Archive pour la Catégorie 'Trieves palestine'

Page 2 sur 2

TRIÈVES – PALESTINE: DEBAT

 

TRIÈVES – PALESTINE

VIDÉO ET TÉMOIGNAGE

DÉBAT AVEC NOS AMI(E)S PALESTINIEN(NE)S d’AL MA’SARA

DONT LE MAIRE, MAHMOUD, RÉCEMMENT EMPRISONNÉ

MARDI 30 JUIN à 20 H 30

à L’ESPACE CULTUREL DE MENS, salle Châtel

Lueur d’espoir…

 Image de prévisualisation YouTube

Sans doute la seule au milieu de cet océan de niaiserie qu’est l’Eurovision !

Lien: http://www.drzz.info/article-31474249.html

CONTRE LA REPRESSION A AL MA’SARA

 palestine.jpg

 Le comité populaire contre le mur d’Al Ma’sara, près de Bethléem, organise toutes les semaines depuis de nombreux mois, une manifestation pacifique contre la construction du mur qui traverse la région.

Mahmoud ZWAHRE, maire d’Al Ma’sara, président du groupement de communes de la région, responsable du comité contre le mur et Mohamed BRYJYA, responsable associatif font l’objet, depuis plusieurs semaines, d’intimidations et arrestations de la part de l’armée israélienne pour les dissuader d’organiser cette contestation.

Samedi 14 février 2009, au cours de la nuit, l’armée israélienne s’est introduite au domicile de ces deux militants : interrogatoire, fouille et bris de mobilier de la maison, visite de l’ordinateur et des papiers personnels, humiliations de toutes sortes et menaces d’arrestation s’ils continuent à manifester.

Ces évènements semblent en lien avec le jugement dont fait état le journal israélien Haaretz. Ce jugement, rejette les objections des agriculteurs locaux et autorise le transfert de 1700 dunums, soit 170 hectares de terre palestinienne, à l’Etat d’Israël pour continuer l’extension de la colonie d’ EFRAT. Sur ces terres va reprendre la construction de 2 500 unités de logements. En violation des décisions de l’ONU, la confiscation des terres continue et la colonisation s’étend.

L’association Trièves-Palestine, qui entretient des relations privilégiées avec ce village, s’élève vigoureusement contre ces mesures d’intimidation et de répression à l’égard de Mahmoud ZWAHRE et Mohamed BRYJYA qui manifestent pacifiquement contre la construction du mur. C’est une atteinte manifeste aux Droits de l’Homme et au respect des personnes qui s’inscrit, malheureusement, dans la logique d’occupation de la Cisjordanie par l’armée israélienne. Ces exactions ne peuvent qu’entraver la recherche de dialogue permettant à ces deux peuples de vivre en paix dans l’avenir.

Notre association demande fermement au gouvernement israélien que cette répression inhumaine cesse.

Le Conseil d’Administration de Trièves-Palestine

Trièves – Palestine

almasara31003.jpg 

Samedi 2 mai 2009: Mettons-nous à leur place…

C’est notre Trièves, un chapelet de petits villages au Sud de Grenoble. Depuis des années une puissance d’occupation, à qui des terres avaient été concédées (sans notre accord) du Sud du pays jusqu’au col de la Croix Haute, avance au-delà et nous le dérobe: Tréminis a été rasé, son emplacement replanté en sapins; ils ont rasé Lalley et reconstruit dessus une petite ville sans âme. La moitié Ouest du Trièves est déjà conquise et nous n’avons plus accès à tout ce secteur, nous ne pouvons plus aller travailler nos terres ancestrales. De quoi pourrons-nous vivre si nos troupeaux ne peuvent plus paître? Si nous ne pouvons plus circuler? Que faire? Nous protestons, de manière non-violente: une manifestation chaque semaine, avec femmes et enfants, devant les barbelés qui nous repoussent toujours plus loin. Souvent cela se passe sans violence. Hier les soldats sont devenus comme fous, nous ont battus, arrêtés, sont venus avec des blindés jusqu’à nos maisons… C’est une occupation pure et simple, comme en 40. Mais personne ne nous aide, ni le gouvernement, ni l’Europe, ni l’Amérique. Le monde s’en fout. Il va falloir partir en exil, ou mourir.

Remplacez « Trièves » par « région de Al Ma’sara », « Sud de Grenoble » par « Sud de Bethléem », « col de la Croix Haute » par « ligne verte », et vous aurez ce que vivent depuis 60 ans, et ce qu’ils ont vécu particulièrement hier, nos amis palestiniens. Nous essayons de nous mettre à leur place, aux uns et aux autres. Nous comprenons que les Juifs aient eu droit à un pays après la Shoah,dont le drame a marqué notre génération et dont nous nous sommes dit: « Plus jamais ça! ». Nous comprenons que l’ONU ait fait de son mieux pour imposer une solution bâtarde. Mais nous ne comprenons pas pourquoi un peuple qui a tant souffert dénie tout droit à un autre et le fait souffrir lui aussi de manière atroce. Et nous ne comprenons pas pourquoi la communauté internationale reste si amorphe, si silencieuse ou souvent si mensongère.

J’ai partagé avec beaucoup d’entre vous le récit de mon court séjour là-bas il y a un mois. Je veux vous alerter sur ce qui se passe aujourd’hui. Je ne sais pas ce qu’on peut faire, presque tout le monde semble résigné à ce que les Palestiniens disparaissent petit à petit de leur pays. Qu’au moins ce ne soit pas sans qu’on l’ait su !

Nous allons continuer à développer notre solidarité avec eux. Ceux qui ont été arrêtés ne pourront pas nourrir leur famille pendant qui sait combien de temps? Ils risquent de n’être libérés que contre une amende, qui s’apparente à une rançon. Si vous voulez participer à cette solidarité, rédigez vos chèques à l’ordre de « Trièves-Palestine ».

Et si vous pensez qu’il y en a marre de donner de l’argent pour réparer des maisons et des équipements qui peuvent être à nouveau démolis, libérer des gens qui peuvent être à nouveau à tout moment arrêtés, alors adressez-vous en hauts lieux pour faire cesser ces scandales! (texte de protestation et adresses à votre disposition si vous le souhaitez).

J’ai téléphoné à Jumah. Fatima a été détenue 5 heures puis relâchée. Les hommes sont à la prison d’Etzion.

André Leenhardt – 38710 MENS

1er mai 2009

Dear friend
Today the Israeli soldiers was very bad and dangerous they throw a lot of
gas bombes  and they injured a lot of kids, women , Solidarity people and
guys and finally they arrested Mahmoud, Mohammed, Mostafa and Hassan from
Massara village and they kicked them hardly and I still have a little
chance that I’m free
Please pass my message to all great people who supporting us and we will
continue until we reach our goals
Jumah from Massar’a /Sad Palestine
Chers amis, aujourd’hui les soldats israéliens ont été très agressifs et
dangereux. Ils ont lancé de nombreuses grenades lacrymogènes et blessé de
nombreux enfants, femmes et hommes palestiniens ainsi que des personnes
solidaires. Ils ont arrêté Mahmoud, Mohammad, Mustapha et Hassan de Al
Ma’sara, les ont roué de coups de pieds. J’ai encore cette petite chance
d’être libre.
Merci de transmettre mon message à tous ceux qui nous soutiennent. Nous
continuerons notre lutte jusqu’à ce que nous ayons atteint nos buts.
Jumah de Al Ma’sara/Palestine Triste

Trièves-Palestine

palestine.jpg

Une occasion à ne pas manquer: ce samedi 17 janvier, à 19 h 30, venez à Chante Matin (Saint-Sébastien) pour un repas festif avec eux, et l’évocation du voyage en Palestine que 8 Triévous ont fait récemment (avec photos). Prix du repas? Libre: un don de solidarité selon vos possibilités. Ce sera une belle soirée, on vous attend.

Il faut d’abord dire notre attachement au peuple juif. Personnellement en tant que chrétien je lis son histoire, dans la Bible, comme celle  d’un peuple appelé par Dieu à une mission d’amour universel.

Il faut dire qu’étant donné notre âge, nous avons été témoins de ce que les Juifs ont enduré pendant la guerre. Bien des chrétiens ont caché et sauvé des Juifs pendant les persécutions nazies. Au monument des « Justes », à Yad Vashem, j’ai été heureux de retrouver des noms connus, entre autres le pasteur Martin, qui a été à Mens à la fin des années 70, Madeleine Barrot (une des fondatrices de la CIMADE) et deux de mes proches parents.

Il faut redire que notre soutien actuel aux Palestiniens, à travers l’association Trièves-Palestine, n’est en rien contre les Juifs ou Israël, mais aussi pour eux. Car ils risquent de perdre leur âme dans cette manière inhumaine d’essayer de régler leur problème de coexistence. C’est une juive, réfugiée dans le Trièves, quand elle était enfant, pendant la shoah, qui a entraîné Martine Leenhardt aux Femmes en Noir (mouvement qui rassemble dans un même élan vers la paix des Palestiniennes et des Israéliennes). C’est un Juif de Grenoble qui nous a fait connaître Mahmoud et nous a poussés à entrer dans cette démarche de jumelage entre notre Trièves et la région de Al Ma’sara. Il ne s’agit pas de juger ou de condamner des gens, mais des faits: des actes qui ne devraient pas être commis, et dont nous espérons bien qu’ils vont cesser bientôt, grâce entre autres à toutes les actions significatives que les gens de bonne volonté dans le monde pourront réaliser,

Il ne s’agit pas de politique, mais d’humanité.

Le premier pas, celui que nous avons entrepris à Trièves-Palestine, est de se connaître, à travers nos différences. C’est pourquoi nous avons invité ici, pour la seconde fois, des Palestiniens, surtout des jeunes; et c’est pourquoi nous proposerons encore des voyages en Palestine, pour les rencontrer dans leur vie quotidienne si difficile.

André Leenhardt

12



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces