  • Ah au fait, une information spéciale pour « Petit père des peuples » et pour « Énervé » : dans la liste Coqualvat il y a AUSSI deux enseignants, intéressant non ? :-)

  • Allez les fidèles supporteurs d’Olivier : lancez-vous !

    Poussez le courage jusqu’à lui apporter votre signature…

    ;-)

  • Alors, si « Le petit père des peuples » et « énervé » avaient condescendu à pousser leur expertise jusqu’à une lecture complète de la liste « Mens Ensemble », ils y auraient vu :
    - une infirmière,
    - un agriculteur céréalier,
    - une formatrice,
    - un maître-composteur,
    - une assistante sociale,
    - un acteur du tourisme et éleveur de chevaux,
    - une commerciale,
    - un architecte,
    - une pharmacienne,
    - un agriculteur maraîcher,
    - un inspecteur du trésor en retraite…

    Peut-être peut-on considérer qu’il s’agit là d’une liste un peu plus diversifiée que la définition simpliste qu’en donnent les deux importants personnages précités, non ?

    :-)

  • « Une liste d’enseignants et d’écolos érudits »… Tout est dit ! Une très bonne analyse du petit père des peuples.

  • Le cas parait un peu désespéré… Je serais bien volontiers venu prêter main forte si j’habitais à Mens. Tenez bon, encore 5 jours !

  • Cher petit père des peuples, vos encouragements pourraient ils aller jusqu’à un nom sur une liste ???

  • Le petit père des peuples

    Cher Olivier, vous avez du courage, j’apprécie vos idées, en ce sens vous avez tout mon respect et vous souhaite une bonne chance dans cette élection.

  • Rien à dire cette fois, petit père des peuples ! On pourrait peut être juste dire un mot (gentil) sur la tentative de monter une troisième liste…

  • Le petit père des peuples

    On a tous vu les « lumières écologiques » s’élevaient dans cette période de révolution verte. Les bien-pensants de la condition humaine, du partage, de la fraternité, de l’égalité dans cette société trop conservatrice. C’est un peu ce qui se passe à Mens dans la confrontation des deux listes. Les esprits éclairés et les ignorants campagnards. Une liste d’enseignants et d’écolos érudits, des puits de sciences en somme, pensant venir évangéliser un petit village de campagne. Vous êtes ridicules, vous êtes en retard d’un siècle, on se croirait au Moyen Age. La quasi totalité de ces personnages sont des arrivistes, votre audience sera par conséquent limitée, que vous le vouliez ou non. Cherchez vos voix au milieu des jardins, peut être que vers de terre, abeilles et musaraignes voteront pour vous. Si la liste de Mauberret passe, je les regarderais se casser la gueule, tout seuls.

  • Pas d’affolement. En tant « qu’ancien combattant » de l’Afghanistan et de la Tchétchénie, j’ai vu bien pire que les guerres tribales Mensoises…

  • Fais gaffe, va pas nous faire un « burn-out » avant même la dernière ligne droite !

  • Corrigé merci. Le surmenage commence à faire son effet…

  • Au fait, t’as pas donné l’heure de ta réunion, c’est mieux si tu veux avoir du public… ;-)

  • Houlà Olivier, quelles oeillères dans la détermination du « public cible » de la liste « Mens Ensemble » conduite par Jean-Paul Mauberret ET Sophie Reichmuth !!!

    Il me semble moi, au contraire, que quiconque connait un peu le programme, la façon de travailler du groupe et FAIT L’EFFORT DE VENIR AUX RÉUNIONS pourra voir tout de suite que ce fameux « public visé » est bien plus large que la définition excessivement restreinte que tu en fais, même si évidemment, les valeurs de partage et de solidarité sont plus représentatives de la gauche, en effet…

    Bref, un seul conseil : VENEZ AUX RÉUNIONS ! (à celle de Dodi aussi !)
    C’est le seul de moyen de rencontrer des vrais candidats, dans la vie réelle et d’éviter d’avoir des idées toutes faites issues de peurs fantasmées et d’ignorances…

  • C’est là qu’il faut espérer qu’il reste encore des « Mensois de souche »

  • Cela dit, serrer des paluches dans les club du 3ème âge ou les maisons de retraite, ça s’est toujours fait, c’est même le B.A.BA de toute campagne électorale. Et ça distrait nos anciens. Je ne vois guère le rapport avec la méthode Dassault où il s’agissait d’achat de voix. Il est clair que la liste Coquet vise un public plus ancien, plus « Mensois de souche » que celle de Mauberret dont la cible est le néo-Mensois écolo de gauche.

  • Mon cher Yakafokon
    On se rencontre, on vous serre la main, on covoiture le jour du scrutin et vous venez sur notre liste ?

  • Olivier,vous auriez dû faire comme Mrs Calvat,Chabert et Dangles hier après-midi:vous invitez au club du 3ème âge,serrez des mains,proposez vos services de co-voiturage le jour du scrutin.On n’est pas très loin des méthodes Dassault.. ce qu’il ne faut pas faire pour avoir des voix…

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces