Archive pour la Catégorie 'Trièves'

Page 3 sur 28

Le Cairn, c’est parti !

Le Cairn va faire son entrée dans le bassin grenoblois. L’Association « Le Cairn – Monnaie Locale et citoyenne » a été créée le 31 Mai et le lancement se déroulera dans le Trièves le 24 Septembre 2017, au moment de Quelle Foire !

Qu’est-ce qu’une monnaie locale complémentaire (MLC) ?

C’est une monnaie qui ne circule que dans un périmètre délimité, entre usagers volontaires et membres d’un réseau. La zone d’utilisation du Cairn couvre tout le bassin de vie grenoblois (agglo, Grésivaudan, Matheysine, Bièvre, Trièves, Voironnais, Tullinois…). Elle accompagne l’Euro sans le remplacer, et possède la même valeur : 1 euro = 1 Cairn.

La loi interdit de spéculer, de placer ou de prêter une MLC. Il est seulement possible de la dépenser dans le réseau.

Une version « électronique » permettant les règlements dématérialisés sera mise en place dans les mois qui suivent le lancement du Cairn.

Comment ça marche ?

Les « prestataires » (producteurs, commerçants, entreprises, collectivités…) et les « utilisateurs » (simples citoyens) adhèrent à l’association Cairn et signent une charte. Les prestataires doivent faire partie du territoire et avoir une certaine liberté dans le choix de leurs fournisseurs. Tous pourront ensuite acheter des Cairns (dans un comptoir de change, contre des Euros), puis payer leurs achats en Cairns. Les prestataires pourront se faire payer en Cairns.

Comptablement, les Cairns sont considérés comme un moyen de paiement tout comme un chèque-restaurant. La comptabilité d’un prestataire reste en Euros et ne change pas ; seule la caisse compte un moyen de paiement de plus.

Les prestataires pourront reconvertir les Cairns en Euros s’ils ne peuvent les utiliser dans le réseau. Mais pour limiter cette pratique, la reconversion sera taxée à 2%.

Toute l’organisation est assurée par une Association loi 1901, ouverte à tous et totalement indépendante, dans le respect de la loi de juillet 2014 (art. 16) qui encadre les Monnaies Locales.

Quel intérêt ?

Une monnaie locale est toujours réinjectée rapidement dans le circuit local puisqu’elle est inutilisable ailleurs, qu’elle ne permet pas de spéculer, et que personne n’a intérêt à la stocker.

> Elle dynamise l’activité économique locale et réduit les impacts environnementaux en favorisant les échanges locaux, les circuits courts, les producteurs locaux.

> Elle crée un lien de confiance et d’engagement au sein d’une communauté d’utilisateurs.

> Elle n’alimente pas le circuit financier spéculatif mondial et soutient l’économie réelle.

> Elle permet aux citoyens de se réapproprier sainement l’usage de la monnaie.

Pour toutes ces raisons, une monnaie locale est un des outils de la Transition.

Ca me plaît ! Puis-je participer ? Bien sûr, vous êtes le(la) bienvenu(e) !

Venez nous retrouver à l’occasion de nos prochaines réunions :

- Réunion publique le Samedi 17 Juin à 19h00 au Café de la Place à Clelles

> Réunion publique le Lundi 19 Juin de 19h00 à 20h30 à l’Espace Culturel de Mens. On y parlera plus spécialement des questions que se posent les professionnels: producteurs, commerçants, artisans, qui envisagent de rejoindre le Cairn. —> Réunion du Groupe Local Trièves le Vendredi 23 Juin de 18h30 à 20h à la Fourmilière (Monestier de Clermont)

Pour rejoindre le Cairn, pour en savoir plus, pour adhérer, pour apporter votre pierre, rendez-vous sur le site du Groupe Local Trièves :

http://cairntrieves.unblog.fr/

ou envoyez un e-mail à cairn-trieves@cairn-monnaie.com.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Au fil de l’eau…

382-copier

Plus : http://trievesaufildeleau.org/

Emploi jeunes suite

Hebergeur d'image

Chantier jeunes

Hebergeur d'image

En marche !

Hebergeur d'image

Fabrice Hugelé, candidat de la République En Marche aux élections législatives, sera sur le marché de Mens le samedi 3 juin et tiendra une réunion publique mardi 6 juin à 20 heures salle Chatel à l’espace culturel. Qu’on se le dise !

Plus : https://fabricehugele.com/

Nouvelles du CART

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

 

Chauffage au bois

35 % des ménages du Trièves déclarent le bois comme énergie principale de chauffage.

Le chauffage au bois résidentiel est notre principale source d’énergie renouvelable locale, il représente « environ » 12 % de l’énergie consommée par le territoire.  »Environ » car nous connaissons finalement assez mal la réalité du chauffage au bois en Trièves. 

 C’est pourquoi la Communauté de communes réalise une enquête afin de mieux connaître les pratiques en matière de chauffage des habitants et de mieux identifier leurs besoins.

Nous vous remercions de bien vouloir prendre quelques minutes pour répondre au sondage ci-dessous, que vous utilisiez ou non un chauffage au bois :

https://goo.gl/forms/dehE5CEpWsjS464g1

Merci de le diffuser dans vos réseaux.

Vos réponses contribueront à la rédaction d’un « Guide pratique du bois énergie » qui paraîtra à l’automne 2017.

En vous remerciant pour votre contribution,

Comité de lecture

Hebergeur d'image

Nouvelles du pays : comité de lecture en public
Lundi 3 avril 2017 à 18h
Au restaurant le Bon accueil

Le comité de lecture des Nouvelles du pays réunit la fine équipe du journal tous les mois et c’est le cœur du journal : le lieu et le moment où se façonne chaque numéro avant d’être mis en page puis de voyager jusque chez l’imprimeur. Chacune et chacun d’entre vous pourra donc y assister pour découvrir nos rouages. Si vous avez envie, ce sera l’occasion de nous payer un verre ! Mais le comité de lecture, c’est aussi le moment où l’équipe se retrouve pour parler de la vie du journal, de son évolution, de ses forces et de ses lacunes. Et c’est là que nous vous attendons ! Nous vous invitons donc avec cette seule question : qu’est-ce que vous avez à leur dire, à leur demander ou à leur proposer, aux Nouvelles du Pays ?

A venir, un numéro spécial Saint-Maurice ?

Et puis, peut-être que vous pourrez nous donner quelques tuyaux de par chez vous pour de prochains articles : un sujet dont on ne parle jamais, une personnalité des environs à interviewer absolument, un arbre extraordinaire voire magique qui ferait l’honneur de vos forêts, des histoires drôles, ou tristes ou juste belles, le sujet politique du moment, une recette de cuisine méconnue, un micro-climat à signaler, une bonne adresse à rendre publique, un type de culture encore jamais vue dans le pays et récemment arrivé dans vos champs, la plus grosse courge du Trièves, un dicton ou un proverbe du cru, la petite annonce que vous avez sous le coude mais que vous n’avez jamais pris le temps de poster (c’est l’occasion), la cachette où se trouvent les quelques lingots rescapés de la fameuse fonderie d’or du village, une spécificité dont vous êtes fier ou honteux, quelle qu’elle soit, voire un bon gros scoop local qui fera la une d’un prochain numéro, pourquoi pas ? Nous, c’est simple : on veut tout savoir pour pouvoir tout raconter. On espère qu’on aura assez de matière pour écrire un numéro spécial sur Saint-Maurice et ses environs !

Un rendez-vous en deux temps

A partir de 18h, vous pourrez assister au comité de lecture : le moment où l’équipe assure les petites tâches du quotidien (nombreuses !), débat des textes à publier et fignole le journal. Puis dès 19h, ce sera le moment de réunion publique et donc d’échanges. Chez nous, on l’appelle le comité de rédaction : c’est là qu’on réfléchit aux sujets à venir, aux personnes à interviewer, mais aussi globalement à la vie du journal. Et c’est là qu’on attend vos idées, vos coups de gueules, vos propositions ! A partir d’avril et de temps à autre, l’équipe quittera donc son bureau du Percy pour aller de village en village. Si vous voulez qu’on passe par chez vous, n’hésitez pas à nous inviter !

Centrales villageoises

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Plus : http://www.centralesvillageoises.fr/

 

Lettre publique au Président de la Communauté de communes

Après beaucoup de temps passé, d’énergie, de déplacement et de négociations avec Monsieur Delmas (qu’il n’a pas été simple de rencontrer), vous comprendrez notre étonnement en apprenant que la Communauté de communes refuse de signer la convention tripartite (signée par La Réserve et nous mêmes) qui nous donne l’accès à la déchetterie de Mens.
Nous avons créé une recyclerie qui attire de nombreuses personnes, et ce, depuis plusieurs années maintenant. Vous imaginez la déception de ces dernières de ne plus pouvoir utiliser ce service rendu à la population à moindre frais pour les citoyens. Ces électeurs potentiels, les bénévoles de Re-Cycle-Art ainsi que les deux personnes en contrats CAE sont inquiets et mécontents. Comment allons-nous poursuivre notre action et encore obtenir des objets recyclables afin de pouvoir les revendre pour une somme modeste, à prix libre ? Dès le début de nos activités, nous signions la convention pour l’accès à la déchetterie avec le soutien de monsieur Drure (vice-président à l’environnement) et nous ne comprenons pas pourquoi il en serait autrement en 2017 ?

Notre recyclerie (conteneur) a démontré depuis quatre années son utilité. Plus de cent cinquante adhérents fréquentent le conteneur sans compter les autres habitants du Trièves, de Grenoble, etc… qui y passent régulièrement pour soit, y déposer des objets soit, les acheter à prix libre.
Pouvez-vous expliquer à la population qui nous soutient fortement depuis notre création, les raisons pour lesquelles nous n’avons plus les moyens de pérenniser ce projet ? pourquoi nous n’avons plus le droit d’exister avec un tel débit de déchets recyclés (plusieurs tonnes par an)?

Depuis le projet  de création d’un chantier et atelier d’insertion (ACI) ressourcerie sur Monestier de Clermont, notre activité, localisée sur la commune de Mens et ses alentours, fait l’objet de désaccord et malentendus entre les différents décideurs en place et notre convention n’est toujours pas signée au 18 janvier 2017.

Nous ne sommes pas opposés à un projet qui permettrait la création d’emplois et le récyclage d’objets sur le territoire du Trièves qui est bien plus étendu que notre secteur d’intervention. Mais un tel projet de cet envergure a inévitablement  un coût et les structures qui bénéficient d’aides de l’Etat, sont réglementées par un conventionnement par la DIRECCTE (Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi). D’ailleurs, les DIRECTTES ne cautionnent pas la disparition d’une activité qui démontre son utilité et qui plus est, crée deux emplois aidés afin d’en créer une autre.
Les citoyens et nous mêmes souhaiterions, à présent, une réponse claire par rapport à cette non reconduction de la convention entre Re-Cycle-Art et la Communauté de communes de Mens.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la Communauté de communes, nos salutations distinguées.
Le conseil d’administration de Re-Cycle-Art

12345...28



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces