• Accueil
  • > Recherche : four solaire mens

Résultat pour la recherche 'four solaire mens'

PROJET DE CENTRALE SOLAIRE SUR LE PARKING DES SAGNES

20200303-134239

Nous communiquons l’état actuel du projet, déjà bien avancé, certains points restant à vérifier.

Le parking adjacent à la salle des Sagnes fait 2200 m2 dont à la 1200 m2 environ pourraient être couvert de panneaux solaires sous lesquels seraient garés les véhicules.
Les montagnes sont basses sur l’horizon, peu d’arbres.
Les panneaux seraient plein sud, inclinés à 35°.

La puissance fournies serait approximativement de 240 kwc, soit la consommation hors chauffage de 60 foyers, soit plus de 10% de la population de Mens.
Le prix indicatifs des panneaux seuls, hors structure porteuse et terrassement : 240 000 euros (1 euro le watt crête)

20200303-134343

La puissance du transformateur permettant d’évacuer sur le réseau la puissance électrique reste à vérifier avec Enedis. Il était initialement prévu pour fournir l’ancienne usine à glace (qui a brulé…), elle doit donc être importante.

L’association des centrales villageoise pourrait logiquement être impliqué dans le projet. L’idée serait une mise à disposition du terrain sur une durée de 20 à30 ans.

On envisage la présentation d’un projet innovant à double titre à la région, en vue de l’obtention de subventions :
– Structure porteuse en bois du Trièves.
– Projet d’ombrières de parking encore jamais réalisé par une centrale villageoise.

20200303-134403

Affaire à suivre…

Le joli mois de Mai…

Le programme de la p’tite marmite

Voici venu le joli mois de mai…. Heureusement que l’on commence par un jour chômé car les autres s’annoncent intenses !!!
Jugez par vous-mêmes et trouvez votre place :

- Ateliers sur/pour festivités :
* Pour la foire aux plants du 8 mai, nous préparons la cuisine mercredi 7 mai entre 11h et 16h30. Nous avons aussi  besoin d’aide pour l’installation et le service le 8 mai à partir de 9h. Les amis d’entropie apporteront notre four solaire prototype en démonstration !!

* Pour les 20 ans du collectif d’entre-aide, de Trièves Présence et de  Courant d’Art, il y a une fête le samedi 10 mai à Mens puis au Percy  l’après-midi et concert le soir. Pour l’occasion, nous préparons à  manger vendredi 9 entre 13h30 et 18h et nous animons un atelier cuisine à la boutique du collectif samedi matin 9h30 ! A midi, on partage le repas.

* Nous cuisinons pour les rencontres VTT – Handbike à St Sébastien. Vous pouvez venir aider à la préparation les vendredi 16 mai après-midi et samedi 17 mai après-midi et partager ces repas avec les participants le soir.
Une autre occasion de faire des connaissances ! Attention : nombre de places limitées.

* Foire aux Vins et Vignobles oubliés le 1er juin à Mens ! On tiendra un stand de repas le midi place de la Halle. Donc on préparera des bonnes choses déjà le samedi 31 entre 8h et 13h30.

- Atelier chez l’habitant :
On cuisine au four solaire !! Lundi 19 mai après-midi : atelier révisions, améliorations et/ou finitions de votre four solaire. S’il fait beau, on mange ce qu’on aura cuisiné au  four. S’il ne fait pas beau, on reporte le repas partagé au 20 ou 22  selon la météo.

- Atelier au collectif d’entre-aide :

Vendredi 23 mai à 9h pour cuisiner les surplus de la banque alimentaire ! RDV aux Sagnes à Mens.

Et pour info :

Et voilà : n’hésitez pas à demander des précisions ou à nous faire part de vos disponibilités et motivations…

A bientôt !

Four solaire

hebergeur d'image

Voici une info pour fabriquer votre four solaire. Du côté  « marmite », nous essayons de mettre en place un atelier de cuisine au  four solaire, pour mieux savoir s’en servir (fin avril, début mai ou plus tard en lien avec « trièves en transition ») !
Pour la fabrication, merci de répondre rapidement et directement à Nathalie : < pourbatirautrement@orange.fr>.
A bientôt !
Sophie, pour l’asso.

Bonjour,
Il y aurait une          nouvelle session de stage pour fabriquer son four solaire,  s’il y a assez d’inscrits, les jeudi 12 et vendredi 13 juin.
Ce stage aura lieu dans le Trièves (lieu à préciser          ultérieurement).

Au cours de ces deux jours vous fabriquez entièrement votre          four solaire à partir de matériaux récupérés. Deux tailles          vous sont proposées : soit standard, soit four de grande          dimension. Photos et contenu détaillé du stage en PJ.

Le stage est préparé, animé et encadré par Jeremy Light, Serge          Reynaud et Gérard Barthélémy (1 encadrant pour 3 stagiaires          environ).

Le matériel est fourni, mais il vous est demandé d’apporter un          petit outillage de base (cf. PJ).

Le stage coûte 120 € par personne pour la fabrication d’un          petit cuiseur, 150 € pour la fabrication d’un grand. En cas de          difficultés financières, nous contacter. Si deux personnes          participent pour fabriquer le même cuiseur, la participation          de la deuxième personne est gratuite. Si vous disposez de          possibilités de prise en charge de la formation (par exemple          via le DIF, droit individuel à la formation auquel ont droit          tous les salariés), contactez-nous rapidement.

Pouvez-vous nous dire, rapidement :
1) si vous êtes intéressé ou non par ce stage
et 2) si vous souhaitez fabriquer un four standard ou un grand          four

Nathalie Lacroix,
chargée de mission

Four solaire

Lundi 16, mardi 17 et mercredi 18 septembre,  l’association « la p’tite marmite » se lance sous le guidage professionnel et sympathique de l’asso « entropie » à :

* la construction de son four solaire expérimental *
… caisson fermé de grande dimension, repliable pour la voiture, sur  roulette pour le transporter facilement, parabole pour une grande  chaleur, axe de pivotage et petit moteur à capteur pour le faire tourner automatiquement suivant la course du soleil… ouf ! y a du boulot !!

Après la période de conception de ce printemps, nous allons donc passer 3  jours à le construire, tout le matériel et les outils nécessaires, ainsi que les professionnels « d’entropie » sont à notre disposition pour cette occasion unique. Profitons-en !! L’atelier est limité à 3 personnes (4 à négocier). Il reste une place, si vous voulez la prendre :  manifestez-vous VITE !! Ce sera l’occasion de contribuer en direct à la  réalisation du four, de rencontrer les amis-pros d’entropie et de  repartir avec plein d’idées, d’astuces et de connaissances en bricolage  énergétique si j’ose dire.

L’atelier sera installé soit vers Gap  (avec hébergement sur place en appartement à partager), soit sur Mens  (logement chez des ami-es). Les seuls frais à partager pour les  stagiaires sont ceux de leurs repas.

A très bientôt !
Sophie, pour la marmite

Pub…

Pub... dans Ecologie Gip

La Nouvelle Foire du Trièves, et quelle Foire ! propose le week-end prochain plein de pistes de réflexion et de partage d’expériences : agriculture, déplacements, énergie, finances…

Pour toutes les personnes intéressées par les questions que nous pose la transition vers un monde « après-pétrole pas cher », un moment à ne pas manquer !Notre association proposera le dimanche deux visites de maisons intéressantes à plusieurs égards en termes de transition : matériaux, autonomie, sobriété, énergie renouvelable…
- à 10h : une maison en paille autoconstruite. Ceux qui ont visité le chantier à l’occasion des dernières foires bio seront curieux  de voir le résultat une fois la maison habitée !
- à 16h : une maison basse-consommation contemporaine en ossature bois et ouate de cellulose
RV sur notre stand.Mais cette Foire, ce sera aussi visiter une distillerie de whisky, suivre une oeuvre d’art tractée par des chevaux, écouter l’Orchestre itinérant du Trièves, rire au théâtre de rue, investir dans une centrale photovoltaïque villageoise, apprendre à réparer ses outils, à fabriquer son four solaire… sans oublier les documentaires que vous ne verrez pas ailleurs et la foire aux exposants…

Prenez le temps de jeter un oeil au programme et venez passer quelques heures à rencontrer des acteurs engagés dans des démarches innovantes !

La plupart des activités sont accessibles aux personnes à mobilité  réduite.

Plus d’infos ci-dessous. A faire passer à vos amis et connaissances…

A bientôt dans le Trièves !

Nathalie Lacroix

Pour bâtir autrement

place de la Halle, 38710 Mens

04 76 34 42 82 – pourbatirautrement@orange.fr

www.pourbatirautrement.com

Organisme de formation professionnelle enregistré sous le n°82 38 05204 38

Cuisson solaire

Cuisson solaire dans Ecologie radF1D78
En matière d’écologie comme en tout, une belle présentation vaut mieux qu’un long discours.
C’est en partant de ce principe que les heureux propriétaires de four solaire du Trièves, sous la haute autorité de Jeremy L., ont comme annoncé fait une Démonstration de four solaire sur la place de la mairie de Mens ce samedi 30 juin. Munis d’un arrété municipal en bonne et due forme, leur permettant de s’installer sur l’espace public, ils ont présenté six fours dont quatre ont été construit lors de stages organisés par Trièves en transition à Mens (Atelier cuiseurs solaire des 13-14 novembre 2010)
Les badauds revenant du marché sont tombés en arrêt devant ces étranges objets capables de monter à 120° à la seule chaleur du soleil. Il y a intérét à utiliser des
gants pour sortir les casseroles… Le four à reflexion de Jeremy a été particuliérement admiré pour son extrème simplicité allié à une redoutable efficacité. Patates, oignons, poivrons, saucisses et merguez ont rissolés sous l’astre de feu avant d’être dégustés à l’ombre par les joyeux compères accompagnés d’un couple de sympathique Lyonnais qui passait par là.
A refaire de manière plus « officielle » sans doute en Juillet et/où en Aout pour accompagner le marché des producteurs du mercredi. Le 1er Aout ?

Démonstration de four solaire

Démonstration de four solaire dans Ecologie radD30CD

La joyeuse bande à Jeremy vous invite à une démonstration de cuisson par four solaire demain samedi 30 juin de 9h à 14 h, place de la mairie de Mens, devant l’opticien. Vous pourrez déguster avec nous et même amener quelques aliments à faire cuire en sortant du marché. A ne pas manquer, c’est surprenant… et écologique.

Centrale solaire villageoise

Voici quelques nouvelles de l’actualité du projet « Les Centrales Villageoises du Trièves »(CVT) :

Une trentaine de personnes ont participé à cette soirée.

Alain Hermil-Boudin (Vice président en charge de l’environnement), Jean-Paul Mauberret (adjoint à la mairie de Mens) et Thomas Goujon (habitant de Mens et référent citoyen sur ce projet) ont introduit cette soirée en rappelant l’origine et les objectifs de ce projet coopératif de production d’énergies renouvelables.

En deuxième temps, Dominique Jacques (Coordinateur Régional de Rhônalpénergie-Environnement) a présenté l’étude de faisabilité technique des centrales villageoises de Mens (ZA Terres des Ruisseaux) et de Château-Bernard (Résidence des Jonquilles et des Gentianes). En précisant que la centrale de Mens serait le premier site de production installé lorsque la société « Les Centrales Villageoises du Trièves » existera.

Dominique Jacques devait présenter une première approche d’une simulation financière de la future société.

Cette simulation est en cours d’élaboration, je pense pouvoir la fournir avant le prochain Comité de pilotage.(14 juin)

En troisième temps, l’aspect juridique devait être abordé mais la discussion s’étant déjà installée et au vu d’un besoin d’informations sur l’aspect technique et «  philosophique ou éthique » d’un certain nombre de participants, cet aspect n’a pas pu être présenté de façon conséquente.

Le discussion s’est poursuivi lors du buffet offert par la mairie de Mens complété par les toast de beurres truffés d’Alain Hermil-Boudin.

La soirée a repris par un débat mouvant organisé par notre partenaire le CPIE :

Pour illustrer cette soirée et le projet en lui-même, il a été diffusé 3 petits films sur des expériences similaires à la société « CVT » soit dans la démarche, soit dans la technologie choisie mais pas sur l’ensemble car le projet « Centrale Villageoise » est nouveau et encore à l’état d’expérimentation.

Les films :

·         SCIC « Combrailles durables » : Energie photovoltaïque : http://www.youtube.com/watch?v=ThqmTzJQ1WI

·         Eolienne en pays de Vilaine : http://www.eolien-citoyen.fr/mieux-nous-connaitre/emissions-radios-a-tv/ARTE—global-mag—02-mai-2011/0/1/1.html

·         « Tourne soleil » :  Energie photovoltaïque : http://vigneux-tournesoleil.fr/

En dernière partie, les participants ont été invités à répondre au sondage de notre partenaire Rhônalpenergie-environnement concernant le projet « Les centrales villageoises » : http://www.raee.org/limesurvey/index.php?sid=37372&lang=fr.

En conclusion de cette soirée et de l’état d’avancement de ce projet, il a été annoncé la constitution du Comité de pilotage préalable à la société « Les Centrales Villageoise du Trièves » qui aura pour objectifs :

·         Choisir la forme juridique et rédiger les statuts.

·         Dimensionner l’installation effective sur le site de Mens et maintenir le contact avec les propriétaires.

·         Renforcer la communication du projet auprès de la population et trouver des investisseurs.

La première réunion de ce comité de pilotage aura lieu le jeudi 14 juin 2012 à 18h30 à Mens à l’antenne de la Communauté de Communes du Trièves (dans l’ancienne salle du conseil communautaire au dessus de l’Office du tourisme)

Bien cordialement

Frédéric FOLLIET

Service Développement Durable et Agenda 21

Communauté De Communes du Trièves

04 76 34 49 12

f.folliet@cdctrieves.fr

Quel Tourisme pour le Trièves ?

Un article de Pascal Lluch, déjà paru dans les Nouvelles du Pays de Décembre

Quel Tourisme pour le Trièves ? dans Ecologie rad48A80

Depuis 2009 est engagée sur le Trièves une démarche de développement d’une forme particulière du tourisme, dite écotourisme.

Quelle en est la définition ? Quelles valeurs porte-t-elle ? Quelles valeurs doit-on éventuellement lui ajouter ? Quels bénéfices peut en retirer le Trièves ?

L’Organisation Mondiale du Tourisme définit ainsi l’écotourisme : « Au delà de l’appréciation et de l’observation de la nature, l’écotourisme implique de la part du tour-opérateur et de ses clients, un certain degré de responsabilisation par rapport à la destination visitée, un respect des sites et des cultures locales, un engagement, une implication personnelle qui vise à minimiser l’impact des visites, à maximiser les retombées financières locales et à contribuer à la conservation et au développement durable de la région visitée« .

Au sein de la commission écotourisme que nous avons créé au Syndicat national des accompagnateurs en montagne, nous avons souhaité préciser cette définition :

« L’écotourisme englobe les principes du tourisme durable en ce qui concerne les impacts de cette activité sur l’économie, la société et l’environnement et [...] comprend les principes particuliers suivants qui le distinguent de la notion plus large de tourisme durable :

v     il contribue activement à la protection du patrimoine naturel et culturel,

v     il inclut les populations locales dans sa planification, son développement et son exploitation, contribue à leur bien-être, et encourage leur participation,

v     il propose aux visiteurs une interprétation du patrimoine naturel et culturel,

v     et il se prête mieux à la pratique du voyage en individuel ainsi qu’aux voyages organisés pour de « petits groupes ».

La première définition est l’expression de la vision d’un opérateur touristique (le marché), conscient que son activité pourrait avoir des impacts négatifs sur le territoire, et fait la promesse d’y porter attention.

La seconde est l’expression d’un tourisme maîtrisé, proposé par les acteurs (logique de territoire). Elles procèdent de deux logiques, l’une dite descendante, et l’autre ascendante. On les retrouve dans tous les champs de la gouvernance…

L’approche territoriale de l’écotourisme

Rappelons que la définition d’un touriste, que nous préférons appeler visiteur, est simplement une personne qui passe une nuit en dehors de chez elle. On parle ainsi de tourisme d’affaire, de proximité, familial, etc., quelque soit la durée du séjour, l’intermédiaire choisi, l’argent dépensé, l’utilisation d’un lit dit marchand, ou gratuit (famille par exemple).

D’une manière très synthétique, on peut ainsi énoncer les grandes lignes d’un écotourisme souhaitable :

1/ Minimiser les nuisances, par un tourisme diffus et intégré, c’est-à-dire peu consommateur de ressources primaires ; on peut citer :

- l’eau

- les énergies

- les affectations du sol (infrastructures dédiées)

- les impacts sur les paysages

2/ Minimiser les investissements, au regard des retombées attendues

3/ Maximiser les bienfaits : l’écotourisme doit être pensé comme levier d’opportunité pour :

> améliorer les infrastructures existantes, nécessaires à la vie des habitants, en en créant le moins possible qui soient dédiées spécifiquement au tourisme

> améliorer les dessertes, transports collectifs, à la demande, partagés, etc., en favorisant les mobilités douces (ne pas surcharger les voies de communication, respecter l‘environnement et la tranquillité des espaces ruraux, réduire nos émissions de gaz à effet de serre…).

> Améliorer le niveau de vie de certaines personnes, certains secteurs d’activités, avant de chercher à créer des emplois 100% dépendants du tourisme. Toutes les productions locales sont concernées : agricoles, culturelles, celles des artisans, etc. Le but est que les retombées économiques concernent le plus grand nombre d’acteurs possible,

> Valoriser le territoire, sous tous ses aspects, aux yeux de ses habitants.

D’une manière ou d’une autre, tous ces éléments contribuent à l’amélioration du lien social.

Notons que les retombées du tourisme sont toujours à la fois plus importantes et plus larges que ce que l’on suppose. En Trièves, les indicateurs économiques liés au tourisme font totalement défaut, et c’est bien dommage. L’attention des décideurs, et les moyens mis en oeuvre (qualitatifs et quantitatifs) sont en général en rapport avec le poids du secteur concerné ; encore faut-il le mesurer.

Choisir son tourisme, c’est choisir ses visiteurs

Les éléments ci-dessus impliquent la maîtrise de la production touristique par les habitants et les acteurs, au sens large ; le renforcement de cette intelligence collective, de cette forme d’organisation nécessite d’envisager un soutien financier et technique (formation, animation, mise en réseau, conseil,…). Ces financements existent.

Seule une organisation du tourisme à l’échelle du territoire de type participative permet de faire éclore la richesse et l’originalité d’une offre touristique en adéquation avec les aspirations et toutes les potentialités du Trièves.

Le marketing de la demande, c’est-à-dire l’adaptation de l’offre à la supposée demande du marché (comme si elle était unique et facilement cernable), est encore trop souvent le modèle suivi. Il est évident que, pour nous, la première demande qu’il faut prendre en compte, c’est d’abord celle du territoire et de ses acteurs. Une offre claire, originale, qualitative, et bien diffusée rencontrera son public, celui dont les attentes seront en accord avec les valeurs du territoire d’accueil.

La spécificité de notre attractivité, c’est, comme disent les experts, un tourisme à très forte  valeur ajoutée immatérielle. Celle des savoir-faire (novateurs comme traditionnels, nombreux sur le Trièves), mais aussi, ce que l’on mesure souvent moins, des savoir-être, par exemple les valeurs comme le partage, la solidarité, très fortes aussi sur le Trièves. De plus en plus, les visiteurs s’intéressent à ce qui fait la vie du territoire qui les accueille ; dans le choix de sa destination, le candidat sera sensible aux expérimentations, à la possibilité de rencontrer ceux qui vivent là, et qui attend d’être reçu « en personne », et non pas comme un mouton de plus à tondre. Lors de la fête de la Transition, des personnes de toute la France sont venues en Trièves se rencontrer, réfléchir ensemble, construire de leurs mains des fours solaires, se faire expliquer les énergies renouvelables, etc., et sont reparties comme autant d’excellents ambassadeurs du Trièves. Et ceci n’est qu’un exemple de ce qui existe déjà.

La dimension pédagogique est la composante souvent éludée de l’écotourisme ; alors que nous avons tout ce qu’il faut en Trièves pour croiser les thématiques (compétences et volontés). Il s’agit d’un tourisme d’échange plus que de simple consommation (des paysages, des infrastructures et de l’espace public).

La taille et les ressources du Trièves sont adaptées à un tourisme quasi individualisé, à l’opposé de la recherche d’un grand nombre de touristes.

Le tourisme doit participer à la maîtrise collective du destin du territoire, rejoignant en ceci les valeurs et recommandations de l’agenda 21 (développement durable).

En résumé, nous dirons que ce n’est pas au tourisme d’exploiter le territoire, mais bien l’inverse !

Pascal Lluch pascal@randopays.com

Accompagnateur en montagne (38710 – Saint Jean d’Hérans)

Vice-président de Voyageurs et Voyagistes Ecoresponsables (association nationale)

 

 

Trièves Après-Pétrole : réunion

 

La réunion a rassemblé une vingtaine de personne et 11 associations étaient représentées (voir liste en fin de compte-rendu). L’objectif était de présenter les initiatives de transition et de proposer aux associations des pistes de travail en commun.

La réunion a commencé avec la projection d’un diaporama expliquant le caractère inéluctable d’une transition vers d’autres modes de vie et de fonctionnement à brève échéance, puis présentant la philosophie et le fonctionnement des initiatives de transition telles qu’elles existent en Grande-Bretagne.

La discussion qui a suivi a fait ressurgir la crainte d’un double-emploi du travail de Trièves Après-Pétrole avec des initiatives existantes, notamment l’Agenda 21. Cela nous indique que notre présentation n’est pas encore suffisamment claire sur ce sujet et que notre rôle dans le paysage local est encore à préciser.

Nous avons ce soir-là pu repréciser que Trièves Après-Pétrole n’est pas une association de plus, mais une démarche, une idée, un carrefour où ce qui existe déjà pourrait se fédérer autour de l’urgence de l’après-pétrole et du réchauffement climatique.

L’importance de la mise en valeur de ce qui existe déjà a été soulignée plusieurs fois.

La discussion au aussi fait surgir des demandes d’action concrète ; nous avons suggéré aux personnes demandeuses de se tourner vers les associations présentes, qui travaillent justement dans le concret, Trièves Après-Pétrole se concentrant sur la sensibilisation.

Nous avons ensuite proposé aux associations présentes :

  • d’inclure l’urgence de l’après-pétrole dans leur réflexion et dans leur parole ;
  • de trouver des convergences et des synergies qui donnent une plus grande visibilité à leurs actions car, sans peut-être le savoir, celles-ci représentent déjà un début de transition ;
  • de créer des partenariats sur des projets précis (les leurs ou les nôtres ; ex : notre projet de fête solaire pour 2010) ;
  • de participer à l’élaboration de nos articles mensuels dans les thèmes qui les concernent ;
  • de présenter leur associations et faire connaître leurs activités sur notre blog ;
  • de nous permettre d’intervenir dans leurs manifestations, stages ou autres.

Les associations ont été invitées à retourner avant le 31 janvier 2010 un bref questionnaire pour indiquer leur intérêt – ou non – pour cette proposition de travail commun. (Le questionnaire est joint en annexe du compte-rendu). Merci de ne pas oublier de nous le renvoyer.

Enfin, nous avons recueilli les impressions et les coordonnées des participants à l’issue de la réunion sur le diaporama lui-même et sur les initiatives de transition. Ces impressions sont jointes au compte-rendu.

Les coordonnées des participants et des invités non présents figurent dans le courriel.

Merci à tous les participants

Le comité de pilotage

Association représentées :

  • Vivre en Trièves
  • Drac Nature
  • Entre Drac et Ébron
  • Trièves Compostage
  • Triév’oies
  • Pour Bâtir Autrement
  • ADELE
  • CAF Obiou
  • Courant d’Art
  • Les Pouces Vertes
  • Les Pieds dans l’Ébron

  Le site : http://aprespetrole.unblog.fr

12



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces