Archive mensuelle de avril 2014

Page 3 sur 4

« A l’arrêt du 21 »

Théâtre

Sera joué au Pot au Noir Sam. 19 avril à 20h30

Public adulte

Durée : 1h

Tarifs : 15 / 10 / 6 €

Equipe :

Auteur : Serge Valletti

Actrice : Michèle Goddet  Regard extérieur : Louise Roche

 

Présentation du spectacle :

« A l’arrêt du 21 » c’est l’histoire d’une femme,

- puisque c’est Michèle Goddet qui joue, et que pour une fois, elle n’est pas

travestie – donc,

c’est l’histoire d’une femme qui attend, ou qui semble attendre un bus !

mais après tout, peut-être qu’elle n’attend pas du tout le bus !

peut-être qu’elle ne fait qu’affirmer sa présence, là, devant vous !

qu’organiser le présent, le sien, le vôtre, le nôtre !

Là debout !

En tous cas elle est entourée, traversée, retournée par des voix !

elle les entend ces voix ! au point qu’ elle en invente même ! oui, et elle

dialogue avec elles !

Ce sont des voix invisibles, des ondes qui se déplacent librement, partout !

dans l’air ambiant, de droite et de gauche, d’en haut à en bas, à travers les

murs, les rideaux, les peaux : la sienne, les vôtres !

Elles passent et repassent en tous sens !

C’est comme si Valletti sonnait de l’Olifan mais pas comme Roland de

Roncevaux pour appeler à l’aide ! Non, il en joue puissamment, et les ondes

pourtant plus fortes à priori que la trompette antique, mollissent

imperceptiblement … et quelque chose de cette musique ancienne est doux à

nos oreilles peu à peu reconquises !

Le chant doux-dingue d’une femme qui serait folle sans les autres, sans les

mots, sans sa présence dans le présent !

C’est amusant, comédiantesque, pour faire rire, en tout cas sourire !

Et c’est délicat !

Un surf sur ondes folles !

L’auteur et la comédienne : Serge Valletti est mon auteur de Théâtre favori ! Il écrit bien, on comprend tout et c’est facile à jouer !!! ( sauf qu’il m’a fallu beaucoup de temps pour y arriver )  Voilà un an et huit mois que j’ai commencé à travailler sur ce solo «  A l’arrêt du 21 » écrit en 1998 et puis il y a un an, en mars 2013, Serge, en réponse à ma demande,  m’a écrit un prologue à ce solo, que je nomme – le prologue de «  La Logeuse »

et enfin récemment, au début de février 2014, j’ai pensé conclure le spectacle par un texte théorique de Serge qui s’intitule « Comment j’écris ? » et dans lequel on approche du secret de son pouvoir créateur.

Ainsi je vais jouer un spectacle intitulé «  A l’arrêt du 21 » mais fait de ces trois textes.

Je le remercie de sa patience, car presque deux années pour réaliser un solo cela semble beaucoup, mais les conditions publiques et privées de cette réalisation m’ont demandé cela.

Je suis revigorée de son théâtre.

Je le remercie de faire confiance à l’actrice que je suis, et de m’avoir accordé ses autorisations pour jouer et, notamment, ce dernier texte «  Comment j’écris ? » qui n’est pas écrit pour le théâtre, et pourtant !

Le printemps est une jouvence et le Théâtre de Serge Valletti  itou !

Michèle Goddet    mars 2014

Remerciements :

A Daisy AMIAS, Mireille BAUER, Elisabeth CARRECCHIO, Marie-José MALIS, Nicole MARTIN, Christian MAZZUCHINI, Jean-Jacques MOREAU, Chantal MOREL, Claire

WAUTHION,

Production : Le Pot au Noir.

Co-production : MC2

Site Internet : www.potaunoir.com

Dominique

 

hebergeur d'image

Mes sincères salutations à Dominique Baudis qui fut le jeune maire de l’étudiant Toulousain que j’étais de 1983 à 1986. Une très belle carrière et une vie trop courte !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Baudis

Les Rétro-Cyclettes

hebergeur d'image

Mariée sous X

hebergeur d'image

La compagnie du rire.com est heureuse de vous présenter son nouveau spectacle « mariée sous X ».
Ouvert à tout public.
Participation à votre bon coeur.
Venez rire et vous divertir en notre compagnie.
Salle des fêtes de st Jean d hérans les 11 et 12 avril à 20:30.

Hydroquest

hebergeur d'image

Une entreprise innovante située à Meylan. Bientôt une visite et un article dans le Dodiblog ? Puis une hydrolienne dans le Trièves ? Affaire à suivre…

http://www.hydroquest.net/fr

Race de baignoire semi-aquatique, que l’on trouve dans les prairies où broutent les chiens.

hebergeur d'image

Une contribution d’Hervé suite à l’article concernant les Baignoires de plein champ

Hector Delta : l’intégrale

 

hebergeur d'image

Une Belge à fond de ballon…

hebergeur d'image

Dans la montée du pont de Brion !

hebergeur d'image

Et même pas fatiguée !

hebergeur d'image

Merci l’EPO ?

hebergeur d'image

Non, merci à l’Hector Delta, révolutionnaire vélo à assistance thermique.

hebergeur d'image

Et à Yvan Pesenti, son génial concepteur. En appuyant convenablement sur les pédales, il est venu nous rendre visite depuis Grenoble à une vitesse moyenne de 34 km/h et a fait l’aller retour jusqu’au Trièves dans l’après midi en toute décontraction.

hebergeur d'image

Retour à Mens. La bête de plus près, on est encore au stade du prototype.

hebergeur d'image

La propulsion est assurée pour le moment par un moteur 4 temps de débroussailleuse, respectant les normes drastiques Américaines en terme de pollution. Il développe environ 600 watts et est entouré de ouate pour limiter le bruit qui est très faible. La consommation varie entre 0.4 L et 0.85 L/100 km en tout terrain, à fond en montagne cela reste inférieur à 0,6 L, la moyenne en randonnée tournant autour de 0,5 L et même si cela est spectaculaire, plus tard lorsque nous aurons un moteur spécifique, cela sera presque divisé par 2. Un velomoteur classique consomme entre 2,5  et 5 L/100Km

hebergeur d'image

Deux litres d’essence contenus dans la partie supérieure du cadre, assurant 400 kms d’autonomie en randonnée routière. Le cycliste fatigue avant que le vélo n’ait soif !

hebergeur d'image

La puissance du moteur est transmise par un axe communiquant avec le pédalier. Le vélo possédant 18 vitesses (2 plateaux x 9 pignons), le moteur en possède donc autant. Contrairement au vénérable Solex qui n’en possédait qu’une, ce qui fait toute la différence ! L’utilisation des vitesses est très prépondérante sur la commande de gaz, qui est finalement assez secondaire. Rien à voir avec un Solex ou un cyclomoteur ni rien de connu d’ailleurs, c’est un vélo sur lequel on pédale et justement le régime moteur est lié à notre cadence de pédalage, ce régime est idéal lorsque nous pédalons à la cadence habituelle (60-70 Trs/mn) et donc lorsque c’est trop dur, on tombe des vitesses comme en vélo mais ici l’effet est décuplé. Et il existe toujours une vitesse sur laquelle notre effort est exactement celui souhaité (quel que soit ce souhait). A la monté de Brion Yvan montait seul à 28 Km/h, mais à un moment il nous tirait tous deux (ma femme et moi), la vitesse est alors tombée à 13 Km/h mais ni lui ni le moteur ne forçaient d’avantage. Notons qu’il était alors sur le plus grand pignon mais toujours sur le grand plateau de 53 dents…

Souhaitons que cette belle invention surmonte les problèmes administratifs et financiers qui font obstacle à son développement. Voir une unité de production d’Hector Delta en France serait une magnifique façon de concilier écologie et économie.

http://hectordelta.com/

Le cauchemar centriste…

 

hebergeur d'image

Au secours…

https://www.facebook.com/collectiftrieves.frontdegauche.5?hc_location=friend_browser&fref=pymk

Bon vent !

hebergeur d'image

Ils sont partis sans trop savoir pourquoi :

http://www.lepoint.fr/politique/remaniement-le-jour-ou-les-verts-ont-renonce-a-l-ecologie-02-04-2014-1808252_20.php

On ne les regrette pas :

http://www.lepoint.fr/politique/les-verts-ne-manquent-pas-aux-francais-05-04-2014-1809350_20.php

Prermière photo

hebergeur d'image

Premier essai et premières photos de cet extraordinaire vélo Hector Delta. Photo, description et commentaires tout bientôt !

http://hectordelta.com/

 

 

1234



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces