• Accueil
  • > Ecologie
  • > Lettre ouverte à Marie Noelle Battistel députée et Guillaume Gontard sénateur de l’Isère

Lettre ouverte à Marie Noelle Battistel députée et Guillaume Gontard sénateur de l’Isère

batistel-macron

Madame la député, monsieur le sénateur

En me baladant sur internet, je suis tombé en arrêt devant vos pages Facebook respectives.

https://www.facebook.com/marienoelle.battistel

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009151634114

Dans une belle unanimité, vous vous opposez à la majoration des taxes sur le carburant. Madame Battistel parle d’une augmentation démesurée de la fiscalité sur les carburants, Monsieur Gontard établi une longue liste de ce que devrait faire le gouvernement, plutôt que de prendre une telle décision. Une position étonnante de la part d’une députée socialiste, encore plus surprenante d’un sénateur rattaché au groupe communiste, républicain citoyen et ECOLOGISTE !

https://www.senat.fr/senateur/gontard_guillaume19347u.html

Faut il vous rappeler que l’alignement de la fiscalité du Diesel sur celle de l’essence figurait noir sur blanc dans le programme du candidat Macron, programme sur lequel il a été élu.

http://www.auto-moto.com/…/emmanuel-macron-nouveau-presiden…

Peut on s’offusquer d’une augmentation des taxes sur ce poison qui asphyxie les villes ?

Faut il vous démontrer que l’essentiel de la hausse du prix des carburants est due essentiellement à la hausse des cours du brut. Un excellent article du monde nous apprend qu’un litre de diesel hors taxes coûtait ainsi 0,34 euro début janvier 2016, contre 0,66 euro en octobre 2018. Soit une hausse de 32 centimes par litre, là où les taxes ont augmenté de 18 centimes.

Le constat est globalement similaire pour l’essence : les taxes ont augmenté de 11 centimes depuis début 2016, alors que le coût de revient a augmenté de 22 centimes, ce qui représente les deux tiers de la hausse.

https://www.lemonde.fr/…/les-taxes-ne-sont-pas-la-premiere-…

Certes cette augmentation peut rendre la vie plus difficile à ceux qui n’ont d’autres choix que de prendre leur voiture.Mais vous savez parfaitement que si on ne fait rien, si on ne s’adapte pas, si on ne se prépare pas, avec la hausse prévisible des prix due à l’épuisement des énergies fossiles, les déplacements deviendront impossible dans une planète invivable !

Vous oubliez également d’évoquer la mise à jour astucieuse de la prime à la conversion début 2018 : pour la mise à la casse d’un vieux véhicule, vous pouvez bénéficier d’une prime de 1000 euros pour les ménages imposables et de 2000 pour ceux non imposables. Prime servant à acquérir un véhicule neuf ou d’occasion, à condition qu’il rentre dans les Crit’Air 1 ou 2 et ne rejette pas plus de 130 g de CO2 au km :

https://www.largus.fr/…/prime-a-la-conversion-2018-comment-…

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que cette prime a eu un succès allant bien au delà des prévisions :

https://www.francetvinfo.fr/…/automobile-le-succes-de-la-pr…

Une prime particulièrement adaptée aux ménages modestes, impactés par la hausse des carburants. Je vous ai fait un petit calcul : Le Crit’Air 1 s’applique aux véhicules essence immatriculés après le 1er janvier 2011. On peut trouver une voiture essence de conception Française et de fabrication Roumaine, d’octobre 2012, 90000 km, consommation 5l/100, 116 gr de CO2. Cote à l’argus : 5500 euros, 3500 à débourser avec la prime. Le moyen de remplacer un véhicule épuisé et glouton par une voiture sobre et moderne.

https://www.lacentrale.fr/cote-auto-dacia-sandero-ii+0.9+tc…

Encore une bonne nouvelle, le gouvernement envisage de doubler cette prime pour 2019.

https://www.capital.fr/…/prime-a-la-conversion-son-montant-…

N’oublions pas non plus le passage à 80 km/h sur les routes, qui en plus de sauver des vies permet de baisser la consommation de carburant. Bref une politique courageuse qu’à été incapable de mettre en place la gauche sous Hollande président et son ex à l’écologie.

Sur le plan local, vous avez soutenu le maintien et la modernisation de la ligne Grenoble – Gap et vous avez fort bien fait.

Monsieur Gontard, vous parlez d’encourager le covoiturage. J’ai soutenu la mise en place d’un service de covoiturage avec départ garantie sous 15 mn par la société Illicov, comme cela se fait dans le Vercors. Cette solution a besoin de financement en complément du prix payé par l’usager, comme toute forme de transport collectif. J’en ai parlé à tous les élus. Le président de la CDC du Trièves a cherché des subventions, sans succès pour le moment. Je n’ai pas souvenir que ni vous ni Madame Battistel n’ayez fait quoique ce soit sur cette question. Il faut passer de la parole aux actes !

https://illicov.fr/ligne/vercors-saint-nizier-grenoble.html

Bien cordialement

Olivier Dodinot

 

5 Réponses à “Lettre ouverte à Marie Noelle Battistel députée et Guillaume Gontard sénateur de l’Isère”


  • Sur ce coup là, ce n’est plus la cellule dormante mais le sniper Macroniste du Trièves qui intervient. Gilet pare balles et casque lourd pour nos parlementaires…

  • La première solution évidemment. On ne met pas à la poubelle une voiture de 7 ans. D’ailleurs la prime à la conversion ne concerne que les véhicules Diesel d’avant 2006 pour les ménages non imposables, d’avant 2001 pour ceux qui le sont et pour les véhicules essence d’avant 1997 dans tous les cas. Donc une voiture de 2011 est une petite jeune. https://www.largus.fr/actualite-automobile/prime-a-la-conversion-2018-comment-ca-marche-et-qui-est-concerne-8982398.html?fbclid=IwAR1BNiIJnL0jXZ4YcE8i5GvdMRcwfRkbe2YbbDCDZrHp6bbq8X87q3iEQKk

  • A propos de chiffres ou de démonstration…
    Que vaut-il mieux ?
    Faire un effort pour rouler moins ou covoiturer avec sa voiture de 2011 et la conserver malgre ses defauts (elle n’a que 7 ans…pas très vieux, finalement).
    OU
    Envoyer à la casse une voiture correcte, qui fonctionne, certes moins moderne pour en fabriquer une neuve moins polluante ?

    Qui aurait fait ce calcul la ?

  • Pour ce qui est de la taxation du contenu carbone du carburant, on s’en rapproche. Auparavant le Diesel qui en contient plus était moins taxé que l’essence, maintenant il y a quasi parité.
    Si le navetteur a un véhicule déraisonnable, il pourra revenir à la raison grâce à la prime de conversion.
    Enfin si Illicov était en place, il pourrait covoiturer et partager à 4. 15 cts pour chacun.

  • Ce qui serait intéressant, c’est de savoir pourquoi nos deux élus sont opposés à cette majoration des taxes ? [Au fait, à quand une taxation qui soit indexée sur le contenu CO2 du litre de carburant ?]

    Sinon, de manière globale par rapport à ces histoires de taxes, j’ai l’impression que personne ne fait de réels calculs…
    Imaginons que M. X, habitant du Trièves, prenne sa voiture pour aller à Grenoble travailler quotidiennement.
    Il parcourt donc environ 100 km par jour. S’il a un véhicule « raisonnable » (sinon, tant pis pour lui !), il va consommer 6 l de carburant chaque jour.
    Ce qui veut dire que quand l’état augmente les taxes et que M. X paye 10 cts de plus chaque litre de son carburant, il va débourser 60 cts de plus chaque jour… C’est vrai qu’on est tout en fait en droit de parler là d’une AUGMENTATION DÉMESURÉE pour M. X !!!!

    De qui se moque-t-on ?
    Est-ce là un vrai problème de société ?

Laisser un Commentaire




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces