Archive pour la Catégorie 'Nous sommes Charlie'

Tolérance, vous avez dit Tolérance ?

Suis-je Charlie ? Depuis longtemps, je n’achetais plus Charlie Hebdo que je ne trouvais plus vraiment amusant mais assez provocateur et islamophobe ; en tous cas utilisant un humour ciblé qui ne me faisait même pas sourire ; assez courageux cependant, disant tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas ; mais je ne l’achetais plus, considérant que c’était ma liberté, comme la leur était celle de s’exprimer ; je comprends que la caricature, en tant qu’expression littéraire peut et doit blesser, en tous cas toucher là où ça fait mal, sinon elle n’a pas d’intérêt.

Mais la tuerie est intervenue et rien ne peut à mes yeux justifier un massacre ; alors oui, je suis Charlie !

Mais je ne suis pas QUE Charlie ; professeur à la retraite, j’ai enseigné à Mens, mais aussi, très longtemps, dans des quartiers dits difficiles, à des élèves, français d’origine maghrébine et de confession musulmane pour la plupart. J’ai rencontré là des enfants, des humains, intelligents, curieux, qui abordaient l’école, puis le collège avec la volonté honnête de « s’en sortir, » comme on dit (se sortir de quoi ? De la société, de l’école ?; je n’ai jamais vraiment pu le dire ; « s’en sortir » c’est plutôt y entrer, dans la société, en ayant du travail, en ayant donc des moyens de vivre en consommant comme les autres).

Beaucoup se trouvaient confrontés à une dure réalité : inégalités sociales, échecs, chômage, bandes, drogue, dealers…

J’ai fait avec eux mon métier en cherchant à les mieux connaître, tout en les respectant ; comme je le faisais avec tous les autres enfants, les miens, les vôtres ; et je n’ai pas noté de différence entre eux ; ils peuvent tous se laisser embrigader ; il suffit de certaines conditions qui semblent réunies en ce moment dans la vie de nos jeunes ! Notre société les fabrique et nous avons en cela une responsabilité.

Je suis Charlie mais je suis aussi tous les jeunes paumés qui ont tué et se sont tués ; et je suis aussi tous ceux qui sont en train de se faire embrigader dans le monde, et encore tous ceux qui sont victimes de la violence sur la planète.

La haine, la guerre ne résolvent rien ; les insultes non plus ; il est inacceptable de répandre une brouette de fumier devant une porte assortie d’injures pour les gens qui habitent la maison ! Quelles que soient les raisons.

La minute de silence n’a pu avoir lieu le jeudi 15 janvier et c’est regrettable ; tous paraissaient unis en cette occasion, montrant ainsi une volonté commune de prendre une autre voie que la discrimination et la tuerie ; seule une petite communauté résistait au sein du village ne croyant pas trop à l’union générale ; nous défendions l’humour et personne n’en a eu ! Ni les jeunes maladroits qui voulaient qu’on les écoute, ni les manifestants contre la violence enfin réunis, peut-être artificiellement, mais réunis tout de même, sur la place de la mairie ! Qui en sont venus aux mains, aux coups et aux insultes !

Nous défendions surtout la liberté de s’exprimer et j’en use aujourd’hui en disant ma crainte que l’escalade de la bêtise ne défigure notre beau pays du Trièves !

Il est nécessaire de se parler, de s’écouter, de se comprendre mutuellement afin de ne pas sombrer dans le sectarisme et forger nous-même ce que nous refusons.

Il est nécessaire de comprendre où est notre propre liberté et de se garder de la dérive de la peur.

Maryse BISSON

St Baudille et Pipet

Vivre ensemble

Un évenement terrible se passe en France

Au lendemain de ces évènements, le 8 janvier 2015

A lieu un appel citoyen , un appel de la république  

On se mobilise , on se rassemble place de la mairie à Mens

On a besoin de se recueillir tous ensemble.

Il y a beaucoup d’émotion , des visages fermés.

Monsieur Le Maire fait un discours et …

Au moment clé du recueillement, de la minute de silence

Que se passe t il ?

Des cagoules… du bruit… des applaudissements

Pourquoi avez vous choisi ce moment là ?

Pour nous dire que la France n’est pas un pays de liberté ?

La France est elle un pays où toutes les expressions sont permises ?

Vous avez refusez cet appel

D’accord mais au moins respectez le !

L’agression pour ma part a été très forte

Il y a eu une réaction agressive …

Certains choqués se renferment , se sentent mal

Ce qui est mon cas

D’autres ont choisis d’aller vers vous

Mais n’étions nous pas rassemblés justement pour montrer qu’

En dehors de nos opinions politiques , nous étions ensembles

Ensemble pour repousser cette barbarie .

 ……

Un nouveau rassemblement a eu lieu à Mens le dimanche 11 janvier,

Nous étions nombreux.

Il y avait beaucoup de chaleur, cela m’a réconforté et

M’a prouvé que nous pouvions vivre ensemble

Chacun à sa manière.

Catherine Vanrie

Ecrit le 12 janvier 2014

CharlieHugo

Hebergeur d'image

Un dessin d’Hugo

Registre

Hebergeur d'image

Un registre est à disposition en mairie de Mens, pour encore quelques jours, afin que chacun puisse exprimer ses sentiments suite aux attentats de la semaine dernière. Ce registre sera ensuite envoyé à la rédaction de Charlie Hebdo. A vos stylos !

Les deux Charlies

Hebergeur d'image

Le 3ème jour fut le bon. Reçu mes deux exemplaires réservés de Charlie Hebdo au mille feuille aujourd’hui. Un pour Anton, un pour Pablo, pour le souvenir ! Emouvant numéro, dessins des caricaturistes disparus, irrévérence et pied de nez… Quel courage ! Une caricature de Mahomet et c’est très bien. C’est peut être interdit ou déconseillé par le Coran mais le blasphème est autorisé par la loi Française et seul compte cela !!!

Un oubli : aucun bulletin d’abonnement dans ce numéro historique. Un oubli ?

On peut le faire içi : http://www.uni-presse.fr/charlie-hebdo.shtml#.VLfvEMbGa4N

70 vierges…

Hebergeur d'image

Charlie Grenoble

Image de prévisualisation YouTube

Papa Charlie

Mon père, en fouillant son grenier, est tombé sur un tas de vieux exemplaires bien jaunis de Charlie Hebdo, auquel il était abonné dans les années 70. Parmi ceux là, quelques perles de Wolinski et de Cabu, déjà…

Hebergeur d'image

Mars 72 : le sacre du Printemps par Wolinski !

Hebergeur d'image

Wolinski mai 73 : le général, mort depuis quelques années, est encore dans les têtes.

Hebergeur d'image

Cabu juin 1973 : la veuve Pompidou. Georges Pompidou est déjà malade mais ne mourra qu’en avril 1974…

Hebergeur d'image

Wolinski juillet 73 : Raymond Marcellin, ministre de l’intérieur de Pompidou.

Hebergeur d'image

Cabu octobre 1973 : Pinochet vient de prendre le pouvoir au Chili.

Je suis Charlie

Hebergeur d'image

Dans les kiosques demain !

Collecte

Monsieur,

Votre demande de collecte de site web http://dodiblog.unblog.fr a bien été reçue par le service du Dépôt légal numérique de la BnF. Comme votre site répond aux critères juridiques du dépôt légal confié à la BnF, il sera archivé dans le cadre de la collecte d’urgence mise en place après l’attentat qui a touché la rédaction de Charlie Hebdo. Cependant, la Bibliothèque ne peut garantir l’exhaustivité ni la qualité de la collecte compte tenu des difficultés techniques qui pourraient se présenter. Après collecte, la capture du site sera consultable dans les collections des archives de l’internet, accessibles dans les salles de recherche de la BnF et des bibliothèques partenaires en région.

Je vous invite à consulter le site de la BnF et le Titre III du Code du patrimoine pour en savoir plus sur le dépôt légal de l’internet et reste à votre disposition pour toute information complémentaire.

Avec mes meilleures salutations,

Annick L.
Chargée de collections pour le Dépôt légal numérique
Département du Dépôt légal
Bibliothèque nationale de France
http://www.bnf.fr
Téléphone direct 33 1 53 79 40 27

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces