• Accueil
  • > Recherche : architecte trièves

Résultat pour la recherche 'architecte trièves'

PRÉSERVONS ET INNOVONS – PRECISIONS

L’image contient peut-être : Jean-Louis Goutel, lunettes et gros plan
Suite aux débats et aux différentes communications de campagne, je souhaite apporter quelques précisions.
Tout d’abord, nous n’avons refusé aucun débat public. En effet, depuis le 15 février 2020, les Mensoises et les Mensois qui ont souhaité participer à nos réunions ont pu s’exprimer. Quant au débat proposé sur Radio Dragon, il a permis un échange bienvenu entre les 2 projets, dans un climat serein et constructif.
Ensuite, concernant l’aire de valorisation architecturale et patrimoniale (AVAP), l’engagement dans la démarche plan local d’urbanisme (PLU) et la création de l’AVAP ont été votés en 2009 et 2011, sous le mandat d’Annette Pellegrin. Ces projets ont fait l’objet de nombreuses concertations et ont abouti à une règlementation votée en 2017. Depuis, l’AVAP a changé de nom pour celui de site patrimonial remarquable (SRP) et elle a évolué dans ses contraintes, l’Architecte des bâtiments de France ayant, depuis 2 ans, un rôle de décision. Aujourd’hui, il est nécessaire de réaliser une évaluation de ce dispositif en début de mandat au regard des objectifs initiaux de préservation du patrimoine, d’habitabilité des logements et de contribution à la transition écologique.
Quelques éclaircissements s’imposent également suite au débat radiophonique lors duquel nos positions ont quelquefois été caricaturées.
A propos des jeunes à qui nous accordons une place particulière dans notre programme, nous avonsorganisé à l’initiative de Laurianne Josserand une réunion dédiée afin qu’ils nous fassent part de leurs attentes. Laurianne sera, pour les 6 années à venir, le lien avec les jeunes de la commune. Véronique Menvielle est également fortement investie sur les actions en lien avec la jeunesse au sein de la communauté de communes. Vous pourrez compter sur leur implication ainsi que sur celle de l’ensemble de l’équipe.
S’agissant des économies d’énergie, certains propos prêtés aux élus sortants sur nos projets, sont faux.
Notre programme fait une large place à la production d’énergies renouvelables et aux économies d’énergie.
Nous souhaitons notamment engager un travail d’autodiagnostic des bâtiments communaux et privés ainsi que sur la production d’énergie avec un projet concret sur le site des Sagnes. Pour celles et ceux qui doutent de notre engagement, je rappelle également qu’Olivier Dodinot et moi-même sommes membres fondateurs de la Centrale Villageoise depuis 8 ans maintenant. L’ensemble de l’équipe est également soucieux de protéger l’environnement, qui constitue un des quatre axes de notre programme.
Enfin, concernant l’Agriculture, s’il est important de favoriser les marchés de proximité et les circuits locaux, ne faisons pas croire que le Trièves, territoire rural, peut vivre en autarcie. Les débouchés de notre production doivent, pour une part importante, s’orienter vers la métropole qui dispose d’outils de transformation, de valorisation et de commercialisation (légumerie, marchés et points de vente collectifs, contrat de réciprocité avec la CdC…) et mettre à profit le pôle alimentaire porté par le Département et les intercommunalités. La politique agricole du Trièves doit prendre en compte la diversité de l’agriculture, en particulier de l’élevage et du pastoralisme qui façonne les paysages.
Vous pouvez compter sur notre engagement et notre connaissance des dossiers.
L’équipe « Préservons et Innnovons » reste disponible pour la poursuite de nos échanges.
Jean-Louis Goutel

Inauguration

Froid et verglas pour ce samedi 2 février. Pourtant la foule, une centaine de personnes, était au rendez vous pour l’inauguration des travaux de la maison médicale de Mens et de la statue “Le Patient rédempté” de Francis Le Blon. Et du beau monde :  la députée, le président de la CDC, le maire de Mens entouré d’une bonne partie de ses adjoint et de son conseil municipal, un adjoint de Saint Jean d’Hérans, le correspondant du Dauphiné etc. L’architecte et les artisans ayant réalisé les travaux avaient également répondu présent.

20181119-155641

C’est un des  »pères fondateurs »  de la maison, Jean-François Rudant qui fort ému, a rappelé la genèse de la maison médicale ouverte en 1982 sur fonds purement privés. Tout comme les travaux de réhabilitation actuels !

La maison médicale comprend aujourd’hui 17 professionnels dont on peut trouver la liste ici : http://maisonmedicalemens.unblog.fr/

20181119-155720

C’est l’heure du buffet basé sur le tryptique caillette (boucherie Marcou), bouffettes, clairettes (cave Dubourdeaux) accompagné de jus de fruit bio (fabrique du Trièves). Pas facile de se faufiler jusqu’aux tables, ça frotte aux épaules !

Les travaux sont donc quasi terminés, reste à faire quelques finitions pour la salle d’attente (on parle d’une ambiance bateau…), la mise en place d’une signalétique homogène, de photos, de passe livre etc

Affaire à suivre…

Architecte in Trièves

Logo-Architecte-Webhttps://www.verheugen-architecte.net/

Sénateur – Sénatrice

Hebergeur d'image

On a vu que le Trièves a l’insigne honneur de compter 2 sénateurs parmi les siens => Trièves au centre !

J’ai demandé aux heureux élu(e)s  s’ils comptaient garder leurs mandats locaux et comment ils pensaient gérer leurs carrières professionnelles respectives ?

Pas de réponse, ni de l’une ni de l’autre !

Petit tour sur internet pour voir qu’elles étaient les nouvelles dispositions anti-cumul mises au point par notre gentil président.

Trouvé sur Libération : http://www.liberation.fr/apps/2017/03/cumul-des-mandats/

Egalement : http://www.ifrap.org/sites/default/files/SPIP-IMG/pdf/cumul_recapitulatif.pdf

Si j’ai bien tout compris…

1 – Les mandats :

Le parlementaire ne peut plus cumuler qu’avec UNE fonction de conseiller régional ou départemental ou de conseiller municipal pour les communes de moins de 1000 habitants. Les mandats intercommunaux ne sont pas pris en compte dans les règles sur le cumul, mais un parlementaire ne peut pas y exercer de rôle exécutif.

 * Frédérique Puissat est maire de Chateau Bernard (283 habitant) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau-Bernard

Guillaume Gontard est maire du Percy (161 habitants) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Percy_(Is%C3%A8re)

Tous deux devront démissionner de leur mandat  de maire mais pourront rester conseillers municipaux puisque leur commune compte moins de 1000 habitants.

 * Frédérique PUISSAT est 7ème vice-présidente à l’enfance, jeunesse, famille à la CDC du Trièves : https://www.cc-trieves.fr/la-collectivite/les-elus

Elle devra démissionner de ce poste pour rester sénatrice et devenir simple conseillère communautaire.

Guillaume Gontard est conseiller communautaire. Il pourra le rester.

 * Frédérique Puissat est 1ère vice présidente du conseil départemental de l’Isère, en charge de la famille, enfance et santé.

Elle devra démissionner pour être simple conseillère départemental.

 * Le cumul étant limité à un mandat local en plus de celui de parlementaire, Frédérique Puissat devra choisir entre :

 - Conseillère municipale de Château Bernard + conseillère communautaire à la CDC du Trièves.

- Conseillère départementale au département de l’Isère.

2 – Les métiers :

Le code électoral est particulièrement vigilant sur les risques de conflit d’intérêt à l’égard des parlementaires exerçant des activités de conseil (type notaire ou avocat)

http://blog.leclubdesjuristes.com/3-questions-a-bruno-dondero-cumul-dun-mandat-de-depute-dune-activite-de-conseil-remuneree/

Frédérique Puissat est secrétaire générale de Twinner sport :

http://www.diot-credit.com/2014/04/28/multi-reverse-factoring-interview-de-frederique-puissat-secretaire-generale-de-twinner/

Guillaume Gontard est architecte :

http://www.darchitectures.com/voir-b-a-ba-architecture-amenagement-parmi-les-prescripteurs,p18732.html

On est donc tranquille de ce coté là !

Attention tout de même : le même Code électoral interdit d’exercer des mandats de dirigeant dans certaines sociétés, comme celles qui ont l’Etat pour client.

Election à la CDC du Trièves

CDC du Trièves : deuxième round dans Trièves: politique locale rad58EFC

Lundi 28 avril 18h, salle Eloi Ville à Saint Martin de Clelles : la date et le lieu pour la seconde « élection présidentielle » du Trièves. Un Dodiblog un peu lent à relater l’événement mais mieux vaut tard que jamais.

Tout le monde est là. Un peu de tristesse en notant que les élus de Mens siégent à l’opposé les uns des autres, majorité d’un coté, l’opposition de l’autre. Même remarque pour les élus de Monestier de Clermont.

Samuel Martin président sortant prend la parole. Il a fait 25 ans d’intercommunalité dont 2 ans et demi comme président. Une expérience à vivre  comme lorsqu’on rentre dans les ordres dit ce bon protestant. La fusion, beaucoup de boulot, la tête dans le guidon, difficile de voir loin mais faut garder un cap. 2 challenges : l’équilibre budgétaire, concilier intérêt communal et intérêt communautaire.

Séquence émotion : il appelle le doyen d’âge, not’ maire de Mens, Bernard Coquet pour présider l’élection. Petit garçon, il l’a connu à la maison de repos où il venait se faire réparer pour une blessure au rugby.

Deux candidats pour le poste suprême:

Jérome Fauconnier et Guillaume Gontard.

Flemme : le discours du premier => CDC du Trièves : Jérome Fauconnier

Le discours du second => CDC du Trièves : Guillaume Gontard

Jérome Fauconnier est élu par 24 voix contre 17, un score qui définira à peu près majorité et opposition tout au long de la soirée. On note que la majorité a perdu une voix par rapport à la mandature précédente où l’équilibre était à 25/16 => http://dodiblog.unblog.fr/2012/01/19/elections-a-la-cdc-du-trieves/

Petit calcul : si Mens n’avait pas changé de camp, la majorité serait passé à gauche par un petit 20/21 !

Le nouveau président salue Guillaume Gontard et fait applaudir son prédecesseur Samuel Martin qui a piloté les deux années difficiles de la fusion des CDC. Il sait qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et que la popularité a tendance à chuter avec le temps.

Il propose un exécutif avec 8 vice présidents :

- Economie, agriculture

- Environnement, ordure, eau, forêt

- Vie scolaire et associative

- Finance, personnel

- Urbanisme

- Tourisme

- Culture, patrimoine

- Enfance, famille

L’opposition et Guillaume Gontard propose 7 vice présidents. Jérome Fauconnier met au vote : sans surprise, sa proposition pour 8 présidents obtient 22 voix contre 16, 3 nuls.

Vote pour le poste à l’économie et l’agriculture

Candidat : Gérard Dangles, adjoint à Mens et Jean Bernard Beylier, maire de Saint Michel les Portes

Dangles 24 voix, Beylier 16, 1 blanc

Rien à dire : Gégé a son (sale ?) caractère mais c’est un bosseur qui a dirigé plusieurs entreprise. A l’inverse, Beylier n’a pas laissé que des bons souvenirs en temps qu’ancien président du Comité d’Expansion du Trièves qui a fait faillite en entrainant dans sa chute Radio Mont Aiguille… => Comité d’Expansion du Trièves : l’oraison funébre

Vote pour le poste à l’environnement, ordures ménagères, ressources naturelles

Un seul candidat, Christophe Drure, maire de Roissard. Sa spécialité, les ordures ménagères pour lesquels il poussera à la redevance incitative. Pour la forêt, il apprendra. Elu avec 34 voix et 7 nuls qui n’étaient peut être pas indispensables.  Un élu pour l’opposition, un excellent choix, j’avais eu une intéressante Discussion… avec lui il ya 2 ans.

Vote pour le poste à la vie scolaire et associative

Deux candidats

Guy Percevault, maire de Saint Maurice en Trièves, a travaillé sur les écoles du canton de Clelles

Mr Viallard, élu à Monestier de Clermont, parents enseignants, veut s’investir dans l’éducation, travailler sur les nouveaux rythme. Percevaut élu avec 24 voix contre 17, schéma classique !

La séance commence à durer. On sent un peu de relachement dans la délégation Mensoise. Un bon mot circule : à Mens, on est pas passé du coq à l’Ane, on est passé de l’Annette au Coquet… A chaque pause, le premier adjoint va plaider avec passion la fusion avec la commune de Clelles…

Vote pour le poste de vice président à l’urbanisme :

D’emblée la majorité demande une suspension de séance. La suspension de séance a la CDC de Mens est une sorte de conclave ou les élus d’un bord se réunissent dans une salle, debouts les mains derrière le dos, et discutent avec un air de grande gravité. Seul hic il y a des femmes, ce qui ne fait pas très catholique…

Guillaume Gontard se présente. Architecte, il explique qu’il faudra aider les communes pour les POS et autres PLU, que les permis de construire reviendront sans doute aux CDC. Il aime travailler sur l’aménagement du territoire. Pour moi, un bon candidat !

Surprise, en face se présente Daniel Niot de Saint Martin de la Cluze. Pas bavard, pas un mot pour expliquer sa candidature.

On passe au vote : 22 voix pour Niot, 18 pour Gontard, 1 blanc. Une majorité plus légère que d’habitude, on sent du flottement mais une majorité quand même.

C’est le tournant du match ! Les interruptions de séances se succédent. Demandé par l’opposition, majorité et encore opposition. On sent le gros couac qui plombe l’ambiance jusqu’à présent correcte et fait voler en éclat le consensus. On entend parler de démission, de retrait de l’opposition etc. La cause du problème semblent être un malentendu sur le candidat unique que devait présenter l’opposition avec manoeuvre en coulisse pour réparer le coup…

On repart finalement cahin cahan pour la suite du vote.

Vote pour le poste de vice président aux finances et au personnel.

Se présente Monsieur Vecchiato de Cordeac et Mr Piccot de Lalley. 22 voix pour le premier, 15 pour le second, on retombe sur du classique.

 Vote pour le poste de vice président à la culture.

Un seul candidat : Jean Paul Mauberret qui occupait déjà ce poste. Petit discours sur la nécessité de poursuivre le travail, la qualité du personnel de la CDC, la  richesse du territoire en association, l’importance du lien social. Il faut travailler avec le conseil général et régional.

Vote : 27 pour, 13 blanc, 1 nul. On aurait aimé un peu plus d’unanimité pour le deuxième vice président de l’opposition. On note que la commune de Mens a également 2 vice président.

Vote pour le poste de vice président à l’enfance et la jeunesse.

Candidat : Frédérique Puissat mairesse de Chateau Bernard et conseillère générale du canton de Monestier, Pierre Suzzarini, adjoint à Cornillon en Trièves.

23 voix pour Puissat, 17 pour Suzzarini, 1 blanc. Classique.

Vote pour le poste de vice président au tourisme.

Précédé par un ultime conclave demandé par l’opposition.

Candidat : Monsieur Rougal, maire de Gresse en Vercors, plaide pour le tourisme blanc, bleu et surtout vert. Il arbore un magnigique pull blanc…

Monsieur Souriau, maire de Chichilianne, ancien mineur du Dauphiné, a travaillé 15 ans comme consultant pour des communautés d’agglomérations. Pour le développement durable et l’art de vivre, pour un tourisme traditionnel et les nouvelles pratiques.

23 pour Rougal, 18 pour Souriau, on finit classique.

 

Les jeux sont faits. Guillaume Gontard prend la parole. Il y a eu avant ces élections des échanges fructueux entre majorité et opposition avec l’idée de donner 3 vice présidences à cette dernière. Ces accords n’ont pas été respecté et il n’y a pas une répartition harmonieuse du territoire au sein de l’éxecutif. Une partie du territoire a décidé de travailler seul. Tout cela donne une image regrettable. Gros applaudissement d’une partie du public.

Mr Viallard renchérit. Le territoire est plus divisé que jamais. Le début de mandat commence sans vision de l’intérêt collectif.

Pas de réponse du président Fauconnier qui clôt la séance d’un air désolé.

Ce que j’en pense  : Une élection qui a pas mal commencé pour se terminer en désastre suite à un bug lors de l’élection du vice président  à l’urbanisme. L’idée de donner 3 vice présidence à l’opposition ne lui convenait peut être pas parfaitement (elle réclamait une parité 4/4 avec présidence à la majorité) mais était acceptable. Elle termine avec seulement 2 vice présidences (environnement et culture). Et une ambiance détestable dès le premier round tout comme les premières élections de 2012.

 

Atelier d’architecture

 

hebergeur d'image

Mon nom est Cristian MANEA, je suis architecte, et depuis un an j’habite avec mon épouse et nos trois filles à Chichilianne, dans le Trièves.
 Avant notre arrivée ici, j’ai travaillé dans plusieurs agences d’architecture à Montréal, Canada, et dans la région grenobloise, sur des projets divers : maison individuelle (neuve et réhabilitation), habitat collectif, bâtiments de bureau et industriels, structures d’accueil, crèches, architecture d’intérieur et paysagisme. 
 Dans le Trièves et ses environs, je vous propose des services de conception et conseil, rédaction du dossier de demande de permis de construire, calculs efficacité énergétique RT 2012, passation de marchés, suivi de chantier et réception, pour des projets neufs et de réhabilitation, pour les particuliers, les professionnels, et les collectivités. 
 En restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,
 Cristian MANEA
1, place de l’Église,
38930 Chichilianne
Tel. : 04 76 34 23 19

Popol 4

Hier, quatrième réunion de la liste Mauberret. Environ septante cinq personnes au rendez vous, peu d’opposants (Mme Barbe), quelques non Mensois venus en spectateurs.

Popol attaque très fort. Moi ancien rugbyman, j’aime tellement Mens que j’en arrive à rater le match France – Pays de Galles de ce soir. Pas de bol, c’est France – Irlande ! Décidément, les Rugbyman sont presque aussi dragué que les centristes, puisque Mister Coquet nous expliquait déjà son amour du ballon rond à sa dernière réunion.

On excuse Françoise Streit et Myriam Garay.

Quoi ? On raconte sur le Dodiblog que nos 5 réunions vont épuiser les Mensois ! Que nenni, c’est un temps indispensable d’échange qui fait suite à nos réunions commencées en Octobre.

On représente un petit coup nos candidats pour ceux qui auraient raté le début :

Linday Journay : Mens depuis 5 ans, 5 enfants, veut s’occuper de la vie quotidienne.

Joelle Besson : Mens depuis 30 ans, pharmacienne, aime la vision à Popol.

Gerd Zander : Architecte urbaniste, aime les échanges démocratiques, se dit le moins intelligent de la bande.

Claude Didier : prof des écoles, dans la vie publique depuis 20 ans, SAT, SCAT, schéma directeur, agenda 21.

Hervé Hugueny : le plus sexy de la bande, Mens depuis 2007, ingénieur écologue, maitre composteur, a participé aux commissions ouvertes de la dernière municipalité, donné conseil pour la station d’épuration.

Sophie Reichmuth : Mens depuis 2007, élue en 2008, a mis en place des projets pour les jeunes, travaillé sur la PLU avec Popol, membre du conseil communautaire.

Michel Guiguet : 15ème sur la liste, président du conseil d’administration de l’EHPAD, conseiller communautaire.

Gérard Chevally : agriculteur, conseiller municipal, a travaillé sur eau et assainissement, conseiller communautaire.

Rémy Bacher : Mens depuis 1994, maraicher, s’intéresse à l’agriculture et à l’économie.

Françoise Richard : Ancienne prof d’italien, participe aux amis du musée du Trièves.

Jérôme Descombes : agriculteur, éleveur de chevaux, papa.

 

Et maintenant un petit tour aux signaraux :

http://www.lessignaraux.fr/

La foire bio de Mens 2009

affiche09300.jpg

L’écologie à portée de main !

Aspects pratiques de l’écologie certes, mais aussi l’écologie tout près, en version locale. C’est pour insister sur l’intérêt écologique et économique de travailler en local que ce thème a été retenu cette année et aussi dans la démarche éco-touristique du Trièves, pour valoriser nos propres initiatives écologiques locales.

C’est pourquoi un nouvel espace apparait sur la foire bio : L’Espace Trièves (animé !) , 23 exposants – parmi d’autres – seront présents et vous invitent à mieux les connaître.

Le programme des animations s’est construit également en ce sens : des clés de l’écologie à portée de main seront ainsi données par le biais d’animations et d’échanges sur l’Espace Trièves et par des visites, balades, ateliers et conférences.

des CONFERENCES

Se nourrir bio et local – Produire, transformer, distribuer : re-localiser !

Des réseaux se mettent en place aujourd’hui, c’est le cas en Isère : des producteurs se regroupent pour créer des marchés, proposer de la vente par le biais de paniers, des épiceries jouent le jeu de la distribution des produits locaux, on utilise ces produits locaux pour les cantines… C’est peu à peu une forme de « ré-apparution » aussi de collaborations pour la transformation : des fruits locaux pour des glaces fabriquées sur place, les céréales de l’un moulues par d’autres tout près, du lait collecté et tranformé en fromages ou yaourts sur un même petit territoire… et tout cela, en bio ! Oui, c’est possible ! Mais encore difficile….

Où en est on ? Quels espoirs ? Quelles difficultés ? Comment faire mieux et plus ?

Table ronde réunissant differents acteurs isérois : M.Dallet, Alliance PEC Isère, P.E Bigeard, Manger Bio en Isère, JL Gros, Biau panier, G.Leras, Conseiller régional – Samedi 14h30, salle du conseil de la mairie

Rénover et construire, entre pratiques régionales et écologie

Rénovations du bâti ancien et constructions neuves doivent se réfléchir sous l’angle de l’écologie : économie thermique, utilisation de matériaux adaptés, limitation d’énergies grises….

Mettre en lien écologie et « pratiques régionales » (patrimoine bâti) permet des questionnements très actuels :

- Sur les traces du passé ?

Utilisation de matériaux locaux, choix d’implantations, choix formels, etc… ce qui appartient à notre patrimoine n’était bien souvent pas déterminé par des choix esthétiques, mais bien par des nécessités d’économie d’énergie, d’utilisation des matériaux locaux, en tentant de s’adapter au mieux aux contraintes du sol, du climat… Quelles « leçons » pour aujourd’hui ? Par ailleurs, ce qui est parvenu jusqu’à nous et que nous tenons parfois à préserver à tous prix est rarement l’état originel.

- Rénover : « Recettes locales » et « recettes écolo » ?

Habiter un bâtiment ancien c’est déjà le recycler….

Des solutions du passé qui permettent de garder la mémoire sont aussi aujourd’hui satisfaisantes en terme d’écologie. Gardons les ! Partageons les !

Mais, doit on s’en tenir là ? quelle place pour l’innovation ?

- Construire du neuf : copiés-collés ou air du temps ?

De tous temps, on a innover. Ici, exemple bien connu, nous sommes passés au XIXème siècle des toits de chaume aux tuiles écailles. Quelle suite, après les tuiles écailles ? Des tuiles écailles ? Aujourd’hui, l’éco-construction amène à inventer de nouvelles formes, et s’insère peu à peu dans le paysage. Des choix à faire sont à faire, en fonction des urgences…

Pour cette conférence, il ne s’agit pas de confronter ses deux noteins de patrimoine et d’écologie, mais bien de chercher leurs liens.

Conférence D.Chancel historien et architecte Conseil géneral Isère, Jean luc Moulin, architecte en Eco-construction, Alain Monrozier Universite rurale montagnarde – Samedi 16h Espace culturel

Des graines et des hommes, voyages au coeur de la biodiversité

Gousses, siliques, capsules…. le long des côtes de Madagascar, au fond des forêts d’Amérique centrale ou sur le flanc des montagnes du nord de la Thailande, un monde d’une extraordinnaire richesse que vous invite à découvrir Romain Dufayard, botaniste qui sillonne depuis 6 ans tous les continents, à la recherche aussi du lien de vie spécifique local entre les graines et les hommes.

Il est également l’auteur d’un ouvrage sur ce thème à paraître cet automne aux Editions Sang de la terre.

Conférence et projection présentée par Romain Dufayard – Dimanche 20 septembre 10h, Espace culturel

Le Chanvre, ici et là, parcours et profil d’une plante écolo

Largement produit et utilisé jusqu’à la fin du XVIIIè siècle, le chanvre est réapparu face aux enjeux socio-environnementaux. Les graines ou la paille de cette plante écologique « par nature » propose une soixantaine d’usages possibles ! (textile, alimentaire, construction, papier….)

C’est parce que sa culture a été relancée depuis quelques années en Trièves que ce thème a été choisi ici. Par ailleurs, l’Association pour la production du chanvre industriel (APCI) est née ici (par le biais de Ph. Richard), ceci afin de mettre en route une mission d’étude aujourd’hui coordonnée par le Conseil général de l’Isère.

Aujourd’hui, en Trièves, c’est vers la production d’un petit artisanat alimentaire local que l’on s’oriente.

Conférence proposée par François Desanlis, producteur, ingénieur et consultant international – Dimanche 11h, salle du conseil de la mairie.

Le Pétrole, et après ? Climat, énergie, crise sociale : relever le défi par l’économie locale

Notre société contemporaine s’est comportée comme si les ressources de la planète étaient inépuisables. Aujourd’hui, le crise des ressources est reconnue. L’expansion démographique suit son évolution et nos solutions économiques ont montré leurs limites. Le défi à relever est énorme mais est aussi l’opportunité de construire une économie au service des hommes et de leurs besoins, plus solidaire et moins destructrice de l’environnement… inévitablement plus locale.

Conférence proposée par le Collectif Trièves Après-Pétrole menée par pierre Bertrand – Dimanche 13h30, Espace culturel

Se chauffer au bois aujourd’hui, écolo, accessible, durable ?

Le chauffage au bois au regard de l’écologie et sous ses aspects pratiques.

Avec quels équipements ? Bûches, plaquettes, granulés ? Où se fournir ?

Et si tout le monde se chauffait au bois, quel impact sur l’environnement ?

Il est aussi question ici de la gestion écologique et économique de nos forêts. Dans certains pays, elles disparaîssent, ailleurs, et ici, elle avance. Utiliser le bois de nos forêts de montagne est une démarche durable, surmontons les difficultés d’exploitation !

Cette table ronde s’inscrit dans le travail de l’Association La Maison du Mt Aiguille : le passé, le présent et l’avanir de la forêt en Trièves.

Table ronde animée par Jean paul Biessy réunissant differents acteurs locaux de la filière bois en Trièves – Dimanche 15h, salle du conseil de la mairie

Et EN PASSANT PAR Là :

Sur l’Espace Trièves Tout le WE, venez jouer, lire, déguster, connaître, rencontrer, échanger…..

- Stand/exposition agriculture bio du Trièves et échanges avec les agriculteurs bio (non-stop),

- Je composte, tu compostes…Ateliers compostage – samedi 15h et 16h30, dimanche 11h30, 14h30 et 16h, Visites du compost de quartier Pré Colombon samedi 16h, visite du compost du collège dimanche 15h (RdV au stand) Causeries Stand association Trièves-compostage. Espace Trièves

- Partageons nos graines et nos jardins Ateliers samedi 16h et dimanche 11h : Comment produire, utiliser et échanger nos graines, Causeries réseau jardin partagé Rhône Alpes et Isère Graines de vie graines d’envie, Stand association Les Pouces vert(e)s. Espace Trièves

- Présentation de l’Agenda 21 du Trièves SAT 13h à 15h samedi et dimanche

- Exposition paysages et biodiversité 1er étage Espace culturel – non-stop

- Jeux et lectures nature et environnement (Jeux FK et Librairie du Temps curieux – samedi 14h à 18h et dimanche 10h à 12h et 14h à 17h

- Et aussi : Démonstration de parage naturel (dimanche 11h, 12h, 14h; 15h : 1/4d’heure par sabots),

Exposition sculptures sur bois (devant l’Ecole primaire et Stand Maison du Mt Aiguille Espace Trièves), Stand restauration…

… D’autres exposants non cités ici seront aussi présents pour échanger avec vous…

Un peu plus loin

- Un brasseur sachant brasser fait découvrir sa brasserie bio Visites dimanche 10h, 11h, 14h, 15h. RdV place du Vercors, brasserie la Tourniole

- Du four au moulin, en passant par le vin

Découverte de pains bio du Trièves, balades par les champs et les coteaux jusqu’au moulin : Balade lecture de paysage dimanche 15h accompagnée par les associations Escapades en Trièves, Vignes et vignerons du Trièves et accueil par le meunier de Chardeyre. RdV : paysan-boulanger ferme de la Salamandre à l’Espace Trièves

- Scions du bois et rêvons un peu Visite d’une des scieries les plus modernes du Trièves, accompagnée d’un scieur imaginaire... Visite samedi 15h, Scierie Barthalay à Tréminis Château Bas – Tauferont – RdV pour organiser un co-voiturage entre vous à 14h30 devant la Poste de Mens. Proposé par La maison du Mt Aiguille avec Les conteurs du mardi d’Echirolles – (suivre fléchage)

Sans oublier le cinéma : Ciné – Document Terre en Trièves vendredi 18 et samedi 19 à Clelles, St jean d’Hérans et Mens

————————–

Et avec cette année  pour la première fois, 

VélObiou en exposant vedette :

http://velectric.unblog.fr/

TOUCHE PAS À MON TOIT !

touchepas3.jpg

Un compte rendu de la conférence de Jean-Luc Moulin, architecte installé dans le Trièves, organisée par les associations « Vivre en Trièves » et « Pour bâtir autrement », le lundi 31 mars 2008, à 20h30 à la salle de cinéma de Clelles.

C’est içi : TOUCHE PAS À MON TOIT ! ARCHITECTURE OU MARCHANDISE ?

Conférence-débat : « Touche pas à mon toit » !

 pourbatirautrementmedium.jpg

Un regard sur l’urbanisme et l’architecture. Elle aura lieu le lundi 31 mars à 20h30, dans la salle de cinéma à Clelles.

Quel habitat demain, à l’heure du réchauffement climatique et des économies d’énergie ? Pression foncière, demande immobilière, multiplication des lotissements… Quels choix s’offrent à nous pour l’évolution du paysage de notre territoire Trièves ?

Pour introduire ce débat sur les enjeux de l’architecture et de l’urbanisation, Jean-Luc Moulin, architecte dplg installé dans le Trièves et spécialisé dans l’architecture bio-climatique, nous commentera une série d’images sur ce qui peut se faire.

Une co-organisation Vivre en Trièves et Pour bâtir autrement.

Frédéric GASPARD Association Pour bâtir autrement

38710 Mens   Tél. 04 76 34 88 27

12



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces