• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 15 novembre 2015

Archive journalière du 15 nov 2015

Méthode Poutine ?

Hebergeur d'image

«Nous pourchasserons les terroristes partout. S’ils sont à l’aéroport, ça sera à l’aéroport. Cela veut dire, veuillez m’excuser, que si on les attrape dans les toilettes, on ira les buter jusque dans les chiottes».

Ces phrases, au style « franc et direct » avaient été prononcées par Vladimir Poutine en 1999 à propos de la situation en Tchétchénie. Indignation unanime de nos intellectuels Parisiens ! Le temps ne lui donne il pas raison ?

———————-

La méthode Française en Syrie : 4 frappes aériennes en 2 mois.

http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/09/frappe-francaise-syrie-etat-islamique-centre-petrolier_n_8509662.html

La méthode Russe : 289 attaques en 2 jours !

http://fr.sputniknews.com/international/20151113/1019484586/russie-campagne-militaire-syrie.html

LA GUERRE ! Est ce de l’homéopathie à la Française ou de la chirurgie lourde à la Russe ? Une pichenette ou le tapis de bombe ?

——————

Dernière minute : mieux vaut tard que jamais…

http://www.itele.fr/monde/video/bombardement-massif-francais-sur-le-fief-de-letat-islamique-a-raqqa-en-syrie-143662

Les ennemis de nos ennemis…

Le fait de réaliser brutalement qu’on ne vit pas dans un monde de Bisounours oblige à faire preuve de pragmatisme…

http://www.levif.be/actualite/international/la-russie-ce-dangereux-ami-pour-lutter-contre-le-djihadisme-wahhabiste/article-opinion-433891.html

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20151115_00735325

 

 

La folie et l’horreur

Welcome in Trièves dans English 358-copier

Petit message venu d’Outre Atlantique de notre ami Terence, locataire régulier de la petite grange.

« Bonjour Catherine et Olivier,

Je pense à vous autres. La folie et l’horreur.

À bientôt.

Terence »




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces