Archive mensuelle de août 2019

Zéro déchets

zero-dechet

Russia by bike

russie

Les aventures de Jacky et Cathy en Russie :

http://velo-jacques-cathy.fr/2019/08/25/russie-25-jours-930-km-j88-a-112/

Matheysine en juillet

La caisse d’épargne de Mens

Caisse-Epargne

Chacun peut constater de mois en mois « l’évaporation » de l’agence caisse d’épargne de Mens, avec des horaires réduits à peau de chagrin, des entretiens uniquement sur rendez vous, un distributeur de billet indisponible à la disponibilité aléatoire et une incitation manifeste à se tourner vers l’agence de La Mure.
Jusqu’à un temps récent, on pouvait encore y déposer ses chèques dans la boite aux lettres.
Celle ci est désormais scellée, pendant qu’est apparue une charmante affiche recommandant d’expédier les chèques à La Mure.
Nous en sommes donc réduits à mettre les chèques dans une enveloppe, à envoyer le tout par la bonne vieille poste, avec risque de retard ou de perte de courrier. 
Je ne comprend pas une telle mesure ! Le relevé de la boite par l’employée, qui vient encore de temps en temps en agence, ne coute absolument rien et rend un service non négligeable aux clients.
La caisse d’épargne a le droit de négliger ses clients Mensois.
Les mêmes clients ont le droit de changer de banque. Depuis février 2017 la bien nommée loi Macron sur la mobilité bancaire facilite grandement le transfert de son compte vers une nouvelle banque.
Il existe encore sur Mens deux établissements bancaires aux horaires et services décents. Qu’on se le dise !
Caisse-Epargne2

J’aime pas

canetti

https://www.mesopinions.com/petition/medias/matraquage-publicitaire-pub-aime/28404

Rencontre

Rencontre avec Olivier Dodinot, initiateur du développement de Citiz à Mens

 Par Clément Dreveton de l’agence d’urbanisme de la région Grenobloise

Entretien téléphonique du 17 juillet 2019 dans le cadre de l’accompagnement de la Métropole dans la définition de sa stratégie de développement de l’autopartage

 

Olivier Dodinot se présente comme « un écolo pragmatique » et s’investit bénévolement pour le développement de l’autopartage à Mens où il habite.

 

Le développement de Citiz dans le Trièves, une réflexion ancienne

 

Déjà à la création d’Alpes Autopartage, Olivier Dodinot les avait sollicités pour implanter des véhicules à Mens. Cependant à l’époque, le coût d’un véhicule en autopartage et le manque de retour d’expériences rendait l’initiative trop risquée pour un opérateur. Des années plus tard, l’autopartage fonctionne bien en milieu urbain à Grenoble et l’expérience « Ma Chère Auto » semble être une réussite. Ce contexte favorable rend possible le fait d’expérimenter des véhicules Citiz à Mens.

C’est dans ce contexte que début janvier, Olivier Dodinot sollicite Citiz Alpes Loire qui donne son accord de principe à condition que soit prouvée l’opportunité du développement de l’autopartage dans ce milieu rural. L’enjeu est de prouver qu’un véhicule en autopartage est en capacité de réaliser 12 000 km / an, ce qui correspond au seuil de rentabilité. Mens a toujours été un territoire favorable au développement de l’autopartage comme le prouve l’usage non négligeable d’une plateforme d’autopartage entre particuliers (dont l’usage a périclité lors du rachat par Drivy). Olivier Dodinot va alors réaliser un important travail de lobbying local qui aboutit à :

  • Un accord du conseil municipal de Mens qui achète une part sociale et s’engage à attribuer une place sur voirie.
  • Une réunion publique de présentation du service en avril 2019 qui réunit 25 personnes
  • La mise en place de deux véhicules en septembre 2019

 

Deux Citiz à Mens pour une expérience suivie de près

Le public ciblé est clairement le ménage multimotorisé qui pourrait se débarrasser de sa troisième voiture pour passer à l’autopartage. Le facteur déclencheur au passage à l’autopartage est clairement le contrôle technique. Selon Olivier Dodinot, il existe un potentiel important dans les populations de jeunes retraités qui viennent s’installer à Mens pour lesquels la seconde voiture est superflue et pourrait clairement être remplacée par un véhicule en autopartage. Paradoxalement, le milieu très « écolo » de la ville de Mens n’est pas un gage de réussite car ce public trouve l’autopartage encore trop cher. Ce point soulève la question de la prise en compte du vrai prix de la possession d’une voiture et cela même auprès d’un public averti.

Concrètement, un véhicule sera mis en place via le dispositif ma Chère Auto. Olivier Dodinot ayant acheté une Dacia Sandero qu’il fait intégrer à la flotte Citiz pendant 8 ans maximum ou 100 000 km. L’autre véhicule, une Kangoo, sera mis en place par Citiz est financée en partie par l’acquisition de 11 parts sociales (la Mairie de Mens, une Cigale locale et 9 particuliers). Pour Citiz l’investissement est quasi nul.

 

En terme de perspectives, il est à souligner que cette expérience est scrutée de près :

Les communes de Monestier de Clermont, Saint Jean d’Hérans se sont montrées intéressées pour accueillir une station d’autopartage ;

L’Office du tourisme et le camping de Mens pourraient participer à l’aventure est décuplé ainsi l’usage des véhicules pour les touristes et visiteurs ;

La mairie de Mens pourrait orienter vers l’autopartage les personnes en difficulté qu’elle accompagne via un chèque transport (budget annuel de 2000 euros)

Cette expérience dans un milieu très rural pourrait essaimer s’il s’avère être une réussite.

Citiz à Mens : J-30 !

32
Citiz à Mens, c’est pour bientôt !
 La première voiture sera sur place début septembre, la seconde arrivera le 22 septembre, pile poil pour l’inauguration officielle du service pendant Quelle foire :https://www.quellefoire-trieves.fr/  
On en parle dans le Trait d’Union Mensois : https://www.mairie-de-mens.fr/mairie/tum/ (page 8)
 Nous en sommes à 12 parts sociales achetées, une vingtaine devraient l’être au total.
Mens compte 3% des sociétaires Citiz Alpes Loire, pas mal pour une commune de 1500 habitants !
Affaire à suivre

CAISSE D’EPARGNE DE MENS

Caisse-Epargne
Bonjour
Chacun peut constater de mois en mois « l’évaporation » de l’agence caisse d’épargne de Mens, avec des horaires réduits à peau de chagrin et une incitation à se tourner vers l’agence de La Mure.
Au moins pouvez t’on encore y déposer ses chèques dans la boite aux lettres.
Ce matin je constate que ladite boite est scellée, pendant qu’est apparue une charmante affiche recommendant d’expédier les chèques à La Mure.
Nous en sommes donc réduits à mettre les chèques dans une enveloppe et à envoyer le tout par la bonne vieille poste. Avec les risques de retard ou même de perte de courrier. L’alternative : les remettre en main propre pendant les heures d’ouverture de + en + rachitiques, et incompatibles avec une vie professionnelle hyperactive.
Je ne comprend pas une telle mesure ! Le relevé de la boite par votre employée, qui vient encore de temps en temps en agence ne vous coute absolument rien et rend un service non négligeable à vos clients.
Je vous demande donc de revenir sur votre décision.
Si cela s’avérait impossible, nous effectuerons le déplacement de nos comptes caisse d’épargne vers des cieux plus cléments.
Bien cordialement
Olivier Dodinot :
Copie à Monsieur Bernard Coquet, maire de Mens
Marie Noelle Battistel, députée de l’Isère
Guillaume Gontard, sénateur de l’Isère
Caisse-Epargne2

Nuit musicale

corps

Le festival des nuits musicales de Corps fête des 30 ans.

 Pour l’occasion, vous pourrez profiter d’un trio exceptionnel qui sera à l’église de Mens dimanche 4 août à 21 heures:

 Daniel Isoir, pianoforte

 Séverine Isoir, traverso

 Claire Gratton, violoncelle

 qui vous présentera La Petite Symphonie

 « Balade musicale au siècle des Lumières »

JEAN-SÉBASTIEN BACH Sonate en trio en sol majeur BWV 1027

 CARL PHILIPP EMANUEL BACH Sonate pour flûte et basse continue en la mineur

 WILHELM FRIEDEMANN BACH Polonaise en fa majeur, Polonaise en fa mineur, Fugue en fa mineur

 LUDWIG VAN BEETHOVEN Sonate pour violoncelle et pianoforte en sol mineur opus 5 n° 2

 JOSEPH HAYDN Trio en ré majeur Hob XV: 16

 Très remarquée lors de sa première venue au festival en 2015, La Petite Symphonie revient en trio pour son concert « Balade musicale au siècle des Lumières ». Ce programme propose un panorama de la musique de chambre au XVIIIe siècle, de Jean-Sébastien Bach qui a découvert le pianoforte dans les années 1730, à Beethoven qui ira jusqu’à la limite de ce que peut donner l’instrument. Autre compositeur au programme : Carl Philipp Emanuel Bach, fils du premier, ayant commencé à composer des œuvres aux couleurs baroques, puis a terminé avec des pièces pour clavier étonnamment modernes. L’autre fils Bach, Wilhelm Friedemann a très peu écrit mais il a composé douze chefsd’œuvre d’une superbe puissance d’expression, des Polonaises. Après une des cinq grandes sonates pour violoncelle de Beethoven, le programme se termine avec un des trios avec flûte de Haydn qui mêle fantaisie et humour.




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces