• Accueil
  • > Recherche : gare clelles

Résultat pour la recherche 'gare clelles'

Page 4 sur 5

Réunion de mi-mandat

Voiçi donc ci dessous, sorti de mes archives, le programme de l’équipe municipale de Mens pour les élections de 2008. Ca tombe bien, il y a vendredi soir une réunion publique à l’occasion de l’arrivée à mi-mandat (et même un peu plus) de l’équipe. Je ne serais pas à cette réunion (on ne peut pas être partout !). Toutes les bonnes volontés sont donc bienvenues pour prendre note des résultats de cette réunion et en faire compte rendu sur ce blog !

Réunion de mi-mandat dans Trièves: politique locale rad8151E

rad31689 dans Trièves: politique locale

radA9FAF

On pourra encore se replonger dans l’ambiance de l’époque avec cette article analysant le programme de l’équipe lors d’une réunion électorale : http://dodiblog.unblog.fr/2008/02/27/premiere-reunion-de-la-liste-pellegrin-compte-rendu-et-commentaires/

En relisant tout cela, on voit que certaines choses ont été réalisés, que d’autres restent à faire.

On pourra notamment poser des questions sur

- La déviation de Mens, l’Arlésienne du village

Voir un article de 2007, époque de la municipalité Gazin : http://dodiblog.unblog.fr/2007/12/09/la-deviation-de-mens/

- La circulation dans le bourg : http://dodiblog.unblog.fr/2011/02/27/mens-village-parking/

Et l’idée de mon copain Claude : http://dodiblog.unblog.fr/2007/12/09/la-deviation-de-mens/

- Le rabattement sur les gares de Clelles et Monestier

Voir un sondage : http://dodiblog.unblog.fr/2009/08/24/navette-clelles-mens/

- L’avancement du projet du Pré Colombon qui avait fait grand bruit au moment des élections : http://dodiblog.unblog.fr/tag/lotissement-pre-colombon/

- Les modes d’accueil alternatifs pour les personnes agées

Transhumance…

Transhumance... dans Trièves tourisme rad40F91

Suivez la transhumance 2011 du Vercors au Trièves avec les moutons d’Amandine

Du 7 au 10 octobre 2011, partez pour une randonnée hors du temps au rythme des 400 brebis et agneaux d’Amandine. Un parcours de 2 à 4 jours, selon vos souhaits, du haut plateau du Vercors aux collines du Trièves, encadré par 2 accompagnateurs en montagne du cru. Jean-Marc Jacquet et Marc Chenu animeront cette randonnée avec bonne humeur.

L’esprit…

La transhumance d’Amandine, c’est avant tout une vraie transhumance !
Des hauts plateaux du Vercors, il s’agit bel et bien d’accompagner ses 400 brebis, et certainement quelques petits, vers leurs quartiers d’hiver situés dans cet écrin verdoyant que constitue le Trièves. Aucun souci de performance dans notre entreprise, mais une ambiance rustique et conviviale.
Les ambiances colorées de l’automne sont garanties, comme de bien belles balades, des repas chauds et goûteux, du rire et de la chaleur humaine !

Le programme

Vendredi 7 octobre : Villard-de-Lans / Col-Vert / Col de l’Arzelier
Le matin, regroupement en gare de Grenoble et départ en car pour Villard-de-Lans. Début de la transhumance via le Col-Vert en direction du gîte de La Soldanelle au col de l’Arzelier.
Dîner et nuit au gîte.
Samedi 8 octobre : Col de l’Arzelier / Château-Bernard / Saint-Andéol / Gresse-en-Vercors
Repas des bergers et nuit au refuge communal de Gresse.
Dimanche 9 octobre : Gresse-en-Vercors / Clelles
En route ! Col de l’Allimas, cols des Pellas et de Papavet : l’itinéraire ancestrale des transhumances locales ! Grande ambiance marquée par l’impressionnante présence du Mont-Aiguille. Descente vers Clelles et les Gîtes de Mialaure. Soirée festive autour d’un fameux ragoût d’agneau.
Lundi 10 octobre : Clelles / Platary / Clelles
Nous quittons les moutons, qui poursuivent leur dernière journée de transhumance avec les bergers. Nous gravissons le Platary pour bénéficier de l’exposé de haute tenue par Marc Chenu sur la formation géologique du Mont-Aiguille…
Retour et séparation en début d’après-midi en gare de Clelles pour un retour vers Grenoble.

Tarifs

Tarif pour 4 jours

266 € pour les 4 jours  / 200 € pour les enfants de 12 ans et moins

Comprenant : transports, hébergements, repas, accompagnement.

Pour une participation sur 2 jours

140 € adulte / 100 € enfant

 

La fiche complète et le bulletin d’inscription sur www.randopays.com

N’hésitez pas à contacter jeanmarcjacquet@gmail.com

Journées de la montagne

Journées de la montagne dans Trièves tourisme rad37AD9

rad6F96F dans Trièves tourisme

Journées de la Montagne en Rhône-Alpes
27/28/29 mai 2011 – A Chichilianne pour l’Isère

Cette année à nouveau, la région Rhône-Alpes organise les journées de la randonnée

8 Sites, un pour chacun des 8 départements de la région, ont été choisis. Au total ce sont 50 balades différentes, à thème le plus souvent. De 2 heures à 2 jours il y en a pour tous les goûts, tous les niveaux
Pour 1 € par personne, vous pouvez partir à la découverte d’un coin des 8 départements, avec un Accompagnateur en Montagne, pour une randonnée nature et patrimoine, le ou les jours de votre choix. Toutes les sorties sont organisées à partir d’un point de transports en commun, une gare en général. En petits groupes, en individuel ou en famille (âge des enfants précisés pour chaque sortie), venez vous balader ou randonner dans de bonnes conditions en minimisant votre impact environnemental et en soutenant les services des transports publics. Grâce à l’appui de la région Rhône-Alpes, partenaire de l’action depuis 3 ans, votre participation financière est symbolique
Pour l’Isère, le site retenu est Chichilianne, au pied du Mont Aiguille, desservi par la gare de Clelles
Il serait dommage de ne pas en profiter http://www.randonnee.org/accompagnateurs-en-montagne/isere.php
pour connaître tous les sites, toutes les offres, le plus souvent à thème. Et se préinscrire.
A Chichilianne, nous sommes 7 accompagnateurs proposant des sorties variées.
Des animations sont aussi prévues à Chichilianne ; le détail sur http://www.maisondumontaiguille.fr/index.php/infos-et-animations/coup-de-coeur
Pascal Lluch
Pascal@randopays.com

Notre programme

Conformément à la loi électorale, ce blog sera « gelé » du vendredi 18 mars à minuit jusqu’au dimanche 20 mars à 20 heures.

Notre programme dans 2011 cantonales rad0D528

Ceci est la version finale de notre programme, inspiré du « quatre pages » que vous avez reçu dans vos boites aux lettres, mais revue, précisée et corrigée suite aux discussions et remarques que nous avons eu au cours des réunions que nous avons faites dans chaque commune du canton.

LA FUSION DES COMMUNAUTES DE COMMUNES DU TRIEVES

rad1F2D6 dans Trièves: politique locale

La question de la fusion des trois communautés de communes du Trièves n’est pas directement du ressort des conseillers généraux qui vont être élus en mars prochain. Mais cette fusion est évidemment indispensable. En association avec les deux autres élus des cantons de Clelles et Monestier de Clermont et en accord avec le président du conseil général, je mettrai toute la pression possible pour parvenir à cette fusion dès le premier janvier 2012.

ECONOMIE ET MODESTIE

rad7D96A

Les finances publiques et les budgets des ménages étant dans l’état où ils sont, il ne s’agit pas de promettre l’impossible. Toute nouvelle dépense sera compensée par une dépense supprimée, il ne s’agit pas de dépenser plus mais de dépenser mieux.

Nous éviterons les opérations de prestige.

Le “village sportif” est une idée sympathique mais extrémement onéreuse. Cout : 120 000 euros pour une semaine.

Dans le même temps, on supprime la subvention annuelle de 20 000 euros pour le sport au collège de Mens. Or une semaine de village sportif  représente six années de subvention au collège…

Le chapiteau de l’Isère permet de faire venir des troupes de qualité dans tout le département.
Mais est il nécessaire de mettre en place un chapiteau pour moins d’une semaine ? Il serait possible de faire les specta
cles dans les salles existantes, quitte à investir l’argent économisé dans une meilleure acoustique de ces salles.

TRANSPARENCE ET COMMUNICATION

radEFF4D

Comme en Europe du Nord, nous demandons que le détail du budget du conseil général et des associations qu’il subventionne, soit accessible en quelques clics sur internet. Que soit également présent les différentes notes de frais des élus et cadres du conseil général.

Je créerai un site internet interactif pour présenter quotidiennement l’action du conseil général et ma contribution à celui ci. Je tiendrai une permanence hebdomadaire sur Mens ouverte à tous. Je publierai chaque trimestre une feuille d’informations pour tous les habitants du canton. J’organiserai chaque année une réunion publique dans chacune des 9 communes du canton. Je mettrai en place, au niveau du canton, différentes commissions (transport, collèges…) en relation avec les compétences du conseil général.

AGRICULTURE

img2353small.jpg

Le département favorisera le développement de l’agriculture bio et des ateliers de transformation locaux par des commandes croissantes de produits en circuit court, pour ces administrations et collèges. Nous encouragerons ainsi l’installation d’agriculteurs bio sur des surfaces et pour des productions importantes.

Concernant l’agriculture conventionnelle, il faut noter qu’elle a déjà réduit de moitié la part des pesticides depuis les « années folles » 1965-1985. J’ai pu noter au cours des réunions publiques, la lassitude des agriculteurs traditionnels qui se sentent parfois montrés du doigt en opposition avec leur collègues « bio ». Ils soulignent, qu’au moins dans le Trièves, leur utilisation de produits chimiques est faible et va en diminuant, pour des raisons aussi bien écologiques qu’économiques. On ne peut donc que les encourager à continuer dans cette voie, notamment en améliorant la formation des jeunes agriculteurs en matière agronomique.

 HABITAT

rad4D767

Au cours de la dernière decennie, on a constaté une augmentation du prix de l’habitat et des loyers qui rend l’accés au logement très difficile pour les personnes aux revenus modestes, en particulier les jeunes. Est il raisonnable de devoir emprunter sur 25 où 30 ans pour acheter un logement ?

La loi SRU (Solidarité Région Urbaine) impose un minimum de 20% de logements sociaux pour les communes de plus de 3500 habitants inclues dans des agglomérations de plus de 50 000habitants. L’amende annuelle par logement manquant n’est que de 150 euros.Nous proposerons, au niveau national, d’abaisser le seuil d’application aux communes de 1500 habitants sans notion d’agglomération et de multiplier l’amende par 5 à 750 euros afin qu’elle soit réellement incitative.

A titre indicatif, la commune de Mens possède 54 logements sur 620 soit moins de 9%. Nous atteindrons progressivement les 20%.

Parallèlement, nous créerons une incitation aux communes pour qu’elle ne dépassent pas le seuil de 30% de logements sociaux, afin d’éviter les phénomènes de ghettoisation.

 Le Trièves ne doit pas devenir un territoire de résidences dortoirs mais l’activité de construction doit y être suffisante pour assurer la pérennité des
entreprises du bâtiment
. Nous favoriserons donc la création de lotissement de maisons individuelles “collées” à 2 étages afin d’avoir un habitat dense sur des parcelles de 300 à 400 m2. Avantage : économie de foncier, d’énergie (par une plus grande compacité) et de réseau. Elles seraient de type basse
consommation
, au delà des normes actuelles. Les coût seront plus important à la construction mais économie importante ensuite. Chauffage collectif au bois déchiqueté produit localement. Ces lotissements pourraient regrouper propriétaire et locataire d’organisme HLM afin de favoriser la mixité sociale. Certaines maisons privées pourraient être vendues à l’état de gros oeuvre afin d’abaisser encore le coût.
Certaines comprendraient 2 appartements, pl
us adaptés aux célibataires ou ménages sans enfant.

 TRANSPORT

rad6AD90

Arrêt définitif de tout projet d’autoroute A51, aménagement progressif et important des routes 1075 et 85. A ce propos, nous nous interrogons sur le coût des études consacrées à cette autoroute à chaque changement de majorité gouvernementale depuis 30 ans. Qu’aurait on pu faire avec cette argent en matière d’amélioration des réseaux existants ?

Le réseau de transport collectif dans le Trièves est squelettique. Nous créerons un système de rabattement par minibus depuis le canton de Mens vers les gares de Clelles et Monestier de Clermont, à raison de 2 aller-retour par jour sur chaque gare. Cela doublerait la fréquence et permettrait un trajet plus rapide (1 heure 10 au lieu de 1 heure 30). Certains de ces minibus pourraient partir en amont de Mens, par exemple de Saint Baudille. Les minibus allant sur Monestier passerait à proximité de Cornillon en Trièves et de Lavars, village sans aucune desserte actuellement.

Concernant Tréminis, il faudra se demander pourquoi les bus allant sur Clelles reviennent à vide de la gare ?

En contrepartie, les deux aller-retour quotidiens Mens-Grenoble par bus seraient supprimés sur leur section Mens – Clelles où ils circulent presque à vide.

ENERGIE

eoliennescol2.gif

Environ 6 millions de personnes se chauffent au bois en France, bien souvent avec des poêles anciens au rendement très faibles et dans des maisons mal isolées. Un programme de renouvellement des appareils de chauffage et d’isolation permettait de doubler ce chiffre.

Les appareils électroménagers sont pourvus de veilles inutiles, fonctionnant 24h/24 et consommant l’équivalent de la production de 2 centrales nucléaires. Est il nécessaire que votre cafetière, votre machine à laver et votre grille pain vous donne l’heure ? Interdisons la fabrication d’appareils pourvus de fonction veille inutile aux fabricants.

L’éclairage publique de nos villes et villages est souvent excessif avec un grand gaspillage énergétique : (http://www.ledebatmde.org/archives/352). Diminuons le de manière intelligente.

Nous favoriserons le développement d’éco-projets citoyens dans le domaine des énergies renouvelables, financés à parts égales par les collectivités locales, les habitants de la région et un investisseur privé. Cela permettrait aux habitants de se les approprier et de limiter les réactions épidermiques, comme on l’a vu pour le projet d’éoliennes au Senepy. Un investissement dans l’éolien local pourrait constituer un placement en « bon père de famille » et pourrait ainsi amener à l’écologie des personnes n’y étant pas nécessairement sensibles.

Nous mettrons en place l’installation de 10 000 boitiers par an de type Voltalis. En mettant en pause pendant quelques minutes, les équipements non indispensables en permanence (chauffe eau, radiateurs…), ils permettent de lisser les pics de consommation électrique et d’éviter le recours aux énergies ultra polluantes durant les heures de pointe : http://www.voltalis.com/

 ASSOCIATIONS

Le nombre d’adhérents à une association sera un critère important pour déterminer le montant des subventions qui pourront lui être accordées.

rad1CE49

 TOURISME

rad211C0

Nous proposerons la création d’une véloroute  « Tour du Trièves » sur le modèle de celle du Tour du Lubéron.Ce projet pourrait s’inscrire dans le cadre national des voies vertes et véloroutes nationales (http://www.af3v.org/)

Nous ferons également la promotion touristique du renouveau viticole initié par « Vignes et Vignerons du Trièves » (http://vignerons-trieves.com/)

radF19DD

LES JEUNES

rad924DC

L’internat peut être une bonne solution pour les jeunes en difficulté. Mais, pour être bénéfique à tous, ceux ci doivent rester de petite taille (maximum 30 internes et 10% des élèves d’un établissement). Nous proposons donc la répartition des internes dans de nombreux petits internats. Nous encouragerons la création de collèges à thème (sport, culture…) afin de diversifier le recrutement de ces internats. L’internat du collège de Mens, construit pour 50 internes et n’en hébergeant qu’une quinzaine constitue un bel exemple de gachis d’argent publique.

 Les jeunes Français ont un niveau en langue étrangère fort modeste par rapport aux jeunes des pays d’Europe du Nord.

Nous conditionnerons l’aide aux associations de cinéma culturel au fait de diffuser au moins une fois chaque film en version originale sous titrée.  Cette option va être possible par la mise en place du cinéma numérique. On peut même imaginer diffuser des films anglais sous titrés en anglais pour les collégiens où les adultes ayant un niveau suffisant dans la langue de Shakespare et souhaitant le maintenir.

 PERSONNES ÂGÉES

rad73B5E

Des mesures simples permettent d’éviter les chutes qui sont source de fractures et de coûts très importants pour la sécurité sociale (plus de 15 000 euros en moyenne pour une fracture du col du fémur). Nous créerons un service d’ergothérapeute à domicile permettant d’adapter la maison au handicap et donc le maintien à domicile. Cette mesure pourrait être financée par un accord avec la sécurité sociale prévoyant le reversement par celle ci d’une partie des économies qu’elle aura réalisées, suite à la diminution chiffrée du nombre de chutes.

 Pour les personnes plus invalides mais ne justifiant pas le placement en maison de retraite, nous favoriserons la création de foyer logement chacun garderait son autonomie tout en bénéficiant de services de santé et de restauration sur place et de commerces très proches.

 

LE BULLETIN DE VOTE…

rad9BC60

Et voiçi à quoi ressemblera le bulletin de vote que vous glisserez peut être, probablement, certainement dans l’urne dimanche.

Attention : ceci est uniquement pour regarder, ne surtout pas l’imprimer pour aller voter, le document ne serait pas conforme et le vote nul !

Mens, village parking : le débat

Mens, village parking : le débat dans 2011 cantonales rad42AB1

Mon article Mens, village parking ? a déchainé les passions. On remarque que les partisans du « tout bagnole » sont encore nombreux, même en ces temps d’inflation pétrolière… Allons allons messieurs, qui parle de polémique ? Juste un débat ! Et si on ne débat pas au moment des élections, quand le fera t’on ?

Le premier village tout piéton de France ? Certainement pas ! C’est une idée d’intégriste et moi, je suis centriste, ne l’oublions pas. Il faut une démarche pragmatique, chercher des solutions et non une série de problèmes qui permettent de justifier l’immobilisme.

Des solutions pour les déplacements dans Mens :

Il faudrait favoriser les cheminements piétons. Un exemple : les habitants des Levas qui ne disposent pas d’un terrain donnant sur le chemin des philosophes doivent impérativement accompagner leurs enfants à l’école en voiture. Les envoyer à pied sur la route serait suicidaire. Ne pourrait on imaginer des sentiers de rabattement sur ce chemin des philosophes ? De tels cheminements existent sur Clelles et Chichilianne, pas besoin d’aller loin pour trouver de l’inspiration. Il faut dire que l’actuelle municipalité, en particulier l’adjoint à l’urbanisme réfléchit à ce type de solutions. Mais pour l’instant, c’est à l’opposé que l’on assiste depuis plusieurs années avec la « privatisation » plus ou moins légale de passages ancestraux dans le bourg.

On pourrait aussi créer une piste cyclable dans le sens de la montée qui irait des Sagnes jusqu’à la Croix avec une branche montant vers les Levas. Inutile en descente, les vélos vont aussi vite que les voitures. Pas d’intégriste, on a dit !

Pour les voitures, encore une fois, la solution consiste à accélérer la rotation des stationnements. Quelques places de parking minute, peut être une extension de la zone bleue. Et l’arme suprème, que notre policier municipal puisse enfin sanctionner les récalcitrants multirécidivistes. Il est en place depuis bientôt deux ans, il a du repasser de multiples formations parce qu’il changeait de département et doit encore justifier de ses bonnes moeurs avant de pouvoir être totalement opérationnel. La formidable réactivité de notre administration à la Francaise, celle que le monde entier nous envie…

S’il fallait absolument se résoudre à augmenter les places de stationnement au Pré colombon, peut on imaginer de le faire par la mise en place d’un caillebotis herboré comme on le voit à Grenoble. C’est nettement plus élégant qu’une couche de macadam !

Des idées pour les transports hors de Mens :

Les transports publiques actuels sont en effet quasi inexistants. Tout écolo que je suis, je n’ai jamais pris le bus qui part de Mens à 5h50 pour arriver à Grenoble à 7h20 en se trainant pendant une heure et demi. A cette heure, je dors !

En lieu et place, on pourrait imaginer un départ en minibus de Mens vers 6h34, rabattement vers le train de 6h59 à Monestier de Clermont pour une arrivée à Grenoble à 7h44. Une heure dix de trajet et des horaires de départ nettement plus décents. On pourrait avantageusement remplacer les 2 aller-retours quotidiens en gros bus quasi vides par 4 rabattements sur les gares de Clelles et Monestier. Ces minibus pourrait partir en amont de Mens pour desservir également les villages du canton.

Il faudrait également se décider à créer, comme cela se fait ailleurs, de petits parkings relais dans chaque commune pour faciliter le covoiturage organisé ou au coup par coup. En suggérant par exemple un regroupement à cet endroit à l’heure ou à la demi de l’heure pour faciliter les rencontres.

J’avais proposé il y a quelques années la mise à disposition à Mens d’une voiture d’autopartage par Alpes auto partage (http://www.alpes-autopartage.fr/). L’investissement avait été jugé hasardeux au vu de la faible population. Je vais prochainement refaire la même proposition à la Mure. Si cela fonctionnait, on pourrait reconsidérer la question pour Mens.

En attendant, on peut encourager l’autopartage de type plus associatif et amical comme l’étudie « Trièves en transition » ou de type plus individuel comme le propose Livop (http://www.livop.fr/). Cela pourrait se faire également pour chacune des communes du canton.

Toutes ces solutions pourraient permettre à certains couples d’abandonner leur seconde voiture, de désencombrer Mens et… de faire de sérieuses économies.

Conclusion

Comme vous le voyez, mon cher Rebloch, mon bon Citron, mon brave Perceval, les pistes sont nombreuses pour nous éviter la vision d’un Mens – village Parking. C’est précisément ce que veulent éviter les touristes, citadins pour la plupart et qui sont confrontés aux charmes du tout bagnole tout le reste de l’année. Or le tourisme, c’est aussi de l’économie. Notre slogan de campagne est « Ecologie ET économie pour le Trièves ». CQFD !

Parti cherche candidat(e)s

Quelques idées :

 - Avoir au moins 4 liaisons quotidiennes entre le canton de Mens et les gares de Clelles et Monestier de Clermont

- Placer des panneaux solaires thermiques et photovoltaiques sur tous les batiments du conseil général

- Relancer le projet éolien du Senepy sous forme coopérative avec une participation au capital majoritaire des collectivités territoriales et des habitants

Vous avez d’autres propositions ? Venez les défendre en devenant candidat de  Cap21 sur l’un des 3 cantons du Trièves pour les élections cantonales de mars 2011 !

Pour en savoir plus => http://cap21trieves.unblog.fr/2010/11/20/parti-cherche-candidats/

PS : vous pouvez couper le son de la pub en cliquant sur le petit haut parleur en haut à droite de celle ci…


 

Rencontre de la transition

Le 27 juin prochain, Trièves Après-Pétrole organise une rencontre de la transition.

Ouverte au public, elle s’adresse particulièrement aux sympathisants de la transition du Trièves et d’ailleurs. La rencontre est destinée à faire connaissance et à mieux connaître la transition ainsi que les projets des uns et des autres.

Programme :

11 h : Projection du DVD « En transition », présentant concrètement ce qu’est et comment fonctionne une initiative de transition.

12h : Échanges ouverts à l’issue de la projection.

13h : Apéro et pique-nique sur l’herbe ou en salle suivant la météo.

16 h : Conférence publique de Stoneleigh sur la crise énergétique, la crise économique et leurs interactions.

18 h : Nouvel apéro et pique-nique pour ceux qui souhaitent prolonger la rencontre.

Le samedi et le dimanche soir, pour ceux qui aiment le spectacle, rendez-vous aux représentations des Trois Mousquetaires sur les places des villages, à 21h15. (samedi 26 à Monestier-de-Cermont ; dimanche 27 à Prébois).

Lieu :

La grange du Percy. Le Percy est une commune du Trièves située sur la RN75, au nord du col de la Croix-Haute, à 55 km au sud de Grenoble. Possibilité d’arriver en train ou en autocar à la gare de Clelles-Mens (ligne Grenoble-Gap). Train+vélo possible.


Informations pratiques :

Hébergement et repas à la charge des participants (apportez votre pique-nique !).

Pas d’inscription formelle, mais une réponse de votre part nous permettra de nous faire une idée du nombre de participants.


Merci d’en parler autour de vous !


Pierre Bertrand

Trièves Après-Pétrole

trievesaprespetrole@orange.fr

http://aprespetrole.unblog.fr/

Transport Clelles – Mens

Comme vous l’avez peut-être déjà constaté, il y a ce mois ci dans le Trait d’Union Mensois une enquête sur le « transport à la demande » Mens/Clelles.
>
> Je souhaitais attirer votre attention sur l’importance que peut revêtir celle-ci.
>
> Ayant un abonnement TER travail/domicile entre Clelles et Grenoble je suis bien entendu concernée en premier lieu, mais s’il existait un moyen de transport entre notre village et la gare de Clelles peut-être pourriez-vous y trouver également certains avantages, pour des déplacements occasionnel ou bien peut-être également pour vous mettre aux transports durables !
>
> A titre d’information un abonnement travail entre Clelles et Mens coute 94.90 euros par mois et la moitié de cet abonnement est aujourd’hui pris en charge par la majorité des employeurs.
>
> Aussi je vous lance un appel afin que nous soyons le plus grand nombre possible à répondre à cette enquête afin de montrer à notre municipalité qu’effectivement il y aurait une utilité à favoriser une liaison durable entre Mens et Clelles.
>
> Catherine Perain

L’autre Corinne…

Corinne Bernard, 3ème de liste d’Europe écologie en Isère.

img4986.jpg

Habitante de Mens

img4990.jpg

Et cheffe de gare à Clelles.

Un peu de fraicheur Trièvoises dans un monde politique crocodilesque…

Cézanne – Picasso

picassocezanne.gif

Association « sous les tilleuls »

VISITE EXPOSITION CÉZANNE-PICASSO

ET MÉTAMORPHOSES

À AIX EN PROVENCE

Lundi 24 Août 2009

  • Départ : gare de Clelles 7h30 – Retour : gare de Clelles 21h30

  • Inscriptions (limitées à 25) IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 22 JUIN avec le règlement de la visite de 15 € (plus éventuellement adhésion 8€/pers.) par chèque à l’ordre de l’association « sous les tilleuls » à envoyer à :

Françoise Richard, 10 avenue Marcelin Berthelot 38100 Grenoble.

  • Règlement du transport avant le départ (coût en fonction du nombre de participants).

  • Renseignements : 04 76 34 84 36 ou 06 81 87 97 47

  • Mail : francourichard2@gmail.com

12345



Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces