• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 17 février 2015

Archive journalière du 17 fév 2015

Bechamelle remet le couvert

On se souvient avec émotion de l’invitation de Jean Marc Rouillan en Décembre par l’assoc Béchamelle :

« !G.A.R.i! » – Jean Marc Rouillan -George Besse

Mémoire sélective…

 

Or je viens de recevoir le message suivant d’un lecteur assidu du Dodiblog :

« Je me permets d’attirer votre attention sur notre association préférée qui sévit à nouveau avec un cycle de conférences qui semble être tout à fait passionnant : résistance créative, imagination insurrectionnelle, permaculture sociale, nouvelles formes de désobéissance (dont la transformation de vélos), armée de clowns, actions confrontationnelles de masse, sorcières activistes et autre batailles de boules de neige contre des banquiers dans le cadre du réchauffement climatique…
Il ne faut pas peut être pas perdre l’occasion de montrer que le Trièves n’est pas en retard sur Grenoble en terme d’imagination (délire?)  bobo-écolo-alternativo-libertaire.
D’autant qu’il nous est annoncé « des terrains de lutte que nous pourrions ouvrir localement »… bientôt une ZAD devant le composteur de la place de la Halle?  ou une déambulation protestative de soutien aux opposants aux interdictions d’occupation illégale du domaine public? »

 

Voiçi donc le programme des réjouissances de Bechamelle pour le mois de Mars :

« Dans le cadre du cycle Béchamelle, conférence théâtrale « Nous n’avons jamais été là avant » le jeudi 5 mars à 20h au cinéma de Clelles par John Jordan, du Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle

Il s’agit d’un spectacle autobiographique explorant la question de la résistance créative face aux catastrophes en cours, notamment le changement climatique. Prix libre.

Suite à cette conférence, 2 jours d’atelier Art, Activisme et Permaculture les 7 et 8 mars avec John Jordan à Mens.

La permaculture sociale part d’une observation des écosystèmes pour construire des systèmes sociaux qui sont énergétiquement efficaces, résilients, d’une grande diversité et très productifs. Pendant cet atelier, nous explorerons comment cette approche peut enrichir nos stratégies de résistance créative et l’élaboration de nouvelles formes de désobéissance, dans le cadre des problématiques politiques qui nous concernent au niveau local. Prix libre.

Parmi les actions menées par le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle (www.labofii.net) : transformation de vélos en machines de désobéissance pendant le sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague, bataille de boule de neige contre les banquiers dans le centre financier de Londres… »

 

Et l’invitation qui va avec :

« Bonjour !

J’ai organisé la venue de John Jordan dans le Trièves pour une conférence et un atelier de 2 jours, dans l’idée que ça pourrait nous aider à construire une culture politique commune, et du coup à agir ensemble en étant plus efficaces, sur les terrains de lutte que nous partageons déjà ou ceux que nous pourrions ouvrir localement. J’espère que ce seront des moments enrichissants, et que nous serons nombreux/ses à en profiter ! Alors c’est super si vous faites tourner l’info parmi vos copains/ines.

Voici 2 mots sur pourquoi j’ai invité John Jordan : en lisant Les sentiers de l’utopie, j’avais été heureusement surprise par l’approche que les auteurs John et Isabelle avaient des différents lieux collectifs, par leur regard à la fois enthousiaste et critique. Vous pouvez voir en ligne le docu fictionnel qu’ils ont fait à partir de leur périple : http://www.dailymotion.com/video/xj0jfx_les-sentiers-de-l-utopie-1-2_lifestyle

Plus tard, j’ai rencontré John à la ZAD, qui participait à la construction du « black bloc sanitaire » à la Chataîgne, et nous avons poursuivi nos discussions depuis. J’ai trouvé super intéressant à la fois son parcours militant (au coeur de mouvements comme Reclaim the Streets, de la lutte contre l’extension de l’aéroport d’Heathrow, à la fondation de l’arméé des clowns en Angleterre…) et ses questionnements actuels sur les actions confrontationnelles de masse. J’ai aussi été intriguée, parce que ça n’est pas du tout ma vision de choses, par les liens que John construit entre militantisme et spiritualité, dans la lignée de la sorcière activiste Starhawk. Et je me suis sentie proche de la préoccupation concernant le réchauffement climatique, beaucoup plus présente en Angleterre qu’en France dans les mouvements anticapitalistes. Le spectacle et l’atelier parlent un peu de tout ça et je crois que ça peut nous donner à mouliner.

Allez, vous venez ? »

 

Chacun(e) jugera…




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces