• Accueil
  • > Recherche : blog dodinot

Résultat pour la recherche 'blog dodinot'

Page 3 sur 14

Lettre ouverte à Marie Noelle Battistel, députée de la 4ème circonscription de l’Isère.

hebergeur d'image

Madame Marie Noelle Battistel, maire de la salle en Beaumont, ex-présidente de la CDC de Corps…

Madame la députée

Vous et vos collègues parlementaires êtes donc en « mode pause » durant 5 semaines pour cause de campagne pour les élections municipales. En effet la loi sur le non cumul des mandats ne prendra effet qu’en 2017. 3 ans de « rab » pour nos élus accrocs au cumul. Compte tenu de l’état du pays, cela peut paraitre un peu surprenant, voir choquant pour le commun des mortels. Conséquence de cela, notre président préconise le recours aux décrets et aux ordonnances pour faire avancer les dossiers, dévalorisant encore un peu plus le rôle du parlement

http://www.leparisien.fr/municipales-2014/enjeux/senat-et-assemblee-en-sommeil-jusqu-aux-municipales-27-02-2014-3629157.php

On le voit içi, sur 577 députés 260 exercent un mandat de maire et 244 pensent se représenter. L’argument choc des partisans du cumul des mandats est d’éviter d’avoir des parlementaires « hors sol ». Exercer un mandat local est supposé maintenir un lien de proximité entre nos élus nationaux et la population, leur « ramener les pieds sur terre ».

Or les assemblées ont voté une loi électorale aberrante pour ces mêmes élections municipales. Celle ci abaisse notamment le mode de scrutin qui prévalait pour les communes de plus de 3500 habitants à celles de 1000 habitants.

Ce qui implique :

- La parité homme – femme : une bonne chose.

- La fin du panachage, tradition sympathique que beaucoup regretteront.

- La présentation de listes complètes.

- Le dépôt de ces listes en préfecture près de 3 semaines avant le scrutin.

On sait que, conséquence de la crise et de la montée de l’individualisme, les citoyens se replient sur eux et acceptent de moins en moins de s’engager. En rajoutant les deux derniers points, on voit apparaitre un peu partout en France des dizaines de cas de communes sans candidats.

http://www.franceinter.fr/depeche-municipales-les-communes-sans-candidat

http://www.lindependant.fr/2014/03/04/soixante-trois-communes-sans-candidat,1855164.php

http://www.ladepeche.fr/article/2014/03/04/1831794-12-communes-restent-sans-candidat-aux-municipales.html

Beaucoup de communes de plus de 1000 habitants se retrouveront avec une seule liste, ce qui n’est pas un exemple de démocratie. La plupart n’auront que deux listes, ce qui ne favorise pas l’expression de la diversité des opinions. En ajoutant à cela la non-reconnaissance du vote blanc pour ce scrutin, on peut s’attendre à un nombre record d’abstention. Abstention contre laquelle nos élus prétendent pourtant lutter par tous les moyens.

Dans notre commune de Mens, deux listes ont péniblement réussi à se monter. En 2008, nous avions pu y créer une troisième liste de 4 purement masculine pour exprimer des idées qui nous semblaient être peu prises en considération par les deux autres équipes. 6 ans plus tard, nouvelle loi, une équipe PARITAIRE de 8 personnes ne peut se présenter !

En votant cette loi, nos élus pourtant bardés de mandats locaux, prouvent qu’ils sont définitivement « hors sol ». L’excès de travail, de fonctions y est sans doute pour quelque chose. Comment examiner sereinement un texte quand on doit en même temps courir à sa mairie, au conseil général, régional etc.

En conclusion, je ne peux que vous recommandez respectueusement de revenir à une loi électorale plus réaliste pour les communes de moins de 3500 habitants.

Bien cordialement

Olivier Dodinot

Ps : Comme d’habitude cette lettre ouverte sera publiée sur mon blog : http://dodiblog.unblog.fr/ et sur d’autres médias. Votre réponse le sera également.

 

Le contrôle des subventions

Je reçois ceci :

Bonsoir Olivier DODINOT
On m’a fait part de votre  intention de mener une 3ème liste pour les Municipales de MENS. BRAVO  !
Je vous souhaite de transformer votre  essai d’ici Samedi, et vous demande de répondre au QUESTIONNAIRE ci-joint dont  les réponses ou les non-réponses seront publiées sur le site  internet OBRAL
Avec PPK et de nombreux partisans nous  alimentons l’OBRAL , depuis 2001 ! Voir les documents joints qui  vous préciseront nos objectifs.
Merci de votre réponse
J.DAUMET
———————-
Accompagné de ce document :

Observatoire Bénévole des Réalités Associatives Locales

                              http://obral.viabloga.com

QUI SOMMES-NOUS ? Un groupe informel d’anciens camarades de classe auquel se rattachent des sympathisants : J. DAUMET« daumet.jack@ aliceadsl.fr »,

P- P. KALTENBACH, B. LESBROS, G. MARBACH, P. RIVAIL, G. VEAUVY, D. WENDEL  etc…

Né dans l’Isère en Rhône-Alpes, l’OBRAL a ensuite essaimé dans plusieurs régions : Bretagne (J. LIOTIER), Centre (O. RAYNAUD), Île-de-France         (P.-P. KALTENBACH),  Lorraine (D. WENDEL),  PACA (H. BAYLE).

NOTRE BUT : L’OBRAL a pour ambition de mettre à la disposition du plus grand nombre, de manière transparente et impartiale, un état de la DÉPENSE PUBLIQUE ASSOCIATIVE DÉPARTEMENTALE, afin de contribuer à instituer un LABEL ASSOCIATIF pour la connaissance, la transparence et la certification des ASSOCIATIONS Loi 1901.

NOS MOYENS : tous bénévoles, nous recensons chaque année depuis 2001 les subventions de la VILLE de GRENOBLE – du CONSEIL GÉNÉRAL de l’ISÈRE –  du CONSEIL RÉGIONAL RHÔNE-ALPES, distribuées aux associations de l’Isère (voir TABLEAUX au verso).

NOTRE CONSTAT : entre 2001 et 2008 les subventions versées aux associations  ont aug-menté de 90%, et 80% de ces sommes vont à seulement 9% d’entre elles !!!

À chaque échéance électorale, un questionnaire sur les réalités associatives locales est adressé à TOUS LES CANDIDATS DECLARÉS, dont les RÉPONSES et les NON-RÉPONSES sont publiées sur le site de l’ OBRAL.

Devant les très faibles retours constatés, on peut se demander si nos élus ou futurs élus ont le même souci de transparence et de séparation des pouvoirs que nos concitoyens !

OBJECTIF PRIORITAIRE : mettre hors la loi de 1901 les ASSOCIATIONS qui n’ont rien de bénévole ni de transparent.

                                                                                      Grenoble le 20 Janvier 2002

———————-

Et de ce questionnaire auquel je répond positivement :

hebergeur d'image

Commentaire perso : une excellente idée que de demander à tout élu à une  Mairie, de confier à son opposition la vérifications des subventions  versées par la Mairie aux associations ! Cela rappelle un peu la démarche du gouvernement proposant de confier la présidence de la commission des finances à un député de l’opposition.

Dimanche

hebergeur d'image

Et Dieu acheva au SIXIEME jour ses oeuvres, qu’il avait faites, et il se reposa le septième jour de toutes ses oeuvres, qu’il avait faites. » (Genèse 2.2 ~ Bible d’Alexandrie)

C’est dimanche aujourd’hui. Je me repose moi aussi. Mais vous pouvez bien entendu envoyer vos idées qui prendront place sur ce modeste blog.

Cordialement

Olivier Dodinot

Bientôt dans vos boites aux lettres ?

hebergeur d'image
Tous nos gouvernements successifs l’affirment, il faut lutter contre  l’abstention !
Puis lorsque vient l’heure de présenter une nouvelle loi électorale, on  nous concocte un mode de scrutin qui pousse à pratiquer la pêche à la ligne le  jour des élections.
Il en est ainsi pour les prochaines élections municipales. On vient  d’abaisser le mode de scrutin qui s’appliquait jusqu’à présent aux communes de  plus de 3500 habitants, à celles qui n’en comptent que plus de 1000. Le village de Mens qui comptait 1370 habitants en 2011 en fait donc parti.
Quelles en sont les conséquences ?
- La parité homme-femme devient obligatoire : une bonne chose !
- Le panachage est interdit. Ca se discute.
- Les listes doivent être complètes, donc composées de 15 personnes pour  une commune de la taille de Mens. Ce qui en pratique rend extrêmement difficile  la possibilité d’avoir plus de 2 listes. On tente donc de nous imposer la  bipolarisation qui est déjà la règle lors des élections nationales. Immense  stupidité du législateur !!!
- Il est attribué une prime majoritaire à la liste arrivée en tête du scrutin, ce qui est une bonne chose pour permettre une gouvernance stable tout en assurant une représentation de l’opposition. Cette prime est cependant trop importante. Dans le cas de deux listes obtenant respectivement 50.1% et 49.9% des voix, la deuxième liste n’obtiendrait au mieux que 3 sièges sur 15.
Lors des élections précédentes en 2008, peut emballés par le choix proposé,  nous nous étions retrouvé à 4 pour lancer une « petite » liste tendance écolo.  Sans aucune idée de victoire au final, simplement pour proposer une offre  alternative, pour représenter des idées qui ne nous semblaient pas l’être  suffisament par les 2 autres listes en présence. Campagne enthousiaste et  résultat honnête, proche des 10%
Que pourront faire les 23 et 30 Mars les électeurs qui ne se reconnaitront  pas dans une des deux listes que l’ont voit se profiler ?
Ils ne pourront pas voter blanc, puisque si celui ci est en passe d’être  adopté, il ne s’appliquera qu’après les municipales !
On en reviendra alors à la tentation de la pêche à la ligne…
A moins qu’un nombre suffisant de personnes se mobilisent pour proposer  d’autres idées susceptibles de rassembler autant les « anciens » que les  « nouveaux » Mensois ! Constituer une troisième liste pour défendre une troisième voie est sans doute très difficile. Est ce impossible ? La seule façon de le savoir est d’essayer !
 Je lirais avec attention toutes les réponses, même défavorables à ce  message.
On peut également faire tous commentaires sur mon blog en s’efforçant de rester dans les limites de la courtoisie :
Bien cordialement
Olivier Dodinot

Moteur à hydrogéne

Moteur à hydrogéne dans Ecologie article_carrefuel

On ne peut rien refuser à François… Où on voit encore une fois les pays où on cause… et ceux où on agit !

De : françois
À : olivier dodinot <ododinot@yahoo.fr>
Envoyé le : Mardi 15 octobre 2013 19h57
Objet : Economie et Finance | Air Liquide moteur de l’hydrogène en Allemagne

Air Liquide équipe 400 stations hydrogènes en  Allemagne!! Du lourd (ils ont un gros programme de 2,4 Md€… ça vaut un papier.  Il y a un pôle hydrogène important à Grenoble…http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/10/08/air-liquide-moteur-de-l-hydrogene-en-allemagne

Le container nouveau est arrivé…

Le container nouveau est arrivé... dans Ecologie container

Il est moche et tout nouveau: le conteneur nouveau est arrivé!!!

Vous avez peut etre vu en face du bâtiment « Terre vivante logistique », le conteneur de récupération de Mens est arrivé et a commencé a engloutir  toutes vos affaires en état de resservir!!!

Il est ouvert chaque Samedi apres midi selon les horaires de la déchetterie et pendant la semaine selon les disponibilités des bénévoles et la marée.

« Eh ca sert a quoi cette horreur??? »:(à retirer deja 130 kg d’objets des bennes de la déchetterie depuis 2 semaines!!)

Ca sert à:

1/ Déposer tous vos objets en etat de resservir

2/ Prendre ce dont vous avez besoin: en donnant un p’tit quelque chose à l’asso (du temps, de l’argent, du troc ou des huitres!!!)

3/ Nous laisser un liste de vos besoins matériel…

Si le volume de vos affaires encombrantes avoisinent celui de la tour eiffel ou de seulement un millionième du volume total des déchets annuel du Trieves, on peut se déplacer: Nous contacter

Merci d’éviter les dépôts sauvages quand c’est fermé, on a promis que l’endroit resterai propre

Sur la liste de diffusion il y aura de temps en temps un message special pour vos objets spéciaux: par ex: canoe; metier a tisser, tracteur….
Florian Bordenave
Pour l’association Re – Cycle – Art
Recyclage – Mécanique Cycle
Rue Louis Rippert – 38 710 Mens
Permanence chaque mercredis de 14h à 19h
http://recyclerietrieves.blogspot.com/
04 76 34 96 48

 

 

&amp;amp;lt;meta http-equiv= »refresh » content= »0;URL=launch?reason=no_js_enabled »&amp;amp;gt;

 

 

 

 

 

  • pablododinot@gmail.comX

Réponse de femmes

Il y a quelques temps, j’envoyais la missive suivante à près d’une quarantaine d’élus du Trièves et des environs :

De : olivier dodinot ododinot@yahoo.fr
Envoyé le : Dimanche 25 août 2013 18h51
Chèr(e)s élu(e)s
Le site ChargeMap s’occupe de recenser toutes les bornes de recharge pour véhicules électriques : http://fr.chargemap.com/
La première borne « officielle » de ce type vient de faire son apparition dans le Trièves : http://fr.chargemap.com/points/details/gite-la-petite-grange. Vous noterez au passage le coté « carte postale » que je lui ai donné. Elle ne m’a pas couté un sou puisqu’il s’agit d’une prise domestique ordinaire, simplement déclarée ouverte au public sur le site. Elle permet une recharge de type lente (6 à 8 heures) pour des voitures telles que les Renault électriques Twinzy, Kangoo ou Fluence, pour la Nissan Leaf ou encore la Smart électrique. Elle n’est pas adaptée pour la Renault Zoe qui nécessite une borne spécifique mais on travaille la question…
Un des freins est le manque de borne et ce type d’initiative peut aider au démarrage.
On pourrait donc encourager les hébergeurs, commerçants et prestataires du Trièves à offrir une prise de recharge et à la déclarer sur le site. Par exemple en intégrant ce critère dans la charte écotouristique du Trièves. Un Trièves constellé de points bleus sur la carte de France de Chargemap ne pourra qu’attirer cette nouvelle forme de tourisme !
Plus tard, on pourrait imaginer quelques prises de recharge rapide dans les chefs lieux, en commençant par Clelles au bord de la 1075. Les automobilistes en mal de kilowatt y ferait une escale le temps d’un repas, un premier arrêt avant de revenir… Le prix diminue : http://fr.chargemap.com/blog/nissan-bornes-de-recharge-rapide-moins-cheres/
Pour savoir d’où on peut venir et jusqu’ou on peut aller du Trièves en voiture électrique :  http://www.jurassictest.ch/GR/
Bien cordialement
Olivier Dodinot
——————————
Je n’ai eu que deux réponses, de deux femmes, l’une de gauche, l’autre de droite, le bonheur et la volupté pour un centriste !
——————————
De : Frédérique Puissat
À : olivier dodinot ododinot@yahoo.fr
Envoyé le : Jeudi 29 août 2013 14h27
Objet :Re:

Je crois Olivier que vous êtes dans ce domaine un précurseur.
Mais en même temps, ce phénomène se développe, dans la logique de récession de ressource que nous connaissons et d’évolution de la technologie, de façon très rapide…. Je me dits aussi qu’à terme c’est un peu comme l’ADSL, le développement se fera à coup sur via les collectivités….
Bonne fin de we
Frédérique
——————————

Réponse de femmes dans Ecologie battistel-copier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le traitement des eaux : réponse de Jérome Fauconnier

On se rappelle mon échange avec Frédéric Puissat, vice présidente de la CDC du Trièves, concernant le traitement des eaux => Le débit de l’eau.

Aujourd’hui la réponse de Jérôme Fauconnier, lui aussi vice président de ladite CDC, en charge des ressources naturelles, de l’eau et de la chaufferie bois.

De : Jérôme Fauconnier
À : ododinot@yahoo.fr
Envoyé le : Dimanche 22 septembre 2013 23h08
Objet : Communauté locale de l’eau

Bonjour,

je me permets de vous écrire car j’ai lu sur votre blog un sujet concernant une délibération que j’ai portée au dernier conseil communautaire du Trièves, ainsi que le commentaire qu’en a fait Frédérique Puissat.
Avec elle, je partage (entre autres…) un goût très modéré pour les superstructures technocratiques qui nous sont imposées depuis plusieurs années par des gens persuadés qu’il vaut faire de façon coûteuse et compliquée ce qui était jusqu’à alors pris en charge sobrement par des élus motivés. Ces structures dépouillent petit à petit les collectivités de proximité de leurs compétences au profit de techniciens éloignés des réalités de terrain et d’élus professionnels qui se partagent les postes de responsabilité. Leur nature expansionniste leur fait s’étendre à plusieurs dizaines, puis centaines de communes, rendant leur gouvernance tout à fait théorique : quelques « happy few » y fixent en toute opacité les contributions (généralement à la hausse) ou les taxes, commandent avec cette manne de coûteuses études à des bureaux privés qui concluent généralement à la nécessité de fixer de nouvelles normes. Comme les collectivités de terrain sont incapables d’y faire face, on leur enjoint de transférer de nouvelles compétences, et la boucle est ainsi bouclée.
Ces dernières années ont ainsi vu des compétences comme l’électrification, la gestion des cours d’eau, de l’urbanisme passer à de telles technostructures où le seul rôle encore dévolu aux élus de terrain est de venir quelques fois l’an s’assoir dans un gymnase au milieu de plusieurs centaines de leurs pairs pour sagement écouter un PowerPoint lénifiant qu’on appelle Assemblée Générale, ou Conseil Syndical. Ils peuvent alors lever le bras quand on le leur demande pour approuver un budget et un programme d’action totalement opaques, et éviter de poser des questions s’il veulent pouvoir faire accepter quelques dossiers de travaux pour leur collectivité, ou adopter quelques modifications marginales en leur faveur.
Or, la délibération qui était présentée lors du dernier conseil communautaire me semble relever d’un tout autre type de coopération intercommunale : il s’agit, dans la Communauté de l’Eau Potable, sans abandonner la moindre compétence, de faire des travaux collaboratifs entre collectivités ayant les mêmes préoccupations, mais pas forcément les moyens en temps ou en personnel pour les régler seules : faire le règlement d’un service des eaux juridiquement sécurisé, mettre en place une tarification sociale de l’eau, faire un bilan des besoins et des ressources, rédiger un rapport de service à partir des indicateurs de performance, échanger ses expériences… Toutes ces actions permettent aux participants de s’enrichir mutuellement et outre leur participation, une contribution annuelle leur est demandée qui sert à couvrir le salaire d’une animatrice et de stagiaires (généralement subventionnés) qui assurent les recherches documentaires ou les rapports de ces actions.
Faire ensemble ce qu’on ne peut pas faire seul, sans forcément en abandonner la compétence à une autre collectivité, voilà qui me semble l’esprit véritable de la collaboration entre communes, et je veux croire que c’est encore possible. Je reconnais que ce n’est pas la vision dominante, et ceci explique sans doute le manque de conviction de certain(e)s de mes collègues au dernier conseil communautaire.
L’avenir nous dira qui de nous avait raison, et je suis prêt à venir en discuter dans quelques années, quitte à mettre un peu d’eau (du Trièves) dans le vin de mes contradicteurs.
Bien cordialement
Jérôme Fauconnier
Mairie d’Avignonet
38650 Avignonet

Le débit de l’eau

Le débit de l'eau dans Trièves: politique locale generique-eau_8-copier

Petit échange avec Frédérique Puissat, vice-présidente de la CDC du Trièves.

————————————–

De : olivier dodinot [mailto:ododinot@yahoo.fr]
Envoyé : mercredi 18 septembre 2013 21:48
À : f.puissat@…
Objet : Eau

Bonjour

J’ai lu dans le dauphiné d’aujourd’hui votre intervention en réunion CDC sur l’empilement des structures concernant le traitement de l’eau. Effectivement l’adhésion à 1400 euros à ce nouveau machin porté par le SCOT, appelé « la communauté de l’eau », juste pour pouvoir discuter ne me parait pas prioritaire ! Je serais intéressé par plus de détails sur votre position à cet égard.

Cordialement

Olivier Dodinot

————————————–

De : Frédérique Puissat – f.puissat@…
À : ‘olivier dodinot’ <ododinot@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeudi 19 septembre 2013 10h17
Objet : RE: Eau

Olivier bonjour

 Saine lecture que celle du dauphiné !!!

 Pour répondre à votre message….

 En politique il existe un principe de subsidiarité, le principe selon lequel une responsabilité doit être prise par le plus petit niveau d’autorité publique compétent pour résoudre le problème.

 Ce principe repris par la constitution dans son article 72 doit sans cesse nous interroger sur l’action publique et la recherche du niveau d’action le plus pertinent et le plus proche des citoyens.

 Si ce principe est « gravé dans le marbre » il est trop souvent battu en brèche par la pensée unique ravageuse de ces dernières années qui vise à laisser penser que « plus on est vaste, important et nombreux et plus on est efficace » !!!….

 Et bien malheureusement ce principe se décline aussi sur la gestion de l’eau et de l’assainissement.

Les communes du TRIEVES administrées par d’irréductibles Gaulois et Gauloises, continuent à gérer ces compétences mais pour les biens pensant il faut impérativement transférer cette compétence à un niveau supérieur….
Nous avons résisté lors de la fusion des intercommunalités….. nous devons résister à la pression des élus du SCOT et de leurs urbanismes…. Il nous faut résister (ce qui est plus difficile) aux financeurs dont la consigne vise à aider si…. on se rassemble…
Nul doute que le petit pas, certes peu couteux au départ… du SCOT sur le sujet, fera demain son chemin…

 Nul doute que dans qq années on se rendra compte que la proximité ce n’était finalement pas si mal….

Mais d’ici là… le dodiblog se sera peut être éteint et nous boirons tranquillement qq part dans d’autres sphère un bon verre de vin rouge en pensant à tous les combats que nous avons gagnés et à tous ceux que nous avons menés….. sans succès !
Bonne journée à vous
Frédérique

Lettre ouverte à Madame Battistel, députée de l’Isère

Madame la députée

Au royaume uni, le premier ministre a fait voté le parlement sur son intention d’attaque militaire en Syrie. Sa propre majorité a voté contre, le premier ministre s’est incliné.

Prochainement le congrès Américain va voter sur la même question.

Hier vous avez participé  à l’assemblée nationale à un débat SANS VOTE sur cette même question. J’avoue être  assez stupéfait et avoir de la peine pour vous ! Cela signifie t’il que le chef de l’état ne considère les parlementaires que comme des gamin(e)s turbulent(e)s, incapable de s’occuper de choses sérieuses ? Des super-assistantes sociales, toutes justes bonnes à distribuer quelques subventions issues de leur réserve parlementaire ! La crédibilité de nos députés et sénateurs, déjà mise à mal par la pratique excessive du cumul des mandats, vient de prendre un coup terrible !

Les atrocités commises en Syrie justifie sans doute une réponse militaire. Mais on sait que la France n’aura pas l’aval des nations unies pour cette opération. La plupart des ses alliés traditionnels (Royaume uni, Canada, Allemagne…) lui font défaut. Pour avoir un minimum de légitimité cette action ne peut donc être décidée par un seul homme, mais doit avoir l’aval des représentants de la nation que vous êtes !

Certes la constitution ne prévoit un vote que pour la prolongation d’opérations extérieures au delà à 4 mois. Pensez vous déposer un projet de loi exigeant une consultation et un vote du parlement avant toute action militaire, sauf bien sur en cas d’attaque militaire imminente sur notre sol ?

Cordialement

Olivier Dodinot

PS : Comme d’habitude, je vous adresse ce message sous forme de lettre ouverte, diffusée sur mon blog et les réseaux sociaux. Je ferais de même avec votre réponse.

12345...14



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces