Archive mensuelle de mars 2014

Records battus

hebergeur d'image

Records d’audience battus en  ce mois ce compétition électorale, pour le Dodiblog en action depuis avril 2007, bientôt 7 ans… Légèrement dépassé pour le nombre de visiteurs (plus de 23000 en Mars) et pulvérisé pour le nombre de pages vues, environ 46000 soit 1500 par jours !

Merci au petit père des peuples, à Yakafokon, Reblochon, Hervé et autre habitante de Mens-Citoyenne du Monde qui ont contribué au débat et volontairement où non à l’augmentation du Daudimat…

Chaplin

hebergeur d'image

Déroute !

hebergeur d'image

Déroute oh combien méritée pour le duo éxécutif sans doute le plus pathétique de toute la cinquième république, constitué de sa majesté Culbuto et du premier ministre le plus insignifiant depuis… Edith Cresson. On attend la suite avec gourmandise…

Monsieur le maire

Splendide notre nouveau maire avec sa magnifique cravate et son beau costume ! Les autres conseillers font presque pitié à ses cotés…

Impressionnante la foule massée dans la salle du conseil municipal.

Coincé le Dodiblogueux qui essaye de prendre des notes debout au milieu de la marée humaine.

Madame la maire sortante fait l’appel comme en CM2, c’est le règlement ! Le club des quinze est au complet, Mister Coquet est désigné président de séance au bénéfice de l’âge. Il se déclare candidat.

Vote, dépouillement : 12 voix coquet, 3 nuls. On se demande qui a voté quoi…

2 points de Mauberret qui :

- Regrette qu’il n’y ait pas eu appel à candidature tout en annonçant qu’il n’est candidat à rien.

- Tord le coup aux rumeurs Mensoises qui l’annonçaient comme renonçant à son mandat de conseiller municipal. Il respecte le suffrage universel et sera bien présent. Bien !

On sent de suite les petites tensions…

Petit discours de M’sieur le maire. Il mesure l’importance de ces nouvelles fonctions qu’il a pu mesurer dans ses anciennes fonctions de préfet. Le préfet doit prendre l’avis du maire qui est le représentant de l’état sur sa commune. Il apprécie que la campagne se soit passé sans agression. Il y a des différences d’opinions mais pas de fracture dans la population Mensoise, on s’enrichit des différences. Une pensée pour ses prédécesseurs depuis Edouard Arnaud, maire déporté.

Les temps s’annoncent difficiles : il y a compétition entre les territoires, changement institutionnel avec la disparition à venir du canton de Mens, baisse des dotations etc.

On en vient à l’élection des adjoints. On pourrait n’avoir que 3 adjoints mais il faut la parité donc on passe à 4 (point à vérifier…).

Liste proposée :

 - Marcel Calvat : 1er adjoint en charge de la vie quotidienne et des associations.

 - Anne Marie Barbe : 2ème adjointe en charge de la vie sociale, des affaires sanitaires et du logement.

 - Gérard Dangles : 3ème adjoint en charge de l’économie et de l’emploi.

 - Véronique Menvielle : 4ème adjointe en charge de l’éducation, de la jeunesse et de la culture.

Monsieur le maire s’occupera personnellement de l’urbanisme, de la construction et de l’environnement.

Nouveau vote et rebelote, 12 voix pour et 3 nuls !

Les conseillers municipaux délégués seront nommés lors d’un prochain conseil avant la fin avril.

Fin sur un petit mot sympathique à l’égard d’Annette Pellegrin qui a œuvré avec ses idées dans un contexte de baisse des dotations.

Petite photo de l’équipe municipale sur les marches de la mairie. Le maire a maintenant son écharpe tricolore en plus de la cravate, belle prestance ! J’attend d’ailleurs les photos…

Place aux réjouissances à l’espace culturel.

Conclusion personnelle : on a une équipe incontestablement dotée d’un « mâle dominant » qui ne laissera pas se développer les petits conflits de pouvoir et les querelles d’égo comme on a pu le voir précédemment. Espérons simplement que l’opposition saura se montrer constructive et que le mâle en question la laissera s’exprimer. Bref que tout le monde travaille en harmonie, dans la joie et la bonne humeur. Une sorte de paradis centriste à l’échelle communale quoi !

Queue de poissonne

Samedi 5 avril à 18h00

La Compagnie Graine de Vie, en collaboration avec l’Espace 600, présente

« Queue de Poissonne »,

spectacle de théâtre et marionnettes,

d’après « La Petite Sirène », de Hans Christian Andersen

Tout public à partir de 8 ans

Durée : 1h

Tarifs : 8 / 6 / 4 €

Equipe :

Mise en scène : Ilka Schönbein

Manipulation et jeu : Laurie Cannac Marionnettes : Ilka Schönbein et Laurie Cannac Création lumière : Sébastien Choriol Création son : François Olivier Création musique : Alexandra Lupidi Assistanat à la mise en scène : Britta Arste Avec la participation de Romuald Collinet et de Jo Smith

Présentation du spectacle :

Au large dans la mer, l’eau est plus claire que le plus pur cristal. Mais elle est si profonde qu’aucune ancre ne peut en atteindre le fond… 

Une marionnettiste bien fantasque part à l’aventure, à bord d’un frêle esquif d’osier et de papier. Plongeant aux tréfonds des océans, là où l’homme n’a jamais encore posé le pied, elle touche au fond des mythes. C’est ici que La Petite Sirène d’Andersen l’attend, et la transforme. Tour à tour sirène, sorcière, prince et même parfois plusieurs à la fois, elle nous entraîne dans les méandres de l’amour !  

On retrouve dans cette nouvelle collaboration entre Ilka Schönbein et Laurie Cannac, les ingrédients qui nous avaient tant séduits dans le spectacle Faim de loup. Comme point de départ, un très beau conte dont le contenu n’est nullement édulcoré. Il est question ici d’une jeune sirène prête à tout pour conquérir son Prince. Sa détermination l’amènera à traverser les éléments, l’univers amniotique du fond des eaux, le feu de la passion, la terre sèche et dure, pour espérer s’élever enfin comme une bulle d’air. Personnages doubles, jeux de miroirs, corps amphibies et autres métamorphoses et dispersions de l’être, vous découvrirez ici des formes de marionnettes sensibles et surprenantes, sur une musique d’Alexandra Lupidi, qui signe aussi celle de La vieille et la bête d’Ilka Schönbein.

 

Note d’intention :

L’histoire évoque la candeur d’un amour d’enfance, capable de tout donner, de tout tenter, de se transformer totalement pour être accepté par l’autre. Mais notre sirène ingénue aura beau mettre toute son ingéniosité à l’œuvre, courir tous les dangers jusqu’à s’oublier elle-même, le prince ne reconnaîtra pas en elle la femme qu’il pourrait aimer.  

Après tous ses espoirs et ses enthousiasmes, c’est la colère qui alors la saisit, le désir de vengeance l’envahit, mais elle n’y cédera pas, jetant son couteau dans la mer qui devient toute rouge.

Et elle, comme une candeur innocente qui se brise sur la dureté du monde, comme la vague sur un rocher, elle va devenir écume, larme dans la mer. 

Mais son innocence et son amour, ceux-là même qui l’ont entrainée jusque là, la sauveront, dans un élan de vie salvateur. 

Sur un autre plan, le fond des océans représente l’inconscient féminin dans son jeune âge qui tente d’émerger à la surface, et d’apprivoiser ses différents visages, afin de s’ouvrir au monde. Et plus encore que dans tant d’autres contes traditionnels, c’est l’équilibre précaire du masculin et du féminin qui se cherchent, se poursuivent, sans totalement s’apprivoiser, qui se joue ici. 

Sur une scénographie dépouillée, un bateau perdu au milieu des vagues, nous donnerons vie à la figure mythique de la sirène, mi-monstrueuse, mi-séduisante, se débattant au milieu des émotions contradictoires de l’amour, entre bouffées d’oxygène et abyssales immersions, transformant le monde qui l’entoure et elle-même, pour le pire et le meilleur !

Laurie Cannac

Présentation de la Compagnie :

La Cie Graine de Vie a été fondée en 1997 par Laurie Cannac, marionnettiste soliste, à Besançon, pour promouvoir un théâtre de marionnette exigeant à la rencontre de tous les publics. Cette exigence s’inscrit dans des temps de création longs comprenant une multitude de phases de recherche que la collaboration récente avec Ilka Schönbein, marionnettiste de renommée internationale, permet largement d’approfondir.

Privilégiant l’émotion et la multiplicité des niveaux de lecture, les réalisations de la compagnie, pour la rue et pour la salle, éclectiques dans leurs techniques, ont en commun une recherche du rapport de la marionnette au corps du comédien, l’exploration de sa puissance animiste, et un savant dosage d’humour et de poésie.

En 2009, Faim de loup marque une rencontre passionnante entre notre démarche et le jeune public. En effet, notre recherche de différents niveaux de lecture trouve tout son sens avec les différentes classes d’âge et le « tout public à partir de… ». Sans compter que Laurie Cannac prend beaucoup de plaisir à jouer pour un public si spontané et s’émerveille de sa sensibilité et de sa remarquable acuité. Les rencontres après spectacle nourrissent son travail en cohérence avec l’essence de la marionnette : parler à l’adulte qui se construit dans l’enfant et à l’enfant qui sommeille dans l’adulte.

 

Partenaires de la création : Production : La Compagnie Graine de Vie et Le grand Parquet

Coproductions : L’espace, Scène Nationale de Besançon, Pôle culture – Agglomération Sud Pays Basque, Le Strapontin, scène des arts de la parole, de Pont Scorff, La Mairie de Billom, Théâtre de Villeneuve lès Maguelone, Scène Conventionnée en Languedoc-Roussillon, Centre Culturel Pablo Picasso, Copenhagen City, Culturel Department et Le Théâtre Reflexion d’Aarhus au Danemark. Avec le soutien du CRéAM, Centre Régional des Arts de la Marionnette de Basse-Normandie, de la Ville de Paris, de la Drac Ile de France, de la Région Ile de France, de la Mairie du 18ème, de la région de Franche Comté, du Conseil général du Doubs, de la Ville de Besançon.

 

Site internet de la compagnie : www.legrandparquet.net

Le Bilan

Petit retour sur le site des deux listes Mensoises après les élections.

Mens Ensemble fait dans la sobriété en publiant les résultats et les élus sans commentaires

http://mensensemble.unblog.fr/

Equilibre et renouveau annonce le prochain conseil municipal et annonce la fermeture du site le 31 mars

https://www.facebook.com/mens.equilibreetrenouveau#!/mens.equilibreetrenouveau

Coquet à 29%…

La liste de Bernard Coquet à 29% au premier tour…

http://www.leparisien.fr/resultats/elections-municipales-2014-loison-sous-lens-62218

Qu’on ne se lamente ou réjouisse pas trop vite. C’est à Loison sous Lens dans le Pas de Calais !

A Mens, le résultat est différent.

http://www.lexpress.fr/resultats-elections/municipales-2014-mens-38710_407907.html

Et il y a conseil municipal ce soir samedi à 18h.

 

La p’tite marmite

hebergeur d'image

Cuisine participative en Trièves !

http://la-ptite-marmite.blogspot.fr/

Créer son verger

hebergeur d'image

Communication

 hebergeur d'image

1940 : Radio Londres

hebergeur d'image

2014 : le Dodiblog

 

 

123456



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces