Résultat pour la recherche 'gif espagne'

Denise et Marco

Hebergeur d'image

l’association Hôtel Europa présente

Denise et Marco

un film de Frederika Smetana

et Natacha Boutkevitch

Vendredi 12 février à 20h 30

au Café des sports

Participation libre. Réservation recommandée :

06 89 20 86 17 contact@hoteleuropa.fr

Durée : 34 mn. Le film sera suivi d’une discussion.

———————

En 1940, Denise, ma grand-mère, rencontre Marco. Elle est la 4ème fille d’un couple d’instituteurs protestants originaires de Mens, Paul et Catherine Rolland. Mordka Wolf Lipszyc est un juif polonais né à Lodz, une ville cosmopolite, dans une famille plutôt nantie. A cause de l’antisémitisme en Pologne, il poursuit ses études en Tchécoslovaquie. Mais c’est aussi un militant, et après un séjour en prison, il quitte la Pologne pour la France. Peu avant sa mort, Denise m’a confié des archives qui dormaient depuis 70 ans dans le grenier de la mémoire familiale, et j’ai eu envie de partir à la recherche de mon grand père, sur lequel on savait si peu de choses… « Denise et Marco » retrace le parcours d’un jeune Européen idéaliste et cosmopolite devenu l’un des chefs de la Résistance en Isère, dernière étape d’une vie qui ressemble à un roman d’aventure.                                                                                F. SmetanaEcrit par F. Smetana avec la complicité de M. Laznovsky. Réalisation et montage : Frederika Smetana et Natacha Boutkevitch. Musique : Gilbert Gandil. Dessins guerre d’Espagne: Paat Marcador. Avec les voix de : Pierre David-Cavaz, Philippe Vincenot, Jacques Pabst, Ienisseï Teicher, Magdalena Platzova. Postproduction : Les 7 Portes (Marseille). Images et documents d’archives : archives familiales, Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, Musée dauphinois, Archives départementales de l’Isère, Archives Nationales du film de Prague, Archives nationales du film de Pologne. /durée : 34mnEn collaboration avec le Musée de la Résistance et de la déportation de l’Isère. Avec la complicité de l’association Du bruit dans l’image.
Avec le soutien de :la Région Rhône-Alpes et de la DRAC (appel à projet Mémoires du XXème siècle), le Conseil général de l’Isère (Mémoire et Droits de l’Homme), la Communauté de communes du Trièves,  l’ONAC 38, le Ministère de la Culture-Réserve parlementaire M.N. Battistel,

la commune de Mens.

 

Denise et Marco

Hebergeur d'image

Projection d’un film documentaire à la salle de cinéma de Clelles

le samedi 19 septembre 2015 à 20h

« Denise et Marco »

un film de Frederika Smetana et Natacha Boutkevitch

séance organisée dans le cadre des Journées du Patrimoine

en collaboration avec la Communauté de communes du Trièves, « l’Ecran vagabond du Trièves»,

« Hôtel Europa/ Golem théâtre » et « Du bruit dans l’image »

 

à partir de 10 ans.

Participation aux frais : 5 €

Le film sera suivi d’un débat avec Frederika Smetana, Natacha Boutkevitch et Claude Collin, auteur d’une biographie de Marco Lipszyc publiée par le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère.

Contact pour plus d’informations : contact@hoteleuropa.fr/ 06 89 20 86 17.     

——————-

En 1940, Denise, ma grand-mère, rencontre Marco. Elle est  la 4ème fille d’un couple d’instituteurs protestants originaires  du Trièves. Mordka Wolf Lipszyc  est un juif polonais né à Lodz, une  ville cosmopolite, dans une famille plutôt nantie. A cause de l’antisémitisme  en Pologne, il poursuit ses études en Tchécoslovaquie. Mais c’est aussi un  militant, et après un séjour en prison, il quitte la Pologne pour la France. Peu avant sa  mort, Denise m’a confié des archives qui dormaient depuis 70 ans dans le  grenier de la mémoire familiale, et j’ai eu envie de partir à la recherche de  mon grand père, sur lequel on savait si peu de choses… « Denise et Marco » retrace le parcours d’un jeune  Européen idéaliste et cosmopolite devenu l’un des chefs de la Résistance en  Isère, dernière étape d’une vie qui ressemble à un roman d’aventure.

                                                                                 F. Smetana

Ecrit par F. Smetana avec la complicité de M. Laznovsky. Réalisation  et montage :Frederika Smetana et Natacha  Boutkevitch. Musique :  Gilbert Gandil. Dessins guerre d’Espagne: Paat Marcador. Avec les voix de : Pierre David-Cavaz,  Philippe Vincenot, Jacques Pabst, Ienisseï Teicher, Magdalena Platzova. Postproduction : Les 7 Portes (Marseille). Images et  documents d’archives : archives  familiales, Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, Musée  dauphinois, Archives départementales de l’Isère, Archives Nationales du film  de Prague, Archives nationales du film de Pologne. /durée : 34mn

 

Avec le  soutien de :la Région   Rhône-Alpes et de la  DRAC (appel à projet Mémoires du XXème siècle),

le Conseil  général de l’Isère (Mémoire et Droits de l’Homme),

la Communauté  de communes du Trièves, 

l’ONAC 38,  

le  Ministère de la Culture-Réserve parlementaire M.N. Battistel,

la commune  de Mens.

E viva Espana !

vivaespana.gif

Encore une bonne nouvelle: les députés Espagnols viennent de ratifier le traité de Lisbonne. Cela en confirme une autre (Good save the queen ! ) et en relativise une catastrophique (Irland out !

L’Espagne est donc le 20ème pays à le faire, les 6 restants vont suivre rapidement. Le gentil peuple Irlandais devra donc ensuite promptement décider s’il décide de suivre ou de faire ses valises. Et de renoncer aux milliards de subventions dont il a été abreuvé depuis 35 ans ! On n’imagine en effet pas que l’Irlande puisse bloquer l’Europe pas plus que le Cantal ne pourrait bloquer la France !

Liens:http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20080626.OBS0216/les_deputes_espagnols_ratifient_le_traite_de_lisbonne.html

http://europa.eu/lisbon_treaty/index_fr.htm

Synthèse sur les Éoliennes

Encore un document remarquable trouvé par le père Hervé Hugueny, dit l’homme au chapeau, sur le site d’un copain: www.éconologie.com

eolienne.jpg

 POUR NOTRE ENVIRONNEMENT1

Le débat2 sur l’opportunité des éoliennes en France semble encore exister, malgré les dérèglements climatiques et les 91% d’opinion favorable3.

L’ORIGINE DE L’ENERGIE

Le soleil, en réchauffant la terre, crée des phénomènes de convection qui sont à l’origine du vent. Celui-ci représente 1 à 2% de l’énergie provenant du soleil4. 25 à 50 heures de vent sur terre, représentent la consommation annuelle de l’humanité, toutes énergies confondues5. En comparaison, cela représente 50 à 100 fois plus que l’énergie convertie en biomasse par la photosynthèse.

L’ESTHETIQUE

L’impact de ces grands ouvrages, dont les plus grands approchent les 100 mètres de hauteur sur terre et 150 mètres en mer, pales comprises, est indéniable.

Malgré tout, la notion de paysage est liée à notre culture, notre éducation, nos expériences visuelles et notre relation d’usage avec le territoire considéré. Là où certains verront une intrusion, d’autres verront un élément susceptible de caractériser voire de valoriser un site. Au-delà des multiples perceptions individuelles, un paysage n’est jamais quelque chose de figé. En particulier, depuis le milieu du XXème siècle, où nous avons multiplié les ouvrages : plus de 100 000 km de lignes électriques à haute tension et leurs pylônes, 5 000 à 10 000 émetteurs pour la téléphonie, plusieurs milliers de châteaux d’eau, 8 000 km d’autoroutes, de nombreux silos à grains de plus de 80 m de haut et le viaduc de Millau, haut de 343 m, qui nous montre toute la subjectivité de la question !

De surcroît, de nombreuses études6 menées au Danemark, au Royaume-Uni, en Allemagne ou aux Pays-Bas ont révélé que les personnes vivant à proximité d’éoliennes sont généralement plus favorables à leur égard que les autres.

LES NUISANCES SONORES 

La technologie progresse vite et ce problème initial n’en n’est plus un avec les générations actuelles d’éoliennes7. Grâce à l’augmentation de leur taille, on assiste à un ralentissement de la rotation des pales : de l’ordre de 15 tours/min avec une vitesse maintenue constante. Actuellement, au pied d’une éolienne, le niveau sonore est équivalent à celui de l’intérieur d’une voiture.

L’ASPECT ORNITHOLOGIQUE

La mortalité aviaire liée aux éoliennes est sans commune mesure avec celle liée à la circulation routière, aux lignes électriques, aux baies vitrées, à la chasse, aux pesticides et insecticides, aux marées noires ou à la disparition des milieux favorables aux oiseaux dont le réchauffement climatique est à présent la cause principale.

LE RISQUE D’ACCIDENT

Malgré les 50 000 grandes éoliennes dans le monde, dont certaines fonctionnent depuis plus de 20 ans, aucun mort ou blessé n’est à déplorer. D’ailleurs le risque d’accident est suffisamment faible pour qu’il n’y ait pas de clôtures autour des parcs éoliens. Pour se prémunir contre tout risque d’accident, les éoliennes, conçues pour résister à des vents de plus de 200 km/h, sont arrêtées en cas de tempête.

LA CREATION D’EMPLOI 

Même si peu d’emplois découlent de l’exploitation des parcs, il s’en crée beaucoup dans la fabrication et l’installation. En Europe en 2004, on dénombrait déjà 100 000 emplois issus de l’éolien8.

L’INCONSTANCE DE LA PRODUCTION

Actuellement le point le plus critiqué concerne les variations de débit d’électricité, accusées de perturber les réseaux de distribution et de requérir une production intermittente avec les centrales à charbon.

Mais nous devons tenir compte de plusieurs paramètres :

En comparaison, c’est notre consommation qui est très variable. Notre réseau sait déjà absorber les variations de demande entre le jour et la nuit, ainsi qu’entre les saisons, alors que les centrales nucléaires, hydroélectriques au fil de l’eau et au charbon, n’ont pas plus de souplesse pour s’y adapter. Ce sont des centrales en « semi-base »9 qui vont fonctionner à temps partiel et des centrales de pointe10 qui vont répondre instantanément aux pics de consommation. De toute façon, on constate au niveau européen que l’on ne construit plus de centrale à charbon, contrairement aux centrales éoliennes.

Nous débutons « l’éolien français » et nos 2 000 MW sont loin de pouvoir saturer notre réseau avec des pics de production. Même en atteignant nos objectifs de 10 000 MW en 201011 ou 18 000 MW en 2015, le problème serait toujours loin de se poser. 10 000 MW ne représenteront que 2% de notre actuelle consommation d’électricité. On peut même craindre que la production par l’éolien ne couvre pas l’augmentation de notre consommation.

Le vent qui est souvent intermittent ne souffle pas aux mêmes lieux au même moment, surtout en raison de la grande taille de notre territoire. Contrairement aux grandes nations européennes de l’éolien12, nous avons 3 régions principales bien distinctes qui nous permettent une production d’ensemble très continue.

L’ambition des énergies renouvelables est de se compléter entre elles :

  • les barrages hydroélectriques dont on peut rapidement varier la production ;

  • les centrales solaires en plein essor, grâce au récent progrès de la recherche et dont la production est relativement décalée par rapport à l’éolien13 ;

  • la biomasse où les découvertes s’accélèrent ;

  • la géothermie qui est aussi en plein développement ;

  • les hydroliennes qui bientôt tireront parti des courants marins, des mouvements des marées et des vagues.

Les progrès récents des prévisions météorologiques permettent d’anticiper les variations de production des éoliennes.

Stocker de l’électricité n’est pas une utopie :

En particulier en France, grâce aux STEP14 qui permettent en pompant d’une retenue d’eau basse vers une retenue plus haute, de stocker de très grandes quantités d’énergie (jusqu’à plusieurs centaines de GWh), avec un excellent rendement15 et de se mettre en marche très rapidement en quelques minutes.

Grâce aux batteries à flux continu16, dont la technologie connue depuis les années 80, débute aujourd’hui son déploiement à travers le monde.

Mais aussi grâce à l’air comprimé17, et bientôt aux piles à combustible après électrolyse de l’eau …

On peut aussi envisager de changer nos propres habitudes en consommant l’électricité quand elle est abondante et en limitant son utilisation quand elle l’est moins. La libéralisation des tarifs ou les propositions tarifaires actuelles, « EJP » et « Tempo », aidées par l’emploi d’accumulateurs de chaleur, nous y encouragent.

LE JEU EN VAUT-IL LA CHANDELLE ?

Une grande éolienne de la génération actuelle produit 5 MW, ce qui représente l’électricité domestique, chauffage électrique inclus, de 5 000 personnes.

A ce jour, il existe en Europe près de 50 000 MW d’éolien ; ce qui a permis sur 20 ans (durée de vie d’une éolienne) d’éviter la construction de 20 réacteurs nucléaires et la production de 6 000 tonnes de déchets nucléaires18.

Ce même effort représente, sur 20 ans, l’évitement de l’émission de 50 millions de tonnes de CO2 dans notre atmosphère.

L’occultation des dangers liés au réchauffement climatique, combinée au débat sur les réserves de pétrole, ne favorisent pas le développement des énergies renouvelables19.

1 – Ou plutôt pour nos enfants ; en effet comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry, « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. ».

2 – Il est essentiel d’entendre les détracteurs, tout en tenant compte de l’ancienneté des arguments et de leurs origines, en général, des industriels de l’énergie. Leur site de référence est : http://www.ventdecolere.org/

3 – Sondage Louis Harris du 28 avril 2005: http://www.planete-eolienne.fr/documents/rae_sondage.pdf

4 – http://www.windpower.org/en/tour/

5 – http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne

6 – http://www.apab.org/fr/page.php?id_rubrique=4&a…_sous_rubrique=14

7 – http://www.planete-eolienne.fr/bruit.html

8 – Il y avait 100 000 emplois dans l’éolien en Europe en 2004: http://www.planete-eolienne.fr/creer_de_l_emploi.html

9 – Charbon, fuel, hydroélectricité, biomasse.

10 – Gaz, hydroélectricité.

11 – Objectif prévu dans la loi du 13 juillet 2005: http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJ…umjo=ECOX0400059L

12 – L’Allemagne (20 000 MW), l’Espagne (11 300 MW) et le Danemark (3 100 MW)

http://resosol.org/SolEole/suivi-international.html
13 – On constate souvent qu’en l’absence de vent, il y a du soleil.

14 – Stations de Transfert d’Energie par Pompage.

15 – De 80 à 85%.

16 – http://www.bretagneb2b.com/blogs/les-blogs/blog…-02-23.4514673434 http://www.consoglobe.com/ac-energie_1712_eolie…-electricite.html

17 – Déjà en fonction aux US.

18 – http://www.planete-eolienne.fr/nucleaire.html

19 – Le mathématicien Henri Poincaré avait l’habitude de dire que la résolution d’un problème est plus facile que sa formulation

Signez la pétition qui dit oui: Eoliennes: la pétition

Pour recevoir l’autocollant de soutien:  L’éolien: oui et içi

Le blog des éoliennes: Eoliennes au Senepymatheysine la mure signaraux boralex parc projet eolien anti contre eolienne eoliennes senepi defense senepy nature durable drac nature manif manifestation connex conex biodivesite ageden

Eolienne et Europe

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir

eole2.gif

Source: http://e2phy.in2p3.fr/2001/bal1/sld005.htm

europe.jpg

Source: http://www.ewea.org/fileadmin/ewea_documents/mailing/windmap-08g.pdf (merci Vince!)

Elle n’est le 5 ème producteur (mea culpa) malgré un décollage récent (presque 50% de plus en 2007).

On peut se demander pourquoi nous produisons 9 fois moins que l’Allemagne, 6 fois moins que l’Espagne, moins que l’Italie pourtant peu ventée et moins que le minuscule Danemark? Nous venons tout juste de dépasser les Portuguais, les Hollandais et surtout les Anglais qui exploitent bien faiblement leur potentiel ?

Les Allemands ne semblent pas regretter leur choix déjà ancien puisqu’ils ont continué à installer 2 fois plus de puissance en 2007 que la France. Quand au Anglais, ils viennent de décider, comme nous, la relance de leur programme nucléaire…

L’enquéte continue !

Signez la pétition qui dit oui: Eoliennes: la pétition

Pour recevoir l’autocollant de soutien:  L’éolien: oui et içi

Le blog des éoliennes: Eoliennes au Senepyboralex parc projet eolien anti contre eolienne eoliennes senepi defense senepy nature durable drac  manif manifestation connex conex biodivesite ageden ademe 38 frapna drac nature  ecolo ecolos bonnafoux matheysine moutain wilderness « paysage de france » MNEI cretes petition




Vivre la République du Progrès |
l'avenir vue par un militan... |
LCR Section Calaisienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rassemblement des français
| Les lumières en héritage
| L'Afrique de toutes nos forces