• Accueil
  • > Recherche : andré demander

Résultat pour la recherche 'andré demander'

Oublié, il m’a oublié !

Oublié, il m'a oublié ! dans Autoroute A51 oublie

Ou l’on comprend mieux la poussée de fièvre, la crise d’ado, pour ne pas dire le caca nerveux de Dédé Vallini, notre président du conseil général de l’Isère. Il se réveille un matin en voulant nous relancer l’autoroute A51. Comme ça, tout seul, sans demander l’avis de son assemblée qui s’était pourtant prononcé contre en 2005.

Le drame, c’est qu’il se voyait bien ministre de la justice Dédé :

http://www.lexpress.fr/actualite/ps-andre-vallini-se-verrait-bien-garde-des-sceaux_1083907.html

Et pas de chance, papa Hollande en a décidé autrement :

http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/actualite/politique/les-oublies-du-gouvernement-ayrault_1116064.html?p=3

Dur dur pour Dédé, un garçon qui n’avait jamais connu l’échec, toujours premier de la classe, élu à la première tentative, réélu sans difficultés ensuite.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Vallini#D.C3.A9tail_des_fonctions_et_des_mandats

Alors, Françoise Dolto nous l’aurait expliqué avec sa clarté habituelle, un quinqua dans cette situation a besoin d’exister. D’où :

http://alpes.france3.fr/2012/10/13/et-l-reparle-de-l-a51-grenoble-sisteron-aix-en-provence-120071.html

CQFD…

Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !

 

Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel ! dans 2010 legislative partielle radC29B1

J’ai assisté lundi 17 à la réunion publique de Marie Noelle Battistel à Clelles. J’avais zappé la réunion de Mens dont la pub avait semble il été faite après plutôt qu’avant, d’ou un très faible nombre de gens au courant au delà du cercle des initiés… Voici donc le compte rendu de notes prises à la volée. J’y expose aussi mes commentaires et points de vue, après tout c’est mon blog !!!

On démarre avec environ 30 personnes, presque toutes du coin. On note la présente d’André Vallini, président du conseil général de l’Isère, de Sainte Annette, maire et conseillère générale de Mens, des présidents des CDC de Mens et Clelles, Marcel et Samuel.

Samuel ouvre le bal en accueillant la candidate. A ce propos, on peut déplorer l’absence de la maire et du conseiller général de Clelles. Je trouve qu’il serait républicain d’accueillir chaque candidat venant sur son territoire, même si on ne partage pas ses opinions politiques, quitte à s’éclipser au début de la réunion. Pour ne pas faire de jaloux, la même remarque peut s’appliquer à Annette et Marcel qui aurait pu venir saluer Fabrice Marchiol à Mens. Fermons la parenthèse…

radA4ECB dans Politique nationaleMarie Noelle Battistel (on va dire MNB pour faire court) se présente. Maire de la Salle en Beaumont depuis 1998, suppléante de Migaud depuis 2007 et conseillère régionale depuis les dernières élections. Elle gère également une petite entreprise de transport scolaire avec 6 employés à temps partiel. Elle décrit la circonscription: 60% d’urbain pour 40% de ruraux, on peut s’attendre à 35% de taux de participation pour cette élection mobilisatrice.

Première impression : concentrée mais nettement moins de charisme que Marchiol. Ferait une députée sérieuse mais sans doute pas, sauf très grande surprise, un leader de l’assemblée.

Elle veut travailler dans la continuité de Didier Migaud (on sent passer à ce moment dans la salle une sorte de souffle divin…). Il n’y a qu’une seule femme députée dans l’Isère et deux en Rhone alpes, faudrait des renforts. Contrairement à l’affreux Marchiol (je caricature un peu), elle forme avec son suppléant une paire homme-femme et urbain-rural. Elle souligne l’impact de l’élection au niveau national : ce sera un signal d’approbation ou non de la politique de Sarko.

rad932ECMichel Baffert, le suppléant. Un physique très « 3ème république radicale ». Nouveau maire de Seyssins après la démission de Didier (nouveau souffle divin…) après avoir été son premier adjoint. Socialiste depuis le 2 janvier 1977 (ça ne nous rajeunit pas…), enseignant retraité (original pour un candidat socialiste…). Vice président de la métro, en charge de la gestion du personnel, de l’éducation, de la lutte contre les discriminations etc etc ! Remarque de notre Annette : et il aime beaucoup les bouffettes de Mens !!!

radA4367On passe aux questions

 

Les retraites :

MNB : le projet du PS est en voie d’élaboration et sera dévoilé après celui du gouvernement. Mais André Vallini (on va l’appeler Dédé pour faire court) est plus au courant.

Dédé : le gouvernement devrait changer l’assiette des cotisations, l’élargir au revenu financiers et pas seulement de façon cosmétique. L’âge légal de la retraite devrait rester à 60 ans mais la durée de cotisation pourrait augmenter en fonction des métiers. Là, j’aime bien son coté centriste. Il ne faut pas se précipiter, les prévisions du COR (Comité d’Orientation des Retraites) sont à 2050, ce qui est beaucoup trop lointain. Là, je me dis que si Sarko fonce trop, je me rappelle que Jospin n’a pas eu le courage de décider quoique que ce soit pendant 5 ans !

L’Europe 

Toujours Dédé :L’Europe a toujours progressé suite au crise.  Il est fédéraliste et partisan d’un gouvernement économique européen. Il est donc pour le droit de regard de la commission Européenne sur les budgets nationaux même si ses copains soc ne le sont pas tous. Bravo Dédé !

La réforme de la justice

Encore Dédé (là c’est normal, c’est son truc !). La commission d’Outreau, dont il était le président a proposé la collégialité de l’instruction, il est donc scandalisé par le projet de suppression du juge d’instruction. Il aime beaucoup travaillé avec Michel Alliot Marie, il détestait Rachida Dati : une petit intrigante !

La réforme des collectivités locales

MNB rale contre la suppression de la taxe professionnelle tout en admettant que la fiscalité locale est obsolète. Puis elle passe la parole à Dédé. Là il commence à monopoliser la parole Dédé !

Il nous explique donc le mode d’élections du futur conseiller territorial appelé à remplacer les conseillers régionaux et généraux dans les conseils régionaux et généraux. Il y avait une proposition d’introduire 20% d’élus à la proportionnelle mais elle a été abandonné. Le mode d’élections sera uninominal à 2 tours comme pour les conseillers généraux. L’UMP a abandonné l’abominable projet d’élections à un tour en s’apercevant que la gauche pouvait être majoritaire dès le premier tour.

Le nombre de conseiller pour l’Isère passerait de 58 à 40 environ. Ce qui ferait une moyenne de 25 à 30 000 habitants par élus. On risque donc de se voir imposer une circonscription sud Isère beaucoup plus large que le Trièves et incluant la Matheysine, le Beaumont etc. Sur ce coup là, je me demande s’il n’y a pas un peu d’affolement volontaire. Les territoires ruraux sont traditionnellement sur-représentés. Clelles a un conseiller général pour 1500 habitants quand certains cantons de Grenoble en compte au moins 10 fois plus. On peut donc penser que le Trièves, qui est l’un des 13 territoires de l’Isère, aurait au moins un élus pour ses 9500 habitants.

Il insiste sur la tache démesurée du futur conseiller territorial qui devra siéger à la fois à la région et au département et qui devra donc avoir entre 200 et 300 commissions dans les conseils d’administration des écoles, des maisons de retraites etc. Là, il faudra que Dédé nous explique comment il fait pour être à la fois président général de l’Isère et député. Pour ma part, je suis pour la suppression du département qui nous oterait une couche administrative inutile et obsolète.

Il est pour une révision cadastrale e la taxe d’habitation « au fil de l’eau ». On ne cherche pas à savoir s’il y a une nouvelle salle de bains mais on fait le point sur l’état des lieu au moment de la vente du bien. Pas con ! Il propose d’introduire une part de prise en compte des revenus sur cette taxe et pas seulement la valeur locative. Pas con non plus.

L’A51 : nous y voilà !

MNB : (tiens , je l’avais oublié) : elles est infinancable et pas rentable. Elle est pour un aménagement des 75 (pardon 1075) et 85. D’accord et j’ajouterais aménagement en commençant par les déviations de village et se terminant par les améliorations de chaussée, type voie de dépassement. Sinon la route devenant plus attractive entraînera une asphyxie encore plus importantes des communes traversées.

Ensuite petit débat interne entre Dédé, toujours en forme et Samuel Martin sur l’intercommunalité. Dédé est pour le maintien des compétences des communes en l’état alors que Samuel plaide pour une action renforcée des CDC. Finalement, il ne veut pas changer grand chose Dédé.

La fusion des 3 CDC du Trièves

Dédé, encore et toujours ! Il est pour la fusion à fond.

MNB nous explique que, vu le contexte des élections cantonales approchant en 2011, beaucoup pensent qu’il est urgent d’attendre. Sur le coup, je pousse une gueulante du fond de la salle. On nous a déjà tenu le même discours fin 2007 en expliquant qu’il y aurait de nouveaux élus municipaux en 2008. Puis il y aura les présidentielles de2012 et 2013 sera avant les municipales de 2014 et on repartira pour un tour. Dédé m’approuve.

Sainte Annette nous explique que le SAT va disparaître faute de financement, que va t’on faire de ses compétences, notamment en matière culturels ? On évoque la possibilité d’une fusion anticipée Clelles -Mens. Là dessus, le maire de Saint Michel les Portes devient tout rouge et menace de faire sécession vers Monestier. On parle aussi du risque de sécession du canton de Monestier vers Grenoble.

La polémique

Je termine par un petit tête à tête avec MNB. Je lui demande son point de vue sur son absence à l’émission de télégrenoble (voir : Débat de télégrenoble : la polémique).

Le cumul 

Je lui ai encore demandé ce qu’elle comptait faire de tous ses mandats.

Réponse : La salle en Beaumont étant une petite commune, la loi ne l’oblige pas à abandonner son mandat de maire, elle prendra sa décision après l’élection. Or je sais, en voyant mon collègue maire de Tréminis, que gérer une petite commune est déjà un boulot considérable.

Après la réunion je me suis aperçu qu’elle était encore présidente de la CDC de Corps. J’ai donc téléphoné à sa permanence (04 76 70 15 15) pour demander si elle comptait se maintenir là aussi. On m’a dit ne pas être au courant de sa décision. Là également, je vois l’agitation suscité par le poste de président de CDC chez notre ami Marcel.

Je pense que vouloir cumuler un poste de conseiller régional, de député, la gestion d’une commune et d’une CDC plus celle d’une petite entreprise est tout simplement délirant et inacceptable. Didier Migaud était un grand cumulard (député, maire de Seyssins, président de la métro) mais avait sans doute une capacité de travail et d’organisation hors du commun. N’est pas Didier Migaud qui veut… La loi permet encore ce genre de situation (les communes de moins de 3500 habitants et les intercommunalités ne sont pas comptés dans les 2 mandats autorisés). Il faut rappeler que le parti socialiste s’est prononcé contre le cumul des mandats ! C’est donc aux électeurs de se prononcer et de voter contre ceux qui s’obstinent dans de tels comportements.

radA4225Que dire ?

Dédé : il est brillant, a des idées presque centristes teintées d’un zeste d’immobilisme sur certains sujets. Beaucoup de neurones mais il lui en manque défitivement un : celui qui dit STOP. Dédé, quand on soutient une candidate, on est derrière elle et pas devant. Sinon on l’efface, on l’écrase, on l’a ridiculise ! Tu semblais être le candidat et elle la suppléante ! Ça peut passer pour le militant convaincu, c’est dévastateur pour le quidam qui vient se renseigner !

La candidate du coup, je l’ai peu entendu. Certainement sincère mais pas décoiffante. Un programme pas décoiffant non plus, pas grand chose sur l’écologie, ça sent le socialisme à l’ancienne.

Je ne voterai pas pour elle.

Concours photo: les éoliennes de Pellafol…

Le concours photo sur les éoliennes de Pellafol continue. . 1 vidéo et 5 photos maximum (si possible légère) par contributeur qui seront mise en ligne sur le blog. A envoyer à: ododinot@yahoo.fr. Derniers envois pour le 10 septembre 2009: my birthday… Le gagnant recevra une éolienne miniature.

—————————

 dubromel.jpg

Aujourd’hui le photo montage d’Eric Dubromel

—————————– 

Et encore la contribution de Dodiblog, celle que tout le monde attendait. Déjà vu mais je ne m’en lasse pas…

 http://www.dailymotion.com/video/x9r1z0

eolienne006640x480.jpg

eolienne007640x480.jpg

dscn0132640x480.jpg

dscn0138640x480.jpg

————————–

Il est temps de mettre en ligne la contribution de Laurent Cistac

http://www.dailymotion.com/video/xa2e1f

Avec le film

p1080212.jpg

p1080211.jpg

p1080216.jpg

p1080213.jpg

Et les photos

 —————————-

img1552.jpg

img1540.jpg

img1564.jpg

img1539.jpg

choucashoot.jpg

Et 4 de plus toujours de Choucashoot, toujours en vacances au Glaizil

——————————-

p1000606.jpg

p1000611.jpg

p1000632.jpg

p1000631.jpg

p1000640.jpg

Et de quatre: toujours plus fort avec le reportage de Fabiano Moro, l’homme qui a TOUT vu !!!

———————————

demander640x480.jpg

Et une troisième d’André Demander de Pierre Chatel. On atteint le sublime…

————————————

karin640x480.jpg

Et déjà une seconde par Karin Augustat de Saint Baudille

———————————-

zedahu.jpg

Une magnifique première contribution par ZeDaHu

Notes et fausses notes

Notes et fausses notes dans Trieves evenements radD39A4

Le blog Matheysin est lancé. Sous l’égide d’André Demander, ci devant habitant de Pierre Chatel et spécialiste des photos à bulle comme on peut le voir ci dessus.

http://wiki.cypiee.fr/mediawiki-1.12.0/index.php5?title=Notes_et_fausses_notes

A ne pas manquer en haut de page, un lien permettant de voir André sous l’uniforme en Algérie.

Affaire à suivre. Bon courage !

Fête dodiblogienne

 Ambiance dantesque et foule immense en ce dimanche 4 mai pour fêter         la 50 000ème visite du Dodiblog.

img3812small.jpg

La journée était animée par les majorettes de Saint Jean d’Hérans arrivées en voiture d’époque.

img3807small.jpg

Le dodiblog souffle sa première bougie: moment solennel

pict0179small.jpg

Trois des participants au Concours photo , le Trièves l’hiver: André Demander, Karin Augustat, Jean Pierre Dugand

img3802small.jpg

Et la gagnante, simplement heureuse

Concours photo: sondage

Le printemps est là, petit sondage pour clore notre concours photo sur le thème « Le Trièves, l’hiver ». On envisagera bientôt une petite bouffe pour célébrer l’évènement ainsi que la première année du Dodiblog et son bientôt 50000 ème visiteur.

L'auteur des plus jolies photos (voir la page "concours photo")

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
29 mars: 3 photos de Jean Pierre DUGAND de Saint Jean d’Hérans.

dug5small.jpg

dug3small.jpg                  dug2small.jpg

                   ———————————–

15 mars:et 4 photos d’André Demander, habitant de Pierre Chatel. Photos semble t’il prises à La Mure mais on est pas chauvin !

trives2.jpg

 trives4.jpg    trives1.jpg   trives3.jpg  

                  ————————————

5 février:et 3 photos de Vincent Blanchard, habitant Villard Julien, charmant hameau de Cornillon en Trièves. Toutes les communes du Trièves vont finir par être représentées.

remorquesouslaneigesmall.jpg

« Bétaillère sous la neige de Villard Julien »

glevillardjuliensmall.jpg   geleesmall.jpg

————————–

18 janvier: 10 photos reçues de Frau Karin Augustat, compagne du célèbre Yann Petrucci dont il a déjà été question à de nombreuses reprises dans ces colonnes (voir: Un Trièvois, académicien et futur prix Nobel de littérature ).

ksupsmall.jpg

La lune de l’Obiou, Karin Augustat, Saint Baudille

k9small.jpg   k8small.jpg   k7small.jpg

k6small.jpg   k4small.jpg   k2small.jpg

k5small.jpg   k1small.jpg   k3small.jpg

—————————–

13 janvier: Cette fois, c’est vraiment parti avec Christophe Sonzogni qui m’envoie toute une série de photos prises de Lalley et quelques unes de Prébois.

s65.jpg 

Christophe SONZOGNI, Lalley

s1.jpg  s2.jpg  s3.jpg

s4.jpg   s6.jpg  s5.jpg 

—————————–

12 janvier: Un premier participant donc à notre concours photo du 21 décembre au 21 mars sur le thème: le Trièves l’hiver. Il s’agit de Didier DELAIGUE, un Chichiliannou russophone qui nous envoie cette magnifique photo. Félicitations à lui en espérons que cela amorce la pompe des contributions.

chandellesdeglacesmall.jpg

Didier DELAIGUE, Chichilianne, Chandelle de Glace

——————–

img3104small.jpg

Olivier DODINOT, Mens, Obiou

Lotissement du pré Colombon: demande de réunion publique

La lettre ci dessous, signé par différents habitants de Mens a été remise au maire de Mens, monsieur Philippe Gazin afin de lui demander d’organiser une réunion publique concernant le projet de lotissement au pré Colombon. Cette lettre est encore ouverte à d’autres signatures qui seront également remise au maire de Mens. Pour ajouter votre signature, envoyez un courriel à Claude Brand: brand.claude@tele2.fr

Lotissement du pré Colombon: demande de réunion publique dans Lotissement Pre Colombon img2759small

 Objet : Pré Colombon                          à Monsieur le maire de Mens

Copie à Monsieur le Préfet

Copie à Monsieur le Médiateur de la République

Mens, le 25 janvier 2008

Monsieur le Maire,

Informés du projet de vente d’une parcelle communale située au Pré Colombon dans une zone proche du centre-bourg et primordiale pour le futur de la commune,

Informés du projet de lotissement de cette zone porté par une personne privée,

Devant l’absence de toute information publique préalable et alors qu’une nouvelle municipalité aura à gérer dans 7 semaines les conséquences de ces décisions,

Nous vous prions instamment de convoquer une réunion publique d’information, d’urgence et en tous cas avant toute décision ou projet de décision (conseil municipal) qui engagerait la Commune.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.
 

Arnaud Behiels, Corinne Bernard, Jean Bernard, Pierre Bertrand, Claude Brand, Emmanuel Carcano, Anne Clark, Sonia Depain, Claude Didier, Olivier Dodinot, Jean Faure, Frédéric Gaspard, Etienne Gérard, Claire Groshens, Ian Joiner, Nathalie Lacroix, André Leenhardt, Gayle Light, Jeremy Light, Christelle Marcon, Brigitte Michaud, Anne Parlange, Gérard Prim, Olivier Reichmuth

Habitants de Mens

Voir aussi: Le projet de lotissement au pré Colombon

Le traité simplifié

europesmall.png

Une bonne nouvelle qui passe bien inaperçu entre le drame du couple Sarkozy, la grève de la SNCF et les larmes de Chabal: le traité simplifiésur les institutions Européennes vient d’être signé à Lisbonne. Cela intervient une peu moins de 2 ans après l’échec du référendum avec une mise en oeuvre rapide au 1er janvier 2009. Voyons cela plus en détails. 

Ce qui est conservé du projet de constitution:

Le Conseil européen aura un président permanent, qui assurera la représentation extérieure de l’Union, mettant fin à l’aspect le plus ubuesque de la rotation semestrielle des présidences par pays. Actuellement chaque pays préside l’union pour 6 mois tous les… 13 ans et demi !!! Mais la rotation restera pour la présidence des conseils des ministres sauf pour celui des affaires étrangères qui sera présidé par le haut représentant (voir plus bas).
La cohérence de la politique étrangère et de sécurité commune sera renforcée par la nomination d’un haut représentant, qui sera en même temps vice-présidentde la Commission européenne et disposera d’un important service diplomatique. L’UE disposera d’un véritable ministre des Affaires étrangères, même s’il n’en aura pas le titre, chose qui était prévu dans la constitution. Il remplacera le haut représentant actuel et le commissaire européen aux affaires étrangères qui faisaient double emploi. Il présidera le conseil des ministres des affaires étrangères de l’union.

Pour plus d’efficacité, la Commission, qui fait les propositions législatives, comptera, à partir de 2014, un nombre de commissaires égal à deux-tiers des État membres, alors qu’actuellement chaque État a « son » commissaire.

Le Parlement européenva étendre son pouvoir de co-décision législative avec les États membres sur les questions sensibles de justice, sécurité et d’immigration légale. Les Parlements nationaux pourront demander à la Commission de revoir une proposition s’ils jugent qu’elle empiète sur leurs compétences.

Le traité intégre la Charte des droits fondamentaux, 54 articles sur les droits du citoyen (liberté, égalité, droits économiques et sociaux).

Par pétition, un million de citoyens européens peuvent « inviter » la Commission européenne à « soumettre » une proposition législative dans un domaine donné.

En matière de coopération judiciaire et policière, la plupart des décisions seront prises désormais à la majorité, et non plus à l’unanimité.

L’unanimité demeure cependant la règle pour la politique étrangère, la fiscalité, la politique sociale ou la révision des traités.

Pour les décisions prises à la majorité, le vote à la double majorité- 55% des États représentants 65% de la population – remplacera l’usine à gaz actuelle de triple majorité.

 Clause de sortie: le traité introduit la possibilité pour un pays de quitter l’Union dans des conditions à négocier avec ses partenaires.

Ce qui a été abandonné

 Les références – hymne, drapeau ou devise- qui auraient selon lui permis aux citoyens de s’identifier à une construction européenne désincarnée.

De facto, le vote à la double majorité n’entrera en vigueur qu’en 2017et l’Union devra donc vivre dix ans de plus avec des mécanismes de décision qui datent d’il y a 50 ans, lorsqu’elle ne comptait que six États membres. Merci Attac !

Le Traité constitutionnel remplaçait tous les Traités existants par un document unique et lisible. Le nouveau texte conserve le Traité de Rome et le Traité de Maastricht, eux-mêmes déjà modifiés par les Traités d’Amsterdam et de Nice, en y apportant près de 300 modifications supplémentaires. C’est un mille feuilles législatifs! Les partisans du non parlaient d’un texte compliqué, on ne les entend plus…

Les concessions aux récalcitrants

Comme on pouvait s’y attendre, le rejet du projet de constitution obligeant à la réouverture des négociations a relancé le marchandage des Euro-sceptiques. Ceux ci ont eu gain de cause sur certains points mais on pouvait s’attendre à pire! 

Une bonne partie des discussions de la soirée à Lisbonne a tourné autour de la demande italienned’obtenir au moins un poste d’eurodéputé supplémentaire, afin de ne pas décrocher des pays de taille voisine, comme la France et le Royaume-Uni. Cela a été accordé à Romano Prodi, sous pression dans son pays. L’Italie disposera de 73 élus, comme le Royaume-Uni, contre 74 à la France. Du coup le nombre total de membres du Parlement européen passera de 750 à 751. Impressionnant !

A deux jours de leurs élections législatives, les Polonais, qui contestaient le nouveau système de vote prévu par le traité, ont obtenu le renforcement du mécanisme de « Ioannina », qui permet à quelques États, même s’ils n’atteignent pas la minorité de blocage, de geler pendant quelque temps une décision approuvée par la majorité. Ce mécanisme fera l’objet d’une déclaration jointe en annexe au nouveau traité, et un protocole précisera qu’il ne pourra être modifié qu’à l’unanimité. Pitoyable! Varsovie a arraché aussi la désignation d’un avocat général polonais auprès de la Cour européenne de justice. Si ça leur fait plaisir !!!

Le Royaume-Unia obtenu un statut d’exception. Il ne sera pas dans l’euro, choisira à la carte les coopérations policières et judiciaires auxquelles il souhaite adhérer et ses citoyens ne bénéficieront pas de la Charte des droits fondamentaux: c’est un « self-service », a regretté le député européen Andrew Duff, un libéral-démocrate britannique.

La mise en oeuvre:

Signature:Le 13 décembre à Lisbonne par les chefs d’État et de gouvernement.

Ratification:Elle sera organisée dans chaque État, au cours de l’année 2008, par la voie parlementaire ou référendum. L’accord de tous les États est requis. La phase de ratification pourrait être risquée dans certains pays. Ainsi Gordon Brown, le premier ministre britannique, doit-il faire face à une violente campagne des milieux euro-sceptiques qui demandent l’organisation d’un référendum. Seule l’Irlande est tenue par sa Constitution d’organiser un tel référendum. En France, le président Sarkozy a annoncé durant sa campagne qu’il opterait pour un vote du Parlement.

On peut regretter une ratification par voie parlementaire mais peut on faire autrement? Actuellement le rejet d’un seul pays sur 27 suffit à bloquer le processus. Et les votes négatifs sont souvent suscités par un rejet de la politique intérieur. On pourrait s’inspirer à terme de l’exemple Suisse qui valide un référendum moyennant majorité du peuple et des cantons. Bel exemple d’intégration Européenne si l’on comptait l’ensemble du corps électoral comme une entité unique tout en exigeant un vote favorable dans une majorité de pays de l’union.

Entrée en vigueur:Le traité s’appliquera à partir du 1er janvier 2009 si les procédures de ratification sont terminées. Clauses particulières. La réduction du nombre de commissaires n’aura lieu qu’à partir de 2014. Comme signalé plus haut,  le nouveau système de vote sera appliqué à partir de 2014 ou, si un État le demande, de 2017.

Ensuite:

Il faudra se mettre d’accord avant 2009 sur les noms des présidents de la Commission et du Conseil européen, ainsi que sur ceux du « ministre » des Affaires étrangères et du prochain président de l’Eurogroupe, fonction assumée pour l’instant par le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker.

Nicolas SARKOZY a déjà son idée: il verrait bien José Manuel Barroso rempiler à la Commission et estime qu’il serait « intelligent » que Tony Blair préside le Conseil européen.

Lorsque cette épreuve sera surmontée, les détenteurs des nouveaux postes devront se créer un espace pour exister, comme le montre la lutte incessante de Juncker pour parler au nom de l’euro dans les enceintes internationales comme le G7.

 Le président du Conseileuropéen devra se battre face à 27 chefs d’État et de gouvernement qui n’entendent pas, Nicolas Sarkozy en tête, lui céder les premiers rôles.

Le responsable des Affaires étrangèresde l’UE, qui sera enfin doté d’un service diplomatique et d’un budget à sa mesure, devra jouer des coudes face à des ministres et à leurs administrations jalouses de leurs prérogatives.

Le Royaume-Uni a mené une bataille de tranchées pour limiter son pouvoir et il faudra une véritable révolution culturelle pour que la diplomatie française cesse de faire cavalier seul.

Enfin, la durée de vie du traité n’est pas définie et certains arrangements, comme le nombre de sièges au Parlement européen de commissaires, devront à court ou moyen terme être révisés, ce qui laisse présager d’autres querelles.

Et au delà ?

Dans quelques années, sous la pression du Parlement européen et des citoyens, on regroupera l’ensemble de ces dispositions dans un seul texte, qui donnera à l’Union européenne sa charte fondatrice, cohérente et lisible.

  ——————————————————– 

Pour finir dans l’allégresse, vous pouvez écoutez l’ode à la joie, l’hymne de l’union Européenne qui n’est autre que la neuvième symphonie composée en 1823 par Ludwig van Beethoven: http://europa.eu/abc/symbols/anthem/index_fr.htm

Source: http://vge-europe.eu/




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces