Archive pour la Catégorie 'Politique Grenobloise'

Page 22 sur 22

Hector Delta & Mairie de Grenoble

Image de prévisualisation YouTube

Suite du compte rendu sur la réunion historique concernant la politique du vélo à Grenoble => http://dodiblog.unblog.fr/2014/12/08/cause-toujours/ .Bien qu’ayant frénétiquement agité le bras pour saisir le micro, je n’ai pu y poser aucune question en public. Je me dirige donc vers Yann Mongaburu, le sympathique représentant des verts, président de la SMTC (Syndicat Mixte des Transports en commun de l’agglomération grenobloise) pour l’entretenir de mon sujet de préoccupation favori, les fameux vélos à assistance thermique Hector Delta.

http://hectordelta.com/

L’homme est entouré, cerné par de multiples interlocuteurs. Il acquiesce à chaque proposition sans prendre aucune note…

Mon tour arrive. Je lui rappelle que trois exemplaires de ce magnifique engin, dont l’inventeur est Grenoblois, sont récemment allés de Grenoble à Nice, 320 km à 33.6 km/h de moyenne, en consommant 0.5 l/100km. Au guidon, le concepteur quinquagénaire de 85 kg et deux sexagénaires…

Je continue. Ces vélos ont une autonomie de 400 km, infiniment supérieure à celle des vélos électriques. Contrairement aux seconds, ils n’ont pas de problème de batterie qui s’usent après quelques centaines de cycle et qui ne sont pas faciles à recycler. Enfin, ils n’utilisent ni charbon ni plutonium et peuvent même fonctionner à l’éthanol. Ecoute polie de l’élu…

Je poursuis. Ces vélos sont bloqués en France, car l’assistance permettant d’aller au delà de 25km, les utilisateurs doivent porter un casque de moto… Ce qui est rédhibitoire lorsqu’on est en vélo.Les Allemands, un rien plus pragmatiques, ont adapté leur législation pour les vélos rapides en demandant simplement le port d’un casque vélo.

Je suggère quelques actions concrètes à notre mairie de Grenoble :

- Un soutien moral à l’inventeur, par exemple en en parlant dans le journal de la ville.

- Un soutien financier en en achetant pour la location par Métrovélo.

- Un soutien national : les copains députés EELV de nos élus Grenoblois pourraient s’efforcer de modifier la législation.

Attention un rien ennuyé de l’élu, surtout lorsque je lui rappelle avoir envoyé plusieurs mails à ce sujet, restés sans suite. Lorsque je m’étonne de n’avoir vu aucun représentant de la mairie de Grenoble au départ du parcours Grenoble Nice, pourtant suivi par l’AFP et de nombreux médias : http://www.ouest-france.fr/defi-grenoble-nice-par-les-alpes-avec-moins-de-2-litres-dessence-2637023

Réponse : à l’issue de la publication du fameux « guide des déplacements » à la fin du 1er semestre 2015, la mairie fera faire par ses services des tests de vélos électriques ! Mes excuses je dis, je vous ai parlé de vélos à assistance thermique. J’ai bien compris, répond l’élu, nous verrons donc si les vélos électriques sont adaptés à l’espace public ! Dialogue de sourds…

Conclusion : un élu avec un grand don pour la parole, nettement moins doué pour la compréhension. Impressionné en tout cas par le manque total d’intérêt pour un projet de transport urbain écologique concret, qui plus est soutenu à bout de bras par un Grenoblois !!!

Démocratie participative à la MC2

 

Hebergeur d'imagePlus : http://www.mdlg.net/1600-mains-levees-pour-soutenir-les-musiciens-du-louvre-a-grenoble/#comments

Corinne Bernard : interview, mail et tweet !

http://www.dailymotion.com/video/x2c6vd0

L’interview sur Télé Grenoble de Corinne Bernard, ancienne Mensoise et actuelle adjointe aux cultures de la ville de Grenoble. Une journaliste bien gentille et peu incisive, le Dodiblog a donc décrypté pour vous

15ème minute : Culture et concertation

On retrouve avec plaisir et sans surprise le même ton, la même langue de bois qu’avec Yann Mongaburu, président vert de la SMTC => Cause toujours…

Et oui, on va faire de la concertation avec les acteurs culturels, on va « tracer ensemble »,  »ne pas décider seuls ». Après un « rapport d’étonnement … », on va mettre en place les inévitables ateliers par 2-4 ou 8. On va pouvoir discuter sur tous les thèmes tels que la couleur du rideau du théatre, le gout des popcorns à l’entracte ou l’épaisseur du papier WC dans les toilettes de la MC2…

Puis sans transition

18ème minute : La supression de la subvention aux musiciens du Louvre. (voir : Pétition !)

On ne rigole plus. OUI, c’est confirmé la subvention, c’est fini, terminé, basta. Circulez, y’a rien à voir !!! Et pas de concertation, même pas une petite réunion citoyenne, un débat participatif à ce sujet ? Niet et reniet ! C’est moi que je décide, c’est nous qu’on tranche !!! Les décisions importantes ne se discutent pas !!!!!

Et là on se dit : c’est quand même beau la démocratie participative, qu’il est magnifique le « laboratoire Grenoblois »… Et heureusement que le ridicule ne tue pas !

Bon il est toujours temps de signer la pétition pour soutenir les musiciens du Louvre, qui fait un tabac sur internet : http://www.mdlg.net/petition/

Hebergeur d'image

On peut aussi s’adresser directement à notre adjointe Grenobloise à la culture : http://www.grenoble.fr/1526-corinne-bernard.htm

Son mail : corinne.bernard@grenoble.fr

On peut même lui envoyer un tweet : https://twitter.com/_corinnebernard

Et vive la démocratie participative !

Eric Piolle : promesse et réalité

 LA PROMESSE

Point numéro 1 du programme municipal d’Eric Piolle, maire de Grenoble

Co-construire les projets avec les habitants

Associer les habitants pour co-construire les projets dès leur élaboration, c’est donner du pouvoir d’agir avant la décision, en lieu et place d’un petit pouvoir d’amendement de projets déjà ficelés.

L’élaboration avec les habitants des grands projets municipaux sera basée sur un diagnostic partagé et de véritables scénarios alternatifs.

Les habitants seront associés au suivi des projets : ils siègeront en nombre conséquent dans les comités de suivi et de pilotage et disposeront de toutes les explications nécessaires. Au-delà, les dispositifs eux-mêmes de concertation et d’information seront discutés avec les habitants.

Source : http://unevillepourtous.fr/le-projet/120-engagements-pour-grenoble/

LA REALITE

http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/2014/12/06/la-ville-de-grenoble-retire-sa-subvention-aux-musiciens-du-louvre-607524.html

Hebergeur d'image

PETITION

Pour soutenir les musiciens du Louvre : http://www.mdlg.net/petition/

On peut aussi contacter directement notre « Kennedy Grenoblois » : eric.piolle@grenoble.fr

La démocratie participative, j’adore !

Pétition !

Hebergeur d'image

Une pétition pour sauver les musiciens du Louvre :

http://www.mdlg.net/petition/

Mélomane, à vos claviers !

Des centaines de commentaires reçus en quelques heures, exemples choisis :

Je suis VERTE de rage,je pensais que les Verts ( voir le Front de gauche ) étaient intelligents : quelle déception! Rény

La culture de l’austérité, ce n’est déjà pas très joyeux, mais l’austérité sans culture, c\’est du sadisme ! Nicole

« De la musique avant toute chose », disait Verlaine. Alors sauvons cette orchestre! Catherine

La musique est aussi essentielle que les arbres ! Marc

Churchill à qui on suggérait de couper dans le budget culture pour augmenter l’effort de guerre repondit: Si nous n’avons plus de culture a défendre alors pourquoi faire la guerre? David

Vive la concertation et la co-décision  prônées par nos nouveaux élus grenoblois! Jérome

Grenoble! Ressaisis toi!  Guillaume

Il est toujours temps d\’éviter une erreur politique lourde qui serait aussi une faute culturelle grave !  Olivier

Qui sera la prochaine victime? le théâtre? le musée?  Bruno

Décision indéfendable, qu\’aurait pu prendre le FN  Hélène

I am absolutely shocked and disgusted at this decision. This decision (or project) is absolutely contrary to understanding of what the essence of Cultural Mission. Jerzy

Grenoble jouera bientôt en 2ème division dans tous les domaines     Marc

Paroles de Vert Maire :Le classique, c’est archaïque ! Les instruments à vent, \’est pas bio ! Quand j’entends le mot culture, je sors…    Jean

On ne peut que soutenir un ensemble qui a fait le pari de ne pas être à Paris!  Michel

Il y a des priorités, Mr le Maire et cet orchestre en est une au même titre que les arbres, les fleurs. Elle concerne toute la ville et au-delà…merci  Robert

résistons ! indignons-nous !   Jean

les Verts devraient être fiers de défendre la musique contre la pollution des idées . Vous nous décevez beaucoup   Claude

je croyais que c\’était les equipes de droite et le Medef qui considéraient la culture comme une dépense secondaire! Nez vous sentez pas obligés, vous aussi, de me décevoir.  Richard

NON !!! inacceptable, voulez vous réserver la musique aux élites ?   Renée

Un euro de dépenser dans une action culturelle rapporte trois euro à la communauté. Faut-il réapprendre l\’arithmétique aux conseillers municipaux de Grenoble?  Yves

Si Minkowski s en va, nous quittons grenoble….  Anne

scandaleux, depuis quand l\’écologie est contre la culture ?   Michel

vers la création d un désert culturel?  Georges

On aimerait bien que la municipalité verte, quand elle entend le mot culture, ne sorte pas son sécateur !  Michel

Les musicien du Louvre font partie de Grenoble comme les montagnes autour de la ville – la vie ici est devenue simplement impensable sans eux!!   Claudia

L’écologie à Grenoble : La culture coûte cher, Essayons l’ignorance.    Patrice

« La vie sans musique serait une erreur » Nietsche    Jérome

Fatti non foste a viver come bruti, ma per seguir virtute e canoscenza. Dante   Barbini

Quand elle entend le mot \ »culture\ » (au singulier, s\’il vous plaît), cette équipe municipale sort son révol-vert….   Xavier

etc etc etc…

Cause toujours…

Hebergeur d'image

J’ai assisté samedi 29 novembre au salon Naturissima à une conférence sur le thème : « Quel avenir pour le vélo dans l’agglomération Grenobloise ? »

Invité vedette : Yann Mongaburu, conseiller municipal de Grenoble, vice président de la Métro en charge des déplacements et président du SMTC (Syndicat Mixte des Transports en commun de l’agglomération grenobloise). Second en partant de la gauche sur la photo.

Commence à attaquer avec une bordée de chiffres :nombre de voitures, de vélos, de déplacements etc.

Les objectifs on demande ? La réponse est claire : tripler la pratique du vélo durant le mandat, donc d’içi 2020. Aujourd’hui on est à 4% des déplacements sur l’agglo et 10% sur la ville de Grenoble. On en conclu qu’on sera à 12% sur l’agglo et 30% sur Grenoble.

Comment on va y parvenir ? Là, ça se complique. Démarrage d’un festival de langue de bois, pratiqué avec une dextérité impressionnante pour un jeune élu de 31 ans. On sent les années de militantisme… En vrac on parle d’outil, d’enjeu, d’en terme de, de travail en commun, de co-construction, de concertation, de comité de concertation, d’autour de la table, etc, etc, etc.

Image de prévisualisation YouTube

Le tout m’évoque très fortement ce petit sketch. Film, on clique !

Bref on sent venir moult réunions, discussions, études, pour en venir à la fin du 1er semestre de 2015 à un hypothétique « Guide des déplacements ». Guide dont on ne sait pas trop s’il sera un catalogue de bonnes intentions ou un recueil de propositions pratiques et palpables.

On s’inquiète : ça manque un peu de propositions concrètes tout ça ! La réponse est toute prête : because il faut d’abord faire de la concertation encore et toujours, avant de décider quoique ce soit !!! Tiens, c’était quand la concertation pour décider les 233% d’augmentation ! pour les utilisateurs de parking relais ???

Au final une salle mollement convaincue, quelques timides applaudissements. Pour ma part je crains le pire… en espérant me tromper.

 

 

1...1819202122



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces