Archive pour la Catégorie 'Politique Europeenne'

Page 22 sur 22

Adieu Lazare !

Une petite histoire en quatre épisodes

http://www.dailymotion.com/video/x4mbvp

http://www.dailymotion.com/video/x4mceq 

http://www.dailymotion.com/video/x4mcom

http://www.dailymotion.com/video/x4mcto

« Vous tirez sur des pères de famille, c’est complètement idiot la guerre. » : Lazare Ponticelli

Le dernier poilu

case2.jpg  

Louis de Cazenave vient de mourir

ponti.jpg

Lazare Ponticelli est donc le dernier poilu

http://www.dailymotion.com/video/xrt8

Souvenir !

Lien: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3382,36-1001553@51-1001555,0.html

Le baril à 100 dollars

LE COURS DU BARIL…

barilmedium.png

Au risque d’etre un peu provocateur, je ne dirais qu’une chose: YOUPEE !

Même s’il y aura des hauts et des bas, les prix de l’énergie sont durablement orientés à la hausse. On peut seulement espérer que celle ci ne sera pas hyper brutale afin de ne pas casser l’économie. Je pense que seuls des prix assommants sauront nous désintoxiquer de notre accoutumance au pétrole comme les radars et les amendes salées nous ont calmé de notre addiction à la vitesse sur les routes.

Ceux qui salivent devant une belle  4×4 ou un SUV (Sport Utility Vehicle, rien que le nom m’énerve) vont devoir y réfléchir à deux fois avant de passer à l’acte. Les constructeurs automobile vont devoir s’intéresser réellement aux consommations et moins aux phares qui s’allument tous seuls et autres essuis glaces automatiques. On va voir diminuer progressivement les emballages et sur-emballages, les yaourts qui voyagent sur 3000 kms, les saumons élevés au chili avec des farines de Nouvelle Guinée pour être finalement dégustés à Concarneau. Après la période des discours incantatoires, on va voir la mise en place effective de transports en commun efficaces jusque dans nos campagnes reculées, du covoiturage, de l’auto-partage…  Le retour au bon sens en quelque sorte!

Quelques démagos vont tenter de nous vendre la prime à la cuve ou la TIPP flottante comme ce pauvre Jospin qui n’avait rien compris. Il est évident que la seule politique qui vaille est celle tendant vers une meilleure efficacité énergétique. Il suffit aujourd’hui d’aller faire un tour en Suisse ou en Allemagne pour avoir une idée de notre futur qui n’est pas si redoutable. Leur niveau de vie n’a rien à envier au notre et ils ont compris qu’économie peut rimer avec écologie.

Un bémol à ce tableau presque enchanteur. Le pétrole qui monte va pousser la Chine à exploiter à outrance le charbon dont elle dispose en quantité presque illimitées pour son industrie et son chauffage. Le charbon, cette magnifique énergie du XIXème siécle, de la 1ère révolution industrielle et du fog Londonien… Et très gros contributeur à la production de C02.

Chypre et Malte dans l’Euro

chypre.jpg    euro.jpg   malte2.gif

Pour vos prochaines vacances au club méd de La Vallette ou de Famagouste, plus besoin de changer vos euros!

En effet, depuis le 1er janvier, Chypre et Malte entrent dans la zone euro, qui compte donc désormais quinze Etats membres sur les 27 de l’union Européenne. Un élargissement modeste puisque ces îles méditerranéennes, peuplées d’un million d’habitants à elle deux, représentent 0,2 % du produit intérieur brut de la zone. Après la Slovénie, qui a adopté l’euro le 1er janvier 2007, ces deux nouveaux Etats sont eux aussi issus du grand élargissement du 1er mai 2004.

Ces deux petits pays respectent  l’ensemble des critères fixés par le traité de Maastricht. Leur inflation est sous contrôle (2 % pour Chypre au cours des douze derniers mois, 2,2 % pour Malte, la valeur de référence étant de 3 %), leur déficit ne dépasse pas 3 % du PIB (1,5 % pour Chypre, 2,1 % pour Malte), leur dette publique se rapproche des 60 % du PIB (65,3 % en 2006 et 61,5 % en 2007 pour Chypre, 66,5 % en 2006 et 65,9 % pour Malte), ils sont membres du système monétaire européen bis depuis deux ans et leur taux de change par rapport à l’euro est stable, et, enfin, leurs taux d’intérêt à long terme, librement fixés par les marchés financiers, sont dans la norme de la zone euro. Cerise sur le gâteau, leur croissance est forte (3,8 % en 2006 pour Chypre et 2,9 % pour Malte) et leur chômage, faible (4,7 % pour Chypre et 7,4 % pour Malte). Bref la France pourrait s’inspirer de leurs politiques économiques…

Le prochain pays qui devrait adopter la monnaie unique est la Slovaquie, dont l’adhésion est prévue pour le 1er janvier 2009. La Pologne devrait suivre vers 2012.

Un petit pas pour l’Europe donc mais qui ne m’inspire que du bon. Meme si on l’oublie un peu vite, l’Europe c’est la paix depuis plus de 60 ans. Le nationalisme étriqué peut vite amener au conflit comme on l’a vu en ex Yougoslavie, à une heure de vol de chez nous…

STOP CLOPES

tabacsmall.jpg

Je suis allé boire un verre au café des sports de Mens aujourd’hui. Et pour la première fois, ça sentait… le café! 

Une bonne nouvelle donc pour nos bronches en ce début d’année: la clope est interdite dans tous les lieux publics! J’ai une pensée particulière pour les tenanciers et serveurs de café. Ils vont sans doute passer des moments difficiles avec certains clients têtus mais à terme, cela sera tout bénéfice pour eux. Ils éviteront un tabagisme passif qui doit bien avoisiner l’équivalent de 2 paquets par jour sans gratter une allumette. Rappelons aux récalcitrants qu’ils encourent une amende de 68 euros en cas d’infraction et de 135 euros pour le propriétaire de l’établissement. Cela monte meme à 750 euros pour le taulier en cas de prosélytisme tabagique. Présence de cendriers par exemple. Cela fait cher de la volute…

J’ai eu l’occasion de voyager ces dernières années dans des pays ou cette interdiction est déjà en vigueur. Les pubs Irlandais ne sont plus enfumés mais toujours aussi conviviaux. En Italie, pays pourtant peu réputé pour son sens de la discipline, l’interdiction de fumer est parfaitement respectée.

Curieusement en Allemagne et en Suisse, pays pourtant disciplinés et hygiénistes, aucune interdiction sérieuse n’est encore en vigueur.

Amis fumeurs, c’est le moment d’arréter. Et pour tenir bon: Tabac info services

Pour les femmes, un dernier point à considérer:

PHOTO CENSUREE !!!Merçi maitre !

La loi: http://www.lefigaro.fr/sciences/20061116.WWW000000225_linterdiction_de_fumer_dans_les_lieux_publics_publiee_au_journal_officiel.html

Sondage: http://www.ifop.com/europe/sondages/OPINIONF/fumer.asp

Et commentaires: http://blogsofbainbridge.typepad.com/mildt/2007/01/linterdiction_d.html

Europe et tabac: http://www.tabac.gouv.fr/rubrique.php?id_rubrique=14

Allemagne et tabac: STOP clopes: l’Allemagne

Deutschland

Le tube de l’été ? 

http://www.dailymotion.com/video/7tbp5E9slVfSkopkg

11 Novembre

img2928small.jpg     img2924small.jpg     img2932small.jpg  

Une cérémonie du 11 novembre un peu particulière aujourd’hui à Mens comme ailleurs. Peut être, sans doute, la dernière en présence de poilus de la grande guerre.

casenavejeunesmall1.jpg     casenavevieuxsmall1.jpg                        lazaresmall.jpg    

   Louis de Casenave                                      Lazare Ponticelli

 Un regret: personne, ni nos élus locaux dans leurs discours, ni les associations d’anciens combattants, ni le ministère à travers leurs messages n’a prononcé le mot d’Europe.

14182small.jpg   1418aveuglesmall.jpg   1418small.jpg

Soyons Européen !

Liens: http://fr.wikipedia.org/wiki/Derniers_poilus

http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_de_Cazenave

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lazarre_Ponticelli

Sondage: le traité simplifié européen

questionsmall.jpg

La ratification du traité simplifié européen:

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Chargement ... Chargement ...

Le traité simplifié

europesmall.png

Une bonne nouvelle qui passe bien inaperçu entre le drame du couple Sarkozy, la grève de la SNCF et les larmes de Chabal: le traité simplifiésur les institutions Européennes vient d’être signé à Lisbonne. Cela intervient une peu moins de 2 ans après l’échec du référendum avec une mise en oeuvre rapide au 1er janvier 2009. Voyons cela plus en détails. 

Ce qui est conservé du projet de constitution:

Le Conseil européen aura un président permanent, qui assurera la représentation extérieure de l’Union, mettant fin à l’aspect le plus ubuesque de la rotation semestrielle des présidences par pays. Actuellement chaque pays préside l’union pour 6 mois tous les… 13 ans et demi !!! Mais la rotation restera pour la présidence des conseils des ministres sauf pour celui des affaires étrangères qui sera présidé par le haut représentant (voir plus bas).
La cohérence de la politique étrangère et de sécurité commune sera renforcée par la nomination d’un haut représentant, qui sera en même temps vice-présidentde la Commission européenne et disposera d’un important service diplomatique. L’UE disposera d’un véritable ministre des Affaires étrangères, même s’il n’en aura pas le titre, chose qui était prévu dans la constitution. Il remplacera le haut représentant actuel et le commissaire européen aux affaires étrangères qui faisaient double emploi. Il présidera le conseil des ministres des affaires étrangères de l’union.

Pour plus d’efficacité, la Commission, qui fait les propositions législatives, comptera, à partir de 2014, un nombre de commissaires égal à deux-tiers des État membres, alors qu’actuellement chaque État a « son » commissaire.

Le Parlement européenva étendre son pouvoir de co-décision législative avec les États membres sur les questions sensibles de justice, sécurité et d’immigration légale. Les Parlements nationaux pourront demander à la Commission de revoir une proposition s’ils jugent qu’elle empiète sur leurs compétences.

Le traité intégre la Charte des droits fondamentaux, 54 articles sur les droits du citoyen (liberté, égalité, droits économiques et sociaux).

Par pétition, un million de citoyens européens peuvent « inviter » la Commission européenne à « soumettre » une proposition législative dans un domaine donné.

En matière de coopération judiciaire et policière, la plupart des décisions seront prises désormais à la majorité, et non plus à l’unanimité.

L’unanimité demeure cependant la règle pour la politique étrangère, la fiscalité, la politique sociale ou la révision des traités.

Pour les décisions prises à la majorité, le vote à la double majorité- 55% des États représentants 65% de la population – remplacera l’usine à gaz actuelle de triple majorité.

 Clause de sortie: le traité introduit la possibilité pour un pays de quitter l’Union dans des conditions à négocier avec ses partenaires.

Ce qui a été abandonné

 Les références – hymne, drapeau ou devise- qui auraient selon lui permis aux citoyens de s’identifier à une construction européenne désincarnée.

De facto, le vote à la double majorité n’entrera en vigueur qu’en 2017et l’Union devra donc vivre dix ans de plus avec des mécanismes de décision qui datent d’il y a 50 ans, lorsqu’elle ne comptait que six États membres. Merci Attac !

Le Traité constitutionnel remplaçait tous les Traités existants par un document unique et lisible. Le nouveau texte conserve le Traité de Rome et le Traité de Maastricht, eux-mêmes déjà modifiés par les Traités d’Amsterdam et de Nice, en y apportant près de 300 modifications supplémentaires. C’est un mille feuilles législatifs! Les partisans du non parlaient d’un texte compliqué, on ne les entend plus…

Les concessions aux récalcitrants

Comme on pouvait s’y attendre, le rejet du projet de constitution obligeant à la réouverture des négociations a relancé le marchandage des Euro-sceptiques. Ceux ci ont eu gain de cause sur certains points mais on pouvait s’attendre à pire! 

Une bonne partie des discussions de la soirée à Lisbonne a tourné autour de la demande italienned’obtenir au moins un poste d’eurodéputé supplémentaire, afin de ne pas décrocher des pays de taille voisine, comme la France et le Royaume-Uni. Cela a été accordé à Romano Prodi, sous pression dans son pays. L’Italie disposera de 73 élus, comme le Royaume-Uni, contre 74 à la France. Du coup le nombre total de membres du Parlement européen passera de 750 à 751. Impressionnant !

A deux jours de leurs élections législatives, les Polonais, qui contestaient le nouveau système de vote prévu par le traité, ont obtenu le renforcement du mécanisme de « Ioannina », qui permet à quelques États, même s’ils n’atteignent pas la minorité de blocage, de geler pendant quelque temps une décision approuvée par la majorité. Ce mécanisme fera l’objet d’une déclaration jointe en annexe au nouveau traité, et un protocole précisera qu’il ne pourra être modifié qu’à l’unanimité. Pitoyable! Varsovie a arraché aussi la désignation d’un avocat général polonais auprès de la Cour européenne de justice. Si ça leur fait plaisir !!!

Le Royaume-Unia obtenu un statut d’exception. Il ne sera pas dans l’euro, choisira à la carte les coopérations policières et judiciaires auxquelles il souhaite adhérer et ses citoyens ne bénéficieront pas de la Charte des droits fondamentaux: c’est un « self-service », a regretté le député européen Andrew Duff, un libéral-démocrate britannique.

La mise en oeuvre:

Signature:Le 13 décembre à Lisbonne par les chefs d’État et de gouvernement.

Ratification:Elle sera organisée dans chaque État, au cours de l’année 2008, par la voie parlementaire ou référendum. L’accord de tous les États est requis. La phase de ratification pourrait être risquée dans certains pays. Ainsi Gordon Brown, le premier ministre britannique, doit-il faire face à une violente campagne des milieux euro-sceptiques qui demandent l’organisation d’un référendum. Seule l’Irlande est tenue par sa Constitution d’organiser un tel référendum. En France, le président Sarkozy a annoncé durant sa campagne qu’il opterait pour un vote du Parlement.

On peut regretter une ratification par voie parlementaire mais peut on faire autrement? Actuellement le rejet d’un seul pays sur 27 suffit à bloquer le processus. Et les votes négatifs sont souvent suscités par un rejet de la politique intérieur. On pourrait s’inspirer à terme de l’exemple Suisse qui valide un référendum moyennant majorité du peuple et des cantons. Bel exemple d’intégration Européenne si l’on comptait l’ensemble du corps électoral comme une entité unique tout en exigeant un vote favorable dans une majorité de pays de l’union.

Entrée en vigueur:Le traité s’appliquera à partir du 1er janvier 2009 si les procédures de ratification sont terminées. Clauses particulières. La réduction du nombre de commissaires n’aura lieu qu’à partir de 2014. Comme signalé plus haut,  le nouveau système de vote sera appliqué à partir de 2014 ou, si un État le demande, de 2017.

Ensuite:

Il faudra se mettre d’accord avant 2009 sur les noms des présidents de la Commission et du Conseil européen, ainsi que sur ceux du « ministre » des Affaires étrangères et du prochain président de l’Eurogroupe, fonction assumée pour l’instant par le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

Nicolas SARKOZY a déjà son idée: il verrait bien José Manuel Barroso rempiler à la Commission et estime qu’il serait « intelligent » que Tony Blair préside le Conseil européen.

Lorsque cette épreuve sera surmontée, les détenteurs des nouveaux postes devront se créer un espace pour exister, comme le montre la lutte incessante de Juncker pour parler au nom de l’euro dans les enceintes internationales comme le G7.

 Le président du Conseileuropéen devra se battre face à 27 chefs d’État et de gouvernement qui n’entendent pas, Nicolas Sarkozy en tête, lui céder les premiers rôles.

Le responsable des Affaires étrangèresde l’UE, qui sera enfin doté d’un service diplomatique et d’un budget à sa mesure, devra jouer des coudes face à des ministres et à leurs administrations jalouses de leurs prérogatives.

Le Royaume-Uni a mené une bataille de tranchées pour limiter son pouvoir et il faudra une véritable révolution culturelle pour que la diplomatie française cesse de faire cavalier seul.

Enfin, la durée de vie du traité n’est pas définie et certains arrangements, comme le nombre de sièges au Parlement européen de commissaires, devront à court ou moyen terme être révisés, ce qui laisse présager d’autres querelles.

Et au delà ?

Dans quelques années, sous la pression du Parlement européen et des citoyens, on regroupera l’ensemble de ces dispositions dans un seul texte, qui donnera à l’Union européenne sa charte fondatrice, cohérente et lisible.

  ——————————————————– 

Pour finir dans l’allégresse, vous pouvez écoutez l’ode à la joie, l’hymne de l’union Européenne qui n’est autre que la neuvième symphonie composée en 1823 par Ludwig van Beethoven: http://europa.eu/abc/symbols/anthem/index_fr.htm

Source: http://vge-europe.eu/

Je suis pour l’Europe

                           Page d’acceuil: dodiblog.unblog.fr/ 

euflag.gif

Je suis pour l’Europe

Les Nations ont une identité, Oui, et je défends cela de toutes mes forces ! et la France est la plus belle des Nations !

Je suis fier d’être Français, Oui, et je le revendique !

Je veux sauvegarder et garantir le maintien de cette identité pour mes enfants, Oui, et je le soutiens !

Mais ne faisons pas l’amalgame, entre ces affirmations qui nous honorent et les récupérations politiques des débats sur l’Europe !

Rappelons-nous le référendum !

Trois courants de pensée ont voté Non à l’Europe, chacun dans un but de récupération médiatique et purement politicienne  :

  1. Les socialistes dogmatistes et radicaux, menés par Messieurs FABIUS, MIGAUD, MELECHON et EMMANUELLI. Je ne vois pas quel était l’intérêt de ce positionnement, si ce n’était de trouver une voie d’expression dissidente dans le parti socialiste, avec une vue pour les présidentielles !…

  2. Les Alter mondialistes et les partis d’extrême gauche, qui à mon sens ont profité largement de la vitrine de la télévision pour affirmer une identité en chute vertigineuse ! N’a t-on même pas vu M. Fabius invité par le parti communiste dans ses meetings !

  3. Enfin l’extrême droite, essayant de mettre en œuvre un véritable réseau de la peur des étrangers, introduisant un amalgame entre l’idée de nation souveraine et xénophobie, mettant en avant des idées de protectionnisme irréaliste, Etc.

Mais l’Europe, c’est nous qui l’avons créée, c’est nous qui l’avons portée, c’est nous qui l’avons dynamisée. C’est notre garantie de survie !

Comment peut-on imaginer et comment oser faire croire aux citoyens, que ce n’est pas dans l’échange, dans la complémentarité, dans l’ouverture que nous gagnerons le pari de notre identité. La France, bien sûr, mais à travers l’EUROPE.

Quand à la position de M. Sarkozy de faire un traité de synthèse et de le faire ratifier par le parlement, je pense que c’est une bonne idée. Ne repartons pas à nouveau dans un référendum, qui serait purement démagogique et dilatoire !

Avançons, l’Europe nous attend !

René ROBERT

Retour page d’accueil: dodiblog.unblog.fr/

1...1819202122



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces