• Accueil
  • > 2010 legislative partielle

Archive pour la Catégorie '2010 legislative partielle'

Presque centristes…

Un extrait de la déclaration des candidats écologistes pour le second tour. Remarquable, bien balancé, un centriste ne dirait rien de plus ! Ils progressent…

————–

Chacun des deux candidats présents au second tour cumule d’ores et déjà plusieurs mandats, ce qui ne les empêche pas d’en briguer un de plus. Au contraire, notre candidate s’était engagée à exercer la seule fonction de députée à plein temps.

Nous rappelons le danger représenté par l’UMP et son candidat, M. Marchiol : la politique libérale de Sarkozy et de son gouvernement se traduit par toujours plus de casse sociale et environnementale, et d’atteintes aux libertés fondamentales.

Nous constatons que le PS et sa candidate Mme Battistel, dans une logique purement productiviste, n’apportent pas de réponses concrètes qui soient à la hauteur des urgences économiques, sociales et environnementales.

————–

Voir l’intégralité de la déclaration : Déclaration des écologistes pour le 2nd tour de la législative partielle

Législatives partielles : les résultats de Mens

10 heure 08, bonne nuit ! 

LES RESULTATS 

Inscrits : 1122

Votants : 544 (48.5 % de votants)

Blancs – nuls : 11

Anne Parlange – Europe écologie : 98 voix, 18.01 %

Arnaud Walther – Alternative libérale : 2 voix – 0.37 %

Fabrice Marchiol -UMP : 200 voix : 36.76 %

Mireille d’Ornano – Front national : 20 voix – 3.68 %

Laurent Jadeau – Front de gauche : 17 - 3.13 %

Marie Noelle Battistel – Parti socialiste : 196 voix – 36.03 %

 

COMPARATIF

Avec 48.5 % de votants, les Mensois ont fait mieux qu’espérés pour une législative partielle habituellement peu mobilisatrice. Il est vrai que les zones rurales votent plus que les urbaines.

2 % de vote blanc. Ceux qui, comme moi, ne se reconnaissaient dans aucun candidat sont resté chez eux.

Il est assez facile de comparer ces élections avec celles des régionales qui datent d’il y a moins de 3 mois (voir : Les régionales : analyse dodiblogienne…). Il y a 6 listes, il y en avait 9. Il y a 1 liste d’extrème gauche, il y en avait 3. Il y avait une liste du Modem, il n’y en a plus. Et il y a cette fois une liste libérale.

Je met aussi les résultats des Européennes de 2009 ou je regroupe également le score des 3 liste d’extrème gauche de l’époque et ou j’exclue quelques listes marginales (voir : Européennes).

                                   Européennes 2009     Régionales                   Législatives partielles

UMP                           24.81 %                        26.8 %                           36.76 %

PS                              16.6 %                           26.8 %                           36.03 %

Europe écologie          24.62 %                        22.68 %                         18.01 %

Front national             4.38 %                          8.93 %                           3.68 % 

Extrème gauche          13.54 %                        7.22 % (total)               3.13 % (front de gauche)

Libéral                           Abscent                        Abscent                         0.37 %

Modem                          6.87 %                      2.23 %                            Abscent

 

ANALYSE ET COMMENTAIRES

On remarque d’abord une percée des 2 grands partis traditionnels qui progressent par rapport aux régionales de presque 10 points pour l’UMP et d’un peu moins de 9 pour le PS. Une campagne et un candidat dynamique pour l’UMP qui se retrouve en tête… et sera quand même battu au second tour. Le souvenir, déjà la nostalgie (?) de Didier Migaud pour le parti socialiste.

19 points de moins pour les autres, ça fait mal…

Europe écologie perd près de 5 points. Pourtant le Modem qui faisait encore 2.23 % à disparu.

Et  presque 7  points de moins par rapport aux Européennes ou ils faisaient jeu égale avec l’UMP et écrasait le PS. Il y avait à l’époque une liste écologiste indépendante qui avait fait 2.96 % et le Modem 6.87 %.

Ça reste cependant beaucoup mieux qu’aux législatives de 2007 ou ils avaient fait 3.69 % mais la pente est savonneuse.

Le front national après un rebond aux régionales retombent un peu en dessous de son niveau des Européennes. Bon débarras !

Le front de gauche était le seul à représenter l’extrème gauche. Score très bas de 3.13 % contre 13.54 % aux Européennes et 7.22 % aux régionales pour 3 listes. Une dégringolade impressionnante.

 

LA NOTE FINALE

J’aurai aimé voter Europe écologie, je ne l’ai pas fait (voir : Législatives partielles : je voterai blanc.)

Ci dessous, un brouillon d’article que j’ai écrit à chaud quand j’ai appris la composition de la paire d’Europe écologie pour cette élection. Je n’ai pas publié avant ces élections pour ne pas être méchant, maintenant les jeux sont faits…

——————–

Il a quelques temps, j’apprend le nom de la candidate d’Europe écologie pour ces législatives partielles : Anne Parlange de Mens. Anne, je la connais bien. Une militante écologiste incontestée et de longue date. Présidente de Vivre en Trièves, association qui m’a intéressé un moment puis lassé par manque de passage au concret. Militante convaincue contre la constitution Européenne ce qui est son droit mais n’est vraiment pas ma tasse de thé. A gauche, fort à gauche, beaucoup trop à gauche pour un extrème centriste tel que moi.

Là dessus, je vais voir le profil de son suppléant Sébastien Teyssier, que je ne connais pas sur internet

En commençant par son auto portrait sur leur site de campagne : http://www.anne-parlange.fr/sebastien-teyssier-suppleant/.

On y apprend que le garçon a lui aussi milité contre la constitution Européenne et s’est présenté aux législatives de 2007 sous la bannière de la gauche alternative.

En cherchant un peu, on voit qu’il y a obtenu 1.26% des voix et qu’il était alors classé à l’extrème gauche : http://www.interieur.gouv.fr/avotreservice/resultats-elections/LG2007/038/circons03.html

Je trouve un portrait de lui un peu plus poussé sur le site des fameux gauchiste alternatifs : http://alternatifs38.free.fr/spip.php?article2.  Il est conseiller municipal à Fontaine, une de dernières municipalités communiste de l’Isère et appartient au groupe communiste, républicains et partenaires. Tout ce que j’aime…

Je vais voir sur le site des alternatifs, ça sent bon le Besancenot … http://alternatifs38.free.fr/

Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gauche_alternative_2007) nous explique que la gauche alternative s’est constituée entre autre avec de brillants éléments du parti communiste et de la LCR. Ça me plaît de plus en plus…

Je me dis qu’Europe écologie est retombé dans sa dérive « vert canal historique » avec des candidats  »rouge repeints en vert ». La gauche parle de « green washing » à propos d’une pseudo politique verte de la droite. J’ai l’impression qu’on peut parler de « red washing » dans ce cas. J’entend une chronique sur France inter expliquant que pour certains verts, Europe écologie n’est qu’un joli pot de miel pour attirer les abeilles. Je ne suis pas une abeille !

—————–

Toute dernière note : J’ai ensuite rencontré le suppléant en question qui est tout à fait charmant. Mais la première impression de « l’enquéte » internet demeure !

Ce qu’en pense le Daube : http://www.ledauphine.com/les-grands-enseignements-de-cette-election–@/index.jspz?chaine=25&article=308677

Législatives partielles : je voterai blanc.

Législatives partielles : je voterai blanc. dans 2010 legislative partielle radF97FC 

Comme d’autres qui se sont exprimés sur ce blog, je suis fatigué des multi-cumulards.

Pas motivé par un cumulard de droite qui en est resté au tout autoroute => Législatives partielles : je ne voterai pas Marchiol !

Pas motivé non plus par une cumularde de gauche sans charisme => Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !

Intéressé un temps par la candidate d’Europe écologie. J’avais voté de justesse pour eux aux régionales => Je voterai… Europe Ecologie

Ils cherchent à ratisser large de l’extrème gauche au centre. J’ai assisté à la présentation de leur programme à Mens : astucieux, conçu également pour séduire de l’extrème gauche au centre. Mais à chaque fois, aux régionales comme à ces législatives, ils ne présentent que des candidats issus de la gauche ou de l’extrème gauche. Et qui ont tous voté comme un seul homme NON au projet de constitution Européenne. Il y a donc une discordance manifeste entre leur programme et ceux qui sont censés les porter. Lorsqu’on veut conquérir une frange de l’électorat, il faut que celle ci puisse se retrouver dans certains des candidats. Ce n’est pas le cas pour moi cette fois.

Un article récent à ce sujet : Du vert au rouge ?

Vidéo et pronostic

http://www.dailymotion.com/video/xdh52k

Une vidéo dans http://www.anne-parlange.fr/

Battistel (PS) 12 000 – 15 000 voix

Marchiol (UMP) 8000 – 11 000 voix

Parlange (EE) 4000 – 8000 voix

d’Ornano (FN) 3000 – 5000 voix

Jadeau (FG) 2000 – 4000 voix

Walther (AL-PLD) 300 – 500 voix

Un pronostic dans : http://artisans-politologues.blogspot.com/2010/05/les-verts-peuvent-ils-arriver-en.html

Législatives partielles : le débat Jadeau – Walther

Législatives partielles : le débat Jadeau - Walther dans 2010 legislative partielle radE4F4D

C’est içi : http://telegrenoble.kewego.fr/channel/iLyROoaftt9s.html#a_playlist

Législatives partielles : je ne voterai pas Marchiol !

Législatives partielles : je ne voterai pas Marchiol ! dans 2010 legislative partielle rad50F31

J’ai assisté à la réunion Mensoise de Fabrice Marchiol, candidat UMP pour ces législatives partielles de notre 4ème circonscription mardi 11. Là aussi, je mélange allégrement mes notes et remarques perso…

Réunion largement annoncé par un tract largement distribué. Une salle Mesnil bien pleine avec environ 40 personnes dont une petite moitié de têtes connues. 

LE CANDIDAT

Un candidat qui arrive un peu en retard, revenant de trois autres réunions dans tout le canton. D’emblée à l’aise, belle diction, clarté des idées et des positions, plutôt rigolo.

36 ans, il se présente comme un Gaulliste irréversible qui rejette à la fois l’ultra libéralisme et le socialisme. Il insiste sur le coté social du gaullisme. Un peu anachronique pour quelqu’un né en 1973 alors que le général est mort en 1970, mais pourquoi pas ? Il commence par un coup de chapeau à Didier Migaud réélu avec 70% des voix en 2007.

Il a commencé sa carrière au cabinet de Bernard Saugey, ancien président du conseil général de l’Isère. 

Élu maire de la Mure en 2001 à l’age de 27 ans avec 57% des voix au second tour et réélu en 2008 au premier tour avec 67% des voix. Quoiqu’en disent mes copains de gauche, il ne doit tout de même pas être complètement nul !

Il insiste sur l’importance du rôle local autant que national du député. Quelque soit le résultat de l’élection, il n’y aura pas de changement de majorité à l’assemblée. Il ne faut donc pas seulement voter par déception du Sarkozysme ou nostalgie de Migaud.

Il explique clairement qu’en cas d’élection, il démissionnera de son mandat de conseiller régional (pour lequel il vient juste d’être réélu…) pour garder celui maire de la Mure.

Image de prévisualisation YouTube

Pourquoi a t’il choisi un homme comme colistiers ? Il n’a pas voulu céder au phénomène de mode consistant à associer un homme et une femme, un urbain et un rural etc. Il a don choisi le plus compétent : Roger Pellat Finet, conseiller général de Monestier de Clermont, membre du conseil économique et social, ancien président de la CCI de Grenoble. Question que je me pose : n’aurait il pas choisir par exemple la dynamique Frédérique Puissat, maire de Château Bernard et présidente de la CDC de Monestier de Clermont ? Elle aurait assuré la parité, fait tout aussi joli sur la photo et peut être mieux incarné la relève, son slogan de campagne !

Je devance la critique en rappelant qu’on a pas fait mieux avec feu le Modem lorsque j’étais candidat suppléant en 2007. Le candidat était aussi un homme.

LE PROGRAMME

Il envisage de créer un conseil de circonscription souple, informel et réactif comprenant les conseillers généraux et maires de chef lieu de canton, avec au cas par cas des membres  du monde économique ou associatif. Pas bête !

Un petit mot sur la circonscription, la plus vaste de France (à vérifier), ses 108 communes qui s’étagent de 193 à 4103 mètres.

Un mot sur la réserve parlementaire, une somme d’argent attribuée à chaque député qui en dispose à sa guise. Traditionnellement plus importante pour les députés de la majorité que ceux de l’opposition, de même pour ceux de la commission des finances. Migaud qui était son président disposait de 2.8 millions, celui de la 8ème circonscription de 14 fois moins !

L’autoroute A51 : il est pour, c’est clair. Si on est pour, on vote pour moi, sinon on vote contre. C’est donc ce que je ferais! Plus rapide, plus sur, on protégera les villages traversés par l’autoroute, il faut donc finir ce dernier tronçon. D’ailleurs la commission pour le débat public s’est prononcé pour. Roger Pellat Finet a obtenu le financement à 100% de cet autoroute par les sociétés concessionnaires (à vérifier…). Il ne coûterait donc rien au contribuable. On cite encore le développement de la zone artisanal de Monestier depuis l’arrivée de l’autoroute. Chacun a son idée sur le tracé idéal, est ou ouest de Gap, l’important c’est de la faire !

Là dessus, la maire de Monestier explique comment son village va mieux depuis l’arrivée de l’autoroute, celle de Corps comment son village irait mieux si l’autoroute était achevé. Je discute avec elles à part après la réunion et les deux m’affirme qu’une déviation mangerait tout le terrain constructible à Monestier et n’est pas techniquement réalisable à Corps.

Pas un mot dans tout cela sur le train.

Les canon à neige: il est pour si les circonstances s’y prêtent.

Il ne sera pas un député godillot. Il faut voir l’homme, pas l’étiquette. Pas godillot certes mais membre du groupe UMP, sous la férule du charmant Coppé, notre président candidat pour 2017 – 2027 ! Et donc appelé à voter la grande majorité des lois. Il n’a pas l’étiquette UMP pour cette campagne mais il l’avait il y a encore quelques semaines pour les régionales ou il était tête de liste pour l’Isère.

Il est contre le bouclier fiscal (fort bien !) mais n’est pas choqué quand on parle de karcher à propos des banlieues. Et là, je lui conseille de lire La loi du ghetto de Luc Bronner ! Il est contre le port de la burka, on marche à visage découvert en rique. D’accord avec lui mais il eut été beaucoup plus simple de faire une loi technique comme on fait les Belges sans introduire les questions religieuses dans le débat.

CONCLUSION

Un abord sympathique et dynamique. Je ne doute pas de sa distanciation avec la méthode Sarko, il l’avait déjà exprimé en 2007 au moment du Sarkozysme triomphant. Mais il ne pourra cependant pas échapper à l’étiquette ! Il semble gérer sa commune à la satisfaction de la majorité des habitants.  Mais il est étonnamment indifférent aux questions écologistes pour un homme de son âge. La question de l’autoroute est éliminatoire à mes yeux. Je le soupçonne cependant de pouvoir faire des réalisations écologiques par pur pragmatisme et beaucoup plus vite que beaucoup de grands théoriciens de la chose. On verra cela prochainement avec l’auto-partage…

Je ne voterais pas pour lui.

Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !

 

Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel ! dans 2010 legislative partielle radC29B1

J’ai assisté lundi 17 à la réunion publique de Marie Noelle Battistel à Clelles. J’avais zappé la réunion de Mens dont la pub avait semble il été faite après plutôt qu’avant, d’ou un très faible nombre de gens au courant au delà du cercle des initiés… Voici donc le compte rendu de notes prises à la volée. J’y expose aussi mes commentaires et points de vue, après tout c’est mon blog !!!

On démarre avec environ 30 personnes, presque toutes du coin. On note la présente d’André Vallini, président du conseil général de l’Isère, de Sainte Annette, maire et conseillère générale de Mens, des présidents des CDC de Mens et Clelles, Marcel et Samuel.

Samuel ouvre le bal en accueillant la candidate. A ce propos, on peut déplorer l’absence de la maire et du conseiller général de Clelles. Je trouve qu’il serait républicain d’accueillir chaque candidat venant sur son territoire, même si on ne partage pas ses opinions politiques, quitte à s’éclipser au début de la réunion. Pour ne pas faire de jaloux, la même remarque peut s’appliquer à Annette et Marcel qui aurait pu venir saluer Fabrice Marchiol à Mens. Fermons la parenthèse…

radA4ECB dans Politique nationaleMarie Noelle Battistel (on va dire MNB pour faire court) se présente. Maire de la Salle en Beaumont depuis 1998, suppléante de Migaud depuis 2007 et conseillère régionale depuis les dernières élections. Elle gère également une petite entreprise de transport scolaire avec 6 employés à temps partiel. Elle décrit la circonscription: 60% d’urbain pour 40% de ruraux, on peut s’attendre à 35% de taux de participation pour cette élection mobilisatrice.

Première impression : concentrée mais nettement moins de charisme que Marchiol. Ferait une députée sérieuse mais sans doute pas, sauf très grande surprise, un leader de l’assemblée.

Elle veut travailler dans la continuité de Didier Migaud (on sent passer à ce moment dans la salle une sorte de souffle divin…). Il n’y a qu’une seule femme députée dans l’Isère et deux en Rhone alpes, faudrait des renforts. Contrairement à l’affreux Marchiol (je caricature un peu), elle forme avec son suppléant une paire homme-femme et urbain-rural. Elle souligne l’impact de l’élection au niveau national : ce sera un signal d’approbation ou non de la politique de Sarko.

rad932ECMichel Baffert, le suppléant. Un physique très « 3ème république radicale ». Nouveau maire de Seyssins après la démission de Didier (nouveau souffle divin…) après avoir été son premier adjoint. Socialiste depuis le 2 janvier 1977 (ça ne nous rajeunit pas…), enseignant retraité (original pour un candidat socialiste…). Vice président de la métro, en charge de la gestion du personnel, de l’éducation, de la lutte contre les discriminations etc etc ! Remarque de notre Annette : et il aime beaucoup les bouffettes de Mens !!!

radA4367On passe aux questions

 

Les retraites :

MNB : le projet du PS est en voie d’élaboration et sera dévoilé après celui du gouvernement. Mais André Vallini (on va l’appeler Dédé pour faire court) est plus au courant.

Dédé : le gouvernement devrait changer l’assiette des cotisations, l’élargir au revenu financiers et pas seulement de façon cosmétique. L’âge légal de la retraite devrait rester à 60 ans mais la durée de cotisation pourrait augmenter en fonction des métiers. Là, j’aime bien son coté centriste. Il ne faut pas se précipiter, les prévisions du COR (Comité d’Orientation des Retraites) sont à 2050, ce qui est beaucoup trop lointain. Là, je me dis que si Sarko fonce trop, je me rappelle que Jospin n’a pas eu le courage de décider quoique que ce soit pendant 5 ans !

L’Europe 

Toujours Dédé :L’Europe a toujours progressé suite au crise.  Il est fédéraliste et partisan d’un gouvernement économique européen. Il est donc pour le droit de regard de la commission Européenne sur les budgets nationaux même si ses copains soc ne le sont pas tous. Bravo Dédé !

La réforme de la justice

Encore Dédé (là c’est normal, c’est son truc !). La commission d’Outreau, dont il était le président a proposé la collégialité de l’instruction, il est donc scandalisé par le projet de suppression du juge d’instruction. Il aime beaucoup travaillé avec Michel Alliot Marie, il détestait Rachida Dati : une petit intrigante !

La réforme des collectivités locales

MNB rale contre la suppression de la taxe professionnelle tout en admettant que la fiscalité locale est obsolète. Puis elle passe la parole à Dédé. Là il commence à monopoliser la parole Dédé !

Il nous explique donc le mode d’élections du futur conseiller territorial appelé à remplacer les conseillers régionaux et généraux dans les conseils régionaux et généraux. Il y avait une proposition d’introduire 20% d’élus à la proportionnelle mais elle a été abandonné. Le mode d’élections sera uninominal à 2 tours comme pour les conseillers généraux. L’UMP a abandonné l’abominable projet d’élections à un tour en s’apercevant que la gauche pouvait être majoritaire dès le premier tour.

Le nombre de conseiller pour l’Isère passerait de 58 à 40 environ. Ce qui ferait une moyenne de 25 à 30 000 habitants par élus. On risque donc de se voir imposer une circonscription sud Isère beaucoup plus large que le Trièves et incluant la Matheysine, le Beaumont etc. Sur ce coup là, je me demande s’il n’y a pas un peu d’affolement volontaire. Les territoires ruraux sont traditionnellement sur-représentés. Clelles a un conseiller général pour 1500 habitants quand certains cantons de Grenoble en compte au moins 10 fois plus. On peut donc penser que le Trièves, qui est l’un des 13 territoires de l’Isère, aurait au moins un élus pour ses 9500 habitants.

Il insiste sur la tache démesurée du futur conseiller territorial qui devra siéger à la fois à la région et au département et qui devra donc avoir entre 200 et 300 commissions dans les conseils d’administration des écoles, des maisons de retraites etc. Là, il faudra que Dédé nous explique comment il fait pour être à la fois président général de l’Isère et député. Pour ma part, je suis pour la suppression du département qui nous oterait une couche administrative inutile et obsolète.

Il est pour une révision cadastrale e la taxe d’habitation « au fil de l’eau ». On ne cherche pas à savoir s’il y a une nouvelle salle de bains mais on fait le point sur l’état des lieu au moment de la vente du bien. Pas con ! Il propose d’introduire une part de prise en compte des revenus sur cette taxe et pas seulement la valeur locative. Pas con non plus.

L’A51 : nous y voilà !

MNB : (tiens , je l’avais oublié) : elles est infinancable et pas rentable. Elle est pour un aménagement des 75 (pardon 1075) et 85. D’accord et j’ajouterais aménagement en commençant par les déviations de village et se terminant par les améliorations de chaussée, type voie de dépassement. Sinon la route devenant plus attractive entraînera une asphyxie encore plus importantes des communes traversées.

Ensuite petit débat interne entre Dédé, toujours en forme et Samuel Martin sur l’intercommunalité. Dédé est pour le maintien des compétences des communes en l’état alors que Samuel plaide pour une action renforcée des CDC. Finalement, il ne veut pas changer grand chose Dédé.

La fusion des 3 CDC du Trièves

Dédé, encore et toujours ! Il est pour la fusion à fond.

MNB nous explique que, vu le contexte des élections cantonales approchant en 2011, beaucoup pensent qu’il est urgent d’attendre. Sur le coup, je pousse une gueulante du fond de la salle. On nous a déjà tenu le même discours fin 2007 en expliquant qu’il y aurait de nouveaux élus municipaux en 2008. Puis il y aura les présidentielles de2012 et 2013 sera avant les municipales de 2014 et on repartira pour un tour. Dédé m’approuve.

Sainte Annette nous explique que le SAT va disparaître faute de financement, que va t’on faire de ses compétences, notamment en matière culturels ? On évoque la possibilité d’une fusion anticipée Clelles -Mens. Là dessus, le maire de Saint Michel les Portes devient tout rouge et menace de faire sécession vers Monestier. On parle aussi du risque de sécession du canton de Monestier vers Grenoble.

La polémique

Je termine par un petit tête à tête avec MNB. Je lui demande son point de vue sur son absence à l’émission de télégrenoble (voir : Débat de télégrenoble : la polémique).

Le cumul 

Je lui ai encore demandé ce qu’elle comptait faire de tous ses mandats.

Réponse : La salle en Beaumont étant une petite commune, la loi ne l’oblige pas à abandonner son mandat de maire, elle prendra sa décision après l’élection. Or je sais, en voyant mon collègue maire de Tréminis, que gérer une petite commune est déjà un boulot considérable.

Après la réunion je me suis aperçu qu’elle était encore présidente de la CDC de Corps. J’ai donc téléphoné à sa permanence (04 76 70 15 15) pour demander si elle comptait se maintenir là aussi. On m’a dit ne pas être au courant de sa décision. Là également, je vois l’agitation suscité par le poste de président de CDC chez notre ami Marcel.

Je pense que vouloir cumuler un poste de conseiller régional, de député, la gestion d’une commune et d’une CDC plus celle d’une petite entreprise est tout simplement délirant et inacceptable. Didier Migaud était un grand cumulard (député, maire de Seyssins, président de la métro) mais avait sans doute une capacité de travail et d’organisation hors du commun. N’est pas Didier Migaud qui veut… La loi permet encore ce genre de situation (les communes de moins de 3500 habitants et les intercommunalités ne sont pas comptés dans les 2 mandats autorisés). Il faut rappeler que le parti socialiste s’est prononcé contre le cumul des mandats ! C’est donc aux électeurs de se prononcer et de voter contre ceux qui s’obstinent dans de tels comportements.

radA4225Que dire ?

Dédé : il est brillant, a des idées presque centristes teintées d’un zeste d’immobilisme sur certains sujets. Beaucoup de neurones mais il lui en manque défitivement un : celui qui dit STOP. Dédé, quand on soutient une candidate, on est derrière elle et pas devant. Sinon on l’efface, on l’écrase, on l’a ridiculise ! Tu semblais être le candidat et elle la suppléante ! Ça peut passer pour le militant convaincu, c’est dévastateur pour le quidam qui vient se renseigner !

La candidate du coup, je l’ai peu entendu. Certainement sincère mais pas décoiffante. Un programme pas décoiffant non plus, pas grand chose sur l’écologie, ça sent le socialisme à l’ancienne.

Je ne voterai pas pour elle.

Arnaud Walther, candidat libéral

http://www.dailymotion.com/video/xdd9i2

Un gentil garçon qui croit encore « à la main invisible du marché »…

Débat de télégrenoble : la polémique

Débat de télégrenoble : la polémique dans 2010 legislative partielle radC2BF2 

J’ai participé aux réunions publiques de Fabrice Marchiol à Mens et de Marie Noelle Battistel à Clelles

Image de prévisualisation YouTube

Lors de sa réunion (voir la vidéo ci dessus trouvée sur dailymotion), Fabrice Marchiol a affirmé que son adversaire s’était désisté la veille du débat organisé par télégrenoble. Débat qui a finalement opposé Fabrice Marchiol à Anne Parlange (voir : http://telegrenoble.kewego.fr/channel/iLyROoaftt9s.html).

—————

J’ai interrogé Marie Noelle Battistel à ce sujet. Elle m’a affirmé avoir décliné cette invitation 15 jours à l’avance en considérant qu’il ne s’agissait pas d’anticiper le résultat du second tour et qu’organiser un débat avec seulement 2 candidats n’était pas respectueux pour les autres Une émission réunissant les 6 candidats n’étant pas envisagé, elle a refusé d’y participer.

—————

J’ai ensuite eu au téléphone Monsieur Christophe Revil, le journaliste de télégrenoble qui a réalisé l’interview. Il m’a expliqué que pour cette élection, la rédaction de télégrenoble avait décidé d’organiser non pas un débat mais une émission de type « Regards croisés » dans le cadre de leur programme hebdomadaire Recap info.

Cette émission de 52 minutes ne permettait pas de faire débattre ensemble les 6 candidats à cette élection. Il avait donc été proposé d’organiser un premier débat entre Fabrice Marchiol et Marie Noelle Battistel, un second avec Anne Parlange et Laurent Jadeau du front de gauche. Il était prévu de présenter les deux derniers candidats, Arnaud Walther d’Alternative libérale et Mireille d’Ornano du front national lors de reportage ou pendant le journal du soir.

Fabrice Marchiol a accepté le principe très rapidement.

L’équipe de Marie Noelle Battistel a donné un accord de principe à 80%. N’ayant ensuite pas de confirmation, l’équipe de Télégrenoble a joint la candidate qui a exprimé son refus, déclarant ne pas vouloir anticiper le résultat du second tour et ne vouloir participer qu’à un débat avec tous les candidats.

La rédaction a alors décidé de remplacer Madame Battistel par Anne Parlange. Elle a ensuite proposé à Madame Battistel de participer au second débat avec Laurent Jadeau : même refus pour les mêmes raisons. Ce second débat opposera donc Laurent Jadeau à Arnaud Walther. Bientôt sur le Dodiblog !

Le site de télégrenoble : http://www.telegrenoble.net/

Anne Parlange – Fabrice Marchiol : le débat en 1 clic

 

  Anne Parlange - Fabrice Marchiol : le débat en 1 clic dans 2010 legislative partielle radE4F4D

 Le débat désormais accessible en un clic seulement : http://telegrenoble.kewego.fr/channel/iLyROoaftt9s.html

Selon vous, le débat a été dominé

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
12



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces