Résultat pour la recherche 'france'

Page 63 sur 69

Train Grenoble Veynes: l’autre coup de gueule…

http://www.dailymotion.com/video/x58iyd 

Depuis 1997, les activités ferroviaires ont été scindé entre

 - Réseau Ferrés de FRance (RFF) financé par les péages de la SNCF et une dotation de l’Etat 

 - La SNCF financée pour le trafic régional par la Région et les recettes usagers.

 L’investissement de la Région en faveur de la ligne Grenoble-Veynes est très important : le développement de l’offre a été de 15% en décembre 2007 ; le service (trains modernes, cartes OùRA, …) est nettement amélioré par rapport aux années précédentes. Logiquement la fréquentation de la ligne a  augmenté de 15% depuis décembre.

Pour 2009, la coordination avec PACA permettra de cadencer l’intégralité des trains de la ligne ; offrir un temps exact de 1h entre Grenoble et Clelles ; proposer des correspondances correctes à Grenoble vers Paris, le sillon alpin, Lyon (en pointe) ; proposer 2 AR en correspondance à Veynes vers PACA.

 Parallélement l’état de la ligne devient préoccupant en plusieurs endroits. Les rails ont été posés en moyenne en 1938.  D’ après les dernières études, 20M€ seraient nécessaires d’ici 2013 pour maintenir les performances de la ligne, puis une autre série d’investissements entre 2013 et 2020.

Récemment RFF et la SNCF ont informé la Région que des ralentissements devaient être posés en urgence sur la ligne Grenoble-Veynes en raison de la détérioration importante d’une section entre Clelles et St Michel les Portes. Cette mesure de sécurité amènerait à revoir la grille dès juillet 2008 et aurait des conséquences sur la grille étudiée jusqu’ici pour 2009.

2M€ ont été investis l’an dernier sur la ligne, mais n’ont pas suffi pour traiter cette zone dont le ballast tend à s’affaisser. La limite sur cette section doit passer de 70 à 50 km/h. La prochaine inspection, prévue pour le 2èmesemestre 2008, pourrait trouver de nouvelles zones touchées par des dégradations imprévues. 1,4M€ d’investissement sont nécessaires pour lever ce ralentissement, non budgétés par RFF.

Et là, je m’étonne! 1,4 millions d’euros de réparations immédiates, 20 Millionsd’euros d’investissement sur 5 ans, la somme peut paraitre importante mais elle est ridicule par rapport à ce que l’on envisage de mettre pour l’aoutoroute Grenoble-Gap. Les chiffres annoncés pour celle ci lors des réunions publiques il y a plusieurs années étaient de 2.3 milliards d’euros pour l’option par l’est de Gap et 1.8 milliard pour le passage par Lus. Gageons que ces chiffres n’ont pas diminué…

Rappelons que cette autoroute sera achevée dans le meilleur des cas en 2025. Quid du prix du barril de pétrole à cette date? Une modernisation sérieuse de la voie ferrée permettrait peut être d’éviter ce chantier gigantesque et de se contenter d’un aménagement sérieux (3-4 voies) de la nation… pardon, départementale 1075!

Ci dessous, une lettre ouverte de Gérard Leras, président de la commission transport de la région. Il est vert, je suis orange mais je ne peux que le soutenir sur ce point…

——————————————–

Gérard LERAS Président de la Commission « Transports et déplacements » Président du comité de ligne Grenoble-VeynesMadame, Monsieur

Vous le savez sans doute, les améliorations nettes de services mises en œuvre depuis décembre 2007 sur la ligne Grenoble-Veynes sont remises en cause brutalement. Je vous demande de vous mobiliser pour que RFF, gestionnaire au nom de l’Etat d’un réseau longuement délaissé assume ses responsabilités. Il n’est pas admissible, au moment où la fréquentation augmente fortement et où un accord avec la Région PACA permettait un vrai cadencement à partir de décembre 2008, que le niveau de service régresse juste après avoir commencé à progresser.

La situation d’abandon du réseau national secondaire n’est pas propre à notre ligne. C’est un problème général et en tant que Président de la commission Transports et Déplacements, je porte les exigences d’un aménagement du territoire équilibré pour toute la Région. Pour autant plus localement, je suis également porteur d’une volonté claire de report des déplacements de la route sur le rail en particulier pour l’accès quotidien vers l’agglomération grenobloise mais aussi pour d’autres usages, touristiques par exemple. Cette volonté est très partagée sur tout le sud Isère, dans la Drôme et les Hautes-Alpes.

C’est le moment pour nous tous de le manifester fortement. Je vous adresse avec ce courrier le compte-rendu du dernier comité de ligne et le courrier que Bernard Soulage, 1er Vice-président du Conseil régional, délégué aux transports, déplacements et infrastructures et moi-même avons adressé à Monsieur De Mester, Directeur régional de Réseau Ferré de France.

Comptant sur votre action, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur l’expression de mes meilleures salutations.

Gérard Leras

Paysage du Trièves: deuxième réunion

 img2353small.jpg

Dans la suite du programme « label défi Paysage » initié par la Communauté de communes de Mens, nous avons le plaisir de vous convier à la

2ème réunion publique « le paysage du Canton de Mens »

 mardi 17 juin à 20h 

à l’espace culturel de Mens.

Le Défi paysage a pour objectif de mettre en place un plan d’actions pour améliorer notre cadre de vie paysager.

La première réunion publique du mois de janvier, a permis de compléter le diagnostic paysager réalisé par l’Association Paysage de France.

Cette deuxième réunion a pour objectif de travailler ensemble, élus, habitants, acteurs du paysage, pour définir un plan d’actions pour les neuf communes du canton de Mens.

Ordre du jour :

— Hiérarchisation et définition des actions à mettre en oeuvre (modalités, moyens, calendriers…)

— Constitution de groupes de travail en fonction des actions choisies.

Renseignements : Communauté de Communes de Mens – Marie CHENEVIER  - 04 76 34 87 30 ou cdc-service-paysage@wanadoo.fr

Votre participation active est importante.

 Merci de diffuser l’information à toutes vos connaissances, habitant le canton de Mens.

Mme Gisèle PERDIGON (Vice-présidente chargée du Paysage et de l’Environnement)

Communauté de Communes de MENS

Service Environnement

tel : 04 76 34 87 30

Irland out !

sinking.jpg

Le valeureux peuple Irlandais vient donc de rejeter à 53% le traité de Lisbonne. Rappelons tout de même que ces joyeux insulaires pèsent 1% tout mouillés de la population Européenne et que ce sont eux qui ont de loin le plus bénéficié des subventions de l’union.

Comme d’habitude, l’Europe se relèvera de ce mauvais coup en perdant quelques années. Nous allons encore bénéficier pendant un temps de la présidence tournante tous les 6 mois, gage d’efficacité et de l’absence de politique étrangère digne de ce nom.

Souhaitons que l’union tire les justes conclusions de ce vote et invite poliment et fermement l’Irlande à demander son retrait. Elle pourra ensuite, aux termes de quelques décennies, demander sa réintégration quand son niveau de vie sera revenu à son niveau de 1973, date de sa première adhésion !

Cette péripétie ne devrait cependant pas faire désespérer des consultations populaires. Le référendum devrait même devenir la règle et non l’exception. Ceux ci devraient bien entendu être organisé le même jour dans tous les pays. Un vote serait considéré comme positif s’il est approuvé par la majorité du peuple Européen (et non de chaque population prise individuellement) et par une majorité des pays. C’est le mode de décision en Suisse ou un vote doit obtenir la majorité du peuple et des cantons pour être adopté.

Un pays ayant voté non et refusant cette règle devrait pouvoir quitter l’union sans autre forme de procès.

L’Europe compte 27 pays, la France 26 régions en comptant celles d’Outremer. Imagine t’on un référendum nécessitant un vote positif à l’unanimité des régions ? Le Limousin ou la Guyane vote non et c’est non !

Un triste vendredi 13 !

Eoliennes: coup de gueule

debat.png

Voiçi le message envoyé par Guillaume Limousin à chacun des maires de la communauté de communes de la Matheysine ainsi qu’aux conseillers municipaux élus au conseil de la communauté de communes. Le même message a été envoyé au maire de La Motte Saint Martin et à celui de Mayres Savel.

Messieurs,

En préalable au conseil de la communauté de communes qui aura lieu dans deux semaines et qui sera absolument capital pour l’avenir du projet éolien du Sénépy, je souhaiterais attirer votre attention sur quelques points qui me semblent très importants à ce sujet.

Loin de moi la volonté de vouloir vous faire un exposé détaillé des atouts de l’éolien, tant du point de vue écologique que pour l’image et le développement de notre plateau : vous trouverez tout cela très bien expliqué sur le site web de l’association qui soutient le projet : http://eoliennes.unblog.fr/2008/05/24/eolienne-la-synthese/.

En revanche, je souhaiterais vous faire part de mon indignation et de mon inquiétude sur les méthodes que commencent à utiliser les détracteurs du projet. En effet, ces personnes, retraitées pour la plupart (et ayant donc bien plus de temps que les défenseurs du projet pour organiser des actions) ont décidé d’utiliser les moyens les plus fallacieux. Les mensonges que les opposants au projet colportent à grande échelle concernent notamment :

- le nombre de communes concernées (je ne sais pas comment ils ont compté 17 !),

- le bruit (argument classiquement fallacieux des détracteurs),

- l’impact environnemental,

- l’emplacement de la piste d’accès (il ne s’agit pas de celle qui part des Signaraux mais de celle qui part de Mayres-Savel),

- les retombées financières (leurs calculs sont complètement faux et ils n’arrivent pas à nous dire comment ils les ont obtenus),

- la fiabilité (alors que l’exploitant concerné est le plus fiable de France et il a surtout choisi d’acheter les éoliennes de marque Enercon : les plus chères mais aussi les plus fiables du monde, et de loin),

- le nombre d’éoliennes,

- l’emplacement des éoliennes,

- la validité reglementaire de la procédure engagée.

Vous êtes les mieux placés, en tant qu’élus, pour savoir que ce ne sont pas forcément ceux qui crient le plus fort qui représentent la majorité. Je serais même curieux de savoir ce que donnerait un référendum consultatif à bulletin secret.

Vous aurez compris que mon objectif n’est pas de vous convaincre dans un sens ou dans un autre, mais de vous inviter à vous munir des informations les plus objectives par différentes voies (exploitants, DRIRE, préfecture, DIREN, etc…) et surtout de vous méfier de certaines informations mensongères qui commencent à polluer le débat.

Je vous remercie beaucoup, Messieurs, pour l’attention et la considération que vous accorderez à ce sujet qui, à mon avis, représente davantage pour la Matheysine en terme d’image que par le simple calcul de taxe professionnelle.

______________________________________

Guillaume LIMOUSIN

Simane

38350 Prunières

FRANCE

Tel : 06 60 73 86 69

E-mail : guillaumelimousin@yahoo.fr

Site web : http://site.voila.fr/guillaumelimousin

Signez la pétition qui dit oui: Eoliennes: la pétition

Pour recevoir l’autocollant de soutien:  L’éolien: oui et içi

Le blog des éoliennes: Eoliennes au Senepymatheysine la mure signaraux boralex parc projet eolien anti contre eolienne eoliennes senepi defense senepy nature durable drac nature manif manifestation connex conex biodivesite ageden

Salon solaire

solar.png

C’est en Savoie, sur les rives du Lac du Bourget, le plus grand lac naturel de France, au coeur de Savoie Technolac, le technopôle consacré au solaire et aux éco-industries, que se déroulera le Solar Event, destiné aux professionnels du bâtiment et des énergies renouvelables, mais également ouvert largement au public.

Du 26 au 29 juin 2008, cet événement s’articulera autour de six séquences : Place des exposants, Coin des inventeurs, Village de l’habitat solaire, Circuit des modèles réduits, Course de véhicules solaires, Extension maritime.

Place des exposants regroupera sur 3.000 m2 près de 100 exposants qui proposeront leurs produits et apporteront leurs conseils en matière d’installations solaires dédiées à l’habitat (énergie solaire thermique et photovoltaïque, matériaux, procédés constructifs, produits de confort et de loisirs).

Le Coin des inventeurs sera totalement dédié aux innovations. Ainsi différentes applications et exploitations de l’énergie solaire y seront représentées à travers des sujets d’étude et de recherche dans des domaines comme l’aviation et la navigation. Les maquettes d’avion à propulsion solaire de Bertrand Piccard, le célèbre Solar Impulse, ou de Lisa Airplanes seront présentées au public en présence de leurs constructeurs. Pour la première fois en France, la maquette du Sun 21, le 1er bateau équipé de capteurs solaires ayant effectué la traversée de l’Atlantique, sera également présenté lors de cet événement.

Le Village de l’habitat solaire, un espace dédié tout particulièrement aux professionnels du bâtiment et du solaire, permettra de montrer la diversité et la richesse des technologies existantes et les gains énergétiques et financiers que celles-ci apportent à l’usager. Ainsi ce Village regroupera des modules qui peuvent prendre place dans un habitat collectif comme dans une maison individuelle, et dans lesquels les constructeurs pourront montrer tout leur savoir-faire en termes de maîtrise de l’énergie et de recours aux énergies renouvelables. Une attention particulière sera faite à la question de l’isolation et à celle de l’intégration des panneaux solaires du bâti.

Pour sa part, le Circuit des modèles réduits permettra à de petits engins radiocommandés, équipés de capteurs solaires, de se livrer à une course sur une boucle d’environ 20 m x 10 m. Quant à la Course de véhicules solaires, elle rassemblera sur un circuit fermé de plus de 4 km une douzaine de véhicules construits à l’échelle 1.

Enfin, Extension maritime, organisé sur le Lac du Bourget, offrira quelques beaux exemples des nouvelles technologies de l’énergie solaire adaptées à la navigation de tourisme.

Pour en savoir plus: http://www.solar-event.com/

PS: merci Hervé

Gendre et premier ministre

LE PREMIER MINISTRE IDEAL

francoisbayrou.jpg

Source: http://tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,3831267,00-bayrou-premier-ministre-francais-sont-pour-.html

———————

LE GENDRE IDEAL

signaturesmall.jpg

Source: ma belle mère => img1564small.jpg

Journée européennes du solaire

Encore une info de l’homme au chapeau.

                                                                       et2005mensphoto010small.jpg

Enerplan, l’association professionnelle de l’énergie solaire, organise une journée portes ouvertes les 16 et 17 mai à l’occasion des journées européennes du solaire. Cette association qui rassemble les professionnels de la filière (industriels, ensembliers, bureaux d’études, installateurs, architectes, énergéticiens…), a pour vocation de promouvoir le développement de l’énergie solaire. Elle se saisit des journées européennes pour mobiliser ses troupes et les inviter à accueillir le public vendredi et samedi prochains.
« Tout le monde est concerné par l’augmentation du coût des énergies (flambée du prix du baril de pétrole, augmentation du gaz et augmentation à venir de celui de l’électricité avec l’ouverture du marché) et tout le monde peut agir », affirme Enerplan. L’association souhaite inciter les français à se renseigner sur tous les avantages que peut représenter l’usage de l’énergie solaire à des fins domestiques : chauffage et eau chaude sanitaire notamment. Visites d’usines, visites d’installations solaires, expositions de matériels solaires, stands d’information,…de multiples manifestations sont ouvertes gratuitement au grand public. Au total, 800 manifestations sont organisées dans toute la France. La carte de tous les événements est consultable sur Internet.

Et la liste des manifestationsen Rhône-Alpes : http://www.journees-du-solaire.fr/index.php?page=4&id=15

Synthèse sur les Éoliennes

Encore un document remarquable trouvé par le père Hervé Hugueny, dit l’homme au chapeau, sur le site d’un copain: www.éconologie.com

eolienne.jpg

 POUR NOTRE ENVIRONNEMENT1

Le débat2 sur l’opportunité des éoliennes en France semble encore exister, malgré les dérèglements climatiques et les 91% d’opinion favorable3.

L’ORIGINE DE L’ENERGIE

Le soleil, en réchauffant la terre, crée des phénomènes de convection qui sont à l’origine du vent. Celui-ci représente 1 à 2% de l’énergie provenant du soleil4. 25 à 50 heures de vent sur terre, représentent la consommation annuelle de l’humanité, toutes énergies confondues5. En comparaison, cela représente 50 à 100 fois plus que l’énergie convertie en biomasse par la photosynthèse.

L’ESTHETIQUE

L’impact de ces grands ouvrages, dont les plus grands approchent les 100 mètres de hauteur sur terre et 150 mètres en mer, pales comprises, est indéniable.

Malgré tout, la notion de paysage est liée à notre culture, notre éducation, nos expériences visuelles et notre relation d’usage avec le territoire considéré. Là où certains verront une intrusion, d’autres verront un élément susceptible de caractériser voire de valoriser un site. Au-delà des multiples perceptions individuelles, un paysage n’est jamais quelque chose de figé. En particulier, depuis le milieu du XXème siècle, où nous avons multiplié les ouvrages : plus de 100 000 km de lignes électriques à haute tension et leurs pylônes, 5 000 à 10 000 émetteurs pour la téléphonie, plusieurs milliers de châteaux d’eau, 8 000 km d’autoroutes, de nombreux silos à grains de plus de 80 m de haut et le viaduc de Millau, haut de 343 m, qui nous montre toute la subjectivité de la question !

De surcroît, de nombreuses études6 menées au Danemark, au Royaume-Uni, en Allemagne ou aux Pays-Bas ont révélé que les personnes vivant à proximité d’éoliennes sont généralement plus favorables à leur égard que les autres.

LES NUISANCES SONORES 

La technologie progresse vite et ce problème initial n’en n’est plus un avec les générations actuelles d’éoliennes7. Grâce à l’augmentation de leur taille, on assiste à un ralentissement de la rotation des pales : de l’ordre de 15 tours/min avec une vitesse maintenue constante. Actuellement, au pied d’une éolienne, le niveau sonore est équivalent à celui de l’intérieur d’une voiture.

L’ASPECT ORNITHOLOGIQUE

La mortalité aviaire liée aux éoliennes est sans commune mesure avec celle liée à la circulation routière, aux lignes électriques, aux baies vitrées, à la chasse, aux pesticides et insecticides, aux marées noires ou à la disparition des milieux favorables aux oiseaux dont le réchauffement climatique est à présent la cause principale.

LE RISQUE D’ACCIDENT

Malgré les 50 000 grandes éoliennes dans le monde, dont certaines fonctionnent depuis plus de 20 ans, aucun mort ou blessé n’est à déplorer. D’ailleurs le risque d’accident est suffisamment faible pour qu’il n’y ait pas de clôtures autour des parcs éoliens. Pour se prémunir contre tout risque d’accident, les éoliennes, conçues pour résister à des vents de plus de 200 km/h, sont arrêtées en cas de tempête.

LA CREATION D’EMPLOI 

Même si peu d’emplois découlent de l’exploitation des parcs, il s’en crée beaucoup dans la fabrication et l’installation. En Europe en 2004, on dénombrait déjà 100 000 emplois issus de l’éolien8.

L’INCONSTANCE DE LA PRODUCTION

Actuellement le point le plus critiqué concerne les variations de débit d’électricité, accusées de perturber les réseaux de distribution et de requérir une production intermittente avec les centrales à charbon.

Mais nous devons tenir compte de plusieurs paramètres :

En comparaison, c’est notre consommation qui est très variable. Notre réseau sait déjà absorber les variations de demande entre le jour et la nuit, ainsi qu’entre les saisons, alors que les centrales nucléaires, hydroélectriques au fil de l’eau et au charbon, n’ont pas plus de souplesse pour s’y adapter. Ce sont des centrales en « semi-base »9 qui vont fonctionner à temps partiel et des centrales de pointe10 qui vont répondre instantanément aux pics de consommation. De toute façon, on constate au niveau européen que l’on ne construit plus de centrale à charbon, contrairement aux centrales éoliennes.

Nous débutons « l’éolien français » et nos 2 000 MW sont loin de pouvoir saturer notre réseau avec des pics de production. Même en atteignant nos objectifs de 10 000 MW en 201011 ou 18 000 MW en 2015, le problème serait toujours loin de se poser. 10 000 MW ne représenteront que 2% de notre actuelle consommation d’électricité. On peut même craindre que la production par l’éolien ne couvre pas l’augmentation de notre consommation.

Le vent qui est souvent intermittent ne souffle pas aux mêmes lieux au même moment, surtout en raison de la grande taille de notre territoire. Contrairement aux grandes nations européennes de l’éolien12, nous avons 3 régions principales bien distinctes qui nous permettent une production d’ensemble très continue.

L’ambition des énergies renouvelables est de se compléter entre elles :

  • les barrages hydroélectriques dont on peut rapidement varier la production ;

  • les centrales solaires en plein essor, grâce au récent progrès de la recherche et dont la production est relativement décalée par rapport à l’éolien13 ;

  • la biomasse où les découvertes s’accélèrent ;

  • la géothermie qui est aussi en plein développement ;

  • les hydroliennes qui bientôt tireront parti des courants marins, des mouvements des marées et des vagues.

Les progrès récents des prévisions météorologiques permettent d’anticiper les variations de production des éoliennes.

Stocker de l’électricité n’est pas une utopie :

En particulier en France, grâce aux STEP14 qui permettent en pompant d’une retenue d’eau basse vers une retenue plus haute, de stocker de très grandes quantités d’énergie (jusqu’à plusieurs centaines de GWh), avec un excellent rendement15 et de se mettre en marche très rapidement en quelques minutes.

Grâce aux batteries à flux continu16, dont la technologie connue depuis les années 80, débute aujourd’hui son déploiement à travers le monde.

Mais aussi grâce à l’air comprimé17, et bientôt aux piles à combustible après électrolyse de l’eau …

On peut aussi envisager de changer nos propres habitudes en consommant l’électricité quand elle est abondante et en limitant son utilisation quand elle l’est moins. La libéralisation des tarifs ou les propositions tarifaires actuelles, « EJP » et « Tempo », aidées par l’emploi d’accumulateurs de chaleur, nous y encouragent.

LE JEU EN VAUT-IL LA CHANDELLE ?

Une grande éolienne de la génération actuelle produit 5 MW, ce qui représente l’électricité domestique, chauffage électrique inclus, de 5 000 personnes.

A ce jour, il existe en Europe près de 50 000 MW d’éolien ; ce qui a permis sur 20 ans (durée de vie d’une éolienne) d’éviter la construction de 20 réacteurs nucléaires et la production de 6 000 tonnes de déchets nucléaires18.

Ce même effort représente, sur 20 ans, l’évitement de l’émission de 50 millions de tonnes de CO2 dans notre atmosphère.

L’occultation des dangers liés au réchauffement climatique, combinée au débat sur les réserves de pétrole, ne favorisent pas le développement des énergies renouvelables19.

1 – Ou plutôt pour nos enfants ; en effet comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry, « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. ».

2 – Il est essentiel d’entendre les détracteurs, tout en tenant compte de l’ancienneté des arguments et de leurs origines, en général, des industriels de l’énergie. Leur site de référence est : http://www.ventdecolere.org/

3 – Sondage Louis Harris du 28 avril 2005: http://www.planete-eolienne.fr/documents/rae_sondage.pdf

4 – http://www.windpower.org/en/tour/

5 – http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne

6 – http://www.apab.org/fr/page.php?id_rubrique=4&a…_sous_rubrique=14

7 – http://www.planete-eolienne.fr/bruit.html

8 – Il y avait 100 000 emplois dans l’éolien en Europe en 2004: http://www.planete-eolienne.fr/creer_de_l_emploi.html

9 – Charbon, fuel, hydroélectricité, biomasse.

10 – Gaz, hydroélectricité.

11 – Objectif prévu dans la loi du 13 juillet 2005: http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJ…umjo=ECOX0400059L

12 – L’Allemagne (20 000 MW), l’Espagne (11 300 MW) et le Danemark (3 100 MW)

http://resosol.org/SolEole/suivi-international.html
13 – On constate souvent qu’en l’absence de vent, il y a du soleil.

14 – Stations de Transfert d’Energie par Pompage.

15 – De 80 à 85%.

16 – http://www.bretagneb2b.com/blogs/les-blogs/blog…-02-23.4514673434 http://www.consoglobe.com/ac-energie_1712_eolie…-electricite.html

17 – Déjà en fonction aux US.

18 – http://www.planete-eolienne.fr/nucleaire.html

19 – Le mathématicien Henri Poincaré avait l’habitude de dire que la résolution d’un problème est plus facile que sa formulation

Signez la pétition qui dit oui: Eoliennes: la pétition

Pour recevoir l’autocollant de soutien:  L’éolien: oui et içi

Le blog des éoliennes: Eoliennes au Senepymatheysine la mure signaraux boralex parc projet eolien anti contre eolienne eoliennes senepi defense senepy nature durable drac nature manif manifestation connex conex biodivesite ageden

Si l’Euro n’existait pas…

Un petit scénario de politique fiction signé par les Gracques… 

Si l'Euro n'existait pas... dans Politique Europeenne euro

2008. Le Franc est toujours là et la France jugée sur ses résultats économiques. Ceux-ci sont aussi mauvais qu’en 1982 – même déficit du commerce extérieur, dérapage similaire des comptes publics, perte massive de compétitivité – mais l’écart s’est accru par rapport à des voisins redressés. Et les masses de capitaux spéculatifs qui attaquent le Franc ont été multipliées par 10. Les quatre dévaluations depuis septembre 2001 ne les ont pas calmées. Elles ont rendu hors de prix les produits importés, dont on ne peut se passer. Le litre de super est à 17 francs. Les taux d’intérêt sont au-dessus de 10% ; l’immobilier est moins cher, mais plus personne ne peut emprunter.

Les entreprises n’investissent plus, les ménages endettés à taux variables doivent vendre leurs logements. La consommation et le pouvoir d’achat s’effondrent. L’Etat doit payer 450 milliards de francs de plus en intérêts de la dette. Comme il ne peut pas dégager les ressources nécessaires en doublant l’impôt sur le revenu, ni passer la TVA à 30%, le déficit atteint 7% du PIB. Depuis que les Francais ont voté « non » au referendum sur le plan de redressement négocié avec Dominique Strauss Kahn au FMI, les agences de notation ont dégradé l’Etat français. Ce qui veut dire qu’il ne peut plus lever de dette, alors qu’il doit rembourser les anciennes…

Comment en sortir ? Nicolas Sarkozy hésite entre les deux camps qui divisent ses conseillers : d’un côté, les tenants du « modèle argentin » qui parlent de sursaut national ; de l’autre, les « thatchériens », qui ont un plan : des économies permettant de réduire de 20% d’un coup les dépenses publiques, en supprimant les minimas sociaux, en privatisant la Sécurité sociale et en licenciant un quart des fonctionnaires. Entre eux, « C’est la guerre des Malouines », titre le Nouvel Observateur… 

Les gracques: http://www.lesgracques.fr/web/

Des gens vraiment bien… http://www.lepoint.fr/actualites-politique/merci-francois/917/0/175482

Les aventures de Moulinot

moulinot2.gif

 Pour tout savoir sur l’éolien, c’est içi, un site sponsorisé par les Danois : http://www.windpower.org/fr/kids/index.htm 

Signez la pétition qui dit oui: Eoliennes: la pétition

Pour recevoir l’autocollant de soutien:  L’éolien: oui et içi

Le blog des éoliennes: Eoliennes au Senepyboralex parc projet eolien anti contre eolienne eoliennes senepi defense senepy nature durable drac  manif manifestation connex conex biodivesite ageden ademe 38 frapna drac nature  ecolo ecolos bonnafoux matheysine moutain wilderness « paysage de france » MNEI cretes petition

1...6162636465...69



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces