Résultat pour la recherche 'france'

Page 2 sur 69

Mens Préservons Innovons : Bernard Chevalier

On continue la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons ». Aujourd’hui Bernard CHEVALIER
chevalier
JE SUIS
65 ans né à Mens – Elu à Mens de 2001 à 2008 et depuis 2014 dans l’équipe de Bernard Coquet.
Marié – 2enfants. 
MON PARCOURS
Après une scolarité à Mens en primaire et au collège, je poursuis mes études au lycée technique de Vaucanson à Grenoble en électrotechnique. Je fais ensuite l’armée au 13 ième bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Puis, j’intègre les PTT qui deviendront France Telecom et enfin Orange pendant 40 ans avant de prendre ma retraite à Mens. Je m’investis au sein de la commune en tant qu’élu sous le mandat de Monsieur Gazin de 2001 a 2008 puis dans l’équipe de Bernard Coquet depuis 2014.
MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
J’aime Mens et ma région du Trièves. Avant d’être élu, je me suis investi tout au long de mon parcours de vie au sein d’associations, notamment en tant qu’entraineur de rugby pendant près de quinze ans. J’ai l’envie et la motivation pour continuer le travail accompli avec Bernard Coquet en poursuivant le Plan de Réhabilitation de l’Espace Public Mens 2025, mais également pour entreprendre tous les projets qui contribuent au cadre de vie des habitants et à l’attractivité de Mens.
LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
La vie quotidienne des habitants, être au plus près de leurs préoccupations et répondre à leur attente rapidement avec efficacité.
Continuer à suivre la mise place du réseau fibre optique, travailler sur les économies d’Energie des bâtiments et sur l’éclairage public.

Mens Préservons Innovons : Jean Louis Goutel

On entame aujourd’hui la présentation des candidats de la liste « Mens Préservons Innovons ». En commençant par notre tête de liste Jean Louis Goutel.
goutem
JE SUIS 
Originaire du département du Cantal, 3 enfants, marié, installé à Mens depuis 20 ans dans le hameau de Préfaucon.
MON PARCOURS
Après un Brevet de Technicien Agricole, j’ai intégré la ferme familiale pendant 5 années. Puis, j’ai passé un diplôme d’ingénieur agricole et un DESS d’administration des entreprises. J’ai  travaillé dans plusieurs régions de France et dans diverses organisations professionnelles : création d’une coopérative regroupant 50 agriculteurs, direction de l’ADASEA 38 en 1993 pour accompagner l’installation et la  transmission d’exploitations agricoles ainsi que la mise en place des mesures pour  la modernisation des exploitations et pour la préservation de l’environnement. Depuis 2011, je suis directeur adjoint de la Chambre d’agriculture responsable des activités et des équipes opérationnelles depuis le  développement agricole, à l’’aménagement et  à la protection des ressources naturelles.
MES MOTIVATIONS POUR ME LANCER DANS LES MUNICIPALES
J’ai découvert le Trièves en 2000. C’est le cadre exceptionnel et le dynamisme de Mens mais aussi des rencontres, qui m’ont donné envie de m’investir sur le territoire. Mes 2 mandats d’élu avec Annette Pellegrin puis Bernard Coquet et l’exercice de la présidence de l’office de tourisme durant  3 ans m’ont permis de découvrir la vie d’une équipe municipale, ses exigences en particulier celle de la fonction de Maire.
J‘ai envie de mettre mon expérience au service de la commune et du territoire, non pas pour démarrer une carrière politique, mais simplement pour œuvrer à son développement et à l’amélioration la vie quotidienne de tous.
LES DOMAINES DANS LESQUELS JE SOUHAITE M’INVESTIR EN TANT QU’ELU
QUELLE ACTION DANS CE DOMAINE ME PARAIT PRIORITAIRE
Mettre en place des commissions ouvertes aux mensoises et aux mensois qui voudront être force de proposition pour améliorer la vie quotidienne de tous, s’appuyer également sur  le réseau associatif pour cette démarche, soutenir et accompagner les actions des associations.
M’impliquer dans la coopération intercommunale et la gouvernance de la Communauté de Communes du Trièves pour porter des proposition de projets concrets pour le territoire, développer la solidarité intercommunale, améliorer les services aux habitants et en particulier, compte tenu de la taille du territoire et du nombre de ses communes, préserver l’existence et le développement de bourgs centres, tels que Mens, qui portent des équipements d’intérêt communautaire.

Trièves bas carbone !

La fine équipe Mensoise du gite « la Petite Grange » : http://lapetitemaison.unblog.fr/http://

Petite-Grange

et de la chambre d’hôte « L’étape Huguenote » : https://www.trieves-vercors.fr/l-etape-huguenote.html
vous souhaite une bonne et heureuse année 2020.
Etape-Huguenote
La nouveauté de l’année 2020 ?
Vous pouvez désormais venir dans le Trièves en mode bas carbone !
Après un long combat et beaucoup de travail de conviction, 2 voitures d’autopartage Citiz sont disponibles sur Mens. Sans doute une première en France, pour un village de cette taille (1500 habitants)
Kangoo
Une généreuse Kangoo avec siège bébé et boule d’attelage
Sandero
Une Sandero écolo, Crit’Air 1
Elles sont à la disposition de nos hôtes, sans les frais d’inscription, moyennant chèque de caution et présentation du permis de conduire.
L’idéal pour faire une petite balade dans le coin, sans trainer sa propre voiture sur des centaines de kilomètres !
Vous pourrez bénéficier de tarifs particulièrement doux et spécifiques à Mens : 
gareclellessmall.jpg
A bientôt dans le Trièves !
Catherine & Olivier

Et de deux !!

La Sandero Citiz est arrivé à bon port samedi 7 décembre et a été loué dès le lundi suivant.
Elle est à votre disposition sur la place du Breuil, en parallèle à la Kangoo toujours située place du Vercors. La Kangoo a dépassé le cap des 2500 km depuis son arrivée à Mens le 22 septembre. 6 familles les utilisent de manière régulière ou occasionnelle
20191207-152019-min
    L’entretien est assuré par le garage Picca, le plein de carburant est habituellement fait chez le garage Pelloux.
Nous fêterons ce second véhicule le samedi 18 janvier, pendant les heures de marché, soit de 8h à midi. Rendez vous salle Ménil à l’espace culturel. Nous réexpliquerons le système Citiz en présence d’élus et d’Armand Portaz, « ambassadeur » Citiz.
A savoir encore : la commune de Mens a voté un budget de 2500 euros, pour offrir des bons de transports, destinés aux allocataires du RSA résidents de la commune. Ils permettent d’emprunter une voiture Citiz pour des voyages au titre des soins de santé, de la recherche d’emploi ou pour le rapprochement familial. Renseignement et inscription en mairie de Mens.
On rappelle de manière aussi pédagogique que possible les tarifs de location Mensois, qui sont particulièrement favorable :
A l’inscription : 200 euros dont 50 de frais de dossier et 150 euros de dépôt de garantie récupérables si on quitte Citiz. Citiz est une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), possibilité d’acheter une part sociale à 750 euros. L’inscription donne également accès à 100 voitures sur Grenoble, 300 en Rhones Alpes, 1400 dans 120 villes de France. On peut passer son badge à une personne de confiance.
Ensuite plus de frais ni annuel, ni mensuel en dehors des frais d’usage.
A l’usage : tarifs spécifiques et très avantageux pour  Mens, qui n’apparaissent pas sur le site Citiz. On combine tarif horaire et kilométrique.
Tarif horaire : 2 euros de l’heure, maximum 20 euros/jour. Les heures de nuit sont gratuites de 23h à 7h du matin. Réduction de 50% sur le tarif horaire le week end du vendredi 18h au lundi 8h, pour une location de 5h minimum (donc 1 euro/heure, maximum 10 euros/jour)
Tarif kilométrique : 37 cts du km, 19 cts à partir du 101 km, assurance, assistance et carburant compris.
Pour obtenir ces tarifs, à inscription appeler Sandrine au 04 76 24 57 25, précisez que vous êtes de Mens et demander le tarif FREQUENCE sans abonnement.
    Le tout à comparer avec les frais annuels d’un véhicule, de l’ordre de 4000 à 10000 euros : https://www.capital.fr/entreprises-marches/essence-entretien-le-cout-de-votre-voiture-a-bien-grimpe-1334167

Les roulants

suicide.jpg

Le taux de gréviste à la SNCF n’est plus que de 17% mais il est encore de 77.3% chez les roulants, les fameux qui partent à la retraite à 52 ans. Ce qui explique le blocage actuel de la France : https://www.boursier.com/actualites/economie/sncf-le-taux-de-grevistes-chez-les-conducteurs-reste-eleve-42777.html?fbclid=IwAR0K5a2Ja1IJWJtxMcKfw3sdRg4J5jo2Ckz8GHTAWCGg9Nj7scdB-A3HczA

La SNCF compte 140 000 employés dont 10% de roulants, soit 14000 environ. C’est donc 0.77.x14000 = 10800 nantis qui peuvent se permettre de bloquer la France ! Le droit de grève est absolu mais le droit à la mobilité, à aller travailler l’est également. Encore une fois, vivement la concurrence ! Courage aux voyageurs en pleine galère ! Amis roulants de la SNCF, dégustez bien votre grève, ce sera la dernière avec de telles conséquences, le gouvernement tiendra, la réforme se fera malgré tout !

Préambule

preambule

Le millésime 2017, victime du gel, des oiseaux puis de son succés, est épuisé au domaine depuis fin août. J’ai donc dû effectuer en septembre 2019, une mise en bouteilles de vins issus des vendanges 2018. Il s’agit d’un avant goût, d’un «  préambule », car seule une petite partie de chaque cuvée a été bouchée. Le reste passera, comme d’habitude, un hiver supplémentaire en barriques et sera bouché au printemps 2020.

Heureusement, les années se suivent et ne se ressemblent pas. En effet, les vignes étaient, en 2018, sous les meilleurs auspices : pas de gel de printemps, pas de grêle, des températures agréables d’avril à octobre, de la pluie quand il en fallait mais pas trop, peu de maladie. Bref, des conditions optimales à l’origine d’un millésime d’exception sous le signe de la quantité (même s’il en faudrait toujours plus) et de maturités particulièrement bonnes.

C’est pourquoi, alors que la jolie vendange de cépages alpins a permis le retour d’une cuvée «  Conservatoire », l’assemblage des cépages plus traditionnels est spécialement baptisé : «  La proumeïro bello vendeïmo* ».

à n’en pas douter, 2018 marque de la plus belle des manières la reconquête du vignoble montagnard de Prébois !

 

La proumeïro bello vendeïmo* 2018 rouge (préambule) présente une couleur soutenue, une robe rubis sombre et des reflets mauves. Il offre une approche soulignée par un trait empyreumatique, une richesse alcooleuse et sirupeuse de l’expression, un fruit confit, des notes fleuries, épicées et torréfiées. Une bouche ample et roborative, Une gourmandise chaleureuse et relevée de l’aromatique. Une définition précise d’origine minérale, une rondeur charnue de la matière et une souplesse enrobée de la charpente.**

Conservatoire 2018 (préambule) présente une couleur soutenue, une robe grenat et des reflets violines. Il offre une présentation sanguine, une fraicheur friande de l’expression, un fruit intense, des notes fleuries, épicées et champêtre. Une bouche équilibrée dans un registre voluptueux, une tonicité agreste de l’aromatique. Une douceur veloutée du toucher, une finesse de définition minérale et une finesse croquante de la structure.** **dégustation en fût du 6 septembre 2019 faite par Olivier Turlais (Oenoconseil).

Vin de France rouge / La proumeïro bello vendeïmo* 2018 (préambule) / 75cl / 14 % Vol / 813 bouteilles bouchées sur un total d’environ 1740 bouteilles probables / Pinot noir : 60 % ; Gamay : 32,7 % ; Gamaret : 4,1 % ; Marselan : 3,2 % /  prix au domaine : 11.50 € ttc

Vin de France rouge / Conservatoire 2018 (préambule) / 75cl / 12 % Vol / 471 bouteilles bouchées sur un total d’environ 1070 bouteilles probables / Douce noire : 53,4 % ; Persan : 20,7 % ; Gamaret : 17,2 % ; Onchette : 8,6 % / prix au domaine : 13,50 € ttc

Quant à  La Proumeïro bello Vendeïmo* 2018 blanc, il n’y aura hélas pas de préambule. En effet, la vinification se prolonge : les levures se sont finalement remisent au travail, alors que le vin venait d’être entonné, en septembre 2019… Et ça pétille encore aujourd’hui ! Il faudra donc patienter jusqu’au printemps pour la mise en bouteille…. Cependant, tout comme les vins rouges, je vous propose d’ores et déjà de réserver vos bouteilles en souscrivant par retour de mail

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de le goûter, voici la dégustation du 19 novembre 2019 en fût de ce vin blanc, faite par Olivier Turlais : il présente une couleur profonde, une teinte dorée et un reflet nacré. Il offre une approche crayeuse, une expression modelée par l’élevage, un fruit raffiné et des notes bouquetées et épicées. Une bouche ronde et patinée, une aromatique chaleureuse et confite, une salinité de la trame, une matière suave et une tension due à l’élevage.

Vin de France blanc / La proumeïro bello vendeïmo* 2018 / 75cl / 14 % Vol / 1800 bouteilles probables / Pinot Gris : 50,2 % ; Viognier : 26,4 % ; Altesse : 15,4 % ; Chardonnay : 4,4 % ; gewurztraminer : 3,5 % / prix au domaine : 13.50 € ttc (tarif spécial souscription)

Ce message peut être diffusé sans modération,

Livraison gratuite possible selon destination,

Bien cordialement,

Samuel Delus

* « La première belle vendange » en patois local.

 

Citiz, Rezopouce, Mov’ici, Illicov etc…

A noter dans vos agendas, la journée mobilité le samedi 16 novembre à l’espace culturel de Mens (voir le programme en pièce jointe).
 - Marion vous y parlera de sa vie en famille dans le Trièves sans voiture personnelle grâce à Citiz : https://alpes-loire.citiz.coop/
 - Armand nous dira tout sur Rezopouce : https://www.rezopouce.fr/
 - A noter aussi la toute nouvelle création d’une communauté de covoitureurs du Trièves, sur le site de covoiturage Mov’ici de la région Aura. Affaire à suivre…
.
Le bilan du premier mois d’utilisation de la Kangoo Citiz sur Mens :
11 locations par 5 utilisateurs de 4 foyers différents, 363 kms parcourus.
Cela va de la location de 2 heures pour aller aux champignons, jusqu’à celle de 5 jours pour des petites vacances sur la côte.
La prochaine étape : l’arrivée de la seconde voiture, une Sandero qui sera placée sur le Breuil de Mens. Date prévue : fin novembre, début décembre.
.
Pour patienter jusque là, vous pouvez lire en pièce jointe un remarquable rapport fait sur l’évolution de l’expérience de l’autopartage sur Mens. Rapport fait par l’ADETEC, bureau d’étude en déplacement : http://adetec-deplacements.com/
Vous pourrez aussi écouter sur France Bleue Isère, la carte blanche en date du 6 novembre de Martin Lesage directeur de Citiz, et ses bonnes résolutions en 6 étapes pour une circulation douce.

C02 mon amour

Quand Denis Cheissoux, présentateur de CO2 mon amour sur France Inter parle de Mens avec l’ambassadeur en chef de Citiz : https://www.franceinter.fr/emissions/co2-mon-amour

http://CO2-mon-amour

Citiz à Mens : l’inauguration !

Le Dodiblog, ce n’est plus ce que c’était, il y a du retard à la détente. Ce n’est que 4 jours plus tard qu’on relate cet événement historique : l’inauguration de Citiz à Mens. Surmenage, surmenage…

On en avait presque les chevilles qui enflaient à entendre les compliments des élus de tous bords. La pugnacité, aller toujours jusqu’au bout, disait notre sénateur Guillaume Gontard. Je vais faire comme tout le monde et remercier l’ambassadeur Citiz Mensois renchérissait notre députée Marie Noelle Battistel.

Fauconnier

Aimant les chiffres encore plus que les lettres, j’ai particulièrement apprécié l’intervention de Jérome Fauconnier, président de la communauté de communes du Trièves. Il a annoncé que celle ci avait acheté 2 parts sociales de Citiz. Après la mairie de Mens, la Cigale du Trièves et 10 autres particuliers, cela fait maintenant un total de 13 sociétaires possédant 16 parts sociales pour un total de 12 000 euros (16 x 750).

Kangoo-Mairie

Un exemple sans doute unique en France de participation des collectivités locales et des citoyens pour promouvoir l’autopartage sur un territoire. Pour mémoire, la Kangoo inauguré à Quelle Foire vaut 17 000 euros.

Trio

A noter dans vos agendas : samedi 16 novembre, journée de la mobilité à Mens. On inaugurera la Sandero Citiz, deuxième véhicule de la flotte Mensoise, si elle a été livrée d’ici là !

Bivouac O’Talon

bivouac

Samedi 28 Septembre 20h au Café épicerie O’Talon
Trois instruments : guitare, violon et contrebasse, une voix, et ce sont des chansons poétiques teintées de folk, de blues, de rock qui nous transportent le temps d’une soirée, d’un voyage… d’un bivouac !

Marie Do’ Montixi : Violon et alto Christophe Premoselli : Contrebasse et voix Christian Dienot : Guitares et Voix

Concert à prix libre.
99 chemin de grignolet Domaine de Talon Saint Sébastien
Châtel, Rhone-Alpes, France
12345...69



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces