Résultat pour la recherche 'france'

Bello vendeimo

 

vendeimo

Chers ami(e)s et client(e)s, amateurs(trices) de vin d’altitude,

 

Il y a quelques mois, je vous proposais un avant goût du millésime 2018. Une petite partie des cuvées rouges avait été bouchée précocement et offrait alors un « préambule », désormais épuisé, que certains d’entre vous ont pu apprécier. D’autres ont pu venir gouter le blanc en barrique à la cave. Ce blanc 2018, initialement très riche en sucre et particulièrement fainéant, à la même époque, repartait seulement et enfin en fermentation. Les températures de l’hiver n’aidant pas, cette fermentation se poursuit encore aujourd’hui…

 

Les bouteilles se font donc extrêmement rares au domaine en ce moment. Aussi, dans l’attente d’une mise en bouteille probable au printemps, pour traverser cette période creuse plus sereinement, je vous propose de réserver les cuvées « La proumeïro bello vendeïmo » rouge et blanc, encore en barrique, par souscription.

 

A cette occasion, j’ai le plaisir de vous offrir une petite remise par rapport aux tarifs qui seront appliqués au domaine après la mise en bouteille.

Vin de France rouge / La proumeïro bello vendeïmo* 2018 / 75cl / 14 % Vol / environ 850 bouteilles / Pinot noir : 60 % ; Gamay : 32,7 % ; Gamaret : 4,1 % ; Marselan : 3,2 % /  tarif spécial souscription : 12.50 € ttc 13.00 € ttc

Vin de France blanc / La proumeïro bello vendeïmo* 2018 / 75cl / 14 % Vol / environ 1740 bouteilles / Pinot Gris : 50,2 % ; Viognier : 26,4 % ; Altesse : 15,4 % ; Chardonnay : 4,4 % ; gewurztraminer : 3,5 % / tarif spécial souscription : 13.50 € ttc 14.00€ ttc

N’hésitez pas à revenir vers moi et passer votre commande.

Par ailleurs, si vous souhaitez réserver d’autres cuvées du même millésime telle que le « Conservatoire » ou « La fouïssaya », merci de me contacter.

Bien cordialement

Samuel Delus

Notre programme en 4 axes

mairie

Axe 1 : Améliorer la qualité de vie des habitants

A quelques jours des élections, Préservons Innovons vous partage un petit rappel concernant notre projet pour améliorer les conditions de vie à Mens.

Nous souhaitons d’abord agir pour le maintien des services publics. Pour ce faire, nous voulons valoriser le secteur du Pré Colombon, qui offre la possibilité d’implanter des équipements de service public, dont la maison de santé, mais aussi de proposer une offre d’habitats neufs adaptée aux besoins intergénérationnels.

Nous souhaitons également nous engager dans la future « Maison France Service » en partenariat avec le Département, poursuivant l’objectif d’accessibilité et de proximité des services publics.

Tout en continuant le travail de restauration du Bourg Centre, nous voulons effectuer un travail sur l’habitat à Mens, en évaluant les besoins des habitants, pour pouvoir initier des projets d’amélioration des logements (isolation, jardins partagés…).

L’amélioration de la qualité de vie passera aussi par un accompagnement des personnes fragiles, isolées et en difficulté que cela soit dans l’accès au logement, au transport, aux services. Cet accompagnement se fera en lien avec les organismes sociaux compétents tels que le Département, la Mission locale ou la MSA.

Notre liste souhaite par ailleurs contribuer au développement du partage et de la solidarité, en offrant un appui au Collectif d’entraide et à Mixages ou toute autre association volontaire.

Enfin, nous soutiendrons les événements festifs et culturels, qui sont créateurs de lien social et participent au bien-être des habitants.

L’amélioration de la qualité de vie des habitants ne se fera bien évidemment pas sans vous. Nous vous inviterons ainsi régulièrement à nous parler de vos attentes et vos besoins.

Axe 2 : Créer les conditions du développement de l’offre culturelle et sportive

Poursuivant l’objectif de vivre dans un territoire dynamique, agréable et attractif, notre équipe souhaite soutenir le réseau associatif à l’origine de nombreuses activités culturelles et sportives, qui sont des facteurs évidents de lien social. Notre aide financière aux associations sera élargie, en s’appuyant notamment sur un cadre contractuel dans le cas de projets d’intérêts communaux.

Le dynamisme de la vie locale ne pouvant exister sans les jeunes, Préservons Innovons renouvellera le « conseil des jeunes ». Cette initiative vise à accroitre leur participation à la vie locale, à écouter leurs idées et les encourager.

Pour faciliter l’organisation d’événements festifs et répondre aux besoins des habitants, nous voulons valoriser les équipements existants dont la Salle des Sagnes.

Préservons Innovons souhaite également améliorer les équipements d’intérêts intercommunaux dont la piscine, le terrain de foot et l’étang de pêche.

Des réflexions porteront également sur la transformation de Mixages en tiers lieu polyvalent, utilisé à la fois par les bibliothécaires de la médiathèque de Mens, les associations, les « coworkers ».

 

AXE 3 : Soutenir l’emploi et les activités commerciales, artisanales, agricoles et touristiques

La compétence économique est une compétence de la communauté de commune dans laquelle nous nous impliquerons fortement dans le cadre des commissions économie, tourisme, agriculture. Le développement économique est aussi un enjeux important pour répondre aux enjeux sociaux et environnement en relocalisant de l’activité sur le territoire et permettre à la commune de Mens de conserver son attractivité ses services publics et privés.

Notre projet a pour ambition un développement qui s’appuie sur les richesses du territoire :

-les femmes et les hommes quo souhaitent entreprendre à Mes pour lesquels nous serons des facilitateurs via la mise en réseau avec le tissus d’entreprise existante, l’accès au foncier et à tous les dispositifs facilitant la création d’entreprise.

-Les atouts du territoire, son environnement naturel en particulier pour le tourisme, l’agriculture, la foret le tissus entreprise artisanale et commerciale.

-Les nouvelles technologies avec l’arrivée de la fibre, l’amélioration du réseau de transport qui facilitera le travail à distanace.

-La synergie ville campagne avec la métropole grenobloise .

S’agissant d’abord de l’emploi et de la création d’activités, Préservons Innovons souhaite développer et adapter les infrastructures d’accueil mais aussi encourager les initiatives créatrices de richesses et d’emplois. Pour ce faire, nous nous impliquerons notamment dans le projet porté par la Communauté de communes « Territoire 0 chômeurs ».

Nous soutiendrons l’artisanat et le commerce local au travers d’évènements et d’animations, en lien avec le développement de l’activité touristique.

Nous accompagnerons également le déploiement du télétravail, qui sera favorisé par l’arrivée de la fibre optique et par la création d’espaces de « coworking ».

Concernant l’agriculture ensuite, notre équipe accompagnera les agriculteurs en favorisant les marchés de proximité et l’accès au bassin de consommation de l’agglomération grenobloise. En partenariat avec la Communauté de communes et le Département, nous augmenterons l’approvisionnement des établissements publics en produits locaux et/ou issus de l’agriculture biologique. Un travail portera également que l’accès à la ressource en eau pour faciliter le développement des productions agricoles.

Enfin, la liste Préservons Innovons travaillera sur le tourisme qui contribue au dynamisme économique du territoire. Nous encouragerons le développement de l’écotourisme en s’appuyant sur l’environnement exceptionnel du Trièves : sentiers de randonnées, chemins ruraux, authenticité de l’habitat, hébergements, patrimoine culturel, Musée… Nous soutiendrons l’organisation d’évènements qui concourt à renforcer la notoriété du territoire. Nous créerons également des circuits permanents de trail, de vélo ainsi que des parcours culturels et patrimoniaux.

Nous nous impliquerons davantage dans les structures territoriales qui font connaître et rayonner le patrimoine local, dont la Métropole grenobloises, le Parc Naturel Régional du Vercors, le Dévoluy et l’Oisans.

AXE 4 : Contribuer à la transition écologique et au respect de l’environnement

La transition écologique constitue aujourd’hui un enjeu majeur dans un monde qui se transforme. L’équipe Préservons Innovons entend agir au niveau local pour contribuer à cette transition.

Nous souhaitons d’abord encourager une mobilité douce économe et responsable., intégrant les différents mode de transport train bus voiture vélo . Pour atteindre ces objectifs et en cohérence avec le contrat de réciprocité nous portons l’idée que la Communauté de communes intègre le schéma de transport construit autour de l’agglomération Grenobloise.

Notre liste veut ensuite poursuivre l’action engagée sur la qualité de l’eau et la sécurisation de la ressource en eau potable. Pour ce faire, il conviendra de renforcer le réseau d’assainissement et prioritairement de raccorder à la STEP ou à un système collectif indépendant des eaux usées le secteur de La Croix Saint Genis ainsi que les hameaux de Menglas, Préfaucon et Mentayre Verdier.

Préservons Innovons travaillera aussi sur la préservation de la ressource en eau potable en limitant les pertes sur le réseau par le remplacement des conduites en coordination avec les travaux de rénovation des espaces publics.

Enfin, Préservons Innovons initiera des réflexions sur les énergies renouvelables et la consommation énergétique, poursuivant un double objectif de production et d’économie d’énergies.

Nous étudierons l’équipement des bâtiments et des espaces publics en panneaux photovoltaïques. Notre équipe mènera des actions pour limiter la consommation énergétique des bâtiments publics et privés, en réduisant notamment la puissance de l’éclairage public à certaines heures. Nous développerons également des actions de sensibilisation des habitants sur ces enjeux et impliquerons les jeunes dans des projets écocitoyens en partenariat avec les établissements scolaires.

Les mobilités

On ne parle plus de transport mais de mobilité !
IV-Mobilit-multimodale
1 – Le cadre réglementaire
Actuellement un grand fouillis : les bus sont gérés par le département, les trains par la région. Si les horaires d’un bus ne « colle » pas avec celui d’un train, il faut d’infinis réunions pour régler le problème !
Bientôt la Communauté de Communes (CDC) du Trièves aura la compétence mobilité qui couvrira train, bus mais aussi autopartage, covoiturage etc.
Elle aura plusieurs choix :
 - La garder : difficile pour une collectivité d’à peine 10 000 habitants.
 - La transférer à la région : une entité bien lointaine…
 - La transférer à la Collectivité d’Agglomération (Métro) de Grenoble : une collectivité plus proche et laquelle la CDC pouvoir avoir une représentation.  Certainement la meilleure solution !
La Métro et le Trièves ont un intérêt commun au Trièves  : limiter les déplacements pendulaire
   – En favorisant le télétravail par la création d’espace de coworking)
    – Limiter l’autosolisme en favorisant les transports en commun et le covoiturage.
Le syndicat des transports de Grenoble s’appelait la SMTC et est devenu le SMMAG
http://www.smtc-grenoble.org/
https://smmag.fr/
movici
 
2 – Le covoiturage
Le covoiturage occasionnel fonctionne déjà assez bien à travers le réseauSMS Mon Trièves et certaines page Facebook, qui proposent des offres « au fil de l’eau ».
Il faut développer le covoiturage pendulaire sur Grenoble ou l’autosolisme est encore de mise. Problème des horaires de retour du soir pas connus le matin même, pour cause de réunions imprévisibles !
Mov’ici le site gratuit proposé par la région Aura constitue peut être une solution. Il est possible d’y créer des communautés locales. Celle du Trièves compte déjà 16 membres.
Il faut en tout cas prévoir la possibilité d’un contact téléphonique pour les personnes ne maitrisant pas internet. Une personne s’occupant de cela pourrait être recruté dans le cadre du projet  Territoire Zéro chomeur de Longue durée à laquelle la CDC du Trièves s’est porté candidate : https://www.cc-trieves.fr/economie-et-emploi/activites-economiques/initiatives-collectives
Tout cela devra être discuté dans le cadre d’une commission ouverte sur les mobilités+
gareclellessmall.jpg
 
3 – Train et bus
Après un long moment de travaux, un RER Grenoble Clelles sera créé.
Train toutes les 30 minutes durant 3 heures matin et soir, toutes les heures le reste du temps.
Il faut augmenter le trafic sur le train par un rabattement sur la ligne.
On peut imaginer à budget constant une ligne de bus plus petit, trajet plus court (Mens-Clelles, Mens-Monestier et plus Mens-Grenoble) et donc plus fréquent que 2x par jour.
citiz-alpes-loire
 
4 – Autopartage Citiz
On avait hésité entre 1 et 2 voitures. Moins de 6 moins après le lancement, on songe déjà à une troisième voiture !
Notre colistier Olivier Dodinot est en contact avec la CDC pour la mise en place de véhicules sur Monestier de Clermont, Clelles et Gresse
Un pronostic pour dans 6 ans : 4 à 5 voitures sur Mens, 10 à 12 dans le Trièves
Pour les touristes : location à travers les hébergeurs, à la journée par l’intermédiaire de l’office du tourisme, comme à Pellusin dans la Loire
 
5 – Pédibus – Vélobus
Tenter de remettre en route le pédibus qui avait fonctionné plusieurs années sur Mens :  http://peepdutrieves.unblog.fr/2009/03/19/le-pedibus-de-mens/
Nécessité de mobiliser les parents
Si le pédibus démarre, on envisagera la création d’un vélobus électrique collectif : https://www.franceinter.fr/environnement/en-normandie-un-velo-bus-de-ramassage-scolaire-ou-tout-le-monde-pedale
Cela a un cout donc seulement si forte volonté. Il doit être utilisé et ne doit pas rouiller dans les garages communaux !!!
860-velobox
 
6 – Le vélo notamment électrique
Les vols existent, nous prévoyons la création d’un ou plusieurs parking fermés et sécurisé. La CDC du Trièves est également interessée, c’est une des conditions pour obtenir le label territoire vélo pour les touristes
Il faut également réfléchir avec le département à la création d’un espace sécurisé par ligne de peinture le long des routes à risque comme celle des Levas. On peut voir cela pas loin de chez nous, comme dans la montée de Tréminis.

PRÉSERVONS ET INNOVONS – PRECISIONS

L’image contient peut-être : Jean-Louis Goutel, lunettes et gros plan
Suite aux débats et aux différentes communications de campagne, je souhaite apporter quelques précisions.
Tout d’abord, nous n’avons refusé aucun débat public. En effet, depuis le 15 février 2020, les Mensoises et les Mensois qui ont souhaité participer à nos réunions ont pu s’exprimer. Quant au débat proposé sur Radio Dragon, il a permis un échange bienvenu entre les 2 projets, dans un climat serein et constructif.
Ensuite, concernant l’aire de valorisation architecturale et patrimoniale (AVAP), l’engagement dans la démarche plan local d’urbanisme (PLU) et la création de l’AVAP ont été votés en 2009 et 2011, sous le mandat d’Annette Pellegrin. Ces projets ont fait l’objet de nombreuses concertations et ont abouti à une règlementation votée en 2017. Depuis, l’AVAP a changé de nom pour celui de site patrimonial remarquable (SRP) et elle a évolué dans ses contraintes, l’Architecte des bâtiments de France ayant, depuis 2 ans, un rôle de décision. Aujourd’hui, il est nécessaire de réaliser une évaluation de ce dispositif en début de mandat au regard des objectifs initiaux de préservation du patrimoine, d’habitabilité des logements et de contribution à la transition écologique.
Quelques éclaircissements s’imposent également suite au débat radiophonique lors duquel nos positions ont quelquefois été caricaturées.
A propos des jeunes à qui nous accordons une place particulière dans notre programme, nous avonsorganisé à l’initiative de Laurianne Josserand une réunion dédiée afin qu’ils nous fassent part de leurs attentes. Laurianne sera, pour les 6 années à venir, le lien avec les jeunes de la commune. Véronique Menvielle est également fortement investie sur les actions en lien avec la jeunesse au sein de la communauté de communes. Vous pourrez compter sur leur implication ainsi que sur celle de l’ensemble de l’équipe.
S’agissant des économies d’énergie, certains propos prêtés aux élus sortants sur nos projets, sont faux.
Notre programme fait une large place à la production d’énergies renouvelables et aux économies d’énergie.
Nous souhaitons notamment engager un travail d’autodiagnostic des bâtiments communaux et privés ainsi que sur la production d’énergie avec un projet concret sur le site des Sagnes. Pour celles et ceux qui doutent de notre engagement, je rappelle également qu’Olivier Dodinot et moi-même sommes membres fondateurs de la Centrale Villageoise depuis 8 ans maintenant. L’ensemble de l’équipe est également soucieux de protéger l’environnement, qui constitue un des quatre axes de notre programme.
Enfin, concernant l’Agriculture, s’il est important de favoriser les marchés de proximité et les circuits locaux, ne faisons pas croire que le Trièves, territoire rural, peut vivre en autarcie. Les débouchés de notre production doivent, pour une part importante, s’orienter vers la métropole qui dispose d’outils de transformation, de valorisation et de commercialisation (légumerie, marchés et points de vente collectifs, contrat de réciprocité avec la CdC…) et mettre à profit le pôle alimentaire porté par le Département et les intercommunalités. La politique agricole du Trièves doit prendre en compte la diversité de l’agriculture, en particulier de l’élevage et du pastoralisme qui façonne les paysages.
Vous pouvez compter sur notre engagement et notre connaissance des dossiers.
L’équipe « Préservons et Innnovons » reste disponible pour la poursuite de nos échanges.
Jean-Louis Goutel

Notre programme : Axe 1, Améliorer la condition de vie des habitants

20200307-121448

A quelques jours des élections, Préservons Innovons vous partage un petit rappel concernant notre projet pour améliorer les conditions de vie à Mens.

Nous souhaitons d’abord agir pour le maintien des services publics. Pour ce faire, nous voulons valoriser le secteur du Pré Colombon, qui offre la possibilité d’implanter des équipements de service public, dont la maison de santé, mais aussi de proposer une offre d’habitats neufs adaptée aux besoins intergénérationnels.

Nous souhaitons également nous engager dans la future « Maison France Service » en partenariat avec le Département, poursuivant l’objectif d’accessibilité et de proximité des services publics.

Tout en continuant le travail de restauration du Bourg Centre, nous voulons effectuer un travail sur l’habitat à Mens, en évaluant les besoins des habitants, pour pouvoir initier des projets d’amélioration des logements (isolation, jardins partagés…).

L’amélioration de la qualité de vie passera aussi par un accompagnement des personnes fragiles, isolées et en difficulté que cela soit dans l’accès au logement, au transport, aux services. Cet accompagnement se fera en lien avec les organismes sociaux compétents tels que le Département, la Mission locale ou la MSA.

Notre liste souhaite par ailleurs contribuer au développement du partage et de la solidarité, en offrant un appui au Collectif d’entraide et à Mixages ou toute autre association volontaire.

Enfin, nous soutiendrons les évènements festifs et culturels, qui sont créateurs de lien social et participent au bien-être des habitants.

L’amélioration de la qualité de vie des habitants ne se fera bien évidemment pas sans vous. Nous vous inviterons ainsi régulièrement à nous parler de vos attentes et vos besoins.

SECONDE REUNION PUBLIQUE DE LA LISTE « MENS PRESERVONS INNOVONS »

reunion3

Chaque candidat présente brièvement son domaine de compétence. En vrac : la politique du logement et l’ouverture prochaine du formidable projet Labelvie. La maison de santé au Pré Colombon en 2022. La maison France Service. La poursuite des travaux des chaussées et canalisation rue Louis Rippert, docteur Senebier et dans les hameaux. Le projet de tiers lieu. Celui de salle de spectacle aux Sagnes. La charte éco-touristique à relancer. Relancer également les manifestations comme celle du 14 juillet en contactant les forains. La création de nouvelles zones d’activité économique pour pouvoir recevoir de nouvelles entreprises. L’espace de coworking. Le projet territoire zéro chomeur. L’agriculture raisonnée qui entretient les paysages, dans la continuité des générations qui nous ont précédé. La mobilité : la CDC du Trièves gardera elle sa compétence transport, les rabattements en bus vers le futur RER Grenoble Gap, le covoiturage, l’autopartage Citiz dont le succès dépasse toute attente, les pédibus, vélobus, les garages à vélos sécurisés. Le projet de centrale solaire aux Sagnes. Le bilan énergétique des bâtiments communaux et les travaux d’isolation à envisager. La lutte de longue haleine contre les pertes d’eau, l’adduction et la dépollution de nouvelles sources.

Ouf ! De quoi s’occuper pendant 6 années !!!
Nous détaillerons tout cela dans la ligne droite de la dernière semaine !

Régine Dubois Chabert

dubois-chabert

On continue la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons ». Aujourd’hui Régine DUBOIS CHABERT
JE SUIS
60 ans en couple, 2 enfants, vit dans le secteur de Beaumet.
.
MON PARCOURS
J’ai exercé mon activité professionnelle au sein de la Caisse d’Allocations Familiales de l’Isère depuis l’âge de 20 ans. Depuis le 1er janvier 2020 je suis à la retraite et je suis revenue vivre à Mens mon village natal.
.
MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
Je ressens le besoin de m’investir pour mon village pour l’intérêt commun et apporter le savoir faire au niveau social que j’ai acquis dans mon métier. Ma motivation est de donner à l’humain toute sa place.
.
LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
Œuvrer pour le maintien des services publics : Maisons France service, maison de Santé .
Créer du lien social à travers des commissions organiser par l’équipe municipale ouvertes à tous.
Accompagner les personnes isolées , en difficultés en facilitant l’accés au logement, aux transports, aux services par nos actions au sein du CCAS.

Mens Préservons Innovons : Bernard Chevalier

On continue la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons ». Aujourd’hui Bernard CHEVALIER
chevalier
JE SUIS
65 ans né à Mens – Elu à Mens de 2001 à 2008 et depuis 2014 dans l’équipe de Bernard Coquet.
Marié – 2enfants. 
MON PARCOURS
Après une scolarité à Mens en primaire et au collège, je poursuis mes études au lycée technique de Vaucanson à Grenoble en électrotechnique. Je fais ensuite l’armée au 13 ième bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Puis, j’intègre les PTT qui deviendront France Telecom et enfin Orange pendant 40 ans avant de prendre ma retraite à Mens. Je m’investis au sein de la commune en tant qu’élu sous le mandat de Monsieur Gazin de 2001 a 2008 puis dans l’équipe de Bernard Coquet depuis 2014.
MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
J’aime Mens et ma région du Trièves. Avant d’être élu, je me suis investi tout au long de mon parcours de vie au sein d’associations, notamment en tant qu’entraineur de rugby pendant près de quinze ans. J’ai l’envie et la motivation pour continuer le travail accompli avec Bernard Coquet en poursuivant le Plan de Réhabilitation de l’Espace Public Mens 2025, mais également pour entreprendre tous les projets qui contribuent au cadre de vie des habitants et à l’attractivité de Mens.
LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
La vie quotidienne des habitants, être au plus près de leurs préoccupations et répondre à leur attente rapidement avec efficacité.
Continuer à suivre la mise place du réseau fibre optique, travailler sur les économies d’Energie des bâtiments et sur l’éclairage public.

Mens Préservons Innovons : Jean Louis Goutel

On entame aujourd’hui la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons ». En commençant par notre tête de liste Jean Louis Goutel.
goutem
JE SUIS 
Originaire du département du Cantal, 3 enfants, marié, installé à Mens depuis 20 ans dans le hameau de Préfaucon.
MON PARCOURS
Après un Brevet de Technicien Agricole, j’ai intégré la ferme familiale pendant 5 années. Puis, j’ai passé un diplôme d’ingénieur agricole et un DESS d’administration des entreprises. J’ai  travaillé dans plusieurs régions de France et dans diverses organisations professionnelles : création d’une coopérative regroupant 50 agriculteurs, direction de l’ADASEA 38 en 1993 pour accompagner l’installation et la  transmission d’exploitations agricoles ainsi que la mise en place des mesures pour  la modernisation des exploitations et pour la préservation de l’environnement. Depuis 2011, je suis directeur adjoint de la Chambre d’agriculture responsable des activités et des équipes opérationnelles depuis le  développement agricole, à l’’aménagement et  à la protection des ressources naturelles.
MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
J’ai découvert le Trièves en 2000. C’est le cadre exceptionnel et le dynamisme de Mens mais aussi des rencontres, qui m’ont donné envie de m’investir sur le territoire. Mes 2 mandats d’élu avec Annette Pellegrin puis Bernard Coquet et l’exercice de la présidence de l’office de tourisme durant  3 ans m’ont permis de découvrir la vie d’une équipe municipale, ses exigences en particulier celle de la fonction de Maire.
J‘ai envie de mettre mon expérience au service de la commune et du territoire, non pas pour démarrer une carrière politique, mais simplement pour œuvrer à son développement et à l’amélioration la vie quotidienne de tous.
LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
Mettre en place des commissions ouvertes aux mensoises et aux mensois qui voudront être force de proposition pour améliorer la vie quotidienne de tous, s’appuyer également sur  le réseau associatif pour cette démarche, soutenir et accompagner les actions des associations.
M’impliquer dans la coopération intercommunale et la gouvernance de la Communauté de Communes du Trièves pour porter des proposition de projets concrets pour le territoire, développer la solidarité intercommunale, améliorer les services aux habitants et en particulier, compte tenu de la taille du territoire et du nombre de ses communes, préserver l’existence et le développement de bourgs centres, tels que Mens, qui portent des équipements d’intérêt communautaire.

Trièves bas carbone !

La fine équipe Mensoise du gite « la Petite Grange » : http://lapetitemaison.unblog.fr/http://

Petite-Grange

et de la chambre d’hôte « L’étape Huguenote » : https://www.trieves-vercors.fr/l-etape-huguenote.html
vous souhaite une bonne et heureuse année 2020.
Etape-Huguenote
La nouveauté de l’année 2020 ?
Vous pouvez désormais venir dans le Trièves en mode bas carbone !
Après un long combat et beaucoup de travail de conviction, 2 voitures d’autopartage Citiz sont disponibles sur Mens. Sans doute une première en France, pour un village de cette taille (1500 habitants)
Kangoo
Une généreuse Kangoo avec siège bébé et boule d’attelage
Sandero
Une Sandero écolo, Crit’Air 1
Elles sont à la disposition de nos hôtes, sans les frais d’inscription, moyennant chèque de caution et présentation du permis de conduire.
L’idéal pour faire une petite balade dans le coin, sans trainer sa propre voiture sur des centaines de kilomètres !
Vous pourrez bénéficier de tarifs particulièrement doux et spécifiques à Mens : 
gareclellessmall.jpg
A bientôt dans le Trièves !
Catherine & Olivier
12345...69



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces