• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 4 novembre 2014

Archive journalière du 4 nov 2014

Wifi or not Wifi

Hebergeur d'image

Le Wifi est omniprésent dans les habitations et mis « par défaut » sur la plupart des livebox. Or il est absolument inutile si vous consultez votre ordinateur par l’intermédiaire d’un cable. Outre qu’il n’apporte rien de bon pour la santé, il vous consomme une énergie non négligeable puisque branché 24/24. Vous pouvez vérifier sur votre livebox que le wifi est en route par un voyant allumé au dessus de l’icone.

Comment lui fermer le caquet ?

Allez sur l’interface de votre livebox en tapant http://192.168.1.1/ dans la barre d’adresse.

Mettez identifiant et mot de passe puis cliquez sur  l’onglet « Configuration ».

Cliquez sur « Wifi », « configuration », « désactiver le wifi » puis « sauvegarder » en bas.

Le voyant s’éteint, le tour est joué ! Vous avez fait un petit geste pour la planète, pour votre santé et pour votre portefeuille…

Un dimanche à la chasse

Hebergeur d'image

On se rappelle l’invitation de la fédération des chasseurs relayées localement par l’association des chasseurs de Saint Baudille et Pipet.

Or donc, on se retrouve, dès poltron minet, à 7h30 pétante ledit dimanche 19 octobre devant la mairie Saint Pancratienne.

Hebergeur d'image

Direction, le local des chasseurs un peu plus loin pour l’explication du déroulement de la journée. Ca tombe bien, je n’ai aucune expérience de la chasse*

La matinée, on « fait le pied ». Les chasseurs se répartissent en plusieurs groupes qui font chacun le tour d’un vaste secteur afin de repérer les passages d’animaux. Avec les fistons, nous sommes avec Sylvain Vizzutti, le jeune, dynamique et didactique président des chasseurs de la commune, accompagné de son petit chien. Grande balade par le col de Georges et retour par le col de Mens. Des traces de chevreuil mais ce n’est pas la chasse du jour. Tiens des pattes de sangliers mais elles sont anciennes. Ils se sont roulés dans la boue ici mais il y a plusieurs heures car l’eau au dessus est redevenu claire. Puis ils sont passés par ici, il y a des traces de boue sur les feuilles… Quelqu’un qui se repère dans la nature bien mieux que la plupart des mes copains écolos !

Hebergeur d'image

Quelques explications : la population de sangliers peut doubler d’une année sur l’autre si elle n’est pas contrôlée. Cela est sans doute du en partie au réchauffement climatique qui fait des hivers moins rude pour les portées. Les chasseurs payent les dégâts du gibier au culture pour plusieurs millions d’euros au niveau national. Ceux de Saint Baudille installent également les protections autour des cultures.

Pendant ce temps un autre groupe a vu passer 5 sangliers. Retour express au local des chasseurs et direction vers la zone de chasse, avec les fusils cette fois.

Hebergeur d'image

Tout le monde se met en place  avec le président en chef d’orchestre. Les « seniors » près dans la route et dans une zone dégagée. Il décrit à l’oreille le chant des chiens. Ils cherchent, ils ont trouvé, ils sont « au ferme », le sanglier leur fait face. Ca repart  à droite à gauche, ça se rapproche. La bête passe au loin, trop loin, trop vite. Un cri au poste suivant, pas le temps d’utiliser le téléphone dans l’action. Pan !

Hebergeur d'image

La bête est tuée net.  Une jeune femelle de l’année, née en mars, d’environ 40 kilos. Une autre femelle a été abattu un peu plus loin.

Hebergeur d'image

Découpe en expert par le président. Ca vous impressionne ? Allez faire un tour dans un abattoir !

Hebergeur d'image

Chacun repart avec son morceau de viande équitablement répartie. Un grand merci aux chasseurs et à leur président.  Merci à Anne Marie pour les photos. Je ne deviendrai pas chasseur mais la journée fut fort instrutive. Un conseil à tous : inscrivez vous à la prochaine journée porte ouverte.

*A part pour les gonzesses dans le temps…




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces