• Accueil
  • > Recherche : clelles mens village

Résultat pour la recherche 'clelles mens village'

Trièves bas carbone !

La fine équipe Mensoise du gite « la Petite Grange » : http://lapetitemaison.unblog.fr/http://

Petite-Grange

et de la chambre d’hôte « L’étape Huguenote » : https://www.trieves-vercors.fr/l-etape-huguenote.html
vous souhaite une bonne et heureuse année 2020.
Etape-Huguenote
La nouveauté de l’année 2020 ?
Vous pouvez désormais venir dans le Trièves en mode bas carbone !
Après un long combat et beaucoup de travail de conviction, 2 voitures d’autopartage Citiz sont disponibles sur Mens. Sans doute une première en France, pour un village de cette taille (1500 habitants)
Kangoo
Une généreuse Kangoo avec siège bébé et boule d’attelage
Sandero
Une Sandero écolo, Crit’Air 1
Elles sont à la disposition de nos hôtes, sans les frais d’inscription, moyennant chèque de caution et présentation du permis de conduire.
L’idéal pour faire une petite balade dans le coin, sans trainer sa propre voiture sur des centaines de kilomètres !
Vous pourrez bénéficier de tarifs particulièrement doux et spécifiques à Mens : 
gareclellessmall.jpg
A bientôt dans le Trièves !
Catherine & Olivier

Déplacements

Ca accélère grave sur la question des déplacements à Mens !
 - La nouvelle Sandero Citiz vient d’arriver à Grenoble. Quelques jours pour l’équiper du boitier Citiz et elle rejoindra sa grande sœur Kangoo à Mens. On parle déjà du jeudi 5 ou du samedi 7 décembre…
 - Un arrêt minute pour favoriser la pratique de l’autostop et du covoiturage vers Clelles et Grenoble devrait être mis en place dans les semaines qui viennent. Affaire à suivre !
 - J’ai contacté la municipalité de Mens pour la possibilité de création d’un parking à vélo sécurisé. Il pourrait servir :
    - pour les habitants de Mens n’ayant pas d’emplacement pour les stationner.
    - pour le rabattement vers les voitures Citiz des habitants des hameaux et des villages environnants.
Il permettrait d’avoir son vélo au sec (le plaisir des selles mouillées après la pluie…) et surtout d’éviter le vol. La question n’est plus théorique à Mens, nous nous sommes personnellement fait dérober un vélo électrique au fond de notre allée.
La mairie demande un minimum de manifestation d’intérêt avant de ce lancer, ce qui parait logique.
Donc si l’idée vous intéresse à titre personnel, merci de me le faire savoir, je transmettrai !

 

 - Enfin le bureau d’étude VERDI et SQUARE-PAYSAGES organise un premier comité de pilotage pour discuter du diagnostic et des enjeux ressortis de la première étude et de celle de la balade habitants, concernant la sécurisation des déplacements dans le bourg. Les parents de jeunes enfants sont particulièrement bienvenus !

 L’idée est de partager tous ensemble ces enjeux et les 1ères pistes d’aménagement , que l’on amende et valide ces pistes pour ensuite passer au dessin de l’esquisse provisoire.

Rendez vous jeudi 12 décembre, 18h30 en mairie.

Qu’on se le dise !!!

Citiz : visite à Mens

20190708-132554

Visite de Mens « à la Japonaise » pour les responsables de Citiz lundi dernier.

10h, arrivée à la mairie, rencontre et discussion avec Monsieur le maire.

Puis on déambule dans les rues du village pour voir ou placer les 2 futures voitures. Beaucoup de contraintes, il faut qu’elles captent le réseau téléphonique, ne pas être à une place ou se situent les foires, pas sous un arbre etc.

Après moult réflexion,  la Kangoo sera stationnée place du Vercors et sera disponible début septembre. La Sandero sera place Paul Brachet et disponible au 22 septembre pour l’inauguration officielle du service. Charge aux employés municipaux de matérialiser l’emplacement au sol et de fixer les totems.

11h30 : discussion informelle à l’office du tourisme

12h :  pause déjeuner au snack du camping. On y rencontre un futur sociétaire.

14h : rencontre avec les responsables de la foire de la transition. Citiz y tiendra un stand.

14h30 : rencontre avec le garage Renault pour le contrat d’entretien et de nettoyage des véhicules. La carte carburant pourra être utilisé au garage Citroen, pas de jaloux !

15h30 : rencontre avec les responsables du tourisme et de l’économie de la communauté de communes du Trièves. Comment offrir le service d’autopartage aux touristes de passage qui viennent sans voiture, aux camping caristes ? On discute également des développements ultérieurs du service, Monestier de Clermont, Gresse en Vecors, Clelles ?

Affaire à suivre !

Une autre montagne

Une autre montagne dans Trièves culture & cinéma byol

Vendredi 16 mars à 20h45 à Clelles projection du film « une autre montagne » en présence des réalisatrices Anouck Mangeat et Noémi Aubry.

Sur les terres de Turquie, un dicton dit « Si un de tes yeux pleure, l’autre ne peut rire ».

A l’est, le Bakur, le Kurdistan de Turquie. A l’est, ce sont les couvre-feux, les blocus, les occupations de l’armée turque. C’est une paix qu’on espère et qui n’arrive jamais. Ce sont des femmes dans les montagnes, qui se lèvent, qui font face, quitte a prendre les armes.

Burcu et Sinem vivent a Istanbul avec cet oeil qui pleure. Elles vont rencontrer Ergül dans un petit village de la région de la Mer Noire, qui a participé aux luttes révolutionnaires de la fin des années 70 étouffées par le coup d’état militaire de 80.

Le temps d’échanger leurs expériences d’organisation de femmes et du çay. Les époques se mêlent et c’est toujours la guerre, la répression et une violence au quotidien contre laquelle elles se soulèvent. Kurdes, meres, féministes. Il y a de la résistance et de la solidarité dans leurs mots, dans leurs pas, dans leurs cris, dans les rythmes qu’elles tapent sur leurs « erbane » (percussions) contre le nationalisme, la guerre, le patriarcat.

UN PETIT RAPPEL pour les séances exeptionnelles de ces prochains jours :

pour la projection en avant première de la prière demain il n’y a plus de places par contre une tournée dans les villages la semaine prochaine :

Mercredi 21 mars à 20h45 à Clelles Samedi 24 mars à 20h30 à Roissard Samedi 24 mars à 20h30 à Saint Jean d’Hérans Lundi 26 mars à 20h30 à Sinard Vendredi 30 mars à 18h30 à Mens

Enfin n’hésitez pas à passer un moment sur nos séance de courts metrages dasn le cadre de la fête du court métrage (séances gratuites)

à Clelles le 17 mars à partir de 17h pour les enfants puis nous enchainerons pour tout public venez à l’heure qui vous arrange pour la durée que vous voulez

à Saint Jean d’Hérans le 17 mars à partir 17h avec repas partagé.

à Vif le 18 mars 10h30 projection pour les enfants 15h projection famille, repas partagé 20h30 reprise des projections.

À bientôt dans nos salles.

Cordialement, Le bureau de l’écran vagabond http://www.ecranvagabond.com/

RENCONTRE MUSICALE

Image de prévisualisation YouTube

Eric Longsworth, compositeur et violoncelliste, est un de ces artistes « inclassables », aux confluents de plusieurs styles. Il joue du violoncelle comme si parfois il s’agissait d’une guitare, d’une basse ou, encore, d’un instrument de percussion. Sur les cordes frottées, pincées, frappées, Eric Longsworth laisse une empreinte extrêmement personnelle.

Eric est parti le 28 aout du petit village de Poët-Laval dans la Drôme pour emprunter le célèbre sentier des Huguenots jusqu’à Genève. 400 kms de marche, violoncelle sur le dos, où il invite les citoyens, citoyennes, musiciens et musiciennes à le rejoindre dans sa randonnée musicale.
Demain samedi 3 Septembre, il fera le trajet  Benevise – Le Percy (17 km) avec arrivée prévue au Percy à 17h. 
Dimanche 4 Septembre à 11h,  rencontre Musicale au Bistrot de la place (ancien Lion d’or) à Clelles.
Le 5 septembre au soir, il passera par Mens en provenance du Percy. Il espère rencontrer d’autres musiciens sur le chemin, pour jouer quelques notes à l’improviste ensemble. Il nous donne ensuite rendez vous à  partir de 19h à l’espace culturel pour un “Compte rendu en paroles et musique” de sa randonnée. Un moment convivial pour discuter et partager.
Au plaisir de vous rencontrer!

Le voyage de Fanny bis

Hebergeur d'image

La météo est favorable, un grand écran tout neuf est arrivé, le son sera prêt…

Projection en plein air du film sur les lieux du tournage ; 
Vendredi 27 mai à 21 h 30, au village de St-Jean d’Hérans
venez voir ou revoir
Le voyage de Fanny
l’épopée d’enfants à travers la France pendant l’Occupation.
film réalisé par Lola Doillon, avec Cécile De France, Stéphane DeGroodt…
Pour l’occasion, le film sera projeté exceptionnellement dans la maison Denier à St-Jean d’Hérans (derrière la fontaine du village), sur les lieux mêmes où ont été tournées plusieurs scènes du film,
Un film en partie réalisé à St-Jean d’Hérans, Mens, Cornillon-en-Trièves, Clelles et en région Rhöne Alpes…
Accueil dès 20 h 30, buvette et petite restauration sur place proposées par le Sou des Ecoles de Mens, le Comité des Fêtes, Ecoute Voir et Culture et Détente.

 

Visite de la remise, diaporama du tournage, « making of » présentés avant le film…
repli à la Salle des Fêtes en cas de mauvais temps
Renseignements : www.ecranvagabond.com
04 76 34 99 63
séance organisée dans le cadre de la vogue par l’Ecran vagabond du Trièves, avec Culture et détente

Forum Tepos

Hebergeur d'image

Rendez-vous au Forum « Territoire à Énergie POSitive » le 22 septembre à 18h à Saint Martin de Clelles (salle Eloi Ville)

Nous vous présenterons le projet et les actions concrètes qui commencent :
- Les nouvelles aides à la rénovation énergétique
– Les nouvelles solutions de transport, dont la mise en place d’un parc de vélos électriques
- Le développement du compostage
- Les actualités des Énergies renouvelables : Des projets éoliens dans le Trièves, le développement du bois énergie, les centrales villageoises photovoltaïques…

La soirée se déroulera de la manière suivante :
– 18h : accueil
- 18h15 : Présentation du projet et des actions lancées
- 19h30 : buffet – forum en présence des partenaires qui portent les différentes actions

Venez nombreux !

Rendez-vous co-voiturage :

A Mens, Place du Vercors, 17h40
A Monestier de Clermont, Col du Fau, 17h45

Traintamarre

La micro-équipe qui a préparé le Traintamarre vous a concocté un programme riche et varié, les uns et les autres ont donné ou promis des coups de mains… A J – 3, tout est (presque) prêt !
Nous vous rappelons l’idée de départ : A la fois fêter le report de la fermeture de la gare de Lus d’un an… et continuer à faire parler de l’importance d’une gare ouverte et d’un train pratique, dans une vallée et un village comme le notre !
Aussi, maintenant nous allons avoir besoin de vous ! Tout simplement pour participer aux différents évènements et montrer votre mobilisation et intérêt ! Toutes les animations sont soit gratuites, soit avec participation libre !
Pour chacune, nous serons relayés par la presse, afin de faire connaître la gare de Lus sous un jour culturel, festif, de réflexion….
Nous vous rappelons le programme :  

 
Dimanche 6 juillet à 12h | Vernissage – Exposition photos « Trains de montagne, trains de vie » | Salle des Aiguilles
Photos de Bernard Fontanel | Christian Wolf | Lilian Sabatier et reproductions de cartes postales anciennes de la voie, des travaux de construction, du transport du bois ou de la glace

Mardi 8 juillet à 19h | Apéro-débat – « Les enjeux du développement ferroviaire dans les vallées alpines » | Camping La Condamine
Les risques de fermeture encourus par la gare de Lus la Croix-Haute et de manière générale par les petites lignes en territoire de montagne, posent la question de leur utilisation actuelle, de leur survie et de leur développement potentiel. Au-delà des questions économiques, politiques et écologiques, le développement du train et des transports collectifs en zone de montagne, relève avant tout d’un véritable choix de société…
avec Robert Cuchet, Président de l’A.G.V | Gabriella Trotta-Brambilla, architecte et docteur en urbanisme | Olivier Klein, enseignant chercheur au Laboratoire d’Economie des Transports de Lyon.

Jeudi 10 juillet à 20h30 | Projection – « Terminus Boréal » | Salle des fêtes
Ce film est le récit de l’expédition de l’équipe Rail & Ride à destination de la Laponie. L’objectif est simple : partir en train des Pays de Savoie, pour découvrir à ski, le massif du Sarek, 200 km au nord du cercle polaire.

Vendredi 11 juillet à 18h30 | Spectacle – « Le Défilouf prend le train » | Gare de Lus
Défilé de mode théâtralisé, spectacle de danse et de clown créé spécialement autour de la ligne Grenoble Veynes Gap de Françoise Méry, Compagnie Opus, Mens.

Samedi 12 juillet à 13h38 | Prenez le Veyn’art | Gare de Lus
Ce train touristique, historique et artistique exceptionnel voyagera entre Embrun et Clelles durant 3 jours à l’occasion des 15 ans de l’Ecomusée du Cheminot Veynois.

Dimanche 13 juillet à 12h00 | Pique-nique autour de la gare
Lectures de textes de Giono par l’association « D’ici, on voit la mer ». A 13h38, les plus chanceux prendront le Veyn’art avec à son bord Pierre Henri, contrôleur surréaliste et M’sieur Gaby, chanteur de quai. A Clelles, mini-concert des Poissons Voyageurs au pied du Mont Aiguille puis à 15h00 retour sur Lus

Toute la semaine, expo photos « Trains de montagne, trains de vie » | Expo à la bibliothèque « Compartiments lecteurs : trains et gare dans la littérature | Expo Giono et les Glacières à la Maison du Patrimoine

Consultez le programme détaillé sur traintamarre.canalblog.com et faites circuler l’info sur vos réseaux…
Merci
Brigitte, Corinne, Hélène….et les autres

Coquet première : l’intégrale !

C’est fini. On peut lire jusqu’au bout…

hebergeur d'image

 

Salle Chatel pleine avec des chaises jusque dans l’entrée pour la première réunion de la liste Coquet. Environ 80 personnes dont pas mal d’opposants notoires, y compris quelques membres de la liste d’en face (Hugueny, Zanders).

Deux parties très contrastées : la présentation de la liste, la discussion sur le programme.

PRESENTATION DE LA LISTE : durée 1h20

Bernard Coquet décrit sa liste comme étant sans étiquette, il dit ne pas connaitre la couleur politique de ses colistiers. Tous déclarés comme divers au nuançage de la préfecture.

Il commence par excuser Lauriane Josserand, 26 ans, la benjamine de l’équipe, en CDD à Saint Etienne en Dévoluy. A la recherche d’un emploi stable, une petite jeune qui veut travailler ! Elle arrivera finalement en toute fin de réunion.

Les candidats se présentent en partant du fond de la liste.

Joël Gérin : né à Mens, carrière chez HP, conseiller municipal de 2001 à 2008 avec Philippe Gazin. A travaillé à la vie quotidienne, sur l’accessibilité (il se déplace en fauteuil roulant), sur la zone bleue. Président de l’association cueille la vie ,qui fait de l’animation à la maison de retraite, depuis 6 ans.

Propose de refaire le chemin pour handicapés de Châtel dont le revêtement ne permet pas de circuler en chaise roulante. Aussi un état des lieux à Mens et dans le Trièves de l’accessibilité pour handicapés, personnes agées, poussettes.

Evelyne Garnier : 72 ans, arrière grand mère, né à Oran en Algérie d’un père militaire, revenue en 1951.

Secrétaire de direction puis gérante de discothéque. A Mens depuis 1988, mariée à un vieux Mensois qui fut conseiller de 2001 à 2008.

Intéressée par l’aspect du village, les petites rues, les entrées de la commune, le fleurissement…

Jean Louis Goutel : Dans le Trièves depuis 2000, 3 filles.

Directeur adjoint de la chambre d’agriculture.

4ème adjoint à l’économie dans la municipalité sortante, en charge de l’écotourisme et du tourisme adapté.

2 ans président de l’office du tourisme, s’est occupé de la foire du 1er mai et de la foire bio devenue foire du Trièves.

Daniel Dussert : né à MENS, 67 ans, 4 enfants, agriculteur bovin, céréales.

Souhaite soutenir l’agriculture et le tourisme à travers la conservation des paysages. Et s’occuper des routes et chemins communaux.

Aurore Chauvin : 27 ans, originaire de Champagne Ardennes, étude à Lyon, à Mens depuis Aout 2010, secrétaire comptable.

Souhaite s’occuper des nouvelles solutions de transport, navettes Clelles-Mens, le covoiturage.

Bernard Chevalier : né à Mens, 59 ans, travaille à France télécom, à la retraite en mai.

Conseiller municipal de 2001 à 2008, à lancé le trait d’union Mensois et le 1er site internet de la mairie. A travaillé à la commission vie associative.

Carole Sauze : Famille de Mens, enfance à Mens, pompier volontaire, infirmière à la Mure.

Veut représenter la jeunesse Mensoise, conserver les services publics et médicaux.

Jean Paul Chabert : né à Mens, étude à Grenoble. Travail au crédit agricole de Mens de 1975 à la retraite en 2011;

A constaté les pertes d’emplois dans l’agriculture, le batiment, l’artisanat. Une certaine compensation pour les EHPAD, SIAD, ADMR et secteur associatif.

Est trésorier de l’association Trièves tourisme. Intéressé au développement économique.

Rosemary GIOVANETTI : d’origine Batave, 63 ans.

A créé une entreprise qu’elle a vendu, aussi gérante d’hôtel 4 ans. 20 ans à Grenoble.

En retraite à Menglas depuis 18 mois.

Intéressée par l’avenir des jeunes, par leur travail. Et par le développement du tourisme.

Gérard Dangles : 67 ans

A Grenoble depuis 1982 dans le secteur informatique;

Mens depuis 2005, conseiller municipal en 2008

DGS informel pendant 3 ans, s’est occupé de l’informatique municipale, du journal le TUM, des associations, a pris beaucoup de plaisir.

La voix s’élève : on a une confrontation entre 2 visions respectables mais différentes. On a une chance extraordinaire avec Coquet. Stop au ronron.

Applaudissement dans la salle, presque une bronca !

Véronique Menvielle :

D’origine Lyonnaise, 4 générations d’enseignants. Institutrice depuis 23 ans atteinte de pédagogite aigu. Aime la rigueur, le travail bien fait.

A Mens depuis 2005, conjoint Mensois.

Souhaite s’occuper de la jeunesse et des sports, créer deux conseils municipaux pour les jeunes de 8-12 et 13-17 ans pour un apprentissage de la citoyenneté et de la démocratie. Aussi un jumelage Européen pour des échanges culturels et linguistiques.

Tiens ? http://dodiblog.unblog.fr/2014/02/14/jumelage-echange-linguistique/

Marcel Calvat : né le 27-4-1943 (à quelle heure ?).

Famille modeste, progression professionnelle instit, prof d’EPS, principal adjoint puis principal d’établissement scolaire.

Fonction à la Fédération Française de ski au niveau régional, national et international.

Pour le développement du tourisme et de l’industrie. Pas de rêve et d’utopie, du réalisme et du pragmatisme.

1er adjoint de la municipalité sortante, président de la CDC de Mens pendant 4 ans.

Anne Marie Barbe : 62 ans, à Mens depuis 37 ans.

Travail administratif à la fac de Grenoble pendant 43 ans.

Motivée et disponible, souhaite s’occuper des personnes âgées.

Bernard Coquet : la tête de liste, on entre dans une autre dimension…

A commencé comme géomêtre, reprend quelques études, quelques petits postes dans des cabinets ministériels et préfet dans quelques départements…

Rugbyman , il se blesse, soigné aux Alouettes à Mens où il rencontre la future Madame Coquet, issue d’une vieille famille Mensoise, il y a 50 ans.

A bien connu Pierre Rolland, maire de Mens 1977-1983 et  Philippe Richard, maire de 1989 à 2001 auquel il a succédé à la présidence du fond documentaire Trièvois.

La liste équilibre et renouveau :

L’équilibre : besoin de mesure, éviter les conflits stériles, l’aveuglement militant.

Liste équilibrée par l’origine des candidats : 9 Mensois de souche, 6 néo Mensois depuis 18 mois à 50 ans.

7 en activité, 8 retraités, 1 agriculteur. Echelonnement des âges de 26 à 74 ans;

Pas de militants politiques déguisés !

Le renouveau : il faut faire des projections à moyen terme, le long terme est imprévisible.

Mens a une économie résidentielle, en boucle, fragile.

Les structures administratives vont changer considérablement dans les 3 ans à venir. Le futur canton s’étendera du Trièves au Valbonnais.

Mens est maintenant intégré dans le SCOT, approuvé il y a 18 mois, qui donne une vocation agricole et touristique au Trièves. Son sort est lié avec Grenoble.

L’accent devient Gaullien, un peu de tremblement dans la voix : Mens est à redresser, il faut se remettre debout, demain il sera Trottoir (au lieu de trop tard…).

Vous aurez plus de chance avec nous ! On attend presque un « Mensois, je vous ai compris », les bras en croix, qui ne vient malheureusement pas…

Applaudissements nourris de la salle.

Du grand art, de l’Enarque, la haute administration Française qui sait faire un magnifique discours sans aucune note !

Le ton se calme. Ses 2 parents sont DCD à 88 ans, il devrait donc avoir encore quelques années devant lui.

Il n’a aucun intérêt pécunier ni professionnel dans cette affaire, ce qu’on peut lui accorder.

Répond aux critiques sur sa « résidence alternée » à Mens : il sera présent autant qu’il le faudra (sans préciser combien de temps dans l’année). Le rôle d’un maire n’est pas nécessairement de s’occuper des poubelles qui débordent où des coqs qui chantent trop tôt. Il faut savoir déléguer. Il est de consulter, prendre des décisions, assumer une responsabilité juridique.

DISCUSSION SUR LE PROGRAMME :  durée 1h10

Là aussi, je met mes réflexions en italique.

Bon, vous avez notre programme en main (une feuille recto-verso), allez y posez nous des questions !

Là, ça tombe un peu à plat. Je m’attendais à une présentation du programme par thème puis à des questions en fonction. Quelque chose d’un peu structuré.

Du coup, ça part dans toutes les directions. Emmanuel se lance avec une déclamation sur la fin dans le monde et la responsabilité planétaire des Mensois. Un autre : « Vous dites faire venir du monde à Mens OK. Mais pas des écolos qui branlent rien ! »

Goutel : On peut attirer dans le secteur de l’agriculture, de l’écologie, des personnes agées. il faut créer les conditions d’accueil.

Dangles : attirer les technologies nouvelles, créer un espace pour le télétravail.

Claude Brand à Marcel Calvat : pouvez vous nous parler de votre bilan ?

Manifestement il a prévu la question le Marcel. Y sort une feuille et lit :

 - A la CDC de Mens :

Réalisation de la chaufferie bois, subventionnée à 80%,  économe en CO2, qui permet de chauffer l’EHPAD, les écoles, le centre social, le collège, la piscine et le camping.

Etude de faisabilité sur un plan d’eau biotype comme à Valbonnais. Mais il faut un espace approprié et beaucoup d’eau. Encore une étude qu’on aimerait pouvoir consulter sur internet, après tout elle a été payé avec nos impôts…

La fusion des CDC : il a pris beaucoup de temps pour y réfléchir et se décider. Temps qui n’a peut être pas été perdu. Il rappelle que le conseil de Mens avait voté contre sous Gazin. La fusion a finalement été votée à l’unanimité, avant qu’elle soit rendue obligatoire par le préfet. Cela a aussi permis de mener à bien la répartition des compétences et l’étude financière.

Il a participé au comité de pilotage d’Energie et territoire. Devant la prochaine mise en concurrence de la concession des barrages, EDF est devenue soudain très généreuse en donnant 240 000 euros par an pour les six CDC des bords du Drac. Le Trièves étant peu présent ne touche malheureusement qu’une faible part du pactole.

Travail au CDRA (Comité de Développement Rhône Alpes) dans le secteur tourisme.

Sur le dossier de l’ARB (Association de Réhabilitation de l’Herboristerie) qui compte s’installer prochainement à Beaumet.

 - Au niveau de la commune :

A travaillé au niveau du centre de gestion départemental qui gère le personnel municipal.

Mise en place du DGS (Directeur Général des Services).

Commission Vie Quotidienne, sur l’évenementiel, gestion et réhabilitation de la piscine, accessibilité pour les handicapés.

Augmentation du foncier de la commune en achetant 6500 m2 supplémentaires aux terres du Ruisseau.

Question d’Hervé Hugueny :

L’écologie créé de l’emploi, exemple de la SCOP (Société COopérative et Participative)  Terre vivante et de Trièves compostage qui est passé de 1 à 7 salariès.

Réponse Bernard Coquet : oui l’écologie créé de l’emploi, l’édition est à la peine, la structure SCOP peut provoquer des tiraillements, la commune pourra aider mais à peu de marge de manœuvre financière.

Petite digression :  la situation financière de Mens : elle est saine, taux d’investissement le plus faible et taux d’épargne le plus fort de l’Isère.

Il faut fixer des priorités, ne pas passer des mois à discuter, les discussions doivent être suivies de décisions.

Question de Nathalie Behiels : Quelles seront vos priorités ?

Réponse un peu dans tous les sens.

Faut il relancer la déviation où bricoler le stationnement dans Mens ?

Aide à la formation : le niveau à Mens est souvent CAP-BEP, les plus diplômés partent.

Le haut débit, le travail de réseau.

Question Dodiblog : les transports, Internet

Réponse d’Aurore Chauvin : c’est de la compétence du conseil général, il faut coordonner bus et train, des actions pour la foire du 1er mai…

Là, il faut encore travailler les dossiers !

Reprise par Marcel Calvat : il y a l’exemple du taxi à la demande comme sur le canton de Clelles, créé au moment de la fermeture des gares secondaires sur la ligne Grenoble-Veynes avec l’aide de la région. Mens l’a refusé, sans doute par peur de voir disparaitre le car. Ca sera difficile de récupérer cette opportunité.

Bernard Chevalier : la fibre va bientôt arriver à la Mure, pour Mens il faut se renseigner…

Bien flou, j’aurais aimé des idées sur la politique des sites, les liens entre eux.

Départ de Bernard Coquet : il faut rassembler les initiatives locales, créé un effet réseau. Le maire doit vendre sa commune.

L’effet réseau sur internet ?

Question d’Arnaud Behiels : le logement ?

Réponse Coquet : le SCOT permet la création de 5.5 logements par an.

Il y a 70% de propriétaires.

La demande à Mens est à 75% pour des T1-T2 et à 65 à 70% de célibataires, séparés, isolés, petit revenu.

Il faut un équilibre entre nouveaux logements et réhabilitation. Il faut réhabiliter le centre historique sinon risque de désertification, prolétarisation. Ne pas hésiter à y supprimer des bâtiments en ruines, des dents creuses pour faire des puits de lumière.

On évoque une opération programmée d’amélioration de l’habitat permettant aux propriétaires d’obtenir des subventions.

Calvat : il faut arriver à décider les propriétaires, les biens sont souvent en indivision.

Claude Brand : ne pourrait on pas faire payer les taxes aux propriétaires de maisons vides pour les décider à vendre.

Florian Bordenave : le travail en commission est important, le TUM ne retranscrit plus les comptes rendus des conseils municipaux

Réponse : oui, il y aura des commissions, les comptes rendus sont affichés en mairie.

Il ne serait pas idiot qu’ils le soient également sur le site internet.

CONCLUSION :

Seconde partie décevante, décousue, sans aucune structure. De belles envolées lyriques qui cachent mal un flou artistique.

Mis à part la présentation de l’équipe et celle des activités multiples de Marcel Calvat, on a fait que survoler les thèmes, entrevoir des pistes.

On espère vivement une nette reprise en main pour la prochaine réunion. Il faut une présentation du programme par l’équipe suivi de questions. Deux heures et demi sur le thème : « Allez y, posez nous des questions » serait un gag. En bon centriste, je pense également que si l’équipe Mauberret en fait trop et épuise le public avec ses 5 réunions, celle de Coquet sera un peu juste avec seulement 2.

Pour le moment, La tentation de la pêche à la ligne reste très forte.

Entre une équipe qui joue à cache cache avec sa couleur politique et une autre qui joue à cache cache avec son programme, il ne faudra pas s’étonner si l’électeur joue à cache cache avec l’isoloir…

Centrales Villageoises du Trièves

Centrales Villageoises du Trièves dans Ecologie p1060297-copier

Naissance des Centrales Villageoises du Trièves

Vous êtes attaché au développement du Trièves ? Vous êtes attaché au développement des énergies renouvelables ?
Vous souhaitez investir une part de votre épargne dans l’économie locale plutôt que dans des produits financiers impersonnels ? Vous pensez que les projets de développement économique doivent être contrôlés, collectivement, par les habitants eux-mêmes, afin que les retombées reviennent directement au territoire ? Vous voulez que ces projets répondent à des critères qualitatifs et pas seulement économiques (insertion paysagère, utilité sociale, etc.) et qu’ils correspondent à vos  aspirations financières (un revenu de l’épargne stable et non spéculatif) ?

Le projet des Centrales Villageoises du Trièves est pour vous.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à une réunion publique d’information :

 Le mercredi 17 avril 2013 à 20h, salle de Saint-Martin-de-Clelles

 Avec le soutien de la Région Rhône-Alpes à travers l’agence Rhône-Alpes Énergie, onze habitants du Trièves viennent de créer une société à caractère coopératif dont l’objet est la production d’énergie renouvelable dans le Trièves.

Dans un premier temps, deux projets de panneaux photovoltaïques sont envisagés, un de 800 m2 carrés sur les toits de la zone artisanale des Terres du Ruisseau, à Mens, l’autre de 200 m2 au col de l’Arzelier, à Château-Bernard. Le financement sera assuré d’une part par le capital apporté par les habitants intéressés, qui deviendront associés de plein droit de la société, d’autre part, par un prêt bancaire et le soutien du fonds de soutien de la Région. La rentabilité recherchée est de l’ordre de 3%.

Dès que ces premiers projets seront engagés, d’autres (photovoltaïque, hydraulique, méthanisation) seront envisagés en fonction des opportunités et des capacités financières de la société.

Les onze membres fondateurs souhaitent partager avec vous leur expérience, leurs objectifs et répondre à vos questions, ils vous attendent jeudi 17 avril à 20h à Saint Martin de Clelles.

Renseignements :

Robert Cuchet

Centrales Villageoises du Trièves

trieves@centralesvillageoises.fr

tél : 06 70 09 23 70

123



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces