Archive mensuelle de mars 2020

Page 2 sur 3

Notre profession de foi

profession-de-foi

Les mobilités

On ne parle plus de transport mais de mobilité !
IV-Mobilit-multimodale
1 – Le cadre réglementaire
Actuellement un grand fouillis : les bus sont gérés par le département, les trains par la région. Si les horaires d’un bus ne « colle » pas avec celui d’un train, il faut d’infinis réunions pour régler le problème !
Bientôt la Communauté de Communes (CDC) du Trièves aura la compétence mobilité qui couvrira train, bus mais aussi autopartage, covoiturage etc.
Elle aura plusieurs choix :
 - La garder : difficile pour une collectivité d’à peine 10 000 habitants.
 - La transférer à la région : une entité bien lointaine…
 - La transférer à la Collectivité d’Agglomération (Métro) de Grenoble : une collectivité plus proche et laquelle la CDC pouvoir avoir une représentation.  Certainement la meilleure solution !
La Métro et le Trièves ont un intérêt commun au Trièves  : limiter les déplacements pendulaire
   – En favorisant le télétravail par la création d’espace de coworking)
    – Limiter l’autosolisme en favorisant les transports en commun et le covoiturage.
Le syndicat des transports de Grenoble s’appelait la SMTC et est devenu le SMMAG
http://www.smtc-grenoble.org/
https://smmag.fr/
movici
 
2 – Le covoiturage
Le covoiturage occasionnel fonctionne déjà assez bien à travers le réseauSMS Mon Trièves et certaines page Facebook, qui proposent des offres « au fil de l’eau ».
Il faut développer le covoiturage pendulaire sur Grenoble ou l’autosolisme est encore de mise. Problème des horaires de retour du soir pas connus le matin même, pour cause de réunions imprévisibles !
Mov’ici le site gratuit proposé par la région Aura constitue peut être une solution. Il est possible d’y créer des communautés locales. Celle du Trièves compte déjà 16 membres.
Il faut en tout cas prévoir la possibilité d’un contact téléphonique pour les personnes ne maitrisant pas internet. Une personne s’occupant de cela pourrait être recruté dans le cadre du projet  Territoire Zéro chomeur de Longue durée à laquelle la CDC du Trièves s’est porté candidate : https://www.cc-trieves.fr/economie-et-emploi/activites-economiques/initiatives-collectives
Tout cela devra être discuté dans le cadre d’une commission ouverte sur les mobilités+
gareclellessmall.jpg
 
3 – Train et bus
Après un long moment de travaux, un RER Grenoble Clelles sera créé.
Train toutes les 30 minutes durant 3 heures matin et soir, toutes les heures le reste du temps.
Il faut augmenter le trafic sur le train par un rabattement sur la ligne.
On peut imaginer à budget constant une ligne de bus plus petit, trajet plus court (Mens-Clelles, Mens-Monestier et plus Mens-Grenoble) et donc plus fréquent que 2x par jour.
citiz-alpes-loire
 
4 – Autopartage Citiz
On avait hésité entre 1 et 2 voitures. Moins de 6 moins après le lancement, on songe déjà à une troisième voiture !
Notre colistier Olivier Dodinot est en contact avec la CDC pour la mise en place de véhicules sur Monestier de Clermont, Clelles et Gresse
Un pronostic pour dans 6 ans : 4 à 5 voitures sur Mens, 10 à 12 dans le Trièves
Pour les touristes : location à travers les hébergeurs, à la journée par l’intermédiaire de l’office du tourisme, comme à Pellusin dans la Loire
 
5 – Pédibus – Vélobus
Tenter de remettre en route le pédibus qui avait fonctionné plusieurs années sur Mens :  http://peepdutrieves.unblog.fr/2009/03/19/le-pedibus-de-mens/
Nécessité de mobiliser les parents
Si le pédibus démarre, on envisagera la création d’un vélobus électrique collectif : https://www.franceinter.fr/environnement/en-normandie-un-velo-bus-de-ramassage-scolaire-ou-tout-le-monde-pedale
Cela a un cout donc seulement si forte volonté. Il doit être utilisé et ne doit pas rouiller dans les garages communaux !!!
860-velobox
 
6 – Le vélo notamment électrique
Les vols existent, nous prévoyons la création d’un ou plusieurs parking fermés et sécurisé. La CDC du Trièves est également interessée, c’est une des conditions pour obtenir le label territoire vélo pour les touristes
Il faut également réfléchir avec le département à la création d’un espace sécurisé par ligne de peinture le long des routes à risque comme celle des Levas. On peut voir cela pas loin de chez nous, comme dans la montée de Tréminis.

Préservons Innovons : dernière réunion

DSC00658

Dernière réunion de notre liste hier jeudi.

DSC00661

Organisée de façon thématique, 4 différents sujets traités à 4 tables différentes.

DSC00662

On quitte le modèle de la grande rencontre solennel pour un échange plus facile, en petit comité et un traitement personnalisé des questions.

DSC00663

La démocratie participative quoi !

PRÉSERVONS ET INNOVONS – PRECISIONS

L’image contient peut-être : Jean-Louis Goutel, lunettes et gros plan
Suite aux débats et aux différentes communications de campagne, je souhaite apporter quelques précisions.
Tout d’abord, nous n’avons refusé aucun débat public. En effet, depuis le 15 février 2020, les Mensoises et les Mensois qui ont souhaité participer à nos réunions ont pu s’exprimer. Quant au débat proposé sur Radio Dragon, il a permis un échange bienvenu entre les 2 projets, dans un climat serein et constructif.
Ensuite, concernant l’aire de valorisation architecturale et patrimoniale (AVAP), l’engagement dans la démarche plan local d’urbanisme (PLU) et la création de l’AVAP ont été votés en 2009 et 2011, sous le mandat d’Annette Pellegrin. Ces projets ont fait l’objet de nombreuses concertations et ont abouti à une règlementation votée en 2017. Depuis, l’AVAP a changé de nom pour celui de site patrimonial remarquable (SRP) et elle a évolué dans ses contraintes, l’Architecte des bâtiments de France ayant, depuis 2 ans, un rôle de décision. Aujourd’hui, il est nécessaire de réaliser une évaluation de ce dispositif en début de mandat au regard des objectifs initiaux de préservation du patrimoine, d’habitabilité des logements et de contribution à la transition écologique.
Quelques éclaircissements s’imposent également suite au débat radiophonique lors duquel nos positions ont quelquefois été caricaturées.
A propos des jeunes à qui nous accordons une place particulière dans notre programme, nous avonsorganisé à l’initiative de Laurianne Josserand une réunion dédiée afin qu’ils nous fassent part de leurs attentes. Laurianne sera, pour les 6 années à venir, le lien avec les jeunes de la commune. Véronique Menvielle est également fortement investie sur les actions en lien avec la jeunesse au sein de la communauté de communes. Vous pourrez compter sur leur implication ainsi que sur celle de l’ensemble de l’équipe.
S’agissant des économies d’énergie, certains propos prêtés aux élus sortants sur nos projets, sont faux.
Notre programme fait une large place à la production d’énergies renouvelables et aux économies d’énergie.
Nous souhaitons notamment engager un travail d’autodiagnostic des bâtiments communaux et privés ainsi que sur la production d’énergie avec un projet concret sur le site des Sagnes. Pour celles et ceux qui doutent de notre engagement, je rappelle également qu’Olivier Dodinot et moi-même sommes membres fondateurs de la Centrale Villageoise depuis 8 ans maintenant. L’ensemble de l’équipe est également soucieux de protéger l’environnement, qui constitue un des quatre axes de notre programme.
Enfin, concernant l’Agriculture, s’il est important de favoriser les marchés de proximité et les circuits locaux, ne faisons pas croire que le Trièves, territoire rural, peut vivre en autarcie. Les débouchés de notre production doivent, pour une part importante, s’orienter vers la métropole qui dispose d’outils de transformation, de valorisation et de commercialisation (légumerie, marchés et points de vente collectifs, contrat de réciprocité avec la CdC…) et mettre à profit le pôle alimentaire porté par le Département et les intercommunalités. La politique agricole du Trièves doit prendre en compte la diversité de l’agriculture, en particulier de l’élevage et du pastoralisme qui façonne les paysages.
Vous pouvez compter sur notre engagement et notre connaissance des dossiers.
L’équipe « Préservons et Innnovons » reste disponible pour la poursuite de nos échanges.
Jean-Louis Goutel

NOTRE PROGRAMME, Axe 2 : Créer les conditions du développement de l’offre culturelle et sportive.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, herbe, ciel, montagne, arbre, plein air et nature

Poursuivant l’objectif de vivre dans un territoire dynamique, agréable et attractif, notre équipe souhaite soutenir le réseau associatif à l’origine de nombreuses activités culturelles et sportives, qui sont des facteurs évidents de lien social. Notre aide financière aux associations sera élargie, en s’appuyant notamment sur un cadre contractuel dans le cas de projets d’intérêts communaux.

Le dynamisme de la vie locale ne pouvant exister sans les jeunes, Préservons Innovons renouvellera le « conseil des jeunes ». Cette initiative vise à accroitre leur participation à la vie locale, à écouter leurs idées et les encourager.

Pour faciliter l’organisation d’évènements festifs et répondre aux besoins des habitants, nous voulons valoriser les équipements existants dont la Salle des Sagnes.

Préservons Innovons souhaite également améliorer les équipements d’intérêts intercommunaux dont la piscine, le terrain de foot et l’étang de pêche.

Des réflexions porteront également sur la transformation de Mixages en tiers lieu polyvalent, utilisé à la fois par les bibliothécaires de la médiathèque de Mens, les associations, les « coworkers ».

 

Réunion publique

Une dernière réunion publique de présentation du programme de la liste « Mens, Préservons, Innovons » se tiendra ce mercredi 11 mars de 20 h à 22 h, salle Chatel à l’espace culturel de Mens.
Elle sera organisé de manière plus thématique et divisé en petits groupes travaillant sur différents sujets.
Malgré toute la sympathie que nous avons pour nos électeurs et compte tenu du contexte épidémique, nous éviterons les poignets de main et accolades. Du gel hydroalcoolique sera disponible à l’entrée de la salle.
Plus joyeux, un verre de l’amitié conclura la rencontre !

0001

Notre programme : Axe 1, Améliorer la condition de vie des habitants

20200307-121448

A quelques jours des élections, Préservons Innovons vous partage un petit rappel concernant notre projet pour améliorer les conditions de vie à Mens.

Nous souhaitons d’abord agir pour le maintien des services publics. Pour ce faire, nous voulons valoriser le secteur du Pré Colombon, qui offre la possibilité d’implanter des équipements de service public, dont la maison de santé, mais aussi de proposer une offre d’habitats neufs adaptée aux besoins intergénérationnels.

Nous souhaitons également nous engager dans la future « Maison France Service » en partenariat avec le Département, poursuivant l’objectif d’accessibilité et de proximité des services publics.

Tout en continuant le travail de restauration du Bourg Centre, nous voulons effectuer un travail sur l’habitat à Mens, en évaluant les besoins des habitants, pour pouvoir initier des projets d’amélioration des logements (isolation, jardins partagés…).

L’amélioration de la qualité de vie passera aussi par un accompagnement des personnes fragiles, isolées et en difficulté que cela soit dans l’accès au logement, au transport, aux services. Cet accompagnement se fera en lien avec les organismes sociaux compétents tels que le Département, la Mission locale ou la MSA.

Notre liste souhaite par ailleurs contribuer au développement du partage et de la solidarité, en offrant un appui au Collectif d’entraide et à Mixages ou toute autre association volontaire.

Enfin, nous soutiendrons les évènements festifs et culturels, qui sont créateurs de lien social et participent au bien-être des habitants.

L’amélioration de la qualité de vie des habitants ne se fera bien évidemment pas sans vous. Nous vous inviterons ainsi régulièrement à nous parler de vos attentes et vos besoins.

SECONDE REUNION PUBLIQUE DE LA LISTE « MENS PRESERVONS INNOVONS »

reunion3

Chaque candidat présente brièvement son domaine de compétence. En vrac : la politique du logement et l’ouverture prochaine du formidable projet Labelvie. La maison de santé au Pré Colombon en 2022. La maison France Service. La poursuite des travaux des chaussées et canalisation rue Louis Rippert, docteur Senebier et dans les hameaux. Le projet de tiers lieu. Celui de salle de spectacle aux Sagnes. La charte éco-touristique à relancer. Relancer également les manifestations comme celle du 14 juillet en contactant les forains. La création de nouvelles zones d’activité économique pour pouvoir recevoir de nouvelles entreprises. L’espace de coworking. Le projet territoire zéro chomeur. L’agriculture raisonnée qui entretient les paysages, dans la continuité des générations qui nous ont précédé. La mobilité : la CDC du Trièves gardera elle sa compétence transport, les rabattements en bus vers le futur RER Grenoble Gap, le covoiturage, l’autopartage Citiz dont le succès dépasse toute attente, les pédibus, vélobus, les garages à vélos sécurisés. Le projet de centrale solaire aux Sagnes. Le bilan énergétique des bâtiments communaux et les travaux d’isolation à envisager. La lutte de longue haleine contre les pertes d’eau, l’adduction et la dépollution de nouvelles sources.

Ouf ! De quoi s’occuper pendant 6 années !!!
Nous détaillerons tout cela dans la ligne droite de la dernière semaine !

PROJET DE CENTRALE SOLAIRE SUR LE PARKING DES SAGNES

20200303-134239

Nous communiquons l’état actuel du projet, déjà bien avancé, certains points restant à vérifier.

Le parking adjacent à la salle des Sagnes fait 2200 m2 dont à la 1200 m2 environ pourraient être couvert de panneaux solaires sous lesquels seraient garés les véhicules.
Les montagnes sont basses sur l’horizon, peu d’arbres.
Les panneaux seraient plein sud, inclinés à 35°.

La puissance fournies serait approximativement de 240 kwc, soit la consommation hors chauffage de 60 foyers, soit plus de 10% de la population de Mens.
Le prix indicatifs des panneaux seuls, hors structure porteuse et terrassement : 240 000 euros (1 euro le watt crête)

20200303-134343

La puissance du transformateur permettant d’évacuer sur le réseau la puissance électrique reste à vérifier avec Enedis. Il était initialement prévu pour fournir l’ancienne usine à glace (qui a brulé…), elle doit donc être importante.

L’association des centrales villageoise pourrait logiquement être impliqué dans le projet. L’idée serait une mise à disposition du terrain sur une durée de 20 à30 ans.

On envisage la présentation d’un projet innovant à double titre à la région, en vue de l’obtention de subventions :
– Structure porteuse en bois du Trièves.
– Projet d’ombrières de parking encore jamais réalisé par une centrale villageoise.

20200303-134403

Affaire à suivre…

Débat à Radio Dragon

 

menvielle

Un dimanche décidément chargé pour nos têtes de liste Véronique Menvielle et Jean Louis Goutel.

goutem

Après la réunion sur le féminisme, ils se rendront à 17 h30 à un débat entre les listes « Préservons et Innovons » et « Partageons demain ».

Radio-Dragon

Suivez en direct sur Radio Dragon (104.4).
Rediffusion Lundi 9 à 13h et Samedi 14 à 10h.
https://radiodragon.org/

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces